Retour sur L’application Facenuke atomisée de l’intérieur | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

../...Lancée en avril 2012, la cartographie du lobby nucléaire en France de Greenpeace a suscité une vive réaction des industriels et institutions qui y apparaissaient.

Invoquant auprès de la Cnil leur droit d'opposition, une poignée d'entre eux a poussé l'ONG à mettre hors ligne l'application vidée de son sens.

 

Au moment de sa sortie, l’application Facenuke – par laquelle Greenpeace retraçait les liens entre les acteurs de la filière du nucléaire – avait connu une couverture médiatique plus que faible. Mais juste assez pour agacer quelques-unes des personnes mentionnées.

 

Inspirée de la carte des cumulards du Cac 40 publiée par Alternatives économiques, Facenuke visait à exposer, le 13 avril (soit une semaine du premier tour de l’élection présidentielle) les liens entre les acteurs de la filière nucléaire à la manière d’un réseau social.

 

Le site précise tirer ses informations de sources publiques, “les pages Wikipedia, les profils Linkedin ou encore les pages corporate des sites institutionnels des entreprises”.

En dehors du blog de la journaliste environnement du Monde, Audrey Garric, rares sont les médias qui ont relayé l’initiative dans la dernière ligne droite de la campagne ..../...

 

article complet en cliquant sur le titre du post