Le Monolecte
14.6K views | +2 today
Follow
Le Monolecte
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Les cinq stades de l’effondrement, par Dmitry Orlov

Les cinq stades de l’effondrement, par Dmitry Orlov | Le Monolecte | Scoop.it

Je poursuis la petite série de textes que je trouve intéressants de Dmitry Orlov, ils aident à la réflexion. Il est né à Leningrad et a immigré aux États-Unis à l’âge de douze ans. Il a été témoin de l’effondrement soviétique lors de plusieurs visites prolongées sur sa terre natale russe entre la fin des années 1980 et le milieu des années 1990. Il est ingénieur et a contribué à des champs aussi variés que la physique des hautes énergies et la sécurité informatique.

Ce texte de fond est du 11 novembre 2008, donc après le pic de la Crise de 2008, et développe son propos précédent sur l’effondrement d’une économie. Je le publie avec l’accord du traducteur, orbite.info, que je remercie.

Agnès Maillard's insight:

L’effondrement financier semble particulièrement douloureux si vous vous trouvez avoir beaucoup d’argent. D’un autre côté, je rencontre tout le temps des gens qui ont le sentiment que rien n’est encore arrivé. Ce sont surtout des gens jeunes, qui ont relativement réussi, qui n’ont pas ou peu d’économies, et ont encore des boulots bien payés, ou une assurance chômage qui n’est pas encore épuisée. Leur vie quotidienne n’est pas très affectée par la tourmente sur les marchés financiers, et ils ne croient pas que quoi que ce soit de différent soit en train de se produire en dehors des hauts et des bas économiques habituels.

L’effondrement commercial est bien plus évident, et l’observer ne nécessite pas d’ouvrir des enveloppes et d’examiner des colonnes de chiffres. C’est douloureux pour la plupart des gens, et mortellement dangereux pour certains. Quand les rayonnages des magasins sont vidés du nécessaire et restent ainsi pendant des semaines de suite, la panique s’installe. Dans la plupart des lieux, cela requiert une sorte de réaction d’urgence, pour s’assurer que les gens ne soient pas privés de nourriture, d’abris, de médicaments, et que certaines mesures de sécurité et d’ordre public soient maintenues. Les gens qui savent ce qui vient peuvent se préparer à en éviter le pire.

L’effondrement politique est encore plus douloureux, parce qu’il est mortellement dangereux pour beaucoup de gens. La rupture de l’ordre public serait particulièrement dangereuse aux États-Unis, à cause du grand nombre de problèmes sociaux qui ont été balayés sous le tapis au cours des années. Les Américains, plus que la plupart des autres peuples, ont besoin d’être défendus les uns des autres à tout moment. Je pense que je préférerais la loi martiale à l’anarchie et au chaos complet et absolu, bien que j’admette que l’un et l’autre soient de très pauvres choix.

L’effondrement social et culturel semble avoir déjà eu lieu dans plusieurs parties du pays dans une large mesure. Ce qui reste d’activité sociale semble ancrée dans des activités transitoires telles que le travail, les courses et les sports. La religion est peut-être la plus grande exception, et beaucoup de communautés sont organisées autour des églises. Mais dans les endroits ou la société et la culture demeurent intactes, je croit que l’effondrement social et culturel est évitable, et que c’est là que nous devons vraiment résister. Aussi, je pense qu’il est très important que nous apprenions à voir notre environnement pour ce qu’il est devenu. Dans beaucoup d’endroits, on a l’impression qu’il ne reste simplement pas beaucoup de choses qui vaillent d’être sauvées. Si toute la culture que nous voyons est de la culture commerciale, et si toute la société que nous voyons est la société de consommation, alors le mieux que nous ayons à faire est de nous en éloigner, et de chercher d’autres gens prêts à faire de même.

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Journée de l'Europe : Une ascension bloquée par les Etats-nations

Journée de l'Europe   : Une ascension bloquée par les Etats-nations | Le Monolecte | Scoop.it
Pour le directeur de Die Zeit, Josef Joffe, l’expérience européenne a été brisée dans son élan par la réticence des pays membres à renoncer à leur souveraineté.
Agnès Maillard's insight:

Forcément, avec une vision européenne de ce type, on n'a pas trop envie que ça se concrétise plus que ça!

more...
No comment yet.