Le paysage à écouter et à voir
17 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by chanau christian from Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Scoop.it!

Carte Blanche au paysagiste Gilles Clément pour un avenir plus vert - France Inter

Carte Blanche au paysagiste Gilles Clément pour un avenir plus vert - France Inter | Le paysage à écouter et à voir | Scoop.it
Carte Blanche au paysagiste Gilles Clément pour un avenir plus vert. A Saint-Benoît-du-Sault dans l'Indre, il expose ses concepts clés et montre des pistes pour un avenir plus raisonnable écologiquement.

Le Jardin en mouvement, révélé par la pratique du jardinage, désigne une manière d’accompagner et d’orienter la libre croissance des plantes en usant notamment de l’observation attentive de leur comportement naturel.

Le Jardin planétaire offre une « perception de la diversité naturelle et culturelle à travers les voyages », renvoyant à l’idée d’une planète « Terre » comparable à l’espace clos du jardin qui réclame, de fait, les mêmes attentions par l’Homme-jardinier.

Le Tiers-paysage  révèle la richesse des espaces négligés ou inexploités par une « analyse
paysagère privilégiant leur biodiversité et non leur seule forme ».

Gilles Clément raconte son exposition (itw Christine Siméone)


Via François Arnal
more...
François Arnal's curator insight, July 19, 2013 9:25 AM

La dernière intervention de Gilles Clément sur France Inter à l'occasion d'une  Exposition au Prieuré de Saint-Benoît-du-Sault
du 9 juillet au 29 septembre 2013. L’exposition illustre l’engagement de Gilles Clément, un « projet politique d’écologie humaniste

Rescooped by chanau christian from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Vigie Nature : Apprendre à regarder la nature

Vigie Nature : Apprendre à regarder la nature | Le paysage à écouter et à voir | Scoop.it

 

« Cette semaine, j'ai décidé de vous parler des travaux d'Anne Dozières, officiant au sein de l’équipe Vigie-Nature au Muséum national d'Histoire naturelle.

 

Son terrain ? La petite ceinture de Paris. Son objectif ? Mettre en place un observatoire de suivi d'espèces sauvages en lien avec les pratiques des gestionnaires des espaces verts. Sa première réussite ? Amorcer la curiosité de futurs jardiniers pour la vie sauvage.

 

[...] »

 


Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Scooped by chanau christian
Scoop.it!

Flux de syndication - VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement

Flux de syndication - VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement | Le paysage à écouter et à voir | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by chanau christian from Jardins & Paysages
Scoop.it!

Carte Blanche au paysagiste Gilles Clément pour un avenir plus vert - France Inter

Carte Blanche au paysagiste Gilles Clément pour un avenir plus vert - France Inter | Le paysage à écouter et à voir | Scoop.it
Carte Blanche au paysagiste Gilles Clément pour un avenir plus vert. A Saint-Benoît-du-Sault dans l'Indre, il expose ses concepts clés et montre des pistes pour un avenir plus raisonnable écologiquement.

Le Jardin en mouvement, révélé par la pratique du jardinage, désigne une manière d’accompagner et d’orienter la libre croissance des plantes en usant notamment de l’observation attentive de leur comportement naturel.

Le Jardin planétaire offre une « perception de la diversité naturelle et culturelle à travers les voyages », renvoyant à l’idée d’une planète « Terre » comparable à l’espace clos du jardin qui réclame, de fait, les mêmes attentions par l’Homme-jardinier.

Le Tiers-paysage  révèle la richesse des espaces négligés ou inexploités par une « analyse
paysagère privilégiant leur biodiversité et non leur seule forme ».

Gilles Clément raconte son exposition (itw Christine Siméone)


Via François Arnal, chanau christian
more...
François Arnal's curator insight, July 19, 2013 9:25 AM

La dernière intervention de Gilles Clément sur France Inter à l'occasion d'une  Exposition au Prieuré de Saint-Benoît-du-Sault
du 9 juillet au 29 septembre 2013. L’exposition illustre l’engagement de Gilles Clément, un « projet politique d’écologie humaniste