Le Monolecte
14.5K views | +0 today
Follow
Le Monolecte
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

L'état de catastrophe naturelle pour le Gers

Philippe Martin, député, président du conseil général, vient de saisir le préfet du Gers pour demander la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle dans tout le département. Il souhaite que les particuliers, les entreprises et les ...
more...
No comment yet.
Scooped by Agnès Maillard
Scoop.it!

Etats-Unis : les usines ne tuent pas les gens exprès, n’est-ce pas ?

Etats-Unis : les usines ne tuent pas les gens exprès, n’est-ce pas ? | Le Monolecte | Scoop.it
Une catastrophe industrielle au Texas, 12 morts avérés, 60 disparus, plus de 200 blessés. C’était jeudi. Dès vendredi, l’événement avait quitté la une des journaux américains. Eclipsé par la folle chasse à l’homme de Boston ?
Agnès Maillard's insight:

"C’est une impression purement personnelle : dans ce pays, les accidents technologiques sont un peu considérés comme des fatalités inhérentes à l’activité économique, alors qu’en France on dénonce immédiatement l’incurie, la négligence ou la rapacité des exploitants de l’installation fautive. Pas ici.

Dans la petite ville rurale dévastée de West, près de Waco au Texas, un Etat où la densité d’installations pétrochimiques hautement dangereuses est difficile à imaginer quand on n’y a jamais mis les pieds, les gens n’ont pas encore commencé à montrer du doigt les responsables. Pour l’instant, ils s’entraident, se réconfortent mutuellement, et prient. Au Texas, on prie beaucoup."

more...
Agnès Maillard's comment, April 20, 2013 8:59 AM
Il y a tout les sites SEVESO en France, mais ce qui m'a semblé intéressant dans cet article, c'est la différence d'attitude avec des USA où l'on trouve que quand ça pète, c'est la faute à pas de chance, alors que chez nous, on estime qu'il fallait faire plus d'efforts pour garantir la sécurité des riverains et des salariés.
Jacques Bolo's comment, April 20, 2013 9:14 AM
Ce que dit l'article, au fond, c'est que les gens se sentent responsables dans la mesure où ils ont accepté le risque pour avoir un job. En France, les gens ont tendance à considérer qu'"il y a des responsables" (Etat ou patrons), mais ne voient pas qu'ils ont accepté cette situation par les élections ou l'acceptation des conditions de travail (le cas de l'amiante est un bon exemple).
Agnès Maillard's comment, April 20, 2013 11:23 AM
Je pense que la réflexion porte plus sur la résignation, voire le conditionnement, à penser que mourir au travail peut être une chose "normale", une fatalité et du fait que de ce laxisme populaire, les employeurs ne sont guère incités à prendre des précautions coûteuses pour garantir la sécurité d'autrui, qu'en cas de problème, ce sera juste la faute à personne.