"Les Centristes humanistes"
11.3K views | +0 today
Follow
"Les Centristes humanistes"
parti politique, unis dans la diversité.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Grandes Figures du M.R.P.

Grandes Figures du M.R.P. | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

Grandes Figures du M.R.P.

Un parti politique repose sur trois éléments : des idées, des hommes, une organisation et une stratégie. En ce qui concerne le MRP, les fondements doctrinaux étaient particulièrement forts, au service de la démocratie politique économique et sociale, de la famille et de l'Europe.

Quant à l'organisation, elle était celle d'un "Mouvement" enraciné dans le peuple, grâce aux courroies de transmission que constituaient les fédérations, les congrès, les "équipes" nationales et locales (pour les jeunes, les ouvriers, les agriculteurs, etc…).

C'est ce que nous avons voulu rappeler.

Le MRP était un parti de militants.

Il avait à sa tête des dirigeants, démocratiquement élus, de grande qualité.

Nous avons voulu présenter d'abord un certain nombre d'entre eux : la plupart des présidents et secrétaires généraux du parti ainsi que les trois leaders qui ont exercé les fonctions de président du Conseil. : Georges Bidault, Robert Schuman et Pierre Pflimlin.et quelques autres en particulier Alain Poher, longtemps président du Sénat, François de Menthon, longtemps président du groupe MRP, Jean Lecanuet, dernier président du parti et André Diligent qui devint plus tard secrétaire général du Centre des démocrates sociaux après la disparition du MRP en 1967.

D'autres "grandes figures" méritent d'être évoquées, telles que Robert Lecourt, Paul Bacon, Mme Germaine Poinso-Chapuis, première femme ministre de plein exercice sous la IIIème et la IVème République. Nous les présenterons dans une seconde étape.

Il reste encore beaucoup à dire.

Amicale du MRP

more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Quelle était la doctrine du M.R.P. ?

Quelle était la doctrine du M.R.P. ? | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

Quelle était la doctrine du M.R.P. ?

L'exposé le plus complet sur la doctrine du Mouvement Républicain Populaire peu après la Libération a été présenté dans un rapport au troisième congrès national du Mouvement, le 14 mars 1947, par Albert Gortais, secrétaire général adjoint.

Ce texte s'inscrivait dans la ligne tracée par le Manifeste du MRP de novembre 1944.

Dans l'ensemble les orientations doctrinales du MRP sont encore aujourd'hui des repères utiles pour tous les démocrates d'inspiration chrétienne.

more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Twitter / @miguel17300/centristes humanistes

Twitter / @miguel17300/centristes humanistes | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

Twitter / @miguel17300/centristes humanistes

 

 

 

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Que les députés européens soient soumis à la CSG/CRDS.

Que les députés européens soient soumis à la CSG/CRDS. | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

Que les députés européens soient soumis à la CSG/CRDS. http://bit.ly/H28Um5 #cherprésident

 

more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

La campagne présidentielle expliquée aux enfants.

La campagne présidentielle expliquée aux enfants. | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

http://1jour1actu.com/dossierclesactu/la-campagne-expliquee-aux-enfants/

more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Pour qui votent les abstentionnistes?.

Pour qui votent les abstentionnistes?. | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

http://link.huffingtonpost.com/f8ki.w8/T4BGE_EdkgDSEH8wB53aa

Un onzième candidat est en passe de s'imposer au premier tour de cette élection présidentielle. N'en déplaise au PS, à l'UMP ou encore au Front de Gauche, la dynamique de cette campagne 2012 appartient aujourd'hui au parti de l'abstention. Un paradoxe? Pire, un coup de tonnerre en gestation. Car du niveau de participation des électeurs dépendra l'issue du vote final au soir du 6 mai 2012.

more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Nos élus.

Nos élus. | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

Nos élus

Les Centristes humanistes comptent 3 élus au Conseil régional de Poitou-Charentes qui forment le Groupe des Centristes humanistes, membre de la majorité régionale.

Alexis Blanc

a.blanc@cr-poitou-charentes.fr

Vice-Président du Conseil RégionalVice-Président de la Commission « Éducation, Formation, Recherche, Enseignement supérieur », en charge de l’Enseignement supérieur et de la RechercheMembre de la Commission « Transports propres et innovants, Intermodalité, Équipements, Infrastructures »Membre de la Commission « Finances, Synthèse, Plan, Administration générale, Contrats de territoire »Membre de la Commission Permanente

Valérie Marmin

v.marmin@cr-poitou-charentes.fr

Vice-Présidente de la Commission « Vivre ensemble », en charge des Âges de la VieMembre de la Commission « Santé, Handicap, Famille, Adolescents »Membre de la Commission « Finances, Synthèse, Plan, Administration générale, Contrats de territoire »Membre de la Commission Permanente

Marie-Laure Tissandier

ml.tissandier@cr-poitou-charentes.fr

Présidente de la Commission « Santé, Handicap, Famille, Adolescents »Membre de la Commission « Culture, Sport »Membre de la Commission « Finances, Synthèse, Plan, Administration générale, Contrats de territoire »Membre de la Commission Permanente

Vous pouvez joindre notre Secrétaire de Groupe :

Cyril Besnault

c.besnault@cr-poitou-charentes.fr

Tél. : 05-49-55-76-90
Fax. : 05-49-55-81-78

Vous pouvez également nous écrire :

Les Centristes humanistes
Conseil Régional de Poitou-Charentes
Maison de la Région
15, rue de l’Ancienne Comédie
BP 575
86 021 Poitiers

Les Centristes humanistes comptent également plusieurs Maires, Adjoints au Maire et Conseillers municipaux, acteurs influents sur leurs territoires.

more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Si le MRP n'avait pas existé... par Maurice Schumann

Si le MRP n'avait pas existé...  par Maurice Schumann | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

Si le MRP n'avait pas existé...

par Maurice Schumann

Si le MRP n'avait pas existé, les catholiques auraient ils conquis en 1944 le statut de citoyens à part vraiment entière que la IIIème République leur avait toujours contesté ?

Si le MRP n'avait pas existé, la liberté de l'enseignement aurait-elle été consacrée, en droit, puis en fait, par la Constitution de la IVème République ?

Si le MRP n'avait pas existé, la loi Barangé aurait-elle permis de franchir une première étape sur la voie qui a conduit, en 1959, à l'adoption de la loi Debré ?

Si le MRP n'avait pas existé, la France se serait-elle dotée d'une législation familiale qui fut en son temps exemplaire ?

Si le MRP n'avait pas existé, la victoire de 1945 aurait-elle été consacrée par la nécessaire réconciliation entre une France qui avait retrouvé son rang et une Allemagne délivrée de ses démons ?

En 1946, nous avons voulu sortir du provisoire pour sortir du tripartisme. C'est pourquoi nous avons accepté des institutions fragiles et boiteuses, tout en nous promettant de les réformer.
Sur ce point, nous avons vainement déployé nos efforts pour tenir notre engagement. Cet échec - dont la responsabilité ne nous incombe pas - est la cause profonde de la brièveté d'une histoire dont nous n'avons pas à rougir.

En particulier, était-il possible d'entreprendre l'inévitable décolonisation sous un régime qui ne garantissait au pouvoir exécutif ni la durée, ni l'autorité, ni la stabilité ?

Mais le bilan est globalement positif. Je fais confiance au verdict de la postérité.

Maurice Schuman
Porte-parole de la France libre à Londres,
1er Président du MRP.

more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Les origines du MRP par Jacques MALLET

Les origines du MRP par Jacques MALLET | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

Site historique sur le M.R.P. - les fondements

par Jacques MALLET

-Les Catholiques libéraux

-(Les Catholiques sociaux

-Le Sillon

-Le Parti Démocrate Populaire

-Conclusion

Dans son livre sur "les forces politiques en France" Jacques Fauvet définissait le MRP comme étant "le fils d'une tradition et d'un accident".

L'accident historique ce fut la défaite de 1940 qui a entraîné l'abdication de la IIIème République puis la Résistance et la victoire alliée qui ont ruiné le régime de Vichy, discréditant ou éliminant ainsi deux équipes politiques :

les tenants de la IIIème République et la droite "vichyssoise".

De ce fait un nouvel espace s'ouvrait devant l'équipe des résistants, porteurs d'un nouvel idéal humaniste, social et démocratique, où les hommes du MRP n'étaient pas des ralliés mais des fondateurs.

Cet "accident" s'inscrivait dans une longue tradition qui parcourt toute l'histoire politique de la France et de l'Europe depuis la fin du XVIIIème siècle : la tradition du catholicisme libéral et plus tard la tradition du christianisme social.

Les Catholiques libéraux Haut de page

La première a surgi avec la rupture que la révolution française, issue de l'idéologie rationaliste des "Lumières", a provoqué entre la République et les Catholiques.
A ses débuts la Révolution n'était pas hostile au catholicisme. Les représentants du clergé ont voté la déclaration des droits de l'homme et du citoyen et l'abolition des privilèges au cours de l'été 1789.
La rupture commence en 1790 avec la "Constitution civile du clergé". La terreur frappe les prêtres réfractaires et ceux qui les abritent.

Cette rupture, des hommes généreux, chrétiens ardents en même temps que démocrates convaincus, se sont employés à la surmonter. C'est ce qu'ont fait, après la révolution de 1830, Lamennais, Lacordaire et Montalembert, dont le journal "L'Avenir" avait pour devise "Dieu et la liberté".

Ph. Roger VIOLLET

Lamennais se déclarait favorable à toutes les grandes libertés, de conscience, de la presse, des associations, de l'enseignement. Il acceptait le principe de la souveraineté du peuple et le suffrage universel. Il réclamait enfin la suppression du concordat et la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Ces idées étaient très en avance sur leur temps au sein d'une Europe monarchique et conservatrice. En 1832, le pape condamna plusieurs des thèses du catholicisme libéral. Lamennais rompit alors avec l'Eglise. Ses amis se soumirent, mais leurs idées continuèrent à se répandre dans les esprits.

La Révolution de 1848 , à la différence de celle de 1830, n'eut aucun caractère anti-catholique. On vit un peu partout le clergé bénir la plantation "d'arbres de la liberté". Le Dominicain Lacordaire, grand orateur aux idées sociales avancées, fut élu député et créa, avec son ami Ozanam, un grand journal démocratique "l'Ere nouvelle". Ce mouvement riche d'espérance ne survécut pas malheureusement aux journées sanglantes de juin 1848 et au coup d'Etat du 2 décembre 1851 créant le second Empire.

L'alliance du trône et de l'autel se reconstitua à cette occasion et lorsque la IIIème république naquit - à une voix de majorité - après la défaite de 1870 et l'échec de la tentative de restauration monarchique, les républicains se heurtèrent à l'hostilité du clergé et adoptèrent des positions anti-cléricales.

L'affaire Dreyfus déclencha ensuite une agitation anti-républicaine, à laquelle participa la grande masse des Catholiques. Résultat : la formation d'un bloc des gauches et la politique anti-religieuse du gouvernement d'Emile Combes de 1902 à 1905. L'idée s'est alors ancrée dans beaucoup d'esprits qu'on ne pouvait être à la fois bon catholique et bon républicain. Le pape Léon XIII comprit le danger d'une telle situation et conseilla aux Catholiques, en 1892, le "ralliement" sans arrière-pensée aux institutions républicaines.

Les Catholiques sociaux Haut de page

Le catholicisme libéral était né du refus de la rupture entre le catholicisme et la démocratie. Il a, pour l'essentiel, accompli sa mission historique, même si subsistent quelques difficultés à propos de la laïcité - quand on la transforme en laïcisme sectaire. La désignation pour la première fois de chefs de gouvernements catholiques (Georges Bidault, Robert Schuman) au début de la IVème République montre bien qu'une page a été définitivement tournée..

Un autre courant du catholicisme français et européen est né du refus de la misère ouvrière dans les premiers temps du capitalisme industriel au début du XIXe siècle. Il apparaît avec la "question sociale" sous le règne de Louis Philippe. Il est loin d'avoir achevé sa tâche. Le problème de la pauvreté se pose aujourd'hui à l'échelle du monde.

Frédéric Ozanam - béatifié par Jean-Paul II - a ouvert la voie en France avec la création en 1833 de la conférence de Saint Vincent de Paul qui a conduit une immense tâche d'assistance aux plus défavorisés. Armand de Melun a regroupé autour de lui les partisans de la législation sociale et fait voter une série de lois sociales en 1850-51 en particulier la limitation de la journée de travail pour les jeunes apprentis et l'interdiction du travail de nuit avant 16 ans. Adepte du Catholiscisme social, fondateur en 1871 des "Cercles Catholiques d'Ouvriers", Albert de Mun, député à partir de 1876, se fit le défenseur à l'Assemblée d'une législation sociale avancée.
L'industriel Léon Harmel, patron champenois d'une usine textile de 500 ouvriers, y met en œuvre des réalisations sociales audacieuses : la création d'un syndicat, d'un conseil d'usine, d'une caisse d'allocations familiales, de pensions de retraite, d'une pharmacie mutualiste, d'une école maternelle, ainsi que la suppression du travail de nuit.

Ces actions trouvent un nouvel élan en 1891 avec l'encyclique Rerum Novarum de Léon XIII sur la condition des ouvriers, puis le développement de l'Action Catholique de la Jeunesse Française (ACJF), la création des "Semaines Sociales" en 1904 ainsi que du syndicalisme chrétien. C'est l'époque des "abbés démocrates" qui n'hésiteront pas à se présenter aux élections législatives. Le très populaire abbé Lemire qui sera député du Nord de 1893 à 1928, l'abbé Gayraud, député du Finistère de 1897 à 1911, le chanoine Desgranges, député du Morbihan de 1928 à 1940, sont les plus connus. On vit même se créer à Lyon en novembre 1896 un parti démocrate chrétien qui ne dura, il est vrai, que deux ans.

Le Sillon Haut de page

Ce fut surtout l'époque du "Sillon" de Marc Sangnier, - créé en 1894 dans la crypte de l'école Stanislas - dont l'action, qui eut un extraordinaire rayonnement dans la jeunesse française, se situe au confluent des Catholiques libéraux et des Catholiques sociaux.
A l'origine essentiellement religieux, le "Sillon" - auquel Marc Sangnier se consacre entièrement en 1898 - va devenir un large mouvement d'idées qui se bat pour promouvoir la démocratie, de grandes réformes sociales, en même temps que les valeurs morales et spirituelles.
Nul n'a fait plus que lui pour détacher le catholicisme de la droite conservatrice, alors incarnée par "l'Action française" de Charles Maurras. Condamné par une lettre de Pie X le 29 août 1910 ("pour des idées qui n'étaient pas les vôtres" dira plus tard le pape Benoît XV à Marc Sangnier) l'élan puissant qu'avait imprimé le "Sillon" au monde catholique de ce temps a été arrêté, mais n'a pas été brisé. Son action de formation a marqué toute une génération. Marc Sangnier a été le père spirituel du MRP, dont il sera élu triomphalement, à sa création, président d'honneur (nous renvoyons au sujet du "Sillon" au site Internet de l'Institut Marc Sangnier : www.marc-sangnier.com).

Le Parti démocrate populaire Haut de page

Au lendemain de la guerre de 1914-1918 il n'y avait rien entre la droite respectueuse de l'Eglise mais conservatrice et nationaliste et la gauche, progressiste et anti-cléricale, ou marxiste. Pour combler ce vide, que la Jeune République créée en 1912 par Marc Sangnier, n'avait pu combler, des démocrates d'inspiration chrétienne fondèrent en 1924 le Parti Démocrate Populaire (PDP). Mais le système électoral à deux tours broyant le centre "comme le froment entre deux meules", pour reprendre l'expression de Georges Bidault, ne lui a jamais permis - avec un effectif de 18 députés - de devenir une force politique importante, malgré la qualité de ses dirigeants (Champetier de Ribes, Raymond Laurent, etc..) et la richesse de ses idées.

L'entre-deux guerres a été également une période d'innovation et d'approfondissement philosophique qui a posé les jalons de la doctrine dont s'est inspiré le MRP : le "personnalisme" d'Emmanuel Mounier, "l'humanisme intégral" de Jacques Maritain, les réflexions publiées dans "l'Aube" créée par Francisque Gay - et dont l'éditorialiste talentueux était Georges Bidault - ont préparé l'avenir. Le grain semé dans les esprits par les mouvements de jeunesse catholiques (Jeunesse Agricole Chrétienne, Jeunesse Ouvrière Chrétienne, Jeunesse Etudiante Chrétienne) aboutira à la libération à de belles moissons.

Conclusion Haut de page

Cette évocation sommaire d'un courant de pensée et d'action qu'on peut baptiser "démocrate d'inspiration chrétienne" (il n'a jamais été un mouvement "confessionnel", étroitement dépendant de l'Eglise et de la pratique religieuse) met en lumière sa continuité et sa persistance au travers des péripéties de l'histoire. A-t-il aujourd'hui disparu ? les apparences sont souvent trompeuses. D'abord il ne se réduit pas à un parti. Aujourd'hui l'héritage du "Sillon" et du MRP déborde les frontières de la gauche et de la droite. D'autre part et surtout ceux que l'on appelle sommairement des "démocrates chrétiens" "venaient, comme le dit Pierre-Henri Teitgen, d'une longue histoire au cours de laquelle ils avaient surgi, puis disparu, comme un ruisseau qui, à quelques kilomètres de sa source, devient souterrain puis revient en surface pour disparaître à nouveau et réapparaître".

La démocratie d'inspiration chrétienne n'a pas dit son dernier mot.

Jacques Mallet

Président de l'Amicale du MRP
Ancien député européen (1984 à 1989)
Ancien chargé des Relations internationales
au Secrétariat Général du MRP (de 1952 à 1958)
Ancien Vice-Président de l'Union Européenne des
Démocrates Chrétiens (1990 à 1999)

more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Sophie Briand-Boucher – Gérard Pilet : le tandem improbable par Angers mag infos.

Sophie Briand-Boucher – Gérard Pilet : le tandem improbable par Angers mag infos. | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

.

Angers info, info Angers, Angers Mag Info, Sophie Briand-Boucher, Gérard Pilet

http://www.angersmag.info/Sophie-Briand-...

Déçue de la façon dont l’ex-maire d’Angers, Jean Claude Antonini, avait orchestré sa succession, Sophie Briand-Boucher, adjointe du centre-ville d’Angers et militante du parti centriste CAP 21, avait claqué la porte en janvier dernier. Elle revient par la fenêtre, plus motivée que jamais, en faisant acte de candidature aux prochaines législatives avec le conseiller général Gérard Pilet.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Brisons des mythes : la loi 73-7, la dette souveraine…

Brisons des mythes : la loi 73-7, la dette souveraine… | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it
Les circonstances La rumeur a enflé sur le web, c’est la Loi de 73 qui est responsable de l’endettement. Giscard, …
more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Le 8 avril c'est Pâques.

Le 8 avril c'est Pâques. | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

Le 8 avril c'est Pâques.

Pâques mouillées, épiage avorté.

Les origines de Pâques:

Pâques était à l'origine une fête païenne qui annonçait le solstice de printemps. Sa date change chaque année. Elle est fixée, depuis l'an 325, au premier dimanche suivant la première pleine lune de printemps ou plus précisément, au dimanche qui suit le 14ème jour de la pleine lune, soit entre le 22 mars et le 25 avril. Chez les chrétiens, Pâques est la célébration de la résurrection de Jésus-Christ. Chez les juifs, Pâque (Pessa'h) commémore la sortie d'Égypte, la naissance d'Israël en tant que peuple et célèbre plus généralement la liberté.

Les traditions de Pâques:

Les oeufs : l'oeuf est le symbole de Pâques. Il signifie la vie et la renaissance. Il est de tradition d'offrir des oeufs nature, décorés, teints ou travaillés pour célébrer l'arrivée du printemps.Les cloches : les cloches sonnent chaque jour de l'année sauf du Vendredi Saint au Dimanche de Pâques. Au moment de Pâques, la légende dit que les cloches se rendent à Rome où elles se chargent d'oeufs qu'elles répandent à leur retour dans les jardins. Les enfants se font une joie de les chercher et d'en remplir des paniers d'osier.Le lièvre et le lapin : ces deux animaux symbolisent l'abondance, la prolifération, le renouveau. Il est de coutume de préparer, la veille du dimanche de Pâques, un nid dans le jardin. Durant la nuit, le lièvre de Pâques fait le tour des maisons du quartier afin de déposer des oeufs en chocolat dans les nids.L'agneau : dans la religion chrétienne comme dans la religion juive, l'agneau occupe une place très importante et symbolique. C'est pourquoi il est de coutume d'en faire la base d'un repas à Pâques.Le chocolat : autrefois, les paysans s'offraient à Pâques des animaux ou des aliments frais. Avec le temps, ces derniers ont été remplacés par des oeufs, des animaux et d'autres symboles de Pâques en chocolat !Les brioches de carême : les des brioches de Pâques "hot cross buns" se dégustent dans de nombreux pays. Elles sont supposées apporter la santé tout au long de l'année.

Le jour "J" de Pâques:

Outre les nombreuses traditions dans le monde entier, la période de Pâques est aussi celle où on étrenne de nouveaux habits à l'occasion du changement de saison. Joyeuses Pâques !.

more...
No comment yet.
Scooped by Miguel Lys. Revue de Presse.
Scoop.it!

Nos valeurs.

Nos valeurs. | "Les Centristes humanistes" | Scoop.it

Nos valeurs

Les Centristes…

Les Centristes sont les héritiers d’une longue tradition politique qui trouve sa source lors de la Révolution française. En effet, si le mot « Centre », dans son acception politique, n’est entré au Dictionnaire de la Langue française qu’en 1829, il désigne, lors de la législature de 1792, un groupe de députés, nommé aussi « Indépendants ou Parti Constitutionnel » et que l’on appellera le « Marais » ou la « Plaine », se situant entre les Girondins et les Montagnards.

Depuis, les Centristes constituent un courant politique et philosophique possédant un comportement caractéristique, des structures propres et une culture spécifique. Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, ils se sont regroupés au sein de trois grandes familles politiques :

Les modérés, démocrates et démocrates-chrétiens (ex. le MRP, l’UDF, etc.)Les radicaux et les sociaux-démocrates (ex. le Parti Radical, le MRG, etc.)Les sociaux-libéraux et les chrétiens sociaux (ex. la Jeune République, l’UDSR, etc.)Les Centristes sont des modérés, incarnant un point d’équilibre où les intérêts et objectifs des différents groupes sociaux et culturels se trouvent globalement satisfaits et conciliés, recherchant en cela l’intérêt général, le consensus, la concorde, le rassemblement, voire l’union nationale en temps de crise.

… humanistes

L’humanisme n’est pas un mot abstrait, un vœu pieux ou un souhait vague. Il est au contraire porteur de significations précises. Comme projet de société, si on le prend au sérieux, il est exigeant et radical, consistant à organiser la société autour du développement humain, individuel et collectif. Il vise notamment à :

Garantir à tous les biens nécessaires : la subsistance, le logement, la santé, la prévention, l’éducation, la formation professionnelle, l’emploi, la sécurité, la sûreté et la protection contre les discriminationsOffrir au plus grand nombre les biens supérieurs : la reconnaissance de son identité, la culture et la protection des opinions, des convictions philosophiques et religieusesAssurer au pays les conditions de son rayonnement par la création économique, la recherche scientifique, la création artistique et la vie culturelleDonner à chaque citoyen la liberté de juger, lui reconnaître le droit de comprendre et d’influencer, par ses choix politiques, l’évolution de la nation, et favoriser son émancipation face à toutes les dépendances et aliénations

more...
No comment yet.