Le Monolecte
Follow
Find tag "chômage"
13.8K views | +1 today
Le Monolecte
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Une marche géante va "prendre Madrid" le 22 mars - Prenez le pouvoir !

Une marche géante va "prendre Madrid" le 22 mars - Prenez le pouvoir ! | Le Monolecte | Scoop.it
Par Jean Ortiz. Depuis des mois se prépare dans toute l'Espagne la (les)&Marche(s) de la dignité&. En colonnes venues de toutes les latitudes de la Péninsule, le 22 mars, elle, elles, vont &envahir& Madrid. Sur toutes les routes,...
Agnès Maillard's insight:

En ruisseaux humains qui vont devenir des flots, des vagues, à l'approche du 22 mars... Et c'est dur. Cela nécessite du courage, de bons souliers ! et une logistique solidaire lourde. Des milliers d'autres "marcheurs" arriveront à Madrid en bus. Les drapeaux républicains flottent.

Une multitude de chômeurs (six millions en Espagne), de "sans terre" (alors que de grands "cortijos" de 30.000 hectares ou plus monopolisent la terre en Andalousie), de précaires, de victimes des expulsions locatives, comptent camper à Madrid et y rester. Sur leur parcours, ils ont été reçus dans villes et villages, déclinant les revendications dans les rencontres, les assemblées, avec leurs hôtes travailleurs, étudiants, paysans, fonctionnaires...
Il peut y avoir un avant et un après le 22 mars. Plus d'un million de "marcheurs" sont attendus. Au départ, l'idée a été lancée par le Syndicat andalou des travailleurs, de Diego Cañamero, le "Front civique-Nous sommes la majorité" de l'ex secrétaire général du PCE Julio Anguita et les "Campements dignité d'Extrémadure".

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Le patronat inflige un camouflet au président de la République

Le patronat inflige un camouflet au président de la République | Le Monolecte | Scoop.it

Même Mme Parisot, qui dit ne plus rien avoir à faire avec le Medef, est ressortie pour crier : « pas de contreparties ». Pour Pierre Gattaz ce serait « suicidaire » de s’engager dans la voie de donner des objectifs chiffrés d’embauche. Le patronat veut bien encaisser les milliards que lui propose le Président de la République mais n’a pas l’intention de rendre quoi que ce soit en retour, ni en emploi, ni en compétitivité. Aucun engagement, rien.

Les patrons dominés par la finance n’ont aucun intérêt à l’emploi : ils utiliseront les « aides » reçues dans l’économie-casino exactement comme les banques l’ont fait depuis 2009.  Le total du bilan des 4 banques françaises les plus importantes représente 400 % du PIB de notre pays (ce qui rend bien dérisoire la comparaison avec la France qui atteint 94,3 % de dette par rapport à son Pib – dette envers ces banques !). Le seul bilan de la BNP-Paribas, à lui seul, est égal à 100 % de ce PIB. Elles vont très bien mais ne font rien pour contrarier la récession de l’économie ni le chômage de masse du pays. Les banques privées « sauvées » par le public ont continué comme avant, elles se sont recapitalisées, elles ont continué à spéculer et, sans aucune reconnaissance, sont revenues aux bénéfices antérieurs, redistribuant des dividendes massifs. 177 banquiers français ont touché en moyenne 1,56 million d’euros en 2012. Ceux de Dexia, qui ont rendu leur banque toxique, se gavent.

Les entreprises font et vont faire pareil : elles feront tourner l’activité ce qu’il faut pour dégager le maximum de marges que les actionnaires exigent d’encaisser. Déjà elles ne produisent qu’à 70 % des capacités de production qui sont les leurs. Ca rapporte plus de ne pas produire que de produire. Comme le regrette un industriel de Aéroengines « les marges ont baissé parce qu’on a vendu plus que prévu ». « Les entreprises »  ne veulent pas être compétitives, elles veulent être rentables au maximum. Si elles voulaient être compétitives, elles le seraient immédiatement, il suffirait de baisser les 210 milliards de dividendes qui grèvent l’an passé le coût de leurs produits. Mais non, elles s’attaquent au « coût du travail » plutôt qu’au coût du capital. Ces milliards qu’elles gagnent ou reçoivent, plutôt que de développer l’économie, elles les placent aux Iles Caïmans !

Agnès Maillard's insight:

Le gouvernement Ayrault aura donné 100 milliards… pour 1 million d’emplois fantômes… alors que pour la même somme il pourrait en financer 3 à 4 millions ! Pire, pour donner cet argent au privé qui n’en fera rien, le gouvernement réduit l’emploi… dans le public, il creuse le trou du chômage qu’il prétend combattre. Il y a là quelque chose d’inquiétant, de dogmatique, d’aberrant, d’inouï. Des emplois manquent partout, dans la police, la justice, l’inspection du travail, le fisc, l’école, les hôpitaux, l’équipement, les services publics… et il va y en avoir davantage de supprimés !

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Baroud d’honneur

Baroud d’honneur | Le Monolecte | Scoop.it
Dégoûtés. Oui, c'est ça, on est dégoûtés. Cet état d'esprit règne dans la plupart des services de l'usine mais surtout dans les ateliers de fabrication. Je (...)
Agnès Maillard's insight:

Mais voilà, ce n’est pas un scoop, la CFDT est toujours le syndicat des coups fourrés et, même s’ils jouent au début les jusqu’au-boutistes, ça ne dure pas longtemps. Les revendications se diluent très vite dans une discussion de marchands de tapis, une discussion cédétistes-direction qui se termine, entre amis, dans les bureaux de la direction. Et comme, au terme des discussions, il suffit qu’un seul syndicat signe pour que ce soit entériné, hop ! on a le droit a des garanties au rabais… Et une direction qui s’en sort bien. D’ailleurs le PDG a remercié officiellement les syndicalistes « raisonnables et responsables » pour la bonne conduite des opérations.

Dans les garanties, Total s’engage, s’il y a un plan social dans les trois ans, à reprendre les salariés de la boîte, mais quand on lit bien, on s’aperçoit qu’il n’en sera rien. Là encore, l’ANI du 11 janvier dédouanera le pétrolier. De même, rien sur des garanties de paiement pour la dépollution du site.

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Réforme du travail outre-Rhin : Elle met en garde la France !

Réforme du travail outre-Rhin : Elle met en garde la France ! | Le Monolecte | Scoop.it
Elle s’appelle Inge Hannemann. Depuis deux semaines, elle fait les titres des journaux de l'autre côté du Rhin. Elle a travaillé comme conseillère au Pôle emploi allemand de Hambourg de 2005 à début 2013.
Agnès Maillard's insight:

"L'action politique de Inge Hannemann est devenue une affaire d’État. Trois avocats et des communicants se chargent de la conseiller. Son objectif est la fin de Hartz IV, un programme mis en place par les socialistes allemands qui appauvrit le pays, disloque les familles et fait régner la peur dans la société. « La Arbeitsagentur produit de la pauvreté et viole les droits fondamentaux. Plusieurs paragraphes de la loi fondamentale sont violés. Je vois la misère, les actes de répression et une grande division de la société se produire». Par amour pour son peuple, Inge Hannemann ne peut pas accepter de voir plusieurs millions d'Allemands vivre ainsi. Elle sait la nécessité pour son pays d'avoir des enfants. Avec cette politique menée par Berlin, l'avenir du pays est menacé. Trop de parents avec leurs enfants sont déjà menacés de glisser dans la case « esclave ». Inge Hannemann dénonce le travail par intérim car il est financé par le gouvernement. « Les sociétés d'intérim reçoivent durant trois mois de l'argent de la Arbeitsagentur. Le salarié, lui, ne touche pas cet argent. Les gens sont donc embauchés pour trois mois et sont ensuite virés car la boîte d'intérim embauche des nouveaux chômeurs pour toucher les primes. La ministre du travail, Ursula von der Leyen, est assez incompétente. Je dénonce les chiffres sur le chômage annoncés par le gouvernement. Nos médias parlent de trois millions alors que nous avons huit millions de chômeurs en Allemagne ! ».

Et de mentionne l’exemple suivant : « Un jour j'ai eu dans mon bureau un chômeur très malade. Il ne pouvait pas bien entendre et marcher. Il respirait à l'aide d'une machine. Les médecins du Pôle emploi ont déclaré qu'il pouvait travailler tout en restant sur un lit ! »."

more...
Agnès Maillard's comment, May 14, 2013 8:33 AM
C'est grave, cette affaire.
Traduit par Sombre Hermano :
"Le cas de l’ancienne collaboratrice de Jobcenter (nom d’une agence privée de recherche d’emploi en Allemagne) également critique du plan Hartz IV, Inge Hannemann, fait de plus en plus de vagues. C’est maintenant la ministre fédérale du travail, Ursula von der Leyen qui s’occupe de l’affaire et la déclare priorité absolue.
Par une expertise, on pourrait faire taire Inge Hannemann et la déclarer malade mentalement ; Au pire, cela pourrait signifier pour l’activiste un internement en psychiatrie.
Il y a quelques semaines, Inge Hanneman a été renvoyée de Jobcenter parce qu’elle n’avait cessé de dénoncer leurs pratiques. Elle écrit dans son blog que l’agence crée la pauvreté, viole les Droits de l’Homme et favorise la fragmentation de la société."
http://seenthis.net/messages/138239
zelectron's comment, June 24, 2013 12:11 PM
"les socialistes allemands qui appauvrit le pays, disloque les familles" tiens, tiens en France les lgbt vont acheter des enfants à la tonne pour qu'ils cherchent toute leur vie leurs racines et identités ?
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Recul historique de la population espagnole

Recul historique de la population espagnole | Le Monolecte | Scoop.it
La population espagnole a décliné en 2012, pour la première fois depuis les années 1940. En cause: le chômage qui fait fuir les Espagnols et les immigrés.
Agnès Maillard's insight:

Ça, c'est grave!

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Un intouchable à Pôle Emploi - Le Monolecte

Un intouchable à Pôle Emploi - Le Monolecte | Le Monolecte | Scoop.it
Il a passé toute sa jeunesse dans différentes familles d’adoption et foyers de l’Action sanitaire et sociale. À 17 ans, il a trouvé son bonheur en enseignant et en pratiquant la
Agnès Maillard's insight:

À l'heure où se renégocie invariablement à la baisse les conventions UNEDIC, une petite histoire parmi tant d'autres pour rappeler que la non indemnisation des chômeurs n'est pas l'exception, mais la règle, aujourd'hui!

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Baisse tendancielle du taux de salaire aux Etats-Unis?

Baisse tendancielle du taux de salaire aux Etats-Unis? | Le Monolecte | Scoop.it
Business Insider (07/08/2013) attire l'attention sur l'évolution de la part des salaires dans le PIB américain depuis 1950. Le graphique est intéressant. Il est aisé de constater que le marasme sal...
Agnès Maillard's insight:

On observe le même transfert de 10 pts du travail au capital en France sur la même période : loin d'être un hasard!

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Des chercheurs d’emploi campent sur le trottoir pour postuler à New York

Des chercheurs d’emploi campent sur le trottoir pour postuler à New York | Le Monolecte | Scoop.it
Un village de tentes est apparu dans le quartier Queens à New York la semaine dernière lorsque des centaines de personnes ont campé afin d’être certaines de pouvoir postuler pour devenir apprenti-technicien d’ascenseur.
Agnès Maillard's insight:

Une histoire contemporaine

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Le chômage des jeunes en Hongrie

Le chômage des jeunes en Hongrie | Le Monolecte | Scoop.it

“Difficile de rester optimistes pour les jeunes demandeurs d’emploi en Hongrie. Alors que le problème du chômage se généralise en Europe, celui-ci avoisine les 29 % pour les 15 – 24 ans dans le pays (Eurostat - janvier 2013) . Comme cause de ce phénomène, certains évoquent un marché du travail restreint ou un système d’éducation inadéquat.”

more...
No comment yet.