Le Monde en Chantier
Follow
Find tag "Euro"
25.1K views | +33 today
Le Monde en Chantier
Economie, politique, énergies, la lutte pour la vérité commence. Dans cet espace, je partage ce que je considère être un petit pas pour l'homme, mais un grand pas pour l'humanité. L'émergence de la robotique, la lutte contre la finance de l'ombre, les balbutiements de la cognition synthétique, l'émergence de l'impression 3D...
Curated by Thierry Curty
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Le Front national et la sortie de l'euro : des simplifications dangereuses

Le Front national et la sortie de l'euro : des simplifications dangereuses | Le Monde en Chantier | Scoop.it
Si la France venait à sortir de la zone euro comme le propose le Front National, qu'adviendrait-il des des dettes libellées en euros ? L'enjeu est de taille.
Thierry Curty's insight:

Et l'article oublie de rappeler que si le taux d'intérêt de la dette publique est si bas, c'est en raison de l'implication de la France dans l'Euro. Les investisseurs sont rassurés par l'Europe derrière la France. 

Bien sûr, en cas de sortie de l'Euro, la majorité des contrats sont de droit français...mais alors, la France ne pourrait tout simplement plus emprunter pour couvrir son déficit budgétaire qui devrait alors être de....0! 

 

Je vous laisse imaginer les sacrifices à réaliser pour atteindre cet objectif de zéro...

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

On dit beaucoup de choses sur le rôle de la Banque de France...mais quel est-il vraiment ?

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Amartya Sen et Joseph Stiglitz rappellent leurs convictions et prennent position pour l'Europe dans un communiqué de presse

Amartya Sen et Joseph Stiglitz rappellent leurs convictions et prennent position pour l'Europe dans un communiqué de presse | Le Monde en Chantier | Scoop.it
La Fondation pour l’innovation politique souhaite porter à la connaissance du public ce communiqué de presse qui nous a été transmis par Sylvie Goulard. Ainsi, il a été possible* d’alerter certains experts américains dont les propos, cités de manière tronquée et hors de contexte, sont détournés de leur objet. De nombreux arguments utilisés par les adversaires de l’euro sont tout simplement faux.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Saviez-vous que le SMIC en 1980 était de...353.30€?

Je partage ceci pour montrer que contrairement a ce qui est prétendu,
si le coût de la vie a augmenté, le salaire aussi. Depuis 2001, donc
l'entrée dans l'Euro, le SMIC a augmenté de plus de 40%.


Forcément, si comme on peut le voir partout on compare les 5 kg de
pommes de terre bimje en 2000 avec les 5 kg de charlottes ou de
nicolas en 2014, ça coince un peu.


La vérité est qu'en 2001 j'achetais mes 10 kg de pommes de terre pour
6FF et aujourd'hui les mêmes 10 kg de pommes de terre me reviennent à
1€79.

C'est important, parce que ce som sur ces comparaisons bidons que
l'ami-européanisme primaire repose.


Oui, le pouvoir d'achat a baissé en France, comme ailleurs ... mais bien
moins qu'ailleurs, de manière infinitésimale et seulement depuis 2012.
Et l'Euro nous a bel et bien protégés. Si nous ne l'avions pas eu, nous
aurions dévalué notre monnaie pour reconstituer notre compétitivité,
comme le réclament a cor et a cri les ami-tout (UPR, FN et autres
joyeusetés) ce qui nous aurait invariablement engendré une inflation et
une baisse des importations. Notre niveau de vie s'en serait alors très
fortement ressenti.


Au lieu de ça, si nous avons hérité de la faiblesse de l'Europe, nous en
avons également reçu en retour, â concurrence de notre intégration
européenne, la croissance de nos partenaires.


En vérité, en fait d'inflation, le risque que nous connaissons est même
aujourd'hui un risque de déflation, tellement l'Euro est une barriére -trop- rigide et efficace.

 

Pour aller plus loin et en savoir plus sur l'évolution des salaires : http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/ebook/ebook121.pdf

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

La carte d'Europe des dettes publiques

La carte d'Europe des dettes publiques | Le Monde en Chantier | Scoop.it
11.000 milliards : c'est, en euros, la dette astronomique accumulée, année après année, par les pays européens. Découvrez, grâce à notre carte interactive, l'état de santé économique du Vieux Continent.
Thierry Curty's insight:

Première constatation, les pays de l'Est, tant décriés par ceux qui soutiennent que nous n'aurions pas dû passer à l'UE27, sont bel et bien ceux qui génèrent le plus de croissance. 

Ils sont notre future locomotive. Avec plus d'intégration européenne, les participations à l'économie européenne pourraient être revues et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

 

Le problème de l'UE, c'est ce besoin chronique de faire de la croissance pour des pays comme l'Allemagne, la France où l'Italie, qui maintient une concurrence entre nations. En réalité, si la France ne génère pas de croissance, elle a tant de choses à apporter à l'Europe d'un point de vue sociétal. De même pour l'Allemagne et l'Italie qui, s'ils n'avaient pas à rechercher la croissance, bénéficiant de celle de leurs partenaires, au lieu de les concurrencer, pourraient devenir tout simplement la passerelle de la transition industrielle, en continuant de produire traditionnellement pendant que tout le monde évolue vers une nouvelle industrie.

 

Ce ne sont pas les civilisations et les identités qui doivent être fondues en une seule entité, mais les économies. Ce qui implique que chacun accepte le mode de vie des autres conformément à des règles sociales et sociétales uniformisées. 

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Zone euro: la menace de déflation se précise, la pression sur la BCE s'accentue

Zone euro: la menace de déflation se précise, la pression sur la BCE s'accentue | Le Monde en Chantier | Scoop.it

"L'inflation a de nouveau ralenti en août dans la zone euro, à seulement 0,3%, rendant de plus en plus crédible la menace d'une spirale déflationniste et renforçant la pression sur la Banque centrale européenne pour qu'elle prenne des mesures de relance."

Thierry Curty's insight:

C'est une bonne nouvelle, à mon sens, parce que si l'Allemagne est aujourd'hui à l'origine de la crise de l'Euro par son comportement monétaire hégémonique, c'est aussi en raison du fait qu'elle préfère un comportement plus naturel de la monnaie, ce qui n'est pas une mauvaise chose. 

Dans le cas présent, si Draghi devait produire des QE massifs et pluriels, elle ne s'y opposerait pas puisque c'est dans le cadre du mandat de la BCE, que beaucoup s'accordent déjà à soutenir qu'il est trop restrictif.

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Les Prix Nobel Joseph Stiglitz et Amartya Sen refusent d'être assimilés aux populistes anti-européens

Les Prix Nobel Joseph Stiglitz et Amartya Sen refusent d'être assimilés aux populistes anti-européens | Le Monde en Chantier | Scoop.it

« EUROPÉENNES - Dans la course aux élections européennes du mois prochain, des populistes anti-européens comme Marine Le Pen ont ravivé la flamme nationaliste en révélant à leur électeurs que deux éminents Prix Nobel d’économie (Amartya Sen et Joseph Stiglitz) qui sont par ailleurs de centre-gauche, s’opposent à une Europe plus unie. »

En réalité, extrait des paroles de Amartya Sen et Joseph Stiglitz : 

"Nous nous prononçons fermement pour une Europe plus unie, avec une intégration politique à la clé. L’union monétaire devrait aller de pair avec l’union fiscale et l’union bancaire: nous espérons voir apparaître ces deux unions en temps utile. Bien que nous pensons qu’instituer une union monétaire sans intégration bancaire, fiscale et finalement politique, soit une erreur économique, nous restons fermement pro-européens, et non anti-européens, puisque nous désirons bien plus qu’une simple union monétaire."

   
Thierry Curty's insight:

J'avais déjà partagé le communiqué de presse qu'ils s'étaient sentis obligés de produire face à l'exploitation éhontée de leurs noms par les anti-européens. Mais je vois encore tous les jours des citations les reprenant, en particulier chez les primaires du FN et de l'UPR. Donc le message n'est encore pas clair. 

Qu'il soit clair que Joseph Stiglitz est pour l'Europe, pour l'Euro. Que lorsqu'il dit que "l'Euro a été une erreur", il ne parle que de sa fondation, pas du principe. L'Euro a été créé sur des principes qui n'ont pas été respectés ensuite et le mettent en péril. 

MAIS ILS SONT TOUS DEUX POUR L'UE ET POUR L'EURO!

more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Curty from Allemagne Commerce et Industrie
Scoop.it!

ALLEMAGNE : la fin de l'hégémonie monétaire à l'origine de la crise de l'Euro?

ALLEMAGNE : la fin de l'hégémonie monétaire à l'origine de la crise de l'Euro? | Le Monde en Chantier | Scoop.it
L'un des principaux think tanks allemands vient d'appeler, par la voix de son président Marcel Fratzscher, à la mise en place d'un plan de relance par le biais d'un rachat de dettes, à hauteur de 60 milliards d'euros mensuels. Une prise de position qui dénote par rapport aux discours provenant habituellement d'outre-Rhin.

 

...


Via weizen
Thierry Curty's insight:

Nous dénonçons depuis longtemps le comportement allemand comme étant seul à l'origine de la crise de l'Euro par son comportement hégémonique monétaire et son égoïsme à s'accaparer la croissance de leurs partenaires pour exploiter la fraction de leur population réduite  à une situation de semi-esclavage. 

 

J'avais d'ailleurs crée un Scoop.it dédié à ce comportement hideux et ubuesque en Europe : http://www.scoop.it/t/l-allemagne-verite-contre-hallucinations

Aujourd'hui, après des votations de démocratie exemplaires et une composition de gouvernement mixte contraignant la majorité à faire preuve de souplesse, la conscience humaniste refait surface en Allemagne. 

Salaire minimal abolissant l'exploitation inadmissible de la population pauvre, souplesse à l'égard du comportement de la BCE et maintenant ça? 

Se pourrait-il que l'Allemagne sonne la fin de la partie et déclare tout le monde gagnant? 

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty