Le théâtre est fait pour être joué
819 views | +0 today
Follow
Le théâtre est fait pour être joué
Mémoire virtuelle. Saison 2012/2013.
Curated by Claire Brasse
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Les irrévérencieux", Compagnie du Théâtre des Asphodèles

"Les irrévérencieux", Compagnie du Théâtre des Asphodèles | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

A la Chapelle du Verbe Incarné, Avignon festival Off, jusqu’au 31 juillet.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Salut les Copains", le spectacle musical

Aux Folies Bergère jusqu’à la fin du mois de Juin et peut-être plus.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121019.FAP1107/salut-les-copains-on-decoiffe-aux-folies-bergere.html

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"The Four Season Restaurant", de et m.e.s Roméo Castellucci

"The Four Season Restaurant", de et m.e.s Roméo Castellucci | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Au théâtre de la ville jusqu'au 27 avril.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Les Revenants" d'Henrik Ibsen, m.e.s Thomas Ostermeier

"Les Revenants" d'Henrik Ibsen, m.e.s Thomas Ostermeier | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Au théâtre Nanterre-Amandiers, jusqu'au 27 avril.

Claire Brasse's insight:

Contrairement à la plupart des pièces d'Ibsen, il est difficile d'éprouver une réelle pitié pour ces personnages assez hideux, même si leur égoïsme doit être lié aux souffrances injustes qu'ils ont enduré ; à cause des règles hypocrites et destructrices de la société d'un petit village. Publiée en 1881, cette pièce en trois actes est longtemps interdite de représentation, car elle aborde les thèmes des maladies vénériennes, de l’inceste, de l’euthanasie, des devoirs imposés par la société opposés à la recherche du bonheur. En effet, elle évoque le retour du fils prodigue dans sa maison familiale, hantée par l’absence paternelle et située près d’un fjord mélancolique.

Les lumières, la musique, les vidéos, la scénographie, remarquables, contribuent à créer cet univers funeste, ruisselant, noir et blanc. Et, heureusement, ils le subliment.

Quelques points dénotent cependant. L'ajout de la dimension incestueuse non plus seulement entre (demi-)frère et soeur, mais aussi entre mère et fils, est discutable. De même pour les gestes et paroles obscènes non écrits, qui participent d'un imaginaire lié à l'industrie pornographique. Par ailleurs, leur ajout n'avait rien de très utile, dans la mesure où cela devait servir à discréditer Regina, un personnage que le texte original laisse comme complexe.

En somme, un drame ou plutôt son épilogue, sublimé par une scénographie flamboyante mais qui se laisse dépasser par une interprétation terne. A se demander si le metteur en scène n'a pas été limité par la barrière de la langue. 

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Tabou" d'après Yoland Simon, m.e.s Sylviane Durand

"Tabou" d'après Yoland Simon, m.e.s Sylviane Durand | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

"Saint Germain des Prés: le rendez-vous d'aprės-guerre des artistes, des écrivains, des musiciens, des philosophes. Sartre, Queneau, Luter, Gréco, Prévert.....Tous germanopratins ! Et Boris! (Vian, bien sûr ) qui nous conte l'amour de Chloé et de Colin. Sans Saint Germain, il n'y aurait pas eu d'aprės."

 

Le Poulailler, Le Havre, du 22 au 24 mars 2013.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

Aparté danse / "Slogan" - Cie Travelling & Co / Hervé Robbe

Création les 13 et 14 février 2013 au Théâtre 71 – Malakoff

more...
No comment yet.
Rescooped by Claire Brasse from le CENTQUATRE dans la presse
Scoop.it!

Le toucher Dubois. (LES INROCKUPTIBLES)


Via centquatre
Claire Brasse's insight:

Après 3 dates complètes aux CENQUATRE, la folie "Tragédie" continue en tournée.

Mais aussi "Révolution", "Prêt à baiser"... www.olivierdubois.org

more...
centquatre's curator insight, February 4, 2013 6:20 AM

En quelques créations décapantes, la danseur et chorégraphe Olivier Dubois a renouvelé l'univers de la danse française.

Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

Aparté danse / William Forsythe - Trisha Brown

Aparté danse / William Forsythe - Trisha Brown | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Critique de Jean-Laurent Poli, Le Huffington Post : http://www.huffingtonpost.fr/jeanlaurent-poli/forsythe-ballet-paris_b_2298603.html

 

Opéra Garnier, jusqu'au 31 décembre.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Clôture de l’amour", de et m.e.s Pascal Rambert

"Clôture de l’amour", de et m.e.s Pascal Rambert | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Centre Pompidou, du 12 au 15 décembre 2012.

Claire Brasse's insight:

Une pièce cinglante dans mise en scène dénudée. Un "combat de boxe", qui se joue à travers les mots, entre un couple (Stanislas Nordey & Audrey Bonnet) qui ne se supporte plus. Au bout d'une heure, les rôles s'échangent. Ni gagnant, ni perdant, là n'est pas l'important. Pascal Rambert signe un texte d'une rigueur à vous couper le souffle. 

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Inconnu à cette adresse", m.e.s Delphine de Malherbe

"Inconnu à cette adresse", m.e.s Delphine de Malherbe | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it


 

Du mardi au samedi à 19h

Théâtre Antoine

14 boulevard de Strasbourg, 75010

Claire Brasse's insight:

En un peu plus d’une heure, on assiste à la transformation d’une amitié en indifférence, puis en haine. Le texte est poignant, surtout lorsqu’on le replace dans son contexte : il a été écrit avant le début de la Guerre, avant le temps de l’analyse et du recul. L’auteur avait déjà posé tous les pièges de la doctrine nazie avant même que celle-ci ne se soit abattue sur l’Europe. Avec un tel texte, on assiste avec désarroi à un jeu trop exacerbé, surjoué au milieu d'une mise en scène conventionnelle voire inexistante sans aucune imagination. Chacun de leur côté, Elie Semoun et Jean Paul Rouve incarnent à travers la lecture des lettres, des personnages très contrastés. Ils se retrouvent cependant dans l'apprentissage plus que douteux de leur texte. Pas grand chose à voir, dommage. Peut être dû à ce choix d'une distribution tournante.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

Aparté danse / "Tragédie" - Olivier Dubois

Teaser réalisé par Tommy Pascal, festival d'Avignon 2012

 

Le 23 octobre à L'apostrophe - théâtre des Louvrais, scène nationale de Cergy-Pontoise.

Les 2 et 3 février 2013 au 104, Paris et en tournée dans toute la France.

 

Article de Rosita Boisseau à Avignon : http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/07/27/dix-huit-danseurs-nus-dans-une-cocotte-minute-qui-pete-sans-prevenir_1739222_3246.html

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Six personnages en quête d’auteur" de Pirandello, m.e.s Stéphane Braunschweig

"Six personnages en quête d’auteur" de Pirandello, m.e.s Stéphane Braunschweig | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Au théâtre de La Colline jusqu'au 7 octobre.

 

Critique de Laurence Liban au festival d'Avignon :

" [...] Braunschweig met en scène un moment de crise dans la vie du théâtre « post-modern ». Il le fait avec sérieux (normal, c’est du Braunschweig) et humour (chic, alors, c’est du bonus). Et dans cette reconstitution ironique de ce qu’on appelle « le travail à la table » (on travaille rarement au lit dans cette branche du théâtre français), il fait surgir les personnages de Pirandello, ces malheureux abandonnés par un auteur qui, lui aussi, ne croyait plus en eux. Que faire ? Qu’en faire ? [...]"

 

Double critique : http://www.evene.fr/theatre/actualite/pour-ou-contre-six-personnages-en-quete-d-auteur-1182192.php

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Kiss and cry" de Michèle Anne De Mey et Jaco Van Dormael

"Kiss and cry" de Michèle Anne De Mey et Jaco Van Dormael | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Au Théâtre du Rond-Point jusqu'au 7 juillet.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Chassez le naturel" de Jean-Christophe Bailly

"Chassez le naturel" de Jean-Christophe Bailly | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Propos dansé par Jacques Bonnaffé et Jonas Chéreau sur des extraits de Le parti pris des animaux de Jean-Christophe Bailly.

 

Jusqu'au 9 juin au Théâtre de la Bastille.

 

http://www.franceinter.fr/evenement-chassez-le-naturel

Claire Brasse's insight:

Jacques Bonnaffé, le comédien, et Jonas Chéreau, le danseur, dans leur duo-dansé sur des textes de Jean-Christophe Bailly intitulé Chassez le naturel, histoire d’un rapport aux animaux, propose une aventure. On pénètre, côté décors, dans une sorte de forêt suggérée par des frondaisons de feuillages, on s’enfonce avec les acteurs dans des mots et des gestes qui parlent et simulent le langage d’un monde sauvage et terriblement humain, on se perd en conjectures sur les échappées philosophiques qui envahissent un récit où croassent les grenouilles et hululent les chouettes. Superbe.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

Aparté danse / "Révolution" - Olivier Dubois

23 & 24 avril à L'apostrophe - Théâtre des Arts, scène nationale de Cergy-Pontoise.

 

En tournée : www.olivierdubois.org

 

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Seuls", de et m.e.s Wajdi Mouawad

"Seuls", de et m.e.s Wajdi Mouawad | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Au théâtre national de Chaillot jusqu'au 29 mars

Claire Brasse's insight:

Wajdi Mouawad livre ici un livre de textes et de peintures. C'est en caleçon qu'il passe l'essentiel de ce solo, dans le rôle d'Harwan, libanais qui a fui - comme lui - avec sa famille son pays sous les bombes pour vivre en exil au Québec. Une première partie où on le suit dans la banalité de l'existence. Mais on le suit avec angouement parce que c'est lui et qu'on sait qu'il arrive, le moment où tout bascule.
Dans son appartement lugubre de Montréal, aux allures de prison, Harwan tente de conclure sa thèse sur Robert Lepage, grand metteur en scène québécois. S'il est incapable de mettre un point final à cette immense thèse de doctorat, c'est parce qu'Harwan est à un tournant de sa vie : "comment sait-on quand on est en train de rater sa vie ?" s'interroge-t-il. C'est paradoxalement lorsque son père tombe dans le coma que la bascule s'opère. A son chevet, Harwan parle ; beaucoup ; comme jamais. Il se souvient de Beyrouth, des couleurs, des étoiles, des bombes aussi. Tout ce que son père refuse d'évoquer depuis tant d'années. Et on rit, bien sûr, même si les interrogations de Mouawad, sur l'exil, la mémoire, la communication ratée avec le père, l'enfance, sont plutôt graves.
La vidéo omniprésente dans la pièce, tout comme la musique, vient se confronter au banal de l'existence d'Harwan. Puis, c'est avec la peinture que l’auteur-acteur-metteur en scène passe au moins 20 minutes à créer en direct une œuvre à la manière d’un Pollock pantin désarticulé, jusqu’au final, quand une projection superpose sur l’œuvre une image et qu’apparaît le tableau de Rembrandt, que l’acteur poignarde, pour le pénétrer, l’incarner. Car la référence de la pièce est « Le Retour du fils prodigue » de Rembrandt, et ce sera le chemin de l’écrivain vers le pays perdu de son enfance, ses couleurs, sa lumière, sa langue.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Le Nazi et le Barbier" d'après Edgar Hilsenrath, m.e.s. Tatiana Werner

"Le Nazi et le Barbier" d'après Edgar Hilsenrath, m.e.s. Tatiana Werner | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

"Tatiana Werner invente le concept de stand-up nazi dans Le Nazi et le Barbier, adapté du génial Edgar Hilsenrath."

Critique culturopoing.com

 

Au théâtre de la Manufacture des Abbesses jusqu'au 27 février

Claire Brasse's insight:

Le comédien David Nathanson, incarne avec brio Max Shultz, l'anti-héros dans toute sa splendeur. Un SS assassin de milliers de juifs qui pour se sauver à la fin de la guerre, usurpe, plus encore que l'identité, la vie de son ami d'enfance Itzig Finkelstein, qu'il a tué dans un camp polonais. Comble de l'ironie, Max Shultz devient par la suite un sioniste fanatique, héros de l'indépendance d'Israël.

Seul en scène, David Nathanson, narre l'histoire de Max Shultz, barbier, avec un humour grinçant sans sombrer dans la caricature. Le texte est adapté pour un seul comédien, jouant de multiples personnages. En une heure quarante, une complicité s'installe, David Nathanson arrive à rendre sympathique ce barbier débile et cruel. Ce qui le fait encore mieux basculer dans l'effroi et le cynisme.

Une interprétation impeccable au milieu d'une mise en scène rythmée et minutieuse, avec pour seuls décors un fauteuil de barbier et une enseigne en néon "l'homme du monde".

Un spectacle intelligent et sobre où on se retient d'éclater de rire jaune.

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Les criminels" de Ferdinand Bruckner, m.e.s Richard Brunel

"Les criminels" de Ferdinand Bruckner, m.e.s Richard Brunel | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Critique Froggy's delight

 

Au théâtre de la Colline jusqu'au 2 mars

 

Claire Brasse's insight:

"Les Criminels", pièce en trois temps qui dépeint une société en décomposition, celle de l'Allemagne de la République de Weimer.

Richard Brunel utilise un procédé scénique vu et re-vu, celui du tourniquet. Succès relatif. Le premier acte permet d'observer les habitants d'un immeuble qui aurait perdu sa façade. Une microsociété qui reflète dans chacune des situations évoquées, les inquiétudes et les tourments psychologiques issus du contexte politique et économique ambiant. Mais aussi, avec un appétit vénal commun pour l’argent, les compromissions, lâchetés ou actes délictueux, auxquels se livrent les protagonistes pour continuer à vivre quels que soient les moyens ou le prix. Ce premier acte rappelle gentiment "Vie mode d'emploi" de Perec, malheureusement en version un peu trop sitcom...

Dans le second acte, certains vont devoir payer ce prix, face à la justice, lors d’une audience au tribunal "à plat". C'est là, la partie la plus réussie de la pièce. C’est au tribunal que les acteurs s’amusent et se lâchent, comme si, ils étaient enfin descendus d’un manège où ils ont eu un peu de mal à tenir l’équilibre. Bien qu'on bascule doucement dans un drame juridique assez mal imité, et avec un propos nihiliste aux semelles de plomb.

Le troisième acte ramène à l'immeuble, le plateau tourne de nouveau, en valse lente. Les habitants qui ont en quelque sorte survécu aux procès ont repris le cours de leurs vies, plus dégradées, plus décadentes encore qu'avant que justice soit faite. Pas de rédemption, pas d'espoir, un fatalisme désabusé plutôt, celui de la vérité.

Pièce très forte pour l'époque (1928), la mise en scène engendre malheureusement un genre de monotonie qui brouille les repères.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Tristesse animal noir" d'Anja Helling, m.e.s Stanislas Nordey

"Tristesse animal noir" d'Anja Helling, m.e.s Stanislas Nordey | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

"Comme il en a l’habitude, Nordey a demandé à ses comédiens de dire non seulement les dialogues mais les indications scéniques, et ce va-et-vient entre troisième et première personnes accentue la dimension épique du texte, comme si les personnages étaient aussi le chœur du récit." René Solis, Libération

 

Théâtre de la Colline - du 11 janvier au 2 février 2013

 

Claire Brasse's insight:

Entre didascalies et dialogues, des bourgeois bohêmes partent pique-niquer autour d'un barbecue en fôret, en plein été. La fôret s'embrase, la tragédie est en phase. Des mots tranchants, une mise en scène minimaliste et des décors spectaculaires donnent au drame une dimension impostante et structurée. Le spectacle est séparé en trois temps (avant, pendant et après le drame) durant lesquels tout change de sens, tout a perdu son sens. La vie bien rangée des 6 personnages en prend un coup, l'irresponsabilité, la lâcheté, le deuil...La puissance de l'art reste. Des propos relatés avec force, sans s'enflammer.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Nouveau Roman", de et m.e.s Christophe Honoré

"Nouveau Roman", de et m.e.s Christophe Honoré | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Critique de Brigitte Dalino, Le Monde :
"Nouveau Roman témoigne de l'interprétation "romanesque" d'une photo culte en s'appuyant sur un adage : la vérité de quelqu'un doit s'affranchir du visible."

 

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/11/22/s-affranchir-du-visible_1794725_3246.html

 

Autre critique : http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/le-nouveau-roman-honore-joue-a-la-126555

 

Jusqu'au 9 décembre

Théâtre national de la Colline

 

Claire Brasse's insight:

La Nouvelle Vague pour le cinéma, le Nouveau Réalisme en peinture, et, en littérature, le Nouveau Roman avec quelques écrivains chapotés par Jérôme Lindon, fondateur des Editions de Minuit. Christophe Honoré retrace leur aventure. Ils sont tous là, sauf Beckett. Les personnages sont les écrivains mais sans souci de vraisemblance ni d'incarnation. En conséquence, la pièce se présente comme une comédie satirique sur l'égo(tisme) de l'écrivain et ses querelles. Christophe Honoré dose avec intelligence l'anecdote, la précision historique, l'humour et la distance.
Trois heures (un peu (trop) long) entre remue-ménage et remue-méninges.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

Aparté danse / "Racheter la mort des gestes" - J.C. Gallotta

Aparté danse / "Racheter la mort des gestes" - J.C. Gallotta | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Au Théâtre de la ville. 

 

Critique de Rosita Boisseau, Le Monde : http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/11/02/jean-claude-gallotta-par-gourmandise_1784890_3246.html



Claire Brasse's insight:

La célébration de la danse au delà des mouvements. De la joie, du rire, de la beauté. Un message pertinent. La nostalgie des années 80, sans renouveau. Bilan mitigé.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"La bande passante" de S.Beckett, m.e.s Alain Françon avec Serge Merlin

"La bande passante" de S.Beckett, m.e.s Alain Françon avec Serge Merlin | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

Jusqu'à fin novembre au Théâtre de l'Oeuvre.


" [...] La Dernière Bande est une partition inouïe - et périlleuse - pour un grand acteur. Serge Merlin est encore bien plus que cela : un chaman, un sorcier, un descendant d'Artaud qui "a le feu en lui" et brûle les mots. Il est chez lui avec Beckett, comme il l'est avec Thomas Bernhard. Dans la mise en scène extrêmement sobre d'Alain Françon, qui a choisi de respecter les indications données par Beckett lors de la création allemande de la pièce, à Berlin, en 1969 - et non celles qui sont indiquées dans le texte tel qu'il est publié aux Editions de Minuit -, l'acteur apparaît dans un rai de lumière qui le dessine comme dans un autoportrait de Dürer. [...] "

Critique du Monde par Fabienne Darge

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Brasse
Scoop.it!

"Memories From The Missing Room" - Moriarty m.e.s. Marc Lainé

"Memories From The Missing Room" - Moriarty m.e.s. Marc Lainé | Le théâtre est fait pour être joué | Scoop.it

"À notre droite, Moriarty, groupe franco-canadien découvert par Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff (créateurs entre autres des cultissimes Deschiens), à notre gauche le dessinateur Philippe Dupuy, et au centre Marc Lainé metteur en scène inspiré. Tout ce petit monde est réuni pour un projet live original réunissant théâtre, musique et dessin : Memories from the Missing Room actuellement en tournée."

more...
No comment yet.