Le monde du mobil...
Follow
Find tag "Télémédecine"
21.0K views | +18 today
Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante  et telemedecine, m learning , e marketing , etc
Usages en mobilite, de la tablette au smartphone : news tablettes, mobile web mobile, apps en m sante et telemedecine, m learning , e marketing , etc
Curated by dbtmobile
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by dbtmobile from Télémédecine & e-Santé
Scoop.it!

Santé connectée : entre fascination et inquiétudes

Santé connectée : entre fascination et inquiétudes | Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante  et telemedecine, m learning , e marketing , etc | Scoop.it

Gérer ses informations médicales à travers des applications est une pratique de plus en plus courante. A cet effet, l'exploitation et la sécurisation de ces données donnent matière à réflexion. Beaucoup d'utilisateurs se posent en effet la question, où iront toutes ces données ? Existe-t-il un cadre légal pour protéger ces informations à caractère personnel ?

Dans son deuxième Cahier Innovations et Prospectives sur le thème « le corps connecté », la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) a révélé que "Le marché de la santé sur mobile (m-santé) devrait représenter 26 milliards de dollars à l'horizon 2017 et concerner près de 1,7 milliard d'utilisateurs et 500 millions d'utilisateurs de Smartphones et de tablettes utiliseront des applications mobiles liées à la santé en 2015 ». L'engouement des utilisateurs pour les applications santé est de plus en plus important, face à cette situation, les acteurs économiques y ont vite exploité le précieux filon. Voilà quelques semaines que les géants américains et sud-coréens, Google, Apple et Samsung, ont respectivement lancé leurs plateformes e-santé : SAMI, HealthKit, Google Fit. Ces bases de données uniques via des applications mobiles permettent de stocker toutes les informations des utilisateurs à travers des objets connectés comme le bracelet Jawbone ou le bracelet Nike Fuelband. À travers les capteurs sur ces objets, toutes les données des utilisateurs seront récupérées et possiblement traitées par ces grands acteurs du marché.

Des astuces pour se protéger

Les données de santé récoltées se divisent en deux parties. D'une part les données sur les soins, elles concernent essentiellement les résultats d'examens médicaux, les ordonnances, le taux de sucre, etc. D'autre part, les données liées à la santé et au bien-être comme l'IMC, la température, les calories brûlées, les pulsations...Si l'objectif de la e-santé est d'offrir un meilleur suivi, notamment en termes de prévention, la question de confidentialité et l'éventuelle exploitation des données personnelles restent pourtant sans réponse. Par ailleurs, les pirates informatiques risquent également de récupérer ces informations personnelles à des objectifs malveillants.

Dès son inscription, il convient d'être particulièrement vigilant en suivant ces quelques conseils:

Bien vérifier le contrat concernant la clause de confidentialité sur les données personnelles pendant le contrat et à la fin du contratSoyez sélectif lorsque vous partagez vos données (pour limiter l’accès, accédez aux paramètres de sécurité)Lorsque vous utilisez une application ou un objet connecté dans un but médical, n'hésitez pas à vous renseigner sur l’utilisation qui sera faite de vos informations

Source :

Infographie : E-réputation et partage des données santé sur internet


Via Clinique PASTEUR
more...
No comment yet.
Rescooped by dbtmobile from Télémédecine & e-Santé
Scoop.it!

La santé connectée à la croisée des chemins.

La santé connectée à la croisée des chemins. | Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante  et telemedecine, m learning , e marketing , etc | Scoop.it
Ses adeptes sont de plus en plus nombreux. La santé connectée propose à l’utilisateur de devenir acteur de sa santé ou de son bien-être. Passage en revue des outils existants, des usages observés ou envisagés et des conseils de bonne utilisation qu’il convient de respecter.   Traqueur d’activité, pèse personne, lecteurs de glycémie ou autres [...]

Via Clinique PASTEUR
more...
No comment yet.
Rescooped by dbtmobile from E-patients et e-santé, empowerment et advocacy
Scoop.it!

Etats-Unis | La santé mobile va bouleverser la prise en charge des maladies chroniques

Etats-Unis | La santé mobile va bouleverser la prise en charge des maladies chroniques | Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante  et telemedecine, m learning , e marketing , etc | Scoop.it

Une étude intitulée "Les technologies mobiles de télémédecine vont-elles transformer la santé" vient d'être publiée dans le Journal de l'association médicale américaine (JAMA).

Cette étude très intéressante souligne que, contrairement à l'opinion initiale des professionnels de santé, le rapide développement des technologies mobiles de télémédecine et de télésanté va profondément transformer la prise en charge des maladies chroniques tout en renforçant les relations personnelles d'écoute et de confiance entre le médecin et ses malades.

Selon ce rapport, le fait que le médecin puisse disposer en temps réel de l'ensemble des paramètres biologiques et physiologiques de son patient et communiquer en retour avec lui à tout moment va recentrer la pratique de l'activité médicales sur l'écoute et l'échange relationnel entre médecin et malade.

Ce rapport souligne également qu'aux États-Unis, on estime qu'environ le tiers des visites chez le médecin et le quart des admissions dans les services d'urgence sont liés à la prise en charge de malades souffrant d'infections aiguës. Les seules infections respiratoires d'origine virale représenteraient par exemple un coût global de 40 milliards de dollars par an, soit 350 $ par foyer américain !

Or, sur l'immense territoire américain où l'offre de soins est très inégalement répartie, les technologies mobiles de télémédecine et de télésanté peuvent permettre dans un grand nombre de cas, en utilisant un simple Smartphone équipé de certaines applications spécifiques, d'établir un diagnostic fiable à distance et de suivre également à distance l'évolution des patients souffrant de ce type d'infection.

Cette télémédecine mobile devrait également permettre un bien meilleur suivi de l'ensemble des maladies chroniques dont souffrent plus de la moitié des Américains et qui restent très insuffisamment prises en charge par le système de santé aux États-Unis. L'étude souligne par exemple que moins de la moitié des Américains souffrant d'hypertension font aujourd'hui l'objet d'un suivi médical et d'un traitement régulier. Or, un simple Smartphone couplé à un brassard électronique permet à présent une surveillance à distance permanente fiable et efficace des paramètres cardio-vasculaires du patient.

L'étude souligne enfin que cette télémédecine mobile va modifier globalement non seulement le fonctionnement du système de santé dans son ensemble mais également la conception que la société se fait de la santé et du bien-être.

Selon ce travail, la généralisation et la banalisation de ces technologies de télémédecine mobile pourraient permettre, sous réserve d'un encadrement réglementaire approprié et d'une prise en compte des considérations éthiques, de résoudre une sorte de "quadrature du cercle" en maîtrisant globalement les dépenses de santé sur le plan collectif et social, tout en proposant aux patients une médecine plus performante et surtout plus personnalisée.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

 

 


Via Alban Karnavos, Henri Lefèvre, Chanfimao, catherine cerisey
more...
Alban Karnavos's comment, November 25, 2013 3:45 AM
Merci pour vos rescoop !
Rescooped by dbtmobile from Sécurité des Systèmes d'Information de Santé
Scoop.it!

Quantified self, m-santé : le corps est il un nouvel objet connecté ? - CNIL

Quantified self, m-santé : le corps est il un nouvel objet connecté ? - CNIL | Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante  et telemedecine, m learning , e marketing , etc | Scoop.it
Quantified self, m-santé : le corps est il un nouvel objet connecté ?

28 mai 2014

Mesurer le nombre exact de pas parcourus dans la journée, suivre son poids avec une balance connectée, mesurer la qualité de son sommeil avec un bracelet un podomètre ou une montre, autant de possibilités offertes aux adeptes de la « quantification de soi ». Ces objets connectés posent des questions nouvelles. C’est pourquoi, à l’occasion de la publication du Cahier innovation et prospective consacré à ce sujet, la CNIL organise une table-ronde afin d’éclairer le débat ainsi que des ateliers avec les professionnels.

Qu’est-ce que le quantified self ?

Le quantified self ou le « soi quantifié » renvoie à un ensemble de pratiques variées qui ont toutes pour point commun, de mesurer et de comparer avec d’autres personnes des variables relatives à son mode de vie : nutrition, activités physiques, poids, sommeil…

Que ce soit au travers d’une application mobile de santé ou d’une balance connectée ces usages se fondent sur des captures de données de plus en plus automatisées et induisent la circulation de grandes masses de données personnelles parfois intimes. Ces échanges de données se font à l’initiative des individus eux-mêmes qui souhaitent partager leurs données ; ils aliment aussi les modèles économiques de ce marché émergent.

Quelles applications aujourd’hui et demain ?

Aujourd’hui, il s’agit essentiellement de bracelets, de podomètres, de montres ou d’applications mobiles recourant aux capteurs du smartphone.  On estime qu’en 2017 un utilisateur de smartphone sur deux aura installé au moins une application dédiée au bien-être ou à la santé (source : Research2Guidance, 2013). On parle déjà pour demain d’un marché des wearables technologies (intégrant lunettes, bijoux, vêtements…) estimé à 30 milliards de $ à l’horizon 2018 (source :Wearable World, 2014).

En quoi a consisté le travail prospectif de la CNIL ?

Pour développer une réflexion ouverte sur le sujet, la CNIL a  conduit une série de travaux : entretiens avec des experts (chercheurs, acteurs économiques, institutionnels, médecins) ; état des lieux à l’international sur les régulations à l’œuvre dans le domaine des applications mobiles de santé et des capteurs connectés ; étude du marché et du modèle économique des acteurs ; lancements de tests de capteurs et d’applications dans le cadre du laboratoire de la CNIL, etc.

Le deuxième numéro des Cahiers Innovation et Prospective rend donc compte de l’état de ces entretiens. Il met en évidence que si la plupart des pratiques actuelles peuvent sembler ludiques au premier abord, la frontière avec des applications relevant du monde médical peut s’avérer particulièrement ténue. Des transformations profondes sont à l’œuvre : évolution, voire bouleversement des pratiques médicales et émergence de nouveaux entrants sur le « marché » de la santé  susceptibles de concurrencer les acteurs traditionnels. 

En tout état de cause ce sont bien des données du corps qui sont concernées. C’est à cette aune que les axes de  réflexion sur une éventuelle régulation à venir doivent être débattus : va-t-on vers  un  habeas corpus de l’Homme capté ?

Le programme de la matinée du 28 mai 2014Présentation des Cahiers Innovation et Prospective suivie d’une table ronde

Participants : Dr. Laurent Alexandre (Pdg Dnavision), Pierre Desmarais (Avocat spécialisé dans la santé), Isabelle Falque-Pierrotin (Présidente de la CNIL), Cédric Hutchings (Pdg de Withings), Winston Maxwell (Associé,Hogan Lovells), Dr. Nicolas Postel-Vinay (Hôpital Georges Pompidou, Directeur du site www.automesure.com), Antoinette Rouvroy (Philosophe du droit et membre du Comité de la Prospective de la CNIL).

Ateliers Contributifs avec le concours de la communauté du MeetUp Quantified Self et de l’expédition Bodyware de la Fing.

Quelques bonnes pratiques du quantified self

1.      Préférez l’utilisation d’un pseudonyme sur les plateformes où vos données peuvent être publiées.

2.      N’automatisez pas le partage de vos données vers d’autres services (notamment vers les réseaux sociaux).

3.      Ne partagez les données qu’avec un cercle de confiance (en limitant l’accès au travers du réglage de vos paramètres de confidentialité lorsque cela est possible).

4.      Effacez et/ou récupérez vos données lorsque vous n’utilisez plus un service.

5.      Dans le cas de l’utilisation d’une application ou d’un capteur dédié à un usage médical ou présenté comme tel (outil de diagnostic, suivi de pathologie), assurez-vous de la fiabilité des informations fournies auprès d’un professionnel de santé.


Via Philippe Bédère, TéléSanté Centre
more...
Rescooped by dbtmobile from Télémédecine & e-Santé
Scoop.it!

Lancement de 66 Millions d'Impatients pour mieux comprendre notre système de santé

Lancement de 66 Millions d'Impatients pour mieux comprendre notre système de santé | Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante  et telemedecine, m learning , e marketing , etc | Scoop.it

Le CISS (Collectif Interassociatif Sur la Santé) lance le site 66 Millions d’Impatients pour accompagner le grand public dans la compréhension de notre système de santé. Présentation.

Pour faciliter la compréhension et l’implication du plus grand nombre sur des sujets de santé et notamment notre système de santé, le Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS) lance la plateforme web 66millionsdimpatients.org.

Ce portail se positionne à la fois comme une aide pour mieux se repérer dans l’offre de soins et permettre l’exigence de soins de qualité ainsi et comme un guide des droits des patients et de la promotion de la santé au sens large.  Pour cela il met à disposition des articles sur la prévention, la prise en charge, les facteurs de risques environnementaux, les coûts des soins, etc., des dossiers et enquêtes, des prises de paroles d’experts, mais aussi des services tels que calculateurs de coûts des soins, plateforme téléphonique…


Via Clinique PASTEUR
more...
No comment yet.