Marisol Touraine va nommer un chef de projet pour le DMP de "deuxième génération" | le monde de la e-santé | Scoop.it
Marisol Touraine va nommer un chef de projet pour le DMP de "deuxième génération"PARIS, 21 octobre 2013 (TICsanté) - La ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, a annoncé la semaine dernière au Sénat la nomination d'un chef de projet pour lancer une nouvelle étape de déploiement du dossier médical personnel (DMP) dit de "deuxième génération".Au cours de son audition par la commission des affaires sociales du Sénat sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2014, la ministre a évoqué la relance du dispositif, instauré en 2004 et piloté par l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé), dont l'utilisation n'a toujours pas décollé.

Marisol Touraine a indiqué qu'elle aurait l'occasion de préciser cette deuxième étape de la vie du DMP d'ici "quelques semaines", confirmant l'annonce faite lors de la présentation de la stratégie nationale de santé le 23 septembre.

"Je vais nommer un chef de projet", a-t-elle précisé. "Nous allons engager le déploiement de ce dossier médical dans le sens souhaité ou identifié par la stratégie nationale de santé, c'est-à-dire concentrer les développements des dossiers médicaux [personnels] sur les personnes âgées et sur les personnes atteintes de maladie chronique afin qu'il y ait un intérêt immédiatement visible à la fois par les professionnels libéraux et professionnels hospitaliers", a-t-elle expliqué.

Cette déclaration intervient quasiment un an après l'annonce par la ministre de ce DMP de "deuxième génération", au cours de l'examen du PLFSS 2013 en octobre 2012.

Marisol Touraine avait alors indiqué qu'elle souhaitait "prendre des décisions dans des délais raisonnables, compte tenu du temps qui a été perdu" sur ce dossier confronté à de nombreuses vicissitudes politiques, juridiques, financières et organisationnelles depuis sa création.

Les parlementaires avaient voté un rapport d'audit sur le pilotage du dossier médical personnel (DMP) et sa gestion par l'Asip santé, mais le Conseil constitutionnel avait censuré cette disposition.

Dans son rapport public annuel publié en février, la Cour des comptes avait pointé l'absence de stratégie des tutelles, en particulier du ministère de la santé, sur le déploiement du DMP. Elle notait alors que les contours, les bénéficiaires et le pilotage du DMP de "deuxième génération" restaient encore à définir ( voir dépêche du 14 février 2013).

La ministre avait alors répondu à la Cour qu'une "feuille de route d'un DMP de seconde génération" devrait "être rapidement élaborée, dans une démarche de concertation avec les représentants des professionnels de santé et des patients", sans qu'un calendrier soit précisé. vg/mb


Source: http://www.ticsante.com/story.php?story=1610&mjeton=alWUytSXA2XZmnd2s6XpEt2lZFp0W9_TeNgkULiEJWS3ARrOlNnEnhxOt3kXKO64BuuFqqMMr0l1xoOcNWVt9g..#ixzz2iNbxf8Sm


Via dagautier, dbtmobile