Les colocs du jardin
32.9K views | +18 today
Follow
Les colocs du jardin
Des plantes pour les insectes, des insectes pour les plantes... et leur place dans nos espaces !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Agriculture : l'alternative du biocontrôle

Agriculture : l'alternative du biocontrôle | Les colocs du jardin | Scoop.it

"Le biocontrôle est défini comme un ensemble de méthodes de protection des cultures basées sur le recours à des organismes vivants ou des substances naturelles. L'Inra est un acteur majeur de la recherche scientifique de cette évolution, en développant des projets qui vont du plus fondamental jusqu'au transfert et à l'application des solutions."


« [...] Dans le domaine de l'entomologie, par exemple, les recherches de l'Inra sont à l'origine du développement de Biotop, l'une des plus anciennes entreprises de lutte biologique. La collaboration entre l'Inra et Biotop a notamment donné naissance à un des principaux produits de lutte biologique contre la pyrale du maïs, le trichogramme. »


[...]


(INRA - Institut National de Recherche Agronomique. News Press, 25.02.2015)

                    

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Attitude BIO
Scoop.it!

La polyculture bio est rentable, selon l'Inra - France

La polyculture bio est rentable, selon l'Inra - France | Les colocs du jardin | Scoop.it
Les résultats des expérimentations de l'Inra à Mirecourt (Vosges) sur deux systèmes de polyculture-élevage bovins laitiers conduits dans une logique d’autonomie en agriculture biologique ont été dévoilés les 18, 19 et 20 novembre 2014 lors d’un événement rassemblant des acteurs du monde agricole. Les acquis, après 10 années de recherche, démontrent que conduire des systèmes agricoles autonomes ayant très peu recours aux intrants et préservant la biodiversité est possible tout en maintenant une rentabilité économique élevée.


Source: communiqué Inra

[Lien] INRA - 10 ans d’expérimentation de systèmes agricoles autonomes et bio http://presse.inra.fr/Ressources/Communiques-de-presse/10-ans-d-experimentation-de-systemes-agricoles-autonomes-et-bio


[Image] Unité INRA SAD-ASTER Mirecourt
http://www6.nancy.inra.fr/sad-aster



Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Di@gnoplant biocontrôle : une appli pour reconnaître ravageurs et auxiliaires

Di@gnoplant biocontrôle : une appli pour reconnaître ravageurs et auxiliaires | Les colocs du jardin | Scoop.it

Agro Perspectives - Diffusion des techniques innovantes en agriculture. « L'INRA et Koppert ont mis au point une nouvelle application pour smartphone permettant de reconnaitre facilement un organisme ravageur et auxiliaire en cultures légumières et de proposer des solutions de biocontrôle adaptées. Cette application a reçu le SIVAL d'argent 2014. »  

 

 

[Image via AppsZoom Télécharger Diagnoplant Biocontrôle for Android]

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Biodiversité
Scoop.it!

Biodiversité : Quand le fromage permet de conserver les prairies naturelles

Biodiversité : Quand le fromage permet de conserver les prairies naturelles | Les colocs du jardin | Scoop.it


« Des prairies naturelles: ça ressemble à un pléonasme, et pourtant le cas du Cantal est bien une exception dans le paysage agricole français. Alors que la plupart des prairies où broutent les bovins sont semées de graminées pour être plus productives, 80% des prairies où les vaches produisant le lait servant à la fabrication du Cantal AOP paissent sont naturellement riches en herbes, fleurs et plantes fourragères. Le Pôle fromager de l’Inra d’Aurillac travaille main dans la main avec les éleveurs pour les encourager à entretenir cette riche biodiversité. »


Un impact paysager et économique


« Les chercheurs ont ainsi répertorié soixante types de prairies naturelles de la région : "Certaines prairies présentent jusqu’à 80 espèces différentes, explique Sophie Hulin, directrice du Pôle fromager. Cela a un impact paysager bien sûr, avec une diversité de couleurs et de fleurs, mais c’est aussi très intéressant d’un point de vue environnemental en termes d’accueil des insectes pollinisateurs et de la faune". »


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Insect Archive
Scoop.it!

INRA - L’agriculture de conservation : faut il labourer le sol ?

INRA - L’agriculture de conservation : faut il labourer le sol ? | Les colocs du jardin | Scoop.it

INRA. Portail actus >  Chercheurs, étudiants > Agroécologie (...) ce dossier sur l'agriculture de conservation fait le point sur la question du travail du sol.


Par Pascale Mollier
Mis à jour le 13/04/2015                    
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

Les carabes, alliés de votre désherbage

Les carabes, alliés de votre désherbage | Les colocs du jardin | Scoop.it

Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture. « Les carabes, alliés de votre désherbage »

« De récents travaux de l'UMR Agroécologie de Dijon ont permis de montrer que les carabes privilégient les graines denses et riches en lipides, celles qui maximisent l’efficacité énergétique de la prédation. Les espèces les plus susceptibles d’être consommées par les carabes sont les capselles bourses à pasteurs, la pensée des champs et le vulpin des champs. Les carabes consomment les graines qui tombent des végétaux en places, pour qu'elles n'intègrent pas le stock du sol. »


« Les travaux de Jean-Luc Roger spécialiste de la biodiversité fonctionnelle de l’INRA SAD Paysage de Rennes ont montré que P. melanarius représente habituellement 80 % des carabes dans une parcelle de grande culture classique.


Télécharger le dossier complet


Via les documentalistes des Chambres d'agriculture , Bernadette Cassel
Bernadette Cassel's insight:


SUR INSECT ARCHIVE :

[pdf] Clé de détermination des Carabidés

(Paysages agricoles du Nord Ouest de la France
256 Pages (In French) By Jean-Luc Roger and Al.)


more...
Sylvain Rotillon's curator insight, March 19, 2014 6:18 PM

Spécial semaine des alternatives aux pesticides !

Christian Allié's curator insight, March 20, 2014 6:16 AM

........""""""""""""""""""""""".........

 

[  ............  ]

 

.............  En parcelle de grandes cultures conduites classiquement, l’impact des carabes pour la prédation des adventives sera limité. L’enjeu sera donc de favoriser une diversité d’espèces de carabe pour laisser apparaître des espèces comme Amara lunicollis ou Amara plebeja qui sont exclusivement phytophage. Pour cela, des leviers existent, ils consistent à diminuer l'utilisation d'insecticide et à diminuer la fréquence et la profondeur du travail du sol........

............

Rescooped by Bernadette Cassel from ECONOMIES LOCALES VIVANTES
Scoop.it!

L’agriculture urbaine dans la ville africaine

L’agriculture urbaine dans la ville africaine | Les colocs du jardin | Scoop.it


"L’agriculture urbaine dans les pays du Sud est un phénomène remarquable dans toutes les grandes villes, et est devenue un levier d’action pour les politiques de développement humain et de lutte contre la pauvreté en ville. Selon la FAO, en Afrique subsaharienne, où l’urbanisation s’accélère alors que le secteur industriel se développe peu, 40 % des ménages urbains ont des activités agricoles en ville. Dans un contexte où les opportunités d’emploi sont rares, la pratique de l’agriculture dans la ville permet de générer des revenus pour les familles et de subvenir à leurs besoins alimentaires."


Par Elodie Regnier. INRA. « Ophélie Robineau, doctorante à l’UMR Innovation (Inra Sad, Montpellier), a mené une thèse avec l’Inra et le Cirad sur l’agriculture urbaine en Afrique. Elle montre l’importance des arrangements entre différents acteurs dans le maintien des activités agricoles à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso. »


[...]


[Image] « Elevage et cultures de subsistance dans les cours et dans la rue à Bobo- Dioulasso (Burkina Faso) »


Via Bruno Vitasse \\ Zone-AH!, Laurence Serfaty, Raphael Souchier
Bernadette Cassel's insight:


Raphael Souchier's insight:

Dans le monde, 70% de la nourriture est encore produite par des fermes familiales. Comme le dit François de Ravignan: "La question de la faim dans le monde peut se résumer finalement à la question: "Comment ne pas empêcher les gens de se nourrir par eux-mêmes ?"


more...
Bruno Vitasse \\ Zone-AH!'s curator insight, February 12, 2014 1:49 PM

Pfff. Même là-bas ils parlent de #bobo ^^

Raphael Souchier's curator insight, February 12, 2014 3:33 PM

Dans le monde, 70% de la nourriture est encore produite par des fermes familiales. Comme le dit François de Ravignan: "La question de la faim dans le monde peut se résumer finalement à la question: "Comment ne pas empêcher les gens de se nourrir par eux-mêmes?"

Christian Allié's curator insight, March 11, 2014 2:35 PM

........."""""""""""""""""""""........

 

..... 

Petits arrangements entre acteurs

 

   Les arrangements menés entre les agriculteurs urbains et d’autres acteurs publics ou non sont également un facteur fort pour le maintien de l’agriculture en ville.

On parle ici d’arrangement socio-spatial, c’est-à-dire d'une négociation entre acteurs, formelle ou informelle, tacite ou explicite, qui vise à régler un problème à dimension spatiale. Cette dimension spatiale tient au fait qu’il s’agit d’une gestion de la distance : accès à une ressource distante, accès à un espace, gestion de la proximité entre deux activités distinctes, négociation pour la protection d’un espace, etc. Les maraîchers, par exemple, ont des arrangements à la fois avec des acteurs institutionnels pour l’accès au foncier et avec d’autres acteurs pour accéder aux ressources essentielles à la conduite de leur activité : semences, fumures organiques et minérales, pesticides, eau d’irrigation, main-d’œuvre, transport, etc. Quant aux éleveurs de porcs, ils développent des arrangements pour rendre leur activité « invisible » celle-ci étant officiellement interdite en ville. Par exemple, un éleveur urbain peut aménager sa cour pour diminuer les nuisances au voisinage et donner des produits issus de l’élevage à ses voisins en échange (implicite) d’une meilleure tolérance envers l’élevage. Ici, les arrangements permettent aux éleveurs d’avoir accès à des ressources non-productives, telles que la tolérance du voisinage et l’acceptation tacite de la présence d’une activité agricole avec ses nuisances au sein d’un espace donné.

 

La pérennité de l’agriculture à Bobo-Dioulasso semble fragile. Si un appui officiel pourrait garantir le maintien des activités agricoles face à l’urbanisation, un projet de trames vertes montre que ce n’est pas suffisant. Mises en place à l’origine pour « verdir » l’espace public et offrir des espaces dédiés aux activés agricoles, les trames vertes accueillent aujourd’hui  des projets d’aménagement, des espaces agricoles ou commerciaux, ou encore disparaissent au profit de constructions. Ainsi, ces travaux montrent qu’au-delà du soutien politique, les activités agricoles urbaines doivent être développées sur des territoires spatialement et socialement construits par les pratiques et les interactions entre acteurs. Des interactions qu’il est nécessaire de prendre en compte lors de la planification urbaine car si un élément du système est modifié, l’ensemble du système le sera.