Le Côté Obscur du...
Follow
Find tag "arsenal"
40.6K views | +5 today
Le Côté Obscur du Nucléaire Français
Du rayonnement aveuglant de la France en la matière...et des alternatives
Your new post is loading...
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Armes atomiques : des techniciens longtemps sans protection - Brest

Armes atomiques : des techniciens longtemps sans protection - Brest | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Jusqu’en 1996, les radiations autour des têtes nucléaires à l’Ile-Longue (Finistère) n’étaient pas prises en compte. Des techniciens demandent la reconnaissance de maladies professionnelles.

Pas de périmètre, pas de mesures de rayonnements, pas de formation. Le constat est alarmant. De 1971 à 1996, les techniciens travaillant autour des têtes nucléaires de l’Ile-Longue, en rade de Brest, le faisaient sans aucune protection. Cette base héberge les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), garants de la dissuasion française. Les ogives nucléaires qui arment les missiles y sont livrées en pièces détachées, puis assemblées sur place. Elles ont une puissance de plusieurs dizaines de fois la bombe d’Hiroshima.

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Le SIPRI publie les dernières estimations des arsenaux atomiques des 8 puissances nucléaires

Le SIPRI publie les dernières estimations des arsenaux atomiques  des 8 puissances nucléaires | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

L’arsenal nucléaire mondial serait de 17 265 ogives nucléaires réparties au sein de 8 puissances. Cela signifie une nouvelle baisse de 1735 ogives nucléaires, puisqu’en 2012, le SIPRI estimait cet arsenal mondial à 19 000. Mais cette baisse doit être toute relative

 

On constate une baisse des arsenaux uniquement parce que les États-Unis et la Russie ont réalisé des actions de désarmement.

 

Cette diminution du stock mondial n’affecte absolument pas, le stock d’ogives opérationnelles et utilisables dans les prochaines minutes. Le chiffre de 4 400 ogives déployées (c’est-à-dire armées sur un missile ou stockées sur un site nucléaire opérationnel) au sein des Etats-Unis, de la Russie, de la France, et du Royaume-Uni est le même qu’en 2012. Donc sur le plan sécuritaire aucune évolution.

 

 

Si l’on décortique ce chiffre global de 17 265 ogives, outre les 4 400 immédiatement utilisables, 12 865 seraient selon une définition très large en cours de démantèlement, de maintenance où éloignées de sites de lancement, donc non-utilisables avant plusieurs jours, semaines voire mois.

more...
No comment yet.