Le Côté Obscur du Nucléaire Français
45.1K views | +0 today
Follow
Le Côté Obscur du Nucléaire Français
Du rayonnement aveuglant de la France en la matière...et des alternatives
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Des employés de France Télécom exposés à des composants radioactifs sans le savoir

Des employés de France Télécom exposés à des composants radioactifs sans le savoir | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Durant plusieurs décennies, des installateurs de France Télécom ont manipulé des équipements contenant des éléments radioactifs sans en être informés. C’est une enquête menée par le magazine spécialisé Santé et Travail qui révèle ces faits qui se sont poursuivis en France depuis les années 1940 jusqu’aux années 1970

 

C’est un nombre apparemment anormal de cancers chez des employés de France Télécom qui a fini par alerter au-delà du secret des cabinets médicaux et de la discrétion de l’entreprise de télécommunication. Le magazine spécialisé Santé et Travail a voulu aller plus loin et dans son numéro de janvier 2013 il reprend le fil de ce qui pourrait bien déboucher sur un nouveau scandale sanitaire. En cause, des parasurtenseurs, des appareils destinés à protéger les réseaux en cas de foudre que les lignards et les agents des centraux téléphoniques de France Télécom manipulaient sans autre précaution. Ils n’avaient d’ailleurs aucune raison de le faire puisque leur employeur ne leur donnait aucune consigne particulière en ce sens.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Imagerie médicale: gare aux doses de radioactivité

Imagerie médicale: gare aux doses de radioactivité | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Un accident grave de radiologie est survenu l'an dernier au centre hospitalier de Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne), a indiqué jeudi l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), rappelant la nécessité de maîtriser les doses de radioactivité délivrées dans un cadre médical.

 

"S'il existe bien des limites réglementaires pour l'exposition du public à des rayonnements, ces limites ne valent en revanche pas pour les patients dans un cadre médical"

more...
No comment yet.
Rescooped by Résistances & Alternatives from Ainsi va le monde actuel
Scoop.it!

IMMONDE ! Les déchets nucléaires français auront doublé de volume en 2030

IMMONDE  ! Les déchets nucléaires français auront doublé de volume en 2030 | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

ET C'EST SANS COMPTER CE QU'ILS ENVOIENT EN RUSSIE ET QU'ILS LAISSENT  POURRIR LA BAS  !!!

 

 

Un ou plusieurs sites devraient être rapidement aménagés pour entreposer provisoirement - près d'un siècle tout de même - les assemblages de combustibles usés.

 

Le stock de déchets radioactifs que devra gérer la France à l'horizon 2030 avoisinera 2,7 millions de m3. Deux fois plus qu'à la fin de l'année 2010. C'est ce que fait apparaître le dernier inventaire de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), publié mercredi 11 juillet.


Fin 2010, l'ensemble des résidus radioactifs présents sur le territoire représentait un volume de 1,3 million de m3. Ils sont issus pour l'essentiel (59 %) des réacteurs électronucléaires d'EDF, mais aussi des laboratoires de recherche (26 %), des activités de défense (11 %) et, pour le reste, de divers secteurs industriels et des applications médicales.

A 97 %, ce stock est constitué de déchets encombrants mais de faible ou moyenne activité, voire de très faible activité. Ceux à haute activité n'en représentent que 0,2 %. Mais ces produits-là, provenant du retraitement des combustibles "brûlés" dans les réacteurs, concentrent 96 % de la radioactivité totale.

 

C'est pour ces matières extrêmement dangereuses, ainsi que pour les déchets de moyenne activité mais à vie longue (des centaines de milliers, voire des millions d'années) que doit entrer en service, en 2025, un centre industriel de stockage géologique (Cigéo), creusé à 500 mètres de profondeur dans une couche d'argile, entre la Meuse et la Haute-Marne.

 

 

Le fait le plus notable, pour les deux décennies à venir, est la forte hausse de la quantité de déchets de très faible activité qui vont être produits : elle devrait presque quadrupler entre 2010 et 2030, pour atteindre 1,3 million de m3. Cette croissance résulte, notamment, des chantiers de démantèlement déjà en cours : neuf réacteurs d'EDF et plusieurs réacteurs de recherche sont dans ce cas.

 

En cas d'arrêt plus rapide des centrales, la possibilité de réutiliser, pour de nouveaux cycles de combustion, des matières extraites par retraitement des combustibles usés (notamment du plutonium recyclé en MOX), sera réduite. Dans ce scénario, "il va falloir arrêter de retraiter tous les combustibles usés en 2019", précise Michèle Tallec, chef du service inventaire de l'Andra.

 

Il faudrait alors procéder, sans les retraiter, à un "stockage direct" de quelque 57 000 assemblages de combustibles usés, dont 6 000 assemblages contenant du MOX, donc du plutonium. Un ou plusieurs sites devraient être rapidement aménagés pour entreposer provisoirement - près d'un siècle tout de même - les assemblages de combustibles usés, en attendant qu'ils aient suffisamment refroidi pour pouvoir rejoindre le centre de stockage géologique.

 

 

L'Andra n'a pas étudié l'hypothèse d'un arrêt anticipé de réacteurs. Celui-ci ne modifierait pas le volume global de déchets, puisque les opérations futures de démantèlement sont intégrées à l'inventaire. Mais il précipiterait le calendrier. "Il faudrait travailler plus vite. C'est une question de gestion de flux", commente Marie-Claude Dupuis, directrice générale de l'Andra.

La résolution du casse-tête des résidus nucléaires en serait rendue, sinon plus complexe, du moins plus urgente. D'autant que le centre de stockage de déchets de très faible activité de Morvilliers (Aube), ouvert en 2003 et d'une capacité de 650 000 m3, sera saturé vers 2025. Il faudra l'agrandir ou en construire un autre.

En outre, l'Andra n'a toujours pas de site de stockage pour les déchets de faible activité mais à vie longue (plus de trois cents ans), issus notamment des anciens réacteurs à graphite-gaz. Autant d'éléments qui devront être pris en compte dans le débat sur la place de l'atome dans la feuille de route énergétique de la France.


Via L B-M
more...
Résistances & Alternatives 's comment, July 13, 2012 11:03 AM
Nouveau : sortir du nucléaire multiplie les déchets radioactifs !

Le Figaro : http://bit.ly/NlRy7w ; Batiactu.com : http://bit.ly/P4f0rD

On croyait avoir tout vu avec Eric Besson se déclarant « rassuré par l'état de la centrale de Fukushima » (cf http://bit.ly/NlYPoI ) ou Nicolas Sarkozy prétendant que « Fukushima n'est pas une catastrophe nucléaire » (cf http://bit.ly/PRaAGb ).
Mais le lobby nucléaire peut faire toujours pire : ainsi, aujourd'hui, on apprend que ce n'est pas la continuation mais l'arrêt du nucléaire qui va démultiplier les déchets radioactifs ! Il suffisait d'y penser.
Le plus étonnant n'est pas que l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA), dont la mission première est de mentir et désinformer, ait osé cette énormité. Le plus incroyable est que divers médias aient l'aient reprise telle quelle : « La conséquence de l'abandon du nucléaire serait une multiplication par 10 du volume de déchets à vie longue. »

Voir dans dans un prochain communiqué de l'Observatoire du nucléaire un décryptage complet de cette affaire.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Bugey : Tritium dans les eaux souterraines : après 2 mois de silence EDF parle enfin de fuite ????

Bugey : Tritium dans les eaux souterraines : après 2 mois de silence EDF parle enfin de fuite ???? | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Depuis mercredi, EDF a identifié l’origine de la fuite de tritium dans les eaux souterraines de la centrale de Bugey. Mais elle n’a pas voulu communiquer sur le sujet avant la réunion exceptionnelle de la commission locale d’information qui se déroulera mercredi.

Rappelons que le 15 octobre, la centrale nucléaire avait déclaré à l’ASN (autorité de sûreté nucléaire) cette présence anormale de tritium. C’est au cours d’une vérification périodique de la qualité des eaux souterraines, en effectuant et en analysant des prélèvements via des puits de contrôle, que le “dysfonctionnement” a été relevé. Des investigations ont alors été menées par EDF pour déterminer l’origine de la présence de tritium et vérifier l’étanchéité des différents circuits et équipements associés aux effluents contenant du tritium.
Résistances & Alternatives 's insight:

A suivre avec grand intérêt puisque cela intervient après plusieurs relance téléphoniques, mail et courriers dont les derniers en début de semaine suite au blackout depuis les injonctions de l'asn du 30 octobre...
il y a clairement anguille sous roche : par ce long silence....et pour qu'ils en viennent dorénavant à parler de fuite là où jusqu'à présent il ne parlait que de taux anormal de tritium dans la nappe..... et que par ailleurs ils organisent une réunion exceptionnelle...
réunio mercredi, suspens..........
ils nous prennent pour des cons ça c'est sûr

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

ENFIN ! La video qui met à nu le projet d’enfouissement des déchets nucléaires

ENFIN !  La video qui met à nu  le projet d’enfouissement des déchets nucléaires | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Ville-sur-Terre
le 20 juillet 2012

Communiqué

A LIGNY-EN-BARROIS (Meuse)

 

sur le projet d'enfouissement des dechets radiaoctifs à BURE, le projet CIGEO


le 13 mars dernier,
la CNE (Commission nationale d’évaluation des travaux de l’ANDRA) a présenté son 5ème rapport.

La vidéo qui accable les membres de la CNE !

Incapables de répondre aux questions de la salle,ces éminents scientifiques ont avoué à plusieurs reprises que le projet CIGéo était FLOU.

 

Pour rappel , les éléments flou et fous ici

http://www.villesurterre.com/images/stories/bure-120712-mail-cigeo-aussi-flou-que-fou.pdf

 

 

C’est presque VIDEOGAG !

 

En réalisant une version courte, donc une compilation des “échanges clés” de cette réunion,
le montage a vite ressemblé à un BEST OF, qui a toutes les caractéristiques d’un BETISIER !


Regardez ces 8 minutes qui montrent la mise en scène improvisée de la fausse impuissance de la CNE,et de sa connivence avec l’ANDRA.

http://www.dailymotion.com/video/xs9b8a_bure-cigeo-le-betisier-du-5eme-rapport-dela-cne_news

 

 

vidéo complète ici

http://www.dailymotion.com/video/xs8x3n_bure-cigeo-analyse-du-5eme-rapport-de-la-cne_news

 

 

Les membres de la CNE doivent-ils démissionner ?

Non....
Finalement ils communiquent assez bien la nullité du projet CIGéo...

Et puis, un membre de l’ANCCLI (Association nationale des comités et commissions locales d’information) nous a fait remarquer que les membres de la CNE précédente étaient “mieux” que les membres actuels. Attention, ceux de la cuvée suivante pourraient être pires...

 

http://www.villesurterre.com/images/stories/bure-120609-mail-cne-incompetents.pdf

 

Non, CIGéo n’est pas encore fait.
CIGéo est infaisable !

Et n’oubliez pas que si il y a un soi-disant consensus international sur l’enfouissement des déchets nucléaires,c’est sous réserve de faisabilité et de confiance.

 

Vous pouvez suivre le dossier complet et actualisé :
Le vrai Débat public c’est MAINTENANT :

http://www.villesurterre.com/index.php?option=com_content&task=view&id=374

 

Merci de relayer

Bien cordialement

Michel GUERITTE

more...
No comment yet.