Le Côté Obscur du...
Follow
Find tag "accidents nucléaires"
43.0K views | +1 today
Le Côté Obscur du Nucléaire Français
Du rayonnement aveuglant de la France en la matière...et des alternatives
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Des grilles qui renforcent l'invisibilité sociale des expositions cancérogènes professionnelles

Des grilles qui renforcent l'invisibilité sociale des expositions cancérogènes professionnelles | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Depuis presque 30 ans, les installations nucléaires françaises ont fait le choix du faire-faire, c'est-à-dire qu'elles ont délibérément choisi de faire sous-traiter les travaux de maintenance en ayant recours à des salariés d'entreprises extérieures ou des travailleurs intérimaires. Or ces situations de travail et d'exposition aux rayonnements ionisants et aux cancérogènes présents sur ces sites posent divers problèmes en termes de santé des travailleurs et de sûreté des installations. En effet, cette organisation du travail expose les 25 000 salariés sous-traitants à 80% de la dose de rayonnements ionisants et de poussières radioactives inhérente au fonctionnement de l'industrie nucléaire et tend ainsi à créer un véritable transfert des risques sur la sous-traitance. Ces conditions précaires de travail restent alors peu visibles, car supportées par un personnel non statutaire, dépendant des marchés contractés avec les donneurs d'ordre, personnel atomisé et nomadisé pour intervenir sur l'ensemble du territoire français toute l'année (voire tout au long de la carrière), rendu à l'incapacité d'organisation et de réflexion collective sur qu'il est en train de vivre.

 

article complet
http://blogs.mediapart.fr/blog/c-surire/270613/des-grilles-qui-renforcent-linvisibilite-sociale-des-expositions-cancerogenes-professionnelles

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

vidéo du transformateur de cattenom (57) en feu ! [ 07/06/2013 ]

Résistances & Alternatives 's insight:

dans la partie non nucléaire d"un site nucléaire donc...

vous remarquerez,à gauche, à la 9eme seconde,ôôôôô surprise, un réacteur !

notez également que la partie " non nucléaire" se situe étrangement entre ce réacteur et les tours de refroidissement...

 

je vous laisse regarder le schema d'un réacteur de type REP comme celui de Cattenom ici

 http://www.actu-environnement.com/images/illustrations/dossiers/nucleaire/nucleaire-illustration-03.jpg

 

du même acabit que celui posté dans mon précédent scoop à propos de la fuite de vapeur à Flamanville ....

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Fessenheim: quand EDF défie l'Etat | Slate

Fessenheim: quand EDF défie l'Etat | Slate | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
La centrale la plus ancienne du parc français obtient son visa, sous réserve, jusqu’en 2023. 2023? Etrange. François Hollande s’est pourtant engagé à fermer la centrale fin 2016, soit 7 ans avant cette date... Comment comprendre?

 

 

http://www.slate.fr/life/71067/fessenheim-quand-edf-defie-etat

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Un nombre record d'incidents en 2013 sur le parc nucléaire français - Reporterre

Un nombre record d'incidents en 2013 sur le parc nucléaire français - Reporterre | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Depuis le début de l’année, le parc nucléaire français connait un nombre record d’incidents : 218, contre 134 pour toute l’année 2012.

more...
regarderleciel's curator insight, April 9, 2013 11:06 AM

Tout va très bien...

Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Surprenante simulation d'accident le 18 décembre à la centrale nucléaire de Dampierre en Burly

Surprenante simulation d'accident le 18 décembre à la centrale nucléaire de Dampierre en Burly | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Mardi 18 décembre, la déjà bien vieille centrale de Dampierre en Burly sera l’objet, explique EDF, d’un « exercice grandeur nature » pour un accident nucléaire. Tellement « grandeur nature » que les autorités expliquent à l’avance que cette simulation basée sur d’importants rejets d’éléments radioactifs dans l’atmosphère ne concernera que... 340 personnes habitant dans un rayon de...deux kilomètres.

L’exercice évitera soigneusement la petite ville de Dampierre en Burly, toute proche, qui en compte 1400. Tout comme la commune de Nevoy et ses 1200 résidents et celle de Gien, 15 000 personnes. Ces deux agglomérations dont la zone urbaine comptent 24 000 habitants et sont toutes les deux à l’Ouest des quatre réacteurs de la centrale, c’est à dire dans la zone que la radioactivité toucherait en quelques minutes.
more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Foutage de gueule nucléaire : le bilan de la France changé en trois jours

Foutage de gueule nucléaire : le bilan de la France changé en trois jours | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

La Commission européenne a publié jeudi son rapport sur les «stress tests» nucléaires. La «note» de la France s'est améliorée par rapport à la version publiée lundi par Le Figaro.

 

Günther Oettinger, le commissaire européen chargé de l'Énergie, a présenté jeudi à la presse le rapport faisant la synthèse des évaluations de sûreté («stress tests») menées sur 132 réacteurs nucléaires en service dans l'Union européenne pour tirer les leçons de Fukushima. La version définitive de cette «communication» diffère sur plusieurs points avec celle, «de travail», révélée lundi par «Le Figaro». En particulier, plusieurs «mauvais points» adressés aux centrales françaises ont disparu dans la version officielle.

 

Un tableau récapitule, à la fin du rapport, pour chacun des 132 réacteurs européens s'il satisfait ou non à onze critères retenus. Une petite croix indique qu'il y a insuffisance sur un critère. Un exemple: dans la version de travail, les centrales de Chooz et de Civaux avaient une croix dans la colonne correspondant à une insuffisance des procédures d'urgence. Ces croix ont disparu. Autre exemple: les instruments de mesure de tremblements de terre étaient considérés comme insuffisants à Belleville. Ils ne le sont plus.

 

À Paris, un porte-parole de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) assure qu'aucun de ses représentants n'est intervenu pour faire modifier le rapport européen. Interrogé sur ce point, Günther Oettinger a assuré qu'il «n'y a pas eu de censure», «qu'aucun exploitant n'a exercé son influence». «On a peut-être ajouté ou enlevé des croix, après réunion avec les experts», a-t-il ajouté.

 

.../...

De son côté, l'ASN a publié jeudi en fin d'après-midi un communiqué pour faire part de ses «réserves sur la communication de la Commission européenne».

Le gendarme français du nucléaire assure n'avoir pas été associé à l'élaboration des conclusions du rapport de Bruxelles. Mais loin d'estimer le rapport trop sévère pour les centrales françaises, l'ASN au contraire regrette par exemple que la Commission «ignore certaines recommandations importantes du rapport final des stress tests» publié au printemps comme «la nécessité de prévoir des moyens externes d'intervention rapide en cas d'accident»..../....

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

EPR : Chine et Flamanville, même combat ??

EPR : Chine et Flamanville, même combat ?? | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

EDF et Areva progressent sur l'EPR chinois, pendant qu'à Flamanville le génie français se fissure..

 

(article du jour retravaillé et publié sur mediapart pour une lecture plus pratique ^^ )

more...
Résistances & Alternatives 's comment, June 7, 2012 2:52 AM
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20120605trib000702166/pourquoi-l-epr-de-taishan-demarrera-avant-ceux-de-flamanville-et-de-finlande-.html

Amplitudes horaires et primes chinoises

Le retour d'expérience n'explique pas tout. Taishan bénéficie de l'abondance d'une main d'œuvre qualifiée, qui travaille plus longtemps. Fin 2010, 9.000 ouvriers étaient présents à Taishan, le double des effectifs de Flamanville. Avec un son très vaste programme nucléaire lancé depuis cinq ans et 26 réacteurs en chantier dans le pays, la Chine dispose d'une main d'œuvre très compétente. Des amplitudes horaires élargies, sept jours sur sept, avec deux jours de repos par mois, augmentent sa productivité.
En outre, les procédures administratives liées à la sûreté semblent moins longues en Chine qu'en France et surtout qu'en Finlande, où elles se sont révélées particulièrement lourdes. Enfin, la gestion des projets est différente. La bonne tenue des délais est encouragée, en Chine, par des primes, qui peuvent aller jusqu'à doubler la rémunération du personnel.

ah oui et donc on doit se réjouir.....
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Incendie à Bugey suite : le communiqué ASN

Incendie à Bugey suite  : le communiqué ASN | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

 Le 24 juin 2013, l’exploitant de la centrale nucléaire du Bugey a informé l’Autorité de sûreté nucléaire qu’un feu s’est déclaré vers 13h15 en salle des machines du réacteur 5, au niveau de l’alternateur [1], dans la partie non nucléaire de l’installation.

Les équipes d’intervention de la centrale nucléaire et les secours extérieurs (services départementaux d’incendie et de secours des départements de l’Ain et de l’Isère) ont été mobilisés. La salle des machines commune aux réacteurs n°4 et n°5 a été immédiatement évacuée.

A 13h23, le plan d’urgence interne, qui permet, par la mobilisation du personnel d’astreinte, de disposer d’équipes renforcées pour gérer l’événement sur le site, a été déclenché. Le plan particulier d’intervention (PPI) de l’établissement n’a pas été déclenché.

L’arrêt automatique du réacteur n°5 a été déclenché et et le réacteur est actuellement dans un état stable piloté par des procédures dédiées. EDF a informé l’ASN vers 15h30 que le feu était maîtrisé.

Cet événement n’a pas eu de conséquence pour le personnel. Il n’y pas eu de rejet radioactif dans l’environnement.

[1] Dans une centrale thermique ou nucléaire, la production d'électricité est assurée par un ou plusieurs groupes turbo-alternateur. Chaque turbine, alimentée en vapeur produite par la source d'énergie, entraîne un alternateur. L'alternateur est une machine constituée d'une partie fixe et d'une partie tournante, qui transforme l'énergie mécanique en électricité sous une tension de 24 OCO volts. Au cours de son fonctionnement, l'alternateur s'échauffe et il est nécessaire de le refroidir par de l'hydrogène sous pression de 4 bar, circulant entre les parties fixes et mobiles, ainsi que par un circuit d'eau. La protection contre les fuites d'hydrogène, très inflammable, est assurée par une circulation d'huile sous pression.


source

 http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2013/Depart-de-feu-a-la-centrale-du-Bugey

 

Résistances & Alternatives 's insight:

et donc c'est comme d'habitude, SEMANTIQUEMENT parlant dans la partie "NON NUCLÉAIRE" du site NUCLÉAIRE...

d'où l'arrêt du réacteur concerné......

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Fuite de vapeur d'eau à la centrale nucléaire de Flamanville, incident mineur selon EDF

Fuite de vapeur d'eau à la centrale nucléaire de Flamanville, incident mineur selon EDF | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Fuite de vapeur d'eau très importante à la centrale de Flamanville. Ce sont les riverains alertés par le nuage de vapeur d'eau et par le bruit très important qui se sont inquiétés et ont alerté les autorités. EDF assure qu'il n'y a pas de danger.

Il était presque 10 heures ce matin lorsque des habitants de la commune de Flamanville ont entendu des bruits ressemblants à des passages d'avion à réaction au dessus du village. Ces bruits ont duré environ un quart d'heure.

Quelques minutes plus tard, la centrale nucléaire confirmait l'incident : il s'agissait d'un important dégagement de vapeur d'eau produit dans la salle des machines.

La vapeur d'eau est sortie au dessus de la centrale de manière importante selon EDF et en provoquant beaucoup de bruit. EDF précise aussi que la situation est sous contrôle et que la fuite a été colmatée. Il n'y aurait aucun danger pour la population toujours selon EDF qui assure que la fuite est confinée au réseau secondaire de la centrale séparée de la partie nucléaire.

Quand à l'origine de cette fuite, elle reste pour l'instant inconnue. Les personnels travaillent afin d'en savoir plus. Les réacteurs n'ont pas été arrêtés.

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Nucléaire : Areva table sur une reprise rapide des centrales japonaises

Nucléaire : Areva table sur une reprise rapide des centrales japonaises | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Selon Luc Oursel, les deux tiers des réacteurs de l’Archipel devraient être relancés d’ici trois ans. Le groupe français vient de signer deux nouveaux accords au Japon dans le recyclage de combustibles et le démantèlement.

 

article complet via titre sur le titre du post

 

Résistances & Alternatives 's insight:

deux ans après la catastrophe, ça y est ils se pissent dessus, les affaires reprennent !

l'argent n'a ni odeur, ni foi, ni loi

 

tribunal russell et vite !!

http://www.tribunalrusselnucleaire.org/

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Atomic Archives : Embrouilles dans les centrales

Atomic Archives : Embrouilles dans les centrales | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Qui imaginerait que des erreurs grossières, comme de confondre une manette ou une vanne avec une autre, voire un réacteur avec un autre, se produisaient au coeur des centrales nucléaires ? C'est pourtant fréquent, comme en témoignent les exemples inédits que Science & Vie a retrouvés pour vous.


article de Jacqueline Denis-Lempereur,
Science & Vie n°842 novembre 1987.

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Bollène | La Ville réclame 11 millions d’euros à Areva pour l’incident de Socatri

Bollène | La Ville réclame 11 millions d’euros à Areva pour l’incident de Socatri | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Il a fallu près de quatre ans. L’expertise indépendante après l’incident de la Socatri (usine qui traite les effluents uranifères sur le site du Tricastin) du 7 au 8 juillet 2008 et le déversement accidentel de plusieurs dizaines de kilos d’uranium dans la Gaffière et le Lauzon, livre aujourd’hui ses conclusions. 1200 pages. Quatre volumes, qui concluent à la « légèreté de la gestion de l’incident par Areva etses filiales », lance M e François Braud, l’avocat parisien de la ville de Bollène, aux côtés du maire Marie-Claude Bompard.

“Obtenir réparation”

 

Se basant sur cette expertise, la Ville vient donc d’assigner les sociétés Areva, mais aussi ses filiales Socatri, Comurex et Eurodif devant le tribunal de Carpentras. « C’est une action en responsabilité civile pour faire reconnaître les atteintes aux intérêts de la commune et des Bollénois et obtenir réparation du préjudice subi », précise Maître Braud. « Le problème n’est pas uniquement cet épisode du 7 juillet 2008, il est l’illustration de dysfonctionnements récurrents, qui peuvent perdurer si l’on ne modifie pas le système de management au sein d’Areva et de ses filiales. Il y a eu d’autres défaillances anciennes, et il y a encore régulièrement des incidents qui sont signalés à l’Autorité de sûreté nucléaire ».

 

Le 8 août 2008, suite à l’action de la Ville, le tribunal avait nommé un expert indépendant, pour « une analyse de l’événement (causes, effets) et de la réalité du territoire, et des investigations contradictoires », rappelle l’édile bollénoise.

 

« L’expert a notamment estimé que 150kg d’uranium avait fui dans la nature, et pas 74kg comme il a été toujours déclaré, et qu’il y a lieu de réévaluer l’incident (classé1) au niveau 2 sinon plus de l’échelle INES », ajoute M e Braud. Et l’avocat de justifier l’action judiciaire plus largement face à l’ensemble des atteintes à l’environnement : « Il y a un marquage inquiétant des eaux souterraines, une étude de l’IRSN le montre, et il y a un sentiment d’insécurité par rapport à l’exploitant qui est légitime et fondé », poursuit-il.

 

11 millions d’euros. « C’est le préjudice évalué par l’expert », précise le conseil. Préjudice écologique « dans la lignée d’Erika sauf que la pollution nucléaire, ça ne se voit pas en plus, contrairement à la marée noire ».

 

D’image aussi pour Bollène. Et moral.

 

Le maire revient sur le « goût amer » que lui a laissé cet incident, le manque d’information, « l’angoisse des habitants qui avaient bu l’eau polluée »… : « Ce n’est en aucun cas un combat contre le nucléaire. C’était mon devoir envers mes concitoyens de demander cette expertise. On a déjà un environnement dégradé et on n’est pas à l’abri d’événements plus graves. Nous voulons des garanties de sécurité et de santé publique ».

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Nucléaire: Bruxelles veut répondre à toutes les craintes des citoyens

Nucléaire: Bruxelles veut répondre à toutes les craintes des citoyens | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

L'opposition est  très vive au sein du Parlement européen. Le Français Philippe Jamet, représentant du Groupe des régulateurs européens dans le domaine de la sûreté nucléaire (ENSREG), qui procède aux tests, a été mis en difficulté au cours d'une audition devant les élus de la commission Industrie, Recherche et Energie mardi à Bruxelles.

 

Quelles sont les centrales les plus à risque ? Avez-vous travaillé sur le problème de la sous-traitance ?, lui a demandé l'élue écologiste française Michèle Rivasi.

 

Pourquoi les tests ne sont pas menés sur une combinaison de facteurs ?, a ajouté son collègue Yves Jadot.

 

Qu'en est-t-il des problèmes s'il fallait évacuer des villes comme Bruxelles et Paris ?, a renchéri la co-présidente des Verts, l'Allemande Rebecca Harms.

 

Comment faites vous venir des équipes de secours si une centrale est coupée du monde ?, a demandé l'élue libérale britannique Fiona Hall. (...)

 

quels tests avez vous prévus dans le d'un cas d'accident aérien, a ajouté son homologue Peter Skinner.

 

Philippe Jamet a reconnu que des divergences étaient apparues entre les Etats sur la définition des risques de catastrophe naturelle. Il a également admis que tous les pays n'avaient pas encore mis en place les règles pour les systèmes de confinement, ultime obstacle empêchant la radioactivité de sortir.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Sortir du nucléaire, c'est possible, avant la catastrophe. C'est avant l'accident qu'il faut agir. Après, il n'y a plus qu'à subir

.Jusqu’à son dernier souffle, inlassablement, Roger Belbéoch s’est battu pour cela avec Bella, démontant les mensonges de la propagande nucléaire, apportant ses connaissances et sa contre-expertise scientifique, recoupant l’information.

 

l'excellent topic de Michel Gueritte ici :
http://www.villesurterre.com/index.php?option=com_content&task=view&id=364

 

more...
No comment yet.