Le Côté Obscur du...
Follow
Find tag "france"
43.5K views | +0 today
Le Côté Obscur du Nucléaire Français
Du rayonnement aveuglant de la France en la matière...et des alternatives
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Résistances & Alternatives from Ainsi va le monde actuel
Scoop.it!

IMMONDE ! Les déchets nucléaires français auront doublé de volume en 2030

IMMONDE  ! Les déchets nucléaires français auront doublé de volume en 2030 | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

ET C'EST SANS COMPTER CE QU'ILS ENVOIENT EN RUSSIE ET QU'ILS LAISSENT  POURRIR LA BAS  !!!

 

 

Un ou plusieurs sites devraient être rapidement aménagés pour entreposer provisoirement - près d'un siècle tout de même - les assemblages de combustibles usés.

 

Le stock de déchets radioactifs que devra gérer la France à l'horizon 2030 avoisinera 2,7 millions de m3. Deux fois plus qu'à la fin de l'année 2010. C'est ce que fait apparaître le dernier inventaire de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), publié mercredi 11 juillet.


Fin 2010, l'ensemble des résidus radioactifs présents sur le territoire représentait un volume de 1,3 million de m3. Ils sont issus pour l'essentiel (59 %) des réacteurs électronucléaires d'EDF, mais aussi des laboratoires de recherche (26 %), des activités de défense (11 %) et, pour le reste, de divers secteurs industriels et des applications médicales.

A 97 %, ce stock est constitué de déchets encombrants mais de faible ou moyenne activité, voire de très faible activité. Ceux à haute activité n'en représentent que 0,2 %. Mais ces produits-là, provenant du retraitement des combustibles "brûlés" dans les réacteurs, concentrent 96 % de la radioactivité totale.

 

C'est pour ces matières extrêmement dangereuses, ainsi que pour les déchets de moyenne activité mais à vie longue (des centaines de milliers, voire des millions d'années) que doit entrer en service, en 2025, un centre industriel de stockage géologique (Cigéo), creusé à 500 mètres de profondeur dans une couche d'argile, entre la Meuse et la Haute-Marne.

 

 

Le fait le plus notable, pour les deux décennies à venir, est la forte hausse de la quantité de déchets de très faible activité qui vont être produits : elle devrait presque quadrupler entre 2010 et 2030, pour atteindre 1,3 million de m3. Cette croissance résulte, notamment, des chantiers de démantèlement déjà en cours : neuf réacteurs d'EDF et plusieurs réacteurs de recherche sont dans ce cas.

 

En cas d'arrêt plus rapide des centrales, la possibilité de réutiliser, pour de nouveaux cycles de combustion, des matières extraites par retraitement des combustibles usés (notamment du plutonium recyclé en MOX), sera réduite. Dans ce scénario, "il va falloir arrêter de retraiter tous les combustibles usés en 2019", précise Michèle Tallec, chef du service inventaire de l'Andra.

 

Il faudrait alors procéder, sans les retraiter, à un "stockage direct" de quelque 57 000 assemblages de combustibles usés, dont 6 000 assemblages contenant du MOX, donc du plutonium. Un ou plusieurs sites devraient être rapidement aménagés pour entreposer provisoirement - près d'un siècle tout de même - les assemblages de combustibles usés, en attendant qu'ils aient suffisamment refroidi pour pouvoir rejoindre le centre de stockage géologique.

 

 

L'Andra n'a pas étudié l'hypothèse d'un arrêt anticipé de réacteurs. Celui-ci ne modifierait pas le volume global de déchets, puisque les opérations futures de démantèlement sont intégrées à l'inventaire. Mais il précipiterait le calendrier. "Il faudrait travailler plus vite. C'est une question de gestion de flux", commente Marie-Claude Dupuis, directrice générale de l'Andra.

La résolution du casse-tête des résidus nucléaires en serait rendue, sinon plus complexe, du moins plus urgente. D'autant que le centre de stockage de déchets de très faible activité de Morvilliers (Aube), ouvert en 2003 et d'une capacité de 650 000 m3, sera saturé vers 2025. Il faudra l'agrandir ou en construire un autre.

En outre, l'Andra n'a toujours pas de site de stockage pour les déchets de faible activité mais à vie longue (plus de trois cents ans), issus notamment des anciens réacteurs à graphite-gaz. Autant d'éléments qui devront être pris en compte dans le débat sur la place de l'atome dans la feuille de route énergétique de la France.


Via L B-M
more...
Résistances & Alternatives 's comment, July 13, 2012 11:03 AM
Nouveau : sortir du nucléaire multiplie les déchets radioactifs !

Le Figaro : http://bit.ly/NlRy7w ; Batiactu.com : http://bit.ly/P4f0rD

On croyait avoir tout vu avec Eric Besson se déclarant « rassuré par l'état de la centrale de Fukushima » (cf http://bit.ly/NlYPoI ) ou Nicolas Sarkozy prétendant que « Fukushima n'est pas une catastrophe nucléaire » (cf http://bit.ly/PRaAGb ).
Mais le lobby nucléaire peut faire toujours pire : ainsi, aujourd'hui, on apprend que ce n'est pas la continuation mais l'arrêt du nucléaire qui va démultiplier les déchets radioactifs ! Il suffisait d'y penser.
Le plus étonnant n'est pas que l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA), dont la mission première est de mentir et désinformer, ait osé cette énormité. Le plus incroyable est que divers médias aient l'aient reprise telle quelle : « La conséquence de l'abandon du nucléaire serait une multiplication par 10 du volume de déchets à vie longue. »

Voir dans dans un prochain communiqué de l'Observatoire du nucléaire un décryptage complet de cette affaire.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Concernant madame Bricq, aussi écologiste que ma voisine de palier

Concernant madame Bricq, aussi écologiste que ma voisine de palier | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

un très bon billet du non moins talentueux Fabrice Nicolino

 

A-t-elle eu un mot pour la nature, la biodiversité, le massacre des forêts tropicales et des mers ? A-t-elle seulement évoqué la tragédie biblique du dérèglement climatique ? À ma connaissance, non. Tout indique donc que le ministère de l’Écologie et de l’Énergie est en de bonnes mains. D’ailleurs, les écologistes officiels, de France Nature Environnement (FNE) au WWF, sont ravis. Un signe qui ne trompe pas.

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

"Dans les poubelles des marchands d’armes" au polygone de Bourges.

"Dans les poubelles des marchands d’armes" au polygone de Bourges. | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Si en France l’armée reste silencieuse et refuse d’informer les citoyens, en Italie, le scandale a éclaté. 

Le reportage de France 3 a le mérite d'alerter l'opinion et de donner plus de portée à l'action du groupe "Alerte uranium" créé dans le Cher.

Grâce à son action, un Comité local d'information (CLIC) vient d'être créé par la Préfecture.

Ce premier recul des pouvoirs publics est purement formel, car pour le CLIC, il n'y a rien d'anormal au polygone de Bourges...

 

Pourtant, il est bien connu que les armes à l'uranium sont utilisées depuis longtemps dans les conflits et que les principales victimes sont les populations civiles en Serbie, en Irak, en Afghanistan au Liban en Palestine et ailleurs.

 

Le reportage dénonce la France, l'Italie, l'OTAN et ses alliés, (mais évite d'y associer Israël).

 

On attend la suite...

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Centre de stockage de l'Aube

Centre de stockage de l'Aube | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Le Centre de stockage de l’Aube est situé à Soulaines-Dhuys. Il s'agit du plus grand centre de stockage en surface de déchets radioactifs dans le monde.

more...
No comment yet.