Alsace | Un ministre allemand exige la fermeture de Cattenom | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Un ministre de l’État régional allemand de la Sarre a exigé la fermeture immédiate de la centrale nucléaire française de Cattenom (Moselle), lors d’un déplacement lundi à Schengen (Luxembourg).

 

« Il est nécessaire de fermer la centrale de Cattenom tout de suite et jusqu’à ce que les mesures nécessaires [de sécurité] soient mises en Ĺ“uvre », a déclaré Andreas Storm, ministre de l’Environnement de l’État régional de la Sarre, lors d’une rencontre avec des ministres du Luxembourg et de la Rhénanie-Palatinat.

 

Dans un communiqué commun, le Luxembourg, la Sarre et la Rhénanie-Palatinat ont demandé la fermeture de Cattenom : « Il y aura une sûreté définitive seulement quand il y aura une fermeture de la centrale […], c’est la mission pour l’avenir. » « Un an après Fukushi- ma, nous ne pouvons et ne voulons ignorer les dangers qui partent de cette centrale avec ses nombreux incidents et sa technologie très risquée », ont déclaré le ministre de la Santé du Luxembourg, Mars di Bartolomeo, la ministre de l’Énergie et de l’Économie de Rhénanie-Palatinat, Evelin Lemke, et Andreas Storm.

 

Lors de la présentation d’un rapport de 59 pages sur la sûreté de Cattenom, ils ont également réclamé l’organisation d’un sommet spécial des autorités régionales sur cette centrale située en Moselle, à la frontière avec le Luxembourg et l’Allemagne.

Avec ses quatre réacteurs de 1 300 mégawatts chacun, mis en service entre 1986 et 1992, Cattenom est la septième centrale au monde en puissance installée et la deuxième en France pour sa production d’électricité (35 terawatts par heure produits en 2010).