ARCHIVE  : Total, une fuite de gaz et des atomes crochus | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Comment accorder la moindre crédibilité à celui qui, pendant dix ans, défendit avec le numéro 1 mondial du nucléaire le développement de cette « énergie renouvelable » au nom de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre… pour ensuite changer de camp et servir avec zèle le premier producteur français de gaz à effets de serre (et première capitalisation boursière de la place de Paris, 12,3 milliards d’euros de bénéfice en 2011) ? Le « porte-parole » espère-t-il les gens amnésiques ?