Le Monde en Chantier
Follow
Find tag "alimentaire"
24.8K views | +23 today
Le Monde en Chantier
Economie, politique, énergies, la lutte pour la vérité commence. Dans cet espace, je partage ce que je considère être un petit pas pour l'homme, mais un grand pas pour l'humanité. L'émergence de la robotique, la lutte contre la finance de l'ombre, les balbutiements de la cognition synthétique, l'émergence de l'impression 3D...
Curated by Thierry Curty
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Alimentation : Nestlé veut créer une "Nespresso" à alicaments

Alimentation : Nestlé veut créer une "Nespresso" à alicaments | Le Monde en Chantier | Scoop.it
Le géant suisse de l'agroalimentaire travaille sur un distributeur capable de mesurer puis délivrer quotidiennement les nutriments dont chaque individu a besoin.
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Curty from alimentation
Scoop.it!

Nouveau, la boisson moléculaire qui va révolutionner l'alimentation - National Geographic France

Nouveau, la boisson moléculaire qui va révolutionner l'alimentation - National Geographic France | Le Monde en Chantier | Scoop.it
National Geographic France
Nouveau, la boisson moléculaire qui va révolutionner l'alimentation
National Geographic France
Pour Rob Rhinehart, développeur informatique, l'avenir de l'alimentation humaine ne réside pas dans l'agriculture et l'élevage.

Via Les Eco Liés
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

De plus en plus de fermes verticales

De plus en plus de fermes verticales | Le Monde en Chantier | Scoop.it
L’idée d’une ferme verticale a une quinzaine d’années. Elle est développée par le professeur de l’université Columbia à New York, Dickson Despommier.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Ces animaux-objets que nous exploitons sans nous interroger

Ces animaux-objets que nous exploitons sans nous interroger | Le Monde en Chantier | Scoop.it
Alors que la viande est devenue le pilier de l'alimentation de quelques pays riches, de plus en plus de voix s'élèvent pour dénoncer un modèle insoutenable et cruel envers des animaux toujours considérés comme des "biens meubles" dans le Code civil...
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

La vérité vraie sur le bio

Thierry Curty's insight:

Figaro magazine nous pond un excellent article vérité sur le bio qui reste champion en goût, mais!...

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Produits premiers prix: souvent ce n'est pas "de la viande au sens de la réglementation européenne"

Produits premiers prix: souvent ce n'est pas "de la viande au sens de la réglementation européenne" | Le Monde en Chantier | Scoop.it
Dans un rapport rendu en juillet 2013 et resté confidentiel, la Cour des comptes s'inquiète des répercussions sur la santé publique de la consommation systématique de produits premiers prix. Elle constate des "manquements graves aux conditions d'hygiène" ainsi que des "failles de traçabilité", révèle Le Télégramme.
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Curty from Science-fiction & innovation
Scoop.it!

L’avenir de la nourriture : que mangerons-nous demain ?

L’avenir de la nourriture : que mangerons-nous demain ? | Le Monde en Chantier | Scoop.it

La nourriture semble être le nouvel Eldorado des technologies d’avant-garde. Il y a plusieurs bonnes raisons à cela : le réchauffement climatique, la surpopulation… Nous sommes aujourd’hui sept milliards d’individus, et nous atteindrons les neuf milliards en 2050. Vu la pénurie annoncée de ressources, une innovation en matière alimentaire va devenir indispensable. A tout cela s’ajoute le fait que le numérique envahit toutes choses, il tend à transformer les aspects les plus basiques, les plus matériels du monde qui nous entoure. Après avoir conquis les objets, avec l’impression 3D, il n’est guère surprenant de le voir s’attaquer au vivant, avec la biologie synthétique. De fait, lafabrication d’une viande artificielle a fait le “buzz” il y a quelques mois, et récemment nous reportions les travaux de James King et ses projets de “design” de la nourriture synthétique.


Via Lockall
more...
Thierry Curty's comment, May 27, 12:58 AM
Quand je dis, depuis des années, que l'avenir de l'alimentation humaine ne se situe pas dans l'agriculture et l'élevage, qui deviendront plutôt des nourritures de luxe, de l'alimentation plaisir, je passe pour un ravagé.

...Pourtant....
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Paysans 2.0 : le business est dans le pré. L'agriculture n'a jamais rapporté autant qu'aujourd'hui.

Paysans 2.0 : le business est dans le pré. L'agriculture n'a jamais rapporté autant qu'aujourd'hui. | Le Monde en Chantier | Scoop.it
Branchés sur les cours des marchés, surdiplômés, les agriculteurs d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec leurs prédécesseurs. Ces paysans 2.0 brassent des sommes d’argent considérables et sont à la pointe des technologies et de l’innovation.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Agriculture : 75% du patrimoine génétique alimentaire a disparu : Geo.fr

Agriculture : 75% du patrimoine génétique alimentaire a disparu : Geo.fr | Le Monde en Chantier | Scoop.it

« Les trois quarts de la diversité génétique présente dans l'agriculture auraient disparu au cours du XXe siècle, selon une étude publiée le 7 septembre par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Les experts de la FAO établissent un parallèle entre le recul de l’espace habitable des tribus indigènes, la mondialisation et la diminution de la biodiversité alimentaire. »

 

Thierry Curty's insight:

L'article met le focus sur les conséquences de la perte de biodiversité (industrialisation de l'agriculture et donc perte des petites exploitation, troubles organiques par la baisse de diversité alimentaire, modification du paysage par l'importation de cultures non endémiques, etc...). 


Une des rançons de la surpopulation est la diminution de la biodiversité alimentaire tout simplement parce que les coûts logistiques augmentent exponentiellement avec la multiplication des varietés. La gestion n'est pas la même si vous avez 3 énormes camions qui ramènent sans distinction les produits à la coopératives ou 10 petits. Ou si on a 5 gigantesques silos en béton (vous savez, ces machins cylindriques qui font 70m de haut qu'on voit de loin) ou une trentaine de plus petits.

Pour que la nourriture soit accessible, il faut qu'elle soit bon marché. Pour qu'elle soit bon marché, sa collecte doit donc être optimisée. Les camions collecteurs doivent pouvoir accepter tout le maïs d'une région, tout le blé d'une région, tout le colza d'une région et aller vider dans d'immenses silos. La biodiversité entraînant une gestion logistique inimaginable et des infrastructures incroyables. Sans compter le risque d'erreur, le camion qui vide dans le mauvais silo, mélangeant deux variétés de blés...

La biodiversité s'exerce donc à la longueur de la distribution. Le paysan cultive peu de produits, peu de variétés, et ces différentes varietés sont compatibles entre elles, elles ont le même cahier des charges et sont donc tout bonnement mélangées à la récolte. 

Le maraîcher artisanal cultive plus de varietés, qu'il vend au marché, via une AMAP, directement au consommateur, dans les supermarchés du coin, etc...mais ils ne peut pas cultiver 250 sortes de légumes. S'il en a le dixième, c'est déjà bien. 

En-dessous, on trouve le jardinier amateur, qui lui peut avoir des petits carrés d'à peu près tout et n'importe quoi et même faire des expériences. Et là la biodiversité est absolue. 

Seulement, dans l'avenir, la configuration géoclimatique de la Terre va changer. Plusieurs types d'agriculture vont cohabiter. L'agrobiologie, qui inclut le pastoralisme, l'agroforesterie, l'agriculture biologique à très haute densité, etc...mais ce n'est non seulement pas applicable partout, mais en plus il y a des endroits où ce ne serait surtout pas rentable. Il faut bien comprendre que nos sols sont érodés et il faut imaginer ce que signifie en termes volumiques d'amender tous les sols de la Terre. C'est bien évidemment complètement utopique. Il faudra donc des plantes adaptées à diverses conditions. 

Il y aura moins d'eau potable, il faudra dessaler l'eau de mer. Pour gagner en efficacité, on la dessalera grossièrement, il faudra donc avoir des plantes moins gourmandes en eau et qui supporteront mieux une eau plus saumâtre. 

Nous arrivons à la fin du phosphate, qui est pourtant à la base de l'agriculture. Pour compenser, il faudra multiplier le réseau racinaire des plantes pour qu'elles soient capables d'aller récolter les moindres nutriments.

 

Enfin, dans un but d'économie d'énergie, de ressource, il s'agira que chaque semence soit le mieux adaptée possible à l'endroit même où elle est cultivée. Les paysans cultivent des plantes, dont les caractéristiques génétiques sont collectées et précisément documentées, de sorte qu'il devient possible, à partir des quelques variétés multicompatibles existantes, de produire des semences simplement par codage sur la base de la documentation des conditions de culture. Il suffira de relever ces conditions et de commander sa semence qui sera produite comme un médicament pour être optimale à l'endroit même où elle sera cultivée. Ainsi, moins de passage dans les champs, les traitements ne se faisant plus qu'en curatif, moins de pollution due aux traitements puisque la plante est plus saine, mieux adaptée à son environnement. 

Pour terminer, je dirais que d'ici 50 ans, l'agriculture ne nourrira plus les hommes, ce sera la technologie, la science moléculaire, pour une grande part. L'agriculture deviendra secondaire. Il y a fort à parier que d'ici la fin du siècle, de manger une salade naturelle sera tout bonnement un luxe. 

On sait déjà aujourd'hui produire de la viande...sans viande! Il ne s'agit pas de viande végétale, type végiburger, non, c'est de la protéine animale synthétique reconstituée en viande. De la vraie viande, sans aucune trace de viande, avec les mêmes propriétés. Mais dans laquelle a aucun moment n'entre aucune notion ni de culture, ni d'animal.

Un calcul que j'ai réalisé des implications agricoles sur la base de 3 milliards d'habitants, soit la Chine et l'Inde, qui consommeraient 100gr de viande par semaine ou un seul grain de riz par jour...éloquent, vous verrez... http://sco.lt/5oG31t ;

more...
No comment yet.