Le pollen dont on s'est nourri...
6.9K views | +1 today
Le pollen dont on s'est nourri...
« ... et tout ça, c'est la somme du Pollen dont on s'est nourri » (Pierre Barouh)
Curated by Multimédiator
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Aujourd'hui je suis ce que je suis...

Aujourd'hui je suis ce que je suis... | Le pollen dont on s'est nourri... | Scoop.it

« Aujourd’hui je suis ce que je suis
Nous sommes qui nous sommes
Et tout ça c’est la somme
Du pollen dont on s’est nourri... »

 

Pierre BAROUH

Multimédiator's insight:

http://www.musicme.com/#/Pierre-Barouh/albums/Le-Pollen-3356577510662.html

 

https://www.youtube.com/watch?v=LEqRLBIsZdA

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Elle s'y coca-colle un doigt qui en arrêt au bord de la corolle...

Music video by Alain Bashung performing Variations Sur Marilou. (C) 2011 Barclay
more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

La cuisine embaume le café, la radio chante ses couplets et le chat saute sur la table...

Ça va, ça vient LP (Saravah) Music By – François De Roubaix
Multimédiator's insight:

Pierre Barouh - La forêt (1971)

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Nous nous sommes tant aimés dans les années 70, on allait voir les films italiens...

très belle chanson d'Yves Simon qui reflète bien l'ambiance et la nostalgie des années 70
Multimédiator's insight:

Merci Ettore...

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Oui, je t'aime... dans la joie ou la douleur

Multimédiator's insight:
Rachid Taha & Carte de Séjour - Douce France
more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Tant mieux si le ciel est vide... et que peut y briller le souvenir de ceux que vous avez tués

Tant mieux si le ciel est vide... et que peut y briller le souvenir de ceux que vous avez tués | Le pollen dont on s'est nourri... | Scoop.it
On va pleurer nos morts. On va prendre le temps nécessaire pour réaliser ce que vous avez osé nous faire. Et puis on va recommencer comme avant, meurtris, entamés, mais convaincus que vous ne pouvez pas nous prendre ce qui nous constitue.
Multimédiator's insight:

On va pleurer nos morts. On va prendre le temps nécessaire pour réaliser ce que vous avez osé nous faire. Et puis on va recommencer comme avant, meurtris, entamés, mais convaincus que vous ne pouvez pas nous prendre ce qui nous constitue.

 

On retournera écouter de la musique au Bataclan. On retournera dîner au restaurant le Petit Cambodge. On se prendra à nouveau pour les rois du monde, rue de la Fontaine-au-Roi. On sera une belle équipe qui va réinventer une belle époque, rue de Charonne. On se permettra même d’aller rue Bichat avec des prudences de biches qui bisquent et ragent, enténébrées et ébréchées, mais pas terrorisées.

 

Bien sur, on se surprendra souvent à regarder par-dessus l’épaule pour guetter une ombre suspecte, à sursauter au bruit d’un pétard idiot, à chercher bêtement des poux dans la tonsure des barbus, mais on n’abjurera rien de notre mode de vie, de notre goût de vivre.

 

Demain, dans l’attente que la peine regagne ses digues fendillées, on s’assiéra à nouveau aux terrasses de l’Est parisien, dans ces quartiers métissés et bigarrés, dessalés et chaloupés qui sont ce que nous avons de meilleur.

 

On s’embrassera entre potes pour se dire bonjour, on s’embrassera entre copines échevelées et rieuses, on s’embrassera entre amants incertains. On s’embrassera entre hommes et femmes, fiers de cette mixité dragueuse, de ces corps séducteurs et décontractés, de ces peaux multicolores à frotter fort les unes contre les autres comme le font les chamois quand ils ont du chagrin. On s’embrassera, heureux et fiers de ces désirs qui jettent le voile, qui se décagoulent. On s’embrassera en abominables pervertis.

 

Assis dans la douceur de l’automne finissant, on se délectera du spectacle de la rue, de ces déambulations au long du canal Saint-Martin et du quai de Jemmapes, origines et sexes mêlés, convictions et religions confrontées et acceptées, rires éclatés aux bêtises des uns et aux vannes des autres dans la nuit festive et légèrement ivre de cette liberté de vivre à notre guise que vous ne nous prendrez jamais.

 

Goguenards et attendris, on se moquera de ces zouaves acrobates un peu partis, un peu nazes qu’on imaginera se mettre à poil comme au cœur de la canicule pour faire le saut de l’ange et plonger dans les eaux grasses du canal qui bouillonnent des bières renversées et des rosés-pamplemousse mal éclusés.

 

De loin, on saluera la République, en sa place et sa statue, vieille lune éclairée d’un jour nouveau depuis qu’y brûlent les bougies du souvenir pour les copains de Charlie que vous avez tués en janvier. Et si on est prêt à tout pardonner, on n’est pas près d’oublier.

 

Demain, on retournera se coller les uns contre les autres, les poings serrés, les coudes au corps, sur cette esplanade qui est en train de devenir la plus belle et la plus triste de Paris, la plus émouvante et la plus signifiante.

 

Demain, on aura enfin compris que les Charlie sont tombés pour nous tous, en éclaireurs rieurs et surtout pas exemplaires. Demain, on aura enfin admis qu’il fallait, qu’il faut, que tous les journaux publient les caricatures de tous les dieux de mes deux afin de diluer la menace. Demain, il ne sera plus question de mettre d’un côté les «victimes innocentes» et de l’autre ceux qui l’ont bien cherché, libertaires d’expression et communautés ciblées.

 

Pour ne pas oublier les existences fauchées par les balles, demain, on retournera écouter du rock métal au Bataclan, manger des nems crevettes au Petit Cambodge et couper la tête aux théocraties comme on l’a coupée à l’absolutisme royal qui faisait couler des fontaines de sang.

 

Demain, on tombera le voile et on ôtera la capuche pour regarder la nuit étoilée. Et on se dira que c’est tant mieux si le ciel est vide, car c’est comme ça qu’il est le plus beau. Et que peut y briller le souvenir de ceux que vous avez tués.

 
Luc Le Vaillant, le 15 novembre 2015 à 13h59, billet dans "Libération / Débats".

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Croisez Germaine et Tasha... si vous avez de la chance !

J'AI DE LA CHANCE / Festival d'Avignon off, du 4 au 25 juillet au Théâtre des Barriques, (tout près de la place des Carmes), du 4 au…
Multimédiator's insight:

 

Profitez de votre chance de croiser Germaine et Tasha,

du 17 au 21 novembre à 20h30,

avec la Compagnie Vagabond-Le Magasin 

3, impasse de Chatillon 92240 MALAKOFF

 

Pendant que Natasha construit sous nos yeux le puzzle qui lui permettra de restituer l'histoire de sa mamie qui coud tout le temps en disant des alexandrins, la mémoire de cette dernière se déconstruit jusqu'à la perte. Seule en scène, Natasha va par petites touches faire revivre Germaine, ses petites manies, ses anecdotes et l'histoire particulière qu'elle a vécue pendant la guerre, lorsque la barbarie régnait sur l'Europe. Dans un souffle facétieux, Natasha pose sur le plateau une voix, une vie en tous sens, un vrac éblouissant, espiègle et poignant.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

« – Ivanhooooooééé ! – Je remets ma culotte, ma chemise et mes bottes... »

Bonne vieille chanson rigolote de Pierre Vassiliu
more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

C'est fantastique, un bain de minuit dans l'Capital pendant qu't'as mal aux Assedic...

Un appartement parisien. Chaleureux. Le parquet craque. Deux chats, irrésistibles boules de poils. On prend notre temps, on s'installe, on discute. Pas de pose, pas de faux semblants. Tout se passe très naturellement. On recommence un morceau. Pour mieux faire. Sans obsession de la perfection. La session reste un drôle d'exercice.

Multimédiator's insight:

#261 Cyril Mokaiesh - Communiste (Acoustic Session)

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

La nuit je mens... dans ma tête raide

La nuit je mens... dans ma tête raide | Le pollen dont on s'est nourri... | Scoop.it
C'est pourtant une chanson qu'on connaît bien, qu'on chante parfois dans la voiture quand elle passe sur Nostalgie :"La nuit je mens, je prends des trains à travers la plaine.La nuit je mens, je m'en lave les mains..."Mais elle nous frappe encore en plein visage, quand on l'entend comme neuve, portée par la voix profonde, la diction lente et précise de Christian Olivier, chanteur et musicien dans le groupe des Têtes raides. Avec le travail sonore d'Arnaud Forest, la chanson devient poésie et per...
more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Les épreuves corrigées des "Fleurs du mal" révèlent un autre Baudelaire

Les épreuves corrigées des "Fleurs du mal" révèlent un autre Baudelaire | Le pollen dont on s'est nourri... | Scoop.it
Les "épreuves corrigées" de la main de Baudelaire des "Fleurs du mal"sont publiées pour la première fois par un éditeur parisien.Document exceptionnel sur les coulisses de l'écriture...
Multimédiator's insight:

En juillet 1857, Charles Baudelaire écrit à sa mère, quelques jours après la sortie des "Fleurs du Mal" : "On me refuse tout, l'esprit d'invention et même la connaissance de la langue française. Je me moque de tous ces imbéciles, et je sais que ce volume, avec ses qualités et ses défauts, fera son chemin dans la mémoire du public lettré, à côté des meilleures poésies de Victor Hugo, de Théophile Gautier et même de Byron."

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Des couteaux pour trancher le pain de l'amitié...

Léo Ferré - Les Anarchistes (Live TSR - Avril 1987)
more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Underground Berlin...

Underground Berlin... | Le pollen dont on s'est nourri... | Scoop.it
Le Velvet Underground, avec Lou REED au chant, interprète "Berlin" sur la scène du Bataclan lors d'un concert donné le 29 janvier 1972.
more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Les filles de soixante ans...

Allain Leprest/Romain Didier (2006). Album : "Donne-moi de mes nouvelles"
Multimédiator's insight:

 

Les filles de soixante ans
Ont de faux cheveux blancs
Et pourtant
Elles ont gardé pour z'elles
Un vrai rire de pucelle
Sous la dent
Elles font, mine de rien,
Remonter leur chagrin
Au cadran
Mais n'ont pas fait le deuil
De leur premier clin d'œil
Pour autant

Les filles de soixante ans
Ou t'es drôle ou va-t'en
Pleurs battants
Quand elles se déshabillent
On dirait qu'elles s'rhabillent
Longuement
Puis, replissant leur jupe,
Disent sans être dupes :
"On s'attend"
Sans laisser lettre morte
Sans plus claquer de portes
En sortant

Les filles de soixante ans
Rêvent au bord d'un étang
Au bon temps
Mais des nuages passent
Et leurs ombres effacent
Leurs gitans
Alors du bout des doigts
Lissent leurs pattes d'oie
En comptant
Les baisers les loyers
Qu'on leur a pas payés
Au comptant

Ca vous trinque avec tact
En deux verres de contact
Excitants,
Mettent des douces gifles
Mais jamais ne vous sifflent
La mi-temps
A leur anniversaire
Et tant mieux si ça sert
A Satan
On pourrait par magie
Convertir leurs bougies
En printemps

Elles se coupent en deux
Les demoiselles de
Soixante ans
Lissons les ventres ronds
De celles qui n'auront
Plus d'enfants
En frôlant leurs lolos
Joue pas les gigolos
Pour autant
Ne laisse pas de dettes
Rends-lui ses cigarettes
Charlatan

Ne laisse pas de dettes
Rends-lui ses cigarettes
Charlatan.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Je hais la morale, les prisons centrales, les maisons d'arrêt !

sortie tout droit de mes vhs,la vidéo date de 1981
Multimédiator's insight:

 

BETTY

Bernard Lavilliers

 

Tu n'as pas sommeil
Tu fumes et tu veilles
T'es toute écorchée
T'es comme un chat triste
Perdu sur la liste
Des objets trouvés
La nuit carcérale
Tombant sur les dalles
Et ce lit glacé
Aller et venir
Soleil et sourire
Sont d'l'autre coté
 
Ces murs, ces grillages
Ces portes et ces cages
Ces couloirs, ces clés
Cette solitude
Si dure et si rude
Qu'on peut la toucher
Ce rayon de lune
Sur le sol allume
Visage oublié
De celui que t'aimes
Qui tire sur sa chaîne
Comme un loup blessé
 
Betty faut pas craquer
Betty faut pas plonger
Je sais, iils t'on couchée là
Et puis ils ont fermé leurs barreaux d'acier
 
Betty faut pas pleurer
Betty faut pas trembler
Je sais, tu vas rester là
T'aimerais plus t'réveiller, plus jamais rêver
 
Je te dis je t'aime
Dans ce court poème
Dans ce long baiser
Tu es ma frangine
Juste une féminine
Que j'avais rimée
Je te donne ma force
Mes mots et mes notes
Pour te réchauffer
Je haie la morale
Les prisons centrales
Les maisons d'arrêt
 
Je n'ai pas sommeil
Je fume et je veille
Et j'ai composé
Une chanson d'amour
Une chanson secours
Pour l'autre côté
Pour ceux que l'on jette
Dans les oubliettes
Dans l'obscurité
Pendant qu'les gens dorment
Au fond du conforme
Sans se réveiller
 
Betty faut pas craquer
Betty faut pas plonger
Je sais, ils t'ont couchée là
Et puis ils ont fermé leurs barreaux d'acier
 
Betty faut pas pleurer
Betty faut pas trembler
Tu sais, on s'retrouvera, là
Ailleurs, en plein soleil...

 

https://www.youtube.com/watch?v=-FvFuI40dtA 

https://www.youtube.com/watch?v=Gb_N910yjU4

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

You May say I'm à dreamer, but I'm not the only one

America: A Tribute to Heroes was a benefit concert organized by actor George Clooney and broadcast by the four major United States television networks in the...
more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Ma Loulou est partie au pays de l'envers du décors...

Multimédiator's insight:

 

"Je pense de toutes mes forces qu'il faut s'aimer à tort et à travers. Je pense de toutes mes forces qu'il faut s'aimer à tort et à travers..."

 

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Paris... je rêve dans tes bistrots

« Paris » Marc Lavoine NO COPYRIGHT INFRINGEMENT INTENDED (LYRICS AND VIDEO ARE PROPERTY AND COPYRIGHT OF THEIR OWNERS AND ARE PROVIDED FOR EDUCATIONAL PURPO...
Multimédiator's insight:
(null)
more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Une sorcière comme les autres

extrait de l'album CD + DVD "Morceaux choisis", disponible chez EPM http://www.epmmusique.fr/fr/ https://www.facebook.com/pages/EPM-MUSIQUE/244805538890986
Multimédiator's insight:

Anne Sylvestre en concert.

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Les naufragés de la chanson

Les naufragés de la chanson | Le pollen dont on s'est nourri... | Scoop.it
Cyril Mokaiesh rend hommage à des "Naufragés" de la chanson : Stephan Reggiani, Mano Solo, Daniel Darc ou Allain Leprest.
more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

I'm a poor lonesome piéton..

Clip officiel "Poor Lonesome Piéton" réalisé par Léonce Barbezieux 1er extrait issu du projet "Naufragés" qui sortira le 11 Septembre 2015. Cyril Mokaiesh et Giovanni Mirabassi rendent hommage aux figures tragiques de la chanson française, héros oubliés mais pourtant marquants.

Multimédiator's insight:

Cyril Mokaïesh, Giovanni Mirabassi - Poor Lonesome Piéton

more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Dominique A, la Mémoire Vive

Bande-annonce de Dominique A, la Mémoire Vive (Documentaire) de Thomas Bartel!Plus de vidéos du film : http://www.premiere.fr/film/Dominique-A-la-Memoire-Vive-Documentaire-4193464Que fait-on de notre passé ? Pourquoi revenons-nous cycliquement vers les eaux troubles d'un temps révolu ? En vingt ans de carrière, ces questions semblent hanter la discographie et les textes de Dominique A. Depuis La fossette (1992) qui a décrassé la chanson française par son lyrisme minimal et bricolé, jusqu'à la consécration méritée pour l'ambitieux Vers les lueurs (2012) aux Victoires de la musique, son parcours artistique peut se lire comme une véritable déclaration d'indépendance vis à vis des codes de la chanson française.Son récit autobiographique Y revenir publié la même année ouvrait les portes de l'enfance et donnait quelques pistes biographiques. En explorant en sa compagnie les lieux clés d'une géographie intime, en le découvrant interprétant sur scène ses chansons en solo ou en groupe, Dominique A, la mémoire vive avance à rebours, fouille dans les "tiroirs mémoriels" de l'auteur pour en extraire quelques éléments saillants d'une singularité musicale sans égal.
more...
No comment yet.
Scooped by Multimédiator
Scoop.it!

Le soleil a rendez-vous avec la lune...

Voici les paroles de "Le soleil et la lune" de Charles Trenet. Bon visionnage et bonne écoute :)
more...
No comment yet.