Le Côté Obscur du...
Follow
Find tag "brest"
43.5K views | +2 today
Le Côté Obscur du Nucléaire Français
Du rayonnement aveuglant de la France en la matière...et des alternatives
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Armes atomiques : des techniciens longtemps sans protection - Brest

Armes atomiques : des techniciens longtemps sans protection - Brest | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Jusqu’en 1996, les radiations autour des têtes nucléaires à l’Ile-Longue (Finistère) n’étaient pas prises en compte. Des techniciens demandent la reconnaissance de maladies professionnelles.

Pas de périmètre, pas de mesures de rayonnements, pas de formation. Le constat est alarmant. De 1971 à 1996, les techniciens travaillant autour des têtes nucléaires de l’Ile-Longue, en rade de Brest, le faisaient sans aucune protection. Cette base héberge les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), garants de la dissuasion française. Les ogives nucléaires qui arment les missiles y sont livrées en pièces détachées, puis assemblées sur place. Elles ont une puissance de plusieurs dizaines de fois la bombe d’Hiroshima.

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Radioactivité en rade de Brest

Radioactivité en rade de Brest | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Longtemps dispersées en mer, les eaux très légèrement contaminées de leurs chaufferies nucléaires sont aujourd'hui en partie évaporées et stockées à terre.
Rejets en rade
En 2003, le laboratoire indépendant Acro assurait n'avoir « aucune information sur les rejets de la base de l'Île-Longue ». Il écrivait, faute d'en savoir plus, « a priori, ces effluents liquides ne seraient pas rejetés en mer ». Or, on sait aujourd'hui que pendant 36 ans, cette eau du circuit primaire a bel et bien été rejetée en rade de Brest, dans le plus strict secret défense. Une méthode assez courante, sujette à autorisation, également pratiquée à Toulon et Cherbourg.
more...
No comment yet.