le monde de la bijouterie
3 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by tiphaine le boulanger from Commerce Connecté
Scoop.it!

Deuxième année de baisse consécutive pour le marché de l'horlogerie-bijouterie

Deuxième année de baisse consécutive pour le marché de l'horlogerie-bijouterie | le monde de la bijouterie | Scoop.it
Quand on a du mal à boucler ses fins de mois, évidemment, s’acheter des montres ou des bijoux n’est pas une priorité absolue.

Via TROUVE LIONEL
more...
No comment yet.
Rescooped by tiphaine le boulanger from L'actualité maçonnique
Scoop.it!

Bijouterie Forget Me Not

Bijouterie Forget Me Not | le monde de la bijouterie | Scoop.it
Cette bijouterie anglaise Forget Me Not ou Forget Me Not (www.forget-me-notjewellery.co.uk) a bien sûr été placée sous le signe du myosotis, cette fleu...

Via Jiri Pragman
more...
No comment yet.
Rescooped by tiphaine le boulanger from Économie de proximité
Scoop.it!

La crise n'a pas mis à mal le secteur horlogerie-bijouterie mais les petites bijouteries souffrent

La crise n'a pas mis à mal le secteur horlogerie-bijouterie mais les petites bijouteries souffrent | le monde de la bijouterie | Scoop.it

Pour être plus précis, les évolutions de l’activité varieront selon le positionnement prix, le type d’articles commercialisés et la taille de la bijouterie.
En 2012 comme en 2013, les grandes bijouteries de ville devraient ainsi une nouvelle fois surperformer les autres distributeurs. (Voir l'article sur la naissance d'une nouvelle enseigne Ozencia).
En particulier, les groupements d’indépendants et les intégrés pourront entre autres s’appuyer sur leur adhésion à des centrales d’achat pour obtenir des conditions d’achat avantageuses et maintenir des prix attractifs.
Quant aux bijouteries de taille plus modeste, elles continueront de souffrir d’une offre souvent démodée et de la concurrence des bijouteries de centre commercial (21% des ventes en 2011) et des kiosques de grandes surfaces alimentaires.
Pénalisées par le repli des ventes de montres, les bijouteries de centre commercial bénéficieront toutefois en 2012 de la bonne tenue des achats de bijoux en argent et en or 375‰.
Les grandes surfaces alimentaires (entre 12 et 13% de part de marché en valeur) perdront encore du perdre du terrain en raison de leur image de non spécialiste sur le segment des bijoux en or.
Enfin, avec une part de marché pour le moment limité à 4-5%, les bijouteries fantaisie pourraient être les premières bénéficiaires du report de consommation des Français vers les bijoux en argent et plaqué or.

Les bijouteries de petite taille en difficulté : Flambée des cours des métaux précieux et intensification de la concurrence sont autant d’éléments qui reflètent le durcissement des conditions de marché. Selon l’analyse exclusive des bilans et comptes de résultat des bijouteries de centre-ville et de centres commerciaux, une gestion rigoureuse des stocks s’impose à toutes. Il ressort également de cette analyse que les bijouteries de moins de 300 000 euros de chiffre d’affaires enregistrent des performances bien inférieures à celles de leurs concurrentes de grande taille. En majorité indépendantes, elles sont pénalisées par un manque de flexibilité et éprouvent des difficultés à ajuster leurs charges à l’évolution de leur activité.
A contrario, l’analyse met en évidence l’atout indéniable constitué par le regroupement sous enseigne ou encore l’adhésion à un réseau pour bénéficier de conditions d’approvisionnement avantageuses et proposer des prix attractifs.


Via Franck Dupessey Pro
more...
No comment yet.