Le Côté Obscur du...
Follow
Find tag "acro"
41.5K views | +4 today
Le Côté Obscur du Nucléaire Français
Du rayonnement aveuglant de la France en la matière...et des alternatives
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Déchets nucléaires, le cauchemar continue

Déchets nucléaires, le cauchemar continue | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Ce matin, l’ACRO (association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest) laboratoire indépendant, a publié un rapport sur la qualité radiologique des eaux souterraines au droit du Centre de Stockage de la Manche (CSM). Le contrôle des rejets du centre de stockage est en effet un élément essentiel de la surveillance du site …

Les conclusions de ce rapport sont accablantes : le centre de stockage de déchets nucléaires de la Manche présente des fuites qui polluent la nappe phréatique dans des proportions largement supérieures aux chiffres publiés par l’Andra (agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs).

 

article et rapport complet par clic sur le titre du post

 

more...
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

concentration anormalement élevée de tritium dans l'eau de mer près de La Hague

concentration anormalement élevée de tritium dans l'eau de mer près de La Hague | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Des bénévoles mesuraient la radioactivité dans la Hague ce mercredi 27 mars. En octobre dernier, ils avaient relevé des taux anormalement élevés.

Le laboratoire de l'association pour le contrôle de la radioactivité dans l'ouest (Acro) était dans la Hague ce mercredi 27 mars pour procéder à une série de prélèvements permettant de mesurer la radioactivité à proximité des sites nucléaires.

En octobre dernier, l'association de bénévoles avait relevé une concentration anormale en tritium dans l'eau de mer, à proximité de l'usine Areva-La Hague.

"Habituellement, les relevés approchent les 30 becquerels par litre d'eau de mer. Cette fois-ci nous avions dépassé les 110 becquerels.

Il y a plus de tritium à cet endroit que dans les eaux du Pacifique à proximité de la centrale de Fukushima", indiquait Antoine Bernollin, salarié de l'Acro.

Des conséquences incertaines sur l'homme

 

L'association a fait une demande auprès de l'autorité de sûreté nucléaire pour savoir si un incident avait été signalé. Aucune réponse n'a pour le moment été apportée.

 

En parallèle, Areva et l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) avaient procédé à des prélèvements à la même époque. Leurs résultats ne présentent rien d'anormal.

 

Si l'Acro s'alarme et demande des réponses sur les causes de cette concentration, les bénévoles restent prudents sur les conséquences pour l'homme. "Il est très difficile de dire si cela a une incidence sur la santé humaine. Cependant, si une personne était venue se baigner à ce moment là, elle aurait été exposée à une eau plus radioactive que d'habitude".

Plus d'informations dans l'édition du 30 mars de La Manche Libre Cherbourg.

 

voir également la vidéo dans l'article en cliquant sur le titre du post

more...
Etienne Servant's comment, March 29, 2013 2:40 AM
L 'ACRO devrait porter plainte contre X !