Arrêt d'Eurodif : la fermeture immédiate d'au moins trois réacteurs est incontournable ! | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

En utilisant une technologie différente - enrichissement de l'uranium par ultra-centrifugation-, Georges-Besse 2 consomme 50 fois moins d'électricité que Georges-Besse 1. Cela rend d'un coup superflu le fonctionnement des trois réacteurs du Tricastin jusqu'ici dévolus à l'alimentation de cette usine