Le Monolecte
14.6K views | +0 today
Follow
Le Monolecte
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

La violence à l’égard des femmes : un phénomène omniprésent

La violence à l’égard des femmes : un phénomène omniprésent | Le Monolecte | Scoop.it
Un nouveau rapport publié par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) présente les résultats de la plus grande enquête mondiale sur la violence à l’égard des femmes, qui révèle l’étendue des abus dont les femmes sont victimes chez elles, au travail, en public et en ligne.
Agnès Maillard's insight:

« Les chiffres révélés par l’enquête ne peuvent et ne devraient tout simplement pas être ignorés », reconnaît Morten Kjaerum, le directeur de la FRA. « L’enquête réalisée par la FRA montre que les violences physiques, sexuelles et psychologiques à l’égard des femmes constituent de sérieuses violations des droits humains dans tous les États membres. La vaste étendue de ce problème indique que la violence à l’égard des femmes ne touche pas seulement les victimes, mais se répercute aussi chaque jour sur la société. Il est dès lors indispensable que les décideurs politiques, la société civile et les intervenants de première ligne revoient les mesures permettant de traiter toutes les formes de violence à l’égard des femmes, quel que soit l’endroit où elle se produit. Des mesures visant à remédier à la violence à l’égard des femmes sont désormais attendues à un niveau supérieur. »

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Des universités U.S. ferment les yeux sur le viol

Des universités U.S. ferment les yeux sur le viol | Le Monolecte | Scoop.it
Des enquêtes fédérales sont en cours. Une université californienne, notamment, aurait refusé d'enquêter sur plusieurs plaintes d'étudiantes.
Agnès Maillard's insight:

C'est un peu comme si quelqu'un osait dire que les femmes ne devraient pas faire chier, puisque le viol est dans la nature de l'homme...
Ah bon, quelqu'un l'a dit? 

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Moche et mal élevée

Moche et mal élevée | Le Monolecte | Scoop.it

Sourire avec complicité à la personne qui vous marche sur le pied dans le métro parce que cette personne, ça aurait pu être vous. Sourire de compassion à la serveuse qui vous apporte le chocolat coupé à l’eau chaude parce que c’est son patron qui lui a dit que c’est comme ça qu’on fait le chocolat et parce que son travail est épuisant. Sourire en solidarité à un pauvre hère qui ne trouve pas le débat auquel il voulait assister et qui râle contre une organisation qu’il estime défaillante. Tout cela est très acceptable. Mais, outre le fait qu’un sourire doit être intentionnel, convaincu, personnel, généreux, spontané on est en droit de se demander à partir de quand et jusqu’à quel point sourire doit être consenti, conventionnel, contractuel. Et pourquoi, hors contexte professionnel, dans la vie de tous les jours, l’exigera-t-on toujours plus d’une femme que d’un homme ?

 
Agnès Maillard's insight:

Et pourquoi pas un Mars et un bisou, pendant qu'on y est?

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

CANNES • Le Festival international des prostituées de luxe

CANNES • Le Festival international des prostituées de luxe | Le Monolecte | Scoop.it
Chaque année, entre 100 et 200 escort girls débarquent au festival de Cannes pour agrémenter les soirées de richissimes "festivaliers", révèle The Hollywood Reporter.
Agnès Maillard's insight:

Comment ça, il n'y a pas de femmes au festival de Cannes? Mais si, mais si, plein, mais à leur place, comme dirait François Ozon (c'est même à cela qu'on le reconnait)!

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Muriel Salmona «La réalité des violences sexuelles est l’objet d’un déni massif»

Muriel Salmona «La réalité des violences sexuelles est l’objet d’un déni massif» | Le Monolecte | Scoop.it
Au moment où la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, s’apprête à présenter un projet de loi-cadre pour l’égalité entre les femmes et les hommes au Parlement, Muriel Salmona, psychiatre-psychothérapeute, publie dans son dernier...
Agnès Maillard's insight:

 Désirer et aimer sont le contraire d’instrumentaliser une personne pour son propre compte. Les violences sexuelles sont des armes pour détruire l’autre, le soumettre et le réduire à l’état d’objet et d’esclave. Ce sont les violences qui entraînent le plus de traumatismes psychiques. Elles font partie de la mise en place de la domination masculine et de la volonté d’exclure les femmes de divers univers, dont celui du marché du travail et des postes à responsabilité. Les stéréotypes sexistes voudraient faire croire que la sexualité masculine a des besoins incontrôlables qui doivent et ont le droit de s’exercer sur la femme.

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Les fondements politico-économiques du fémonationalisme | Contretemps

Les fondements politico-économiques du fémonationalisme | Contretemps | Le Monolecte | Scoop.it

Les femmes migrantes, cependant, sont aussi des marchandises, puisque l’on exige d'elles qu'elles se comportent conformément aux valeurs supposées des femmes occidentales émancipées. Ici, en considérant le fémonationalisme contemporain comme une construction idéologique éclairant les processus de marchandisation des femmes non-européennes, je considère que nous avons besoin de poursuivre la logique proposée par Alain Badiou il y a quelques années. Après le vote de la loi contre le hijab dans les écoles publiques en France – une loi qui a concentré le débat sur l’équation entre l’Islam et l’oppression des femmes –, le philosophe français l’avait définie comme « une loi capitaliste pure ». Pour que la féminité opère sous le capitalisme, le corps féminin doit être exposé pour pouvoir circuler « sous un paradigme marchand »43. Une fille musulmane doit donc montrer « ce qu’elle a à vendre ». En d’autres mots, elle doit accepter et soutenir activement sa propre marchandisation. L’insistance sur le dévoilement des musulmanes en Europe combine donc à la fois le rêve durable des hommes occidentaux de « découvrir » la femme de leurs ennemis, ou des colonisés, ainsi que la demande d’en finir avec l’incongruité du corps féminin caché en tant qu’exception à la règle générale selon laquelle elles devraient circuler comme des « valeurs franches »44.

Agnès Maillard's insight:

Touffu et important

more...
Marco Bertolini's comment, July 17, 2013 10:27 AM
Touffu oui, mais très intéressant. Une lecture très subtile des enjeux réels derrière la rhétorique des droits de la femme venant de partis comme celui de Geert Wilders, ici. On joue à fond sur les stéréotypes et la ségrégation pour mieux diaboliser. Bénéfice secondaire non-négligeable : cela nous permet de nous dédouaner de nos propres violences puisque, par définition, les bons Européens sont naturellement respectueux de la femme... Je m'explique mal dans ce cas les chiffres effrayants de mortalité des femmes lors de violences conjugales dans des pays comme l'Espagne...
Marco Bertolini's curator insight, July 17, 2013 10:47 AM

Un texte un peu long et ardu sur l'instrumentalisation du droit des femmes par les partis de droite et  sur la condition des femmes immigrées en Europe.  Mais c'est une lecture subtile de ces phénomènes qui vaut l'effort.

Rescooped by Agnès Maillard from Dans les restes du monde
Scoop.it!

Allemagne : comment la réforme du marché du travail renvoie les femmes à la maison

Allemagne : comment la réforme du marché du travail renvoie les femmes à la maison | Le Monolecte | Scoop.it

L’Allemagne, sa compétitivité, sa flexibilité, sa capacité à réformer son marché du travail… Et ses femmes que l’on rend dépendantes économiquement à vie de leurs maris, renvoyées, de fait, au foyer. Car une Allemande sur deux travaille à temps partiel, dont 4,5 millions dans le cadre d’un « minijob » : ces boulots payés moins de 450 euros, qui n’ouvrent aucun droit ou presque. Un divorce, un mari au chômage ou décédé, et c’est la pauvreté. Le modèle allemand, un modèle d’avenir ?


Via Laure Leforestier
Agnès Maillard's insight:

C'est déjà beaucoup ça dans les zones rurales en France : des femmes avec des bouts de job sous-payés, condamnées à la dépendance des compagnons ou à la misère.

Après, on comprend mieux que les CSP+ ne veulent pas trop s'installer en zone rurale : c'est l'enterrement première classe de toute idée de carrière du conjoint.

more...
No comment yet.