Le Monolecte
14.6K views | +0 today
Follow
Le Monolecte
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Le capitalisme est entré dans des logiques d’expulsion et de destruction

Le capitalisme est entré dans des logiques d’expulsion et de destruction | Le Monolecte | Scoop.it
Saskia Sassen, professeure de sociologie à l’université Columbia, à New York scrute la mondialisation dans toutes ses dimensions – économiques, (...)
Agnès Maillard's insight:

Auparavant, pendant les « trente glorieuses » en Occident, mais aussi dans le monde communiste et le tiers-monde, malgré leurs échecs, la croissance des classes ouvrières et moyennes constituait la base du système. Une logique distributive et inclusive prédominait. Le système, avec tous ses défauts, fonctionnait de cette façon.

Aujourd’hui ce n’est plus le cas. C’est pourquoi la petite bourgeoisie et même une partie non négligeable des classes moyennes perdent pied. Leurs enfants sont les principales victimes : ils ont respecté les règles du système et fait consciencieusement tout ce qu’il exigeait d’eux – des études, des stages, pas mal de sacrifices – afin de poursuivre l’ascension sociale de leurs parents. Ils n’ont pas échoué et pourtant le système les a expulsés : il n’y a pas assez de place pour eux.

more...
No comment yet.
Rescooped by Agnès Maillard from Critique du changement
Scoop.it!

Privatiser la sécurité sociale : un vieux rêve de la Commission européenne

Privatiser la sécurité sociale : un vieux rêve de la Commission européenne | Le Monolecte | Scoop.it

Marc Tarabella, eurodéputé belge (parti socialiste), rapporteur de la directive sur la passation des marchés publics indique : « Mais quelle ne fut pas ma surprise en découvrant l’annexe XVI !

La Commission y explique que la sécurité sociale obligatoire devrait faire annuellement l’objet d’un « avis de marché » au terme duquel les pouvoirs publics choisiraient le meilleur des candidats. En d’autres termes, n’importe quel opérateur privé pourrait potentiellement mettre la main sur le marché de la sécurité sociale. C’est dangereux, inacceptable et illégal ».

Pourtant des pans de la sécurité sociale sont déjà soumis à la concurrence, comme la complémentaire santé, la dépendance, la petite enfance, les services sociaux et médico-sociaux qui relèvent de prestations de services.


Via HumdeBut
Agnès Maillard's insight:

La directive Bolkenstein de privatisation des services publics sociaux et de santé n'a jamais été enterrée!

more...
HumdeBut's curator insight, February 1, 2014 5:36 AM

La sécu, les retraites, la santé !.... "vous devez réduire les dépenses publiques", qu'ils hurlent... dans l'oreille d'un Hollande complaisant et de son gouvernement fantoche !
Et petit à petit, avec ces complices là, ils réussissent, et, à mon grand désarroi, les citoyens restent assis au chaud, en regardant les droites défiler devant la télé !

 

Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

L’Eau ne paiera plus seulement l’Eau - Reporterre

L’Eau ne paiera plus seulement l’Eau - Reporterre | Le Monolecte | Scoop.it
Discrètement, l'Etat ponctionne les ressources des Agences de l'eau, en principe destinées à maintenir et à améliorer la qualité du précieux liquide. (...)
Agnès Maillard's insight:

L’Eau paie l’Eau. C’est la règle à laquelle l’Etat s’est toujours officiellement attaché. Elle est pourtant aujourd’hui clairement mise en question par l’arbitrage du budget 2014. Et en mettant en cause cette simple règle écologique, les populations les plus défavorisées en seront les premières victimes.

more...
Sylvain Rotillon's comment, July 14, 2013 4:48 AM
Derrière sa simplicité, cette règle manque de clarté. En effet, toute la question est : quelle eau paye quelle eau ? Pensée comme la facture d'eau doit payer le service public de l'eau (et de l'assainissement, on fait intervenir un autre type d'eau, les eaux usées), on constate d'une part que dans bien des cas la facture ne couvre pas toutes les charges, l'amortissement du patrimoine laissant à désirer, et que d'autre part la facture d'eau sert de plus en plus à payer pour d'autres types d'eau dont l'eau dans le milieu naturel. Ainsi la facture d'eau paye pour la remise en état des cours d'eau, pour la protection de la ressource au-delà de la simple protection des captages, le pluvial… Le singulier "eau" dans la formule rituelle ne sert ainsi qu'à complexifier la question et à faire qu'on ne sait plus de quoi l'on parle en disant "l'eau paye l'eau".
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

La contre-révolution sociale à Detroit

La contre-révolution sociale à Detroit | Le Monolecte | Scoop.it
L'’administrateur d'urgence’ de Detroit, Kevyn Orr, a annoncé vendredi un plan pour éliminer les pensions de retraite et l'assurance santé de tous les travailleurs actuels ou retraités de la ville.
Agnès Maillard's insight:

Le pillage comme seul mode de gestion

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Piou piou piou

Piou piou piou | Le Monolecte | Scoop.it

Le statut d'auto-entrepreneur veut dire ce qu'il veut dire. Tu t'emploies toi-même et donc la totalité des charges sociales à payer te sont transférées. Une immense avancée sociale ... Oui ! pour les employeurs. Pas de charges, pas de retraite, pas de mutuelle et un coup de pied dans le cul quand on estime qu'on a plus besoin de toi. C'est magique. 900 000 poussins crétins ont signé sans hésiter pour ce statut à la con. C'est une immense réussite. 450 000 d'entre-eux font zéro euro de chiffre d'affaire et 90% de ceux qui font plus que zéro déclarent un revenu inférieur au smic. Maginfique non ?

Agnès Maillard's insight:

"Les poussins, c'est comme les hamsters, il faut mettre du chatterton autour pour pas qu'ils éclatent quand on les encule."

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

L'euro n'est pas en faillite, bien au contraire il fait exactement ce pourquoi il a été crée.

L'euro n'est pas en faillite, bien au contraire il fait exactement ce pourquoi il a été crée. | Le Monolecte | Scoop.it
L’idée que l’euro a «échoué» est d’une naïveté dangereuse. L’euro a réussi à faire exactement ce que son géniteur – et les 1% de riches qui l’ont adopté – avaient prévu qu’il fasse et ce pour quoi ...
Agnès Maillard's insight:

l’Euro est simplement la poursuite du concept des “Reaganomics”:
“La discipline monétaire oblige les politiques à se plier la discipline budgétaire, sans exception”
Et lorsque des crises surviennent, les nations économiquement désarmées n’ont pas d’autre alternative que d’éradiquer la plus grande partie de leur réglementations et législations gouvernementales, de privatiser massivement les services publics et industries d’Etat, de réduire les impôts et de balancer à la poubelle le modèle social européen et son État-providence.
(Note du traducteur: où, comme l’avait si clairement expliqué le n°2 du MEDEF, Denis Kessler, grand ami de DSK, dans un article de la revue Challenges d’Octobre 2007 : “Il s’agit de défaire méthodiquement le programme du CNR. Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de l’éliminer.”)

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Baisse tendancielle du taux de salaire aux Etats-Unis?

Baisse tendancielle du taux de salaire aux Etats-Unis? | Le Monolecte | Scoop.it
Business Insider (07/08/2013) attire l'attention sur l'évolution de la part des salaires dans le PIB américain depuis 1950. Le graphique est intéressant. Il est aisé de constater que le marasme sal...
Agnès Maillard's insight:

On observe le même transfert de 10 pts du travail au capital en France sur la même période : loin d'être un hasard!

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Aide aux entreprises : 456 000 dollars de subvention pour créer un emploi !

Aide aux entreprises : 456 000 dollars de subvention pour créer un emploi ! | Le Monolecte | Scoop.it
Aux États-Unis, les pouvoirs publics locaux dépensent des fortunes pour attirer usines et grands projets industriels. Un rapport décrypte ces « méga (...)
Agnès Maillard's insight:

Filez-nous le pognon directement, il sera bien mieux employé qu'à engraisser le monde de la finance!

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

CADTM - La Grèce n’est pas un pays « normal »

CADTM - La Grèce n’est pas un pays « normal » | Le Monolecte | Scoop.it
Si un doute subsistait encore à ce sujet, il est désormais levé : la Grèce n'est pas un pays « normal ». Dans un pays « normal », de nos jours, en (...)
Agnès Maillard's insight:

Car comment qualifier autrement un état où toute notion de souveraineté nationale et populaire est bafouée, où les décisions clé sont prises par décret, où les institutions représentatives ne sont qu’une façade de parlementarisme ? L’exception est ainsi devenue la règle lorsque les gouvernements en place se sont transformés en exécutants des instructions de ces fameux Mémorandums, monstrueux pavés de milliers de pages, qui règlent jusqu’au moindre poste de dépense de la moindre ligne budgétaire. Ces Mémorandums qui organisent le dépeçage du pays, la privatisation de son patrimoine, la liquidation de ses services publics et de ses institutions scientifiques et culturelles. Car même si la méthode porte la marque de M. Samaras et de son parti, la décision de fusionner et de restructurer drastiquement l’audiovisuel public, et de licencier des milliers de salariés du secteur public, faisait bien partie des engagements contractés par le gouvernement actuel vis-à-vis de la Troïka.

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Chérie, j'ai rétréci la retraite !

Chérie, j'ai rétréci la retraite ! | Le Monolecte | Scoop.it

On va nous ressortir la chanson. C'est de saison. La solution aux misères du régime de retraite par répartition, c'est le développement de fonds de retraite oùsque tu vas mettre tes éconocroques qu'on te reversera quand tu seras rentier. Le défunt mari de Margaret a « placé » une petite fortune durant sa vie de cadre. Le fond de pension versait à Margaret près de quatre mille euros chaque mois. Avant de passer brutalement à zéro shilling. Songe donc à Margaret quand on te chante la « retraite par capitalisation ». Y'a un sacré bémol à la clé qu'on oublie toujours de te signaler. Et si tu penses que les Français sont si tellement plus futés que ces couillons de British, mon grand-père a « capitalisé » pendant de longues années avant 1945 et la création de la retraite des vieux. Hé bien La Séquanaise, c'était le nom de son assurance-retraite, ne lui a jamais reversé le moindre centime. À l'époque mon grand-père a eu la chance de percevoir plein pot une retraite par répartition, fraîchement créée, à laquelle il avait pourtant fort peu cotisé.

Agnès Maillard's insight:

La capitalisation, c'est du bidon!

more...
No comment yet.