Le Premier ministre japonais, Naoto Kan, a déclaré aujourd’hui que la crise de Fukushima était en voie d’être maîtrisée, quatre mois après le pire accident depuis 26 ans pour le secteur nucléaire.