Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
46.4K views | +0 today
Follow
 
Scooped by association concert urbain
onto Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Scoop.it!

Labo Philo: "Faut-il attendre de l'Etat qu'il assure le bonheur des CITOYENS?" (1)

Labo Philo: "Faut-il attendre de l'Etat qu'il assure le bonheur des CITOYENS?" (1) | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Tout ce que la population demande à un candidat à la plus haute fonction de l’Etat, lors d’une élection de type démocratique, consiste à donner aux institutions et aux structures économiques du pays les moyens de garantir à chacun des membres de la communauté sa liberté, sa sécurité, la possibilité de gagner sa vie, l’égalité de son statut par rapport à la collectivité, le maintien de la paix civile, etc. Il n’est pas une de ces nécessités qui fasse explicitement référence au bonheur. Il semblerait plutôt qu’elles obéissent à deux impératifs principaux qui sont d’abord un cadre juridique à l’intérieur desquels les intérêts personnels de chacun sont limités et harmonisés dans la perspective d’un intérêt commun, d’autre part un travail de régulation économique rendant simplement la vie de chaque membre de la population « possible ».


Mais précisément le fait que l’état soit chargé de veiller à l’harmonisation d’un « vivre ensemble » ne semble pas concevable sans que des seuils ou des références de comportement ne s’instaurent et n’imposent à nos habitudes de vie la nécessité de se situer à leur égard. L’état permet à chacun de nous d’exister avec les autres. Cette vie collective ne semble possible qu’à la condition de fixer des normes de comportement juridiques, morales, sociales. Il n’est pas envisageable d’être avec les autres sans « devoir être » quelqu’un, sans incarner un personnage conforme à un idéal moral ou sociétal donné, fixé par les normes, les mentalités et les devoirs de la vie collective. Se dessine alors l’horizon d’une perfectibilité toute à la fois morale et existentielle de l’homme dans la perspective de laquelle le fait d’exister ne saurait se suffire à lui-même et pointe vers cet accomplissement de justice et de bien-être que le philosophe Aristote désigne du terme de « Souverain Bien », lequel constitue, selon lui, le but clair et avoué de la politique. En d’autres termes, l’état constitue l’instrument privilégié de la « gestion » d’une population.

more...
No comment yet.
Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Le bonheur c'est comment on fait pour vivre ensemble
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by association concert urbain from The Architecture of the City
Scoop.it!

Sites de CURATION de CONCERT URBAIN + FACEBOOK + BLOG + JOURNAL

Sites de CURATION de CONCERT URBAIN + FACEBOOK + BLOG + JOURNAL | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

BLOG

http://concerturbain.wordpress.com/

 

 FACEBOOK

http://www.facebook.com/pages/Concert-Urbain/216943278327209

 

JOURNAL

http://paper.li/paperliacu

 

Sites de CURATION

 

URBANmedias
“le mediation des aménagements urbains”
http://www.scoop.it/t/urbamedia

 

The Architecture of the City
“a closer look at urbanism and architecture”
http://www.scoop.it/t/urbanmedias

 

Actions de concertation citoyenne
“participation citoyenne aux prises de décision d'intérêt général”
http://www.scoop.it/t/actions-de-concertation-citoyenne

 

Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Le bonheur c'est comment on fait pour vivre ensemble
http://www.scoop.it/t/le-bonheur-comme-indicateur-d-epanouissement-social-et-economique

 

Machines Pensantes
“La vie sous toutes ses formes”
http://www.scoop.it/t/machines-pensantes

 

Design participatif : méthodes, théories, approches multimédia.
“Comment impliquer le citoyen dans le design des outils de débat en-ligne.”
http://www.scoop.it/t/design-participatif-une-approche-systemique

 

Les moyens de sondage alternatif : comment "extraire" l'opinion de supports multimédias ?
“Comment cibler et ensuite représenter l'opinion de citoyens qui débattent sur des plateformes multimédia ? ”
http://www.scoop.it/t/quand-la-cartographie-devient-un-moyen-de-sondage-alternatif

 

Le contexte socio-politique de la démocratie participative : la question de "accountability", entre l’évaluation et la transparence.
“On écoute, on parle, on participe, on diffuse, on commente...et après, quoi ? Que faire de la concertation ? Que font les élus de notre parole, nos opinions, nos propositions ?”

http://www.scoop.it/t/rendre-des-comptes-entre-l-evaluation-et-la-transparence

 

Modèles et typologies du débat. La médiation de conflits
“Trouver des "modèles" de débat. Coment schématiser les lignes de tension lors d'un conflit ? Quelles méthodes de médiation pour arriver à la résolution de conflits ? ”
http://www.scoop.it/t/modeles-et-typologies-du-debat-la-mediation-de-conflits

 

Entre bonheur et bien-être : quels critères pour mesurer le progrès et la productivité ?
“We're looking for all leads that might help better understand how to define (and mesure) happiness.”
http://www.scoop.it/t/entre-bonheur-et-bien-etre-quels-criteres-pour-mesurer-le-progres-et-la-productivite

 

 

 


Via association concert urbain
more...
Documentalistes Jacques Bujault's curator insight, October 21, 2013 8:48 AM

De nombreux sites, scoop it, sur différents sujets plus ou moins liés à la ville en mutation...

Teresa M. Nash's comment, November 28, 2013 2:27 AM
Great!
François Arnal's curator insight, December 23, 2013 8:46 AM

De la curation en géographie urbaine...

 

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Travail : la RÉVOLUTION a commencé

Travail : la RÉVOLUTION a commencé | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Le smartphone abolit les frontières entre vie privée et vie professionnelle tandis que se multiplient les fablabs, espaces collaboratifs... Face aux mutations du travail, les designers ne chôment pas.

 

Depuis un siècle, rien n'a vraiment changé : ceux qui réfléchissent à l'organisation du travail se répartissent en deux camps. Les ruskiniens, inspirés par l'écrivain anglais John Ruskin (1819-1900), pensent que tout métier, même le plus humble, doit être créatif et épanouissant. Les tayloristes, eux, appliquent les idées de l'ingénieur américain Frederick Taylor (1856-1915) : le monde se divise en organisateurs et en exécutants. Le but du travail n'est plus une oeuvre, mais un produit standar­disé, accessible à tous.

 

A l'image des membres du Bauhaus, passés d'un bord à l'autre dans les années 1920, la plupart des designers se sont convertis au taylorisme pour concevoir nos biens de consommation fabriqués en série. Certains d'entre eux, comme l'Italien Gaetano Pesce, ont contesté cette logique à partir des années 1960 et tenté d'associer les ouvriers à la création. Sous leur influence, les designers se sont détachés de l'idée de série et ont redécouvert l'artisanat. Ils se sont ensuite redéployés hors de l'industrie pour imaginer des services, réaliser des études ou intervenir sur des sujets de société.

 

Aujourd'hui, certains veulent même faire de leur métier « un outil de conception social et politique », remarque Olivier Peyricot, directeur scientifique de la biennale du design de Saint-Etienne. Laquelle, cette année, se penche justement sur les mutations du travail pour les expliquer, en approuver certaines, en contester d'autres. Pour cela, elle fait appel non seulement à des designers mais aussi à des chercheurs, à des artistes ou à des écrivains. En six mots-clés, voici leur vision de l'avenir du boulot.

 

.....

http://po.st/B65Tu

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

La POLITIQUE en 140 caractères: profil sociologique des « twittos politiques »

La POLITIQUE en 140 caractères: profil sociologique des « twittos politiques » | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
L’élection de Donald Trump, le 8 novembre 2016, a une nouvelle fois montré les limites prédictives des enquêtes sur les opinions électorales et politiques. Cela avait déjà été le cas lors de l’élection présidentielle française de 2002, ou plus récemment lors du Brexit, en juin 2016. Sans que cela soit formulé explicitement, le travail de Julien Boyadjian est traversé par un questionnement sur la faillite des sondages et, surtout, de leur interprétation.

Selon l’hypothèse au commencement de cette enquête, Twitter serait un dispositif socio-numérique permettant une mesure plus fiable des opinions politiques que les traditionnels sondages d’opinion. Le pari de Julien Boyadjian est d’autant plus intéressant que la plateforme de micro-blogging est plus souvent étudiée pour sa capacité à renouveler la délibération publique ou ses logiques de viralité [1] qu’en tant que relais d’opinions politiques. L’auteur propose de mobiliser les outils du web-tracking, développés par les professionnels du marketing et de la veille stratégique afin de collecter et d’analyser les grandes quantités d’opinions politiques émises sur Twitter. Son propos vise à « démontrer au lecteur la plus-value heuristique de ce nouveau matériau et de ses nouveaux outils de mesure et d’analyse, tout en explicitant les conditions nécessaires à la réussite de cette “importation” en sociologie politique » (p. 3).
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Le REVENU UNIVERSEL de Hamon a été inventé sous la Révolution française

Le REVENU UNIVERSEL de Hamon a été inventé sous la Révolution française | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Le revenu universel sur lequel surfe le candidat du PS, Benoit Hamon est une idée ancienne issue de la Révolution française.

 

Même si certains croient en trouver la trace dès le XVIe siècle dans l'œuvre de Thomas More, sa paternité est généralement attribuée à Thomas Paine. Elu du département du Pas-de-Calais, Paine, est présenté à la Convention le 22 septembre 1792 par l'abbé Grégoire. Ce jour-là, dans la salle du Manège, on proclame l'an I de la République. On acclame aussi l'Anglo-Américain Thomas Paine. Car c'est alors une vedette internationale - François Mitterrand, dans sa préface d'un ouvrage collectif intitulé Thomas Paine, citoyen du monde expliquait à raison " qu'à  l'égal d'autres, plus familiers, Thomas Paine, fut de ceux qui fondèrent par la pensée et par l'action, les Etats-Unis et la France républicaine ".

 

...........

 

Banni d'Angleterre, condamné en France, l'homme n'a alors plus de patrie - il ne sera fait officiellement citoyen américain qu'en novembre 1794. Le mythe vivant de la révolution universelle retrouvera son siège de parlementaire français en 1795 avant de rembarquer pour l'Amérique en 1802 où il mourra dans l'oubli. Avant de quitter la France, Paine publie en 1797, simultanément à Londres et à Paris, un petit ouvrage qui fera date, même s'il est moins célèbre que Le Sens commun. C'est dans La Justice agraire qu'il invente le fameux " dividende universel ". Pour lui "chaque homme, en tant qu'habitant du globe, est copropriétaire de la terre ". Dans cette optique, il propose de créer, dans le prolongement de la démocratie politique, une démocratie économique. Avec ses précédents ouvrages, il militait déjà pour un impôt progressif sur l'héritage, pour un système de rente à l'intention des démunis ou pour des allocations destinées à scolariser les enfants. Des thèses que l'on retrouve dans d'autres ouvrages publiés à l'époque, notamment ceux de Condorcet. Mais avec sa Justice agraire, Paine va plus loin.

Chaque propriétaire terrien sera redevable à la communauté d'un "loyer naturel" qu'il versera à l'Etat et qui sera redistribué sous la forme d'une allocation annuelle à tous. Il convient selon lui "de créer un fonds national pour payer à tous les individus qui auront l'âge de vingt et un ans, la somme de quinze livres sterling, à titre d'indemnité du droit naturel, dont le système de propriété territoriale les a dépouillés". Pour les plus de soixante ans, cette rente est ramenée à dix livres sterling.

Le texte, publié en réaction au sermon de l'évêque Watson de Laudaff, oppose d'abord la justice des hommes à la charité chrétienne. Il réfute aussi l'appropriation collective des terres que préconise à l'époque les premiers communistes que sont le Français Gracchus Babeuf guillotiné en 1797 et l'Anglais Thomas Spence. Paine invente une troisième voie qui n'est pas destinée à éradiquer la misère ou à révolutionner le monde, mais simplement à accorder, à tous, la sécurité d'une garantie selon un mode égalitaire.

more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Innovation sociale
Scoop.it!

Comment rendre le REVENU [de base]  inconditionnel écologiste, socialiste, et démocratique

Comment rendre le REVENU [de base]  inconditionnel écologiste, socialiste, et démocratique | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Le revenu de base a fait son entrée dans le débat de la campagne présidentielle, mais ses contours possibles sont multiples. L’auteur de cette tribune détaille les contours d’un revenu inconditionnel qui serait écologique, socialiste et démocratique.

Michel Lepesant est ami de la décroissance et partisan inconditionnel du débat sur le revenu inconditionnel. Il anime le blog Décroissances.

 

Michel Lepesant.

 

Il faut reconnaître que grâce à Benoît Hamon, le débat sur le revenu de base, allocation universelle, garantie, minimum… a fait une entrée fracassante dans le débat médiatico-politique, en tous cas parmi les candidats classés à gauche. Tant mieux.

Les amis de la décroissance font partie des plus anciens défenseurs d’une proposition de revenu inconditionnel (RI). Certes, pas tous ; mais pour un très grand nombre d’entre nous, cette proposition est tout à fait cohérente avec une critique à la fois écologiste, socialiste et démocratique du monde de la croissance.

Au sens le plus large, un revenu inconditionnel (RI) serait une somme d’argent versée, de la naissance à la mort, périodiquement, de manière individuelle, sans aucune contrepartie, à tous les membres d’un territoire. Pour ne pas courir le risque de le confondre avec une de ses variantes libérales, il faut écarter trois risques : la monétarisation de toute activité d’utilité sociale ; un montant insuffisant qui ne serait qu’une aubaine accordée au Capital (tant administrativement qu’économiquement) ; une mesure coupée d’une politique beaucoup plus générale portant sur la richesse.

 

C’est pourquoi nous ajoutons au concept de revenu inconditionnel que :

  1. le versement pourrait être effectué en trois parts (« monnaie publique », monnaie locale et gratuités) ;
  2. le montant doit être décent ;
  3. pas de revenu inconditionnel (plancher) sans revenu maximum inconditionnel (plafond). Ce triple ajout fait passer du RI au revenu inconditionnel (doublement) suffisant (RIS).

Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Vie PRIVÉE, Design & Dilemmes Impossibles – Penser les crypto-wars – Medium

Vie PRIVÉE, Design & Dilemmes Impossibles – Penser les crypto-wars – Medium | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Le Conseil national du numérique s’est saisi en septembre 2016 de la question du chiffrement des données. Dans le cadre de ses travaux, il publiera à échéances régulières des articles d’approfondissement pour éclairer les différents enjeux du débat. Cet article est issu des réflexions du groupe de travail. Les positions qui y sont exprimées ne préjugent pas de l’avis qui sera adopté au terme de ce travail par le Conseil dans son ensemble.

 

Le principe de la protection des données dès la conception (privacy by design) est simple : prendre en compte la protection des données personnelles et le respect de la vie privée dans les dispositifs numériques utilisés par les individus dès la conception de ces dispositifs. L’objectif est d’éviter tout risque de fuite informationnelle en imposant des règles précises à appliquer lors de la conception des logiciels ou des services collectant, traitant ou exploitant des données personnelles, et en maintenant des procédures complètes de gestion des données tout au long du cycle de vie des produits et services. En d’autres termes : si le fameux principe de “code is law” doit s’appliquer, alors la privacy doit être incorporée dans le code même d’un service ou la fabrication un produit.

 

Plus précisément, le concept de privacy by design se structure historiquement autour de 7 principes fondateurs, popularisés dès la fin des années 1990 par Ann Cavoukian, psychologue, juriste et commissaire à la protection des données personnelles de l’État d’Ontario. Sur le papier, la privacy by design entend résoudre le fameux paradoxe de la vie privée — c’est-à-dire la discordance entre l’attente des utilisateurs concernant leur vie privée et leur comportements individuels en ligne. Il s’agit de protéger l’individu contre l’opérateur, mais aussi, d’une certaine façon, contre lui-même. Elle s’articule avec le principe de la privacy by default qui implique que les entreprises fournissent par défaut le plus haut niveau de protection des données à leurs utilisateurs.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

La POLITIQUE selon Orwell - France Culture

La POLITIQUE selon Orwell - France Culture | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
La politique selon Orwell

Cette biographie politique de George Orwell replace chacune de ses oeuvres dans son contexte historique général, et notamment dans celui des débats internes à la gauche et à l'extrême gauche anglaise et américaine - c'est en effet le milieu au sein duquel sa pensée politique s'est formée et à destination duquel il a principalement écrit. L'ouvrage jette aussi un éclairage tout à fait neuf sur les relations qu'il a entretenues avec divers milieux journalistiques, politiques, éditoriaux et intellectuels. Dans ce qui constitue la première analyse minutieuse et exhaustive du parcours de l'écrivain politique George Orwell, cette étude suit pas à pas ses engagements, ses articles et ses livres, depuis les années 1920 où celui-ci est policier de l'Empire britannique en Birmanie jusqu'à la publication du roman 1984 au début de la guerre froide, en passant par son engagement antifasciste en Espagne et son « socialisme patriotique » durant la Seconde Guerre mondiale. Où l'on voit enfin que le socialisme d'Orwell ne se fonde ni sur une théorie de l'histoire ni sur un parti d'avant-garde mais sur l'exigence de justice et d'égalité inscrite, depuis des siècles, dans la morale commune. C'est le socialisme de l'homme ordinaire. - Présentation de l'éditeur - Traduit de l'anglais par Bernard Gensane. Préface de Jean-Jacques Rosat (date de publication : 29 septembre 2006)

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

La FRENCH LIFE de Veronika Mendoza, candidate à l’élection présidentielle au Pérou

La FRENCH LIFE de Veronika Mendoza, candidate à l’élection présidentielle au Pérou | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
C'est la chouchou de Jean-Luc Mélenchon. Veronika Mendoza est la nouvelle figure de la gauche péruvienne. « C’est à Paris que j'ai senti le besoin de faire quelque chose », lâche la jeune femme qui a découvert le militantisme à Jussieu.

Paris, 7e arrondissement – Dans le hall de son hôtel, Veronika Mendoza s’active pour régler les derniers détails de sa conférence de l’après-midi. Ce 29 octobre, la femme politique péruvienne, 3e de la dernière présidentielle, a rendez-vous avec ses fans français au Collège d’Espagne, dans le 14e arrondissement.

Quand on l’interroge en français, la jeune femme acquiesce mais répond en castillan. L’étrange dialogue interpelle les réceptionnistes qui nous observent du coin de l’œil. Quand il s’agit de politique, la nouvelle figure de la gauche péruvienne tient à s’exprimer dans sa langue natale. En revanche, elle switche en Français pour évoquer sa jeunesse à Paris sur les bancs de Jussieu…
association concert urbain's insight:

Verónika Mendoza

@Vero_Mendoza_F

Cusqueña, mamá, antropóloga. Militante del Nuevo Perú / Frente Amplio - Perú.

Cusco/Lima - Perú

 

vero.pe

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Qui CROIT en Trump ?

Qui CROIT en Trump ? | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Comment expliquer la conversion des évangéliques américains au discours de Donald Trump ? Interrogeant les habitants d’une petite ville du Midwest, Jessamin Birdsall montre que le ralliement au candidat républicain est le produit d’un compromis idéologique, qui s’enracine dans la peur de communautés perçues comme menaçantes, les musulmans et les LGBT.
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Coopération, libre et innovation sociale ouverte
Scoop.it!

Oui, le FN est un parti MOUILLÉ jusqu’au cou

Oui, le FN est un parti MOUILLÉ jusqu’au cou | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

“ "L'Obs" consacre cette semaine un dossier spécial au Front national et révèle que le Parlement européen réclame au total un million d'euros au parti de Marine Le Pen.

 

Comment parler du FN ? La question, aussi vieille que la poussée des Le Pen en France, oscille au rythme d’un mouvement de balancier. On a d’abord dénoncé, alerté, diabolisé. Trop ? L’indignation en tout cas a été vaine.

 

Alors, on a cherché à comprendre. Pourquoi une partie de l’électorat avait basculé à l’extrême droite, pourquoi les classes populaires, les ouvriers, les Français les plus vulnérables avaient tourné le dos à la gauche, et pourquoi les partis traditionnels étaient devenus inaudibles… Il fallait comprendre. Il faut continuer à le faire.

 

 


Via Thierry Curty, Michel Briand
more...
Thierry Curty's curator insight, February 3, 5:17 AM
Perçu comme un parti "propre" le FN est en réalité le parti le plus pourri et pas seulement pour les idées. 

J'évite de parler du FN, parce que je me dis qu'à chaque fois ça lui fait de la pub, mais c'est inévitable, cette secte est partout. A un moment donné, de ne pas en parler n'est pas meilleur non plus. 

Heureusement, le FN est en piètre posture. Marine a emprunté 6 millions pour financer sa campagne à l'association de financement présidée par son père. En soi, c'est déjà lourd à porter, mais elle avait également emprunté 9 millions à une banque russe pour les législatives. ...La banque russe a fait faillite et le liquidateur commence à réaliser les actifs. Donc le FN va bientôt se retrouver à devoir rembourser les 9 millions.

Avec un peu de chance le FN va donc peut-être faire faillite, on peut rêver. 

Maintenant, les arguments en sa faveur : http://www.raisonsdevoterlepen.fr
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

#LearnFromEurope – The Authoritarian Regime SURVIVAL Guide - What to Expect?

#LearnFromEurope – The Authoritarian Regime SURVIVAL Guide - What to Expect? | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

What to Expect?

They will come to power with a campaign based on fear, scaremongering and distorting the truth. Nevertheless, their victory will be achieved through a democratic electoral process. But beware, as this will be their argument every time you question the legitimacy of their actions. They will claim a mandate from the People to change the system.
Remember – gaining power through a democratic system does not give them permission to cross legal boundaries and undermine said democracy.

They will divide and rule. Their strength lies in unity, in one voice and one ideology, and so should yours. They will call their supporters Patriots, the only “true Americans”. You will be labelled as traitors, enemies of the state, unpatriotic, the corrupt elite, the old regime trying to regain power. Their supporters will be the “People”, the “sovereign” who chose their leaders.
Don’t let them divide you – remember you’re one People, one Nation, with one common good.

Through convoluted laws and threats they will try to control mainstream media and limit press freedom. They will ban critical press from their briefings, calling them “liars”, “fake news”. They will brand those media as “unpatriotic”, acting against the People (see point 2).
Fight for every media outlet, every journalist that is being banned, censored, sacked or labelled an “enemy of the state” – there’s no hope for freedom where there is no free press.

They will create chaos, maintain a constant sense of conflict and danger. It will be their argument to enact new authoritarian laws, each one further limiting your freedoms and civil liberties. They will disguise them as being for your protection, for the good of the People.
See through the chaos, the fake danger, expose it before you wake up in a totalitarian, fascist state.

They will distort the truth, deny facts and blatantly lie. They will try to make you forget what facts are, sedate your need to find the truth. They will feed “post-truths” and “alternative facts”, replace knowledge and logic with emotions and fiction.

 

.......... 

association concert urbain's insight:

 

Martin Mycielski ����

@mycielski

#KOD Foreign Affairs @kom_obr_dem_int. Political commentator, wrote in @euobs@POLITICOEurope & #EuropeanView. politics &tech. Troll→block #TheResistance

Brussels, EU, Earth C-137
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

74 % de "talents GÂCHÉS" en France, selon une étude : Comment y remédier ?

74 % de "talents GÂCHÉS" en France, selon une étude : Comment y remédier ? | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Depuis janvier, il existe une nouvelle unité de mesure : l'indice de "gâchis de talents en France", soit le rapport entre "les Français qui ont envie d'agir moins ceux qui agissent". Et, surprise, il est élevé et atteint 74 %.

Selon Ticket for Change, chacun d’entre nous dispose au moins d’un talent exceptionnel, dont il "peut avoir conscience ou non". Depuis 2014, la start-up a accompagné plus de 40 000 entrepreneurs sociaux "pour passer de l’envie à l’idée et de l’idée à l’action". Pour elle, un talent est "une capacité naturelle ou acquise, un don remarquable dans un domaine", qui permet à une personne de faire aisément une activité "difficile aux autres". 

Mais d’après elle, la France souffre d’un "immense vivier de talents trop souvent non exploité". En d’autres termes, un gâchis de potentiels qu’elle entend aujourd'hui réduire. Pour ce faire, Ticket for Change s’est associé au cabinet d’études indépendant Occurence. Ensemble, ils ont tenté de définir les sujets qui tiennent à coeur aux Français et d'identifer les leviers et les freins lors du passage à l'action.

more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Veille Pédagogique, Éducative et Numérique - Canopé Orléans - Chartres
Scoop.it!

[Post VERITE] Les bienfaits du scepticisme : antidote à la crédulité rampante #EMI

[Post VERITE] Les bienfaits du scepticisme : antidote à la crédulité rampante #EMI | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Désinformation, réinformation, fake news… depuis quelques temps, le numérique semble devenu fou à l’ère de la post-vérité. Je suis un fan inconditionnel de l’émission la sphère de Matthieu Dugal. Le pire de l’année techno évoque bien le processus de construction de la rumeur à travers le pizza gate.

Une fois la rumeur lancée, elle laisse toujours des traces : “ce n’est quand même pas dit par hasard”. Une solution pour nos élèves : le fact-checking.

L’idéal de la société de la connaissance...

Le fact-checking représente ce que le web en tant qu’idéal d’émancipation fait de mieux. Sous l’effet des technologies, tout un chacun a accès au savoir, la connaissance brute. Dans ce monde idéal, il peut ainsi créer un rapport de confiance nouveau puisqu’il peut vérifier, à l’aide des données agrégées, la parole de celui qui s’engage. Il reste que si l’accès est facilité, une autre affaire est de la décrypter.

… à la post vérité

La connaissance semble être plus que de l’information. C’est le lecteur qui à l’aide d’une grille de lecture critique du monde transforme cette information. Pourtant comme le précise Charles Hadji dans son article Post-vérité, la raison du plus fou “Les fables sont plus appréciées que les faits. Un bon « bobard » vaut mieux que l’austère ou dérangeante, vérité”. Il semble aujourd’hui que l’émotion et les éléments langages comptent plus que les éléments factuels, vérifiables.


Via Canopé 45
more...
MIchèle Desrochers's curator insight, January 31, 7:52 AM

Dans  l'air du temps...

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Paname, AUTOUR de la rue d'Alésia

Retrouvez Paname chaque dimanche à 12h55 sur France 3 Paris Île-de-France

 

Cette semaine Yvan découvre la rue d’Alésia. Au sud de la capitale, cette voie animée qui parcourt le 14ème arrondissement d’est en ouest fut pendant longtemps le refuge des artistes. Lors de cette balade, Yvan se rend dans l’atelier d’un célèbre sculpteur, visite une maison de famille, rencontre les habitants à l’origine de l’association de quartier, et s’imprègne du passé de Georges Brassens. Grâce à son ami Frédérick Gersal, il découvre également le parcours de Flora Tristan, grande figure du XIXème qui n’a cessé de se battre pour la cause féminine, pour la liberté d’expression et pour celle des ouvriers.

association concert urbain's insight:

Paname

@panamef3 

Paname est un magazine d'exploration de #Paris, diffusé chaque dimanche à 12h55 sur @France3Paris. Facebook : http://facebook.com/Panamef3 

Paris, Ile-de-France

 

france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-f…

more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Kiosque du monde : Amériques
Scoop.it!

Linguist's 'big data' research supports waves of MIGRATION into the AMERICAS | Archaeology News Network

Linguist's 'big data' research supports waves of MIGRATION into the AMERICAS | Archaeology News Network | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

University of Virginia linguistic anthropologist Mark A. Sicoli and colleagues are applying the latest technology to an ancient mystery: how and when early humans inhabited the New World. Their new research analyzing more than 100 linguistic features suggest more complex patterns of contact and migration among the early peoples who first settled the Americas...


Via musée du quai Branly - Jacques Chirac
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Italo CALVINO's 'Invisible Cities', Illustrated (Again) by ... LIMA-based architect Karina Puente

Italo CALVINO's 'Invisible Cities', Illustrated (Again) by ... LIMA-based architect Karina Puente | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Lima-based architect Karina Puente has a personal project: to illustrate each and every "invisible" city from Italo Calvino's 1972 novel. Her initial collection, which ArchDaily published in 2016, traced Cities and Memories. This latest series of mixed media collages, drawn mainly using ink on paper, brings together another sequence of imagined places – each referencing a city imagined in the book.

Invisible Cities, which imagines fictional conversations between the (real-life) Venetian explorer Marco Polo and the aged Mongol ruler Kublai Khan, has been instrumental in framing approaches to urban discourse and the form of the city. According to Puente, "each illustration has a conceptual process, some of which take more time than others." Usually "I research, think, and ideate over each city for three weeks before making sketches." The final drawings and cut-outs take around a week to produce

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Edgar Morin : "Le temps est venu de CHANGER de civilisation"

Edgar Morin : "Le temps est venu de CHANGER de civilisation" | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Dans un entretien exceptionnel, le sociologue et philosophe Edgar Morin ausculte, du haut de ses 94 ans, l’état du monde et celui de la France. Economie, Front national, islam, fanatisme, immigration, mondialisation, Europe, démocratie, environnement : ces enjeux trouvent leur issue dans l’acceptation du principe, aujourd’hui rejeté, de "complexité". Complexité pour décloisonner les consciences, conjurer les peurs, confronter les idéaux, hybrider les imaginations, et ainsi "réenchanter l’espérance" cultivée dans la fraternité, la solidarité et l’exaucement de sens. "Le seul véritable antidote à la tentation barbare a pour nom humanisme", considère-t-il à l’aune des événements, spectaculaires ou souterrains, qui ensanglantent la planète, endeuillent la France, disloquent l’humanité. "Il est l’heure de changer de civilisation." Et de modeler la "Terre patrie."
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Nourritures et justice mondiale.
Scoop.it!

Edgar Morin : « Chacun est une PARCELLE d'une aventure gigantesque commencée à la préhistoire »

Edgar Morin : « Chacun est une PARCELLE d'une aventure gigantesque commencée à la préhistoire » | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Inquiet de la tendance au renfermement issue d’une mondialisation incontrôlée, Edgar Morin invite les alternatives à se fédérer. Il rappelle que l’humanité partage aujourd’hui un destin commun.

 

« Changeons de voie, changeons de vie » : c’est le titre de l’appel que le philosophe et sociologue Edgar Morin vient de lancer, incitant les alternatives à se fédérer. Coordonné par les organisations Les états généraux du pouvoir citoyen, Les Jours Heureux, Utopia et le Collectif Roosevelt, il rassemble déjà une quarantaine [1] d’associations, collectifs, ou autres émanations de la société civile. A quelques mois de la présidentielle, ces organisations ont jugé que le moment était favorable à la mobilisation et à une « réappropriation citoyenne du politique ». Mais pour commencer, il fallait une vision commune. Edgar Morin, avec ses 95 ans de sagesse, fixe donc le cap, appelant notamment à l’éveil de notre conscience écologique.

 

[1] Parmi ces organisations : Le pacte civique, Osons demain, Colibris, Pas sans nous, Négawatt, Les convivialistes,Dialogues en humanité, l’association des Paralysés de France, laprimaire.org, La belle démocratie, Le labo de ESS, La fondation Léopold Mayer, Urgence démocratique, L’Age de faire, Stade citoyen, nuitdeboutparis, villes en transition, Terre solidaire… 

 

Reporterre - Pourquoi avoir lancé cet appel aux initiatives, et alternatives ?

Edgar Morin - L’idée était de formuler un texte qui réponde à des aspirations très grandes et très profondes. Depuis pas mal de temps, je pensais qu’il fallait que se regroupent les initiatives citoyennes pour la solidarité, pour l’écologie, pour le mieux vivre. Elles sont multiples, mais dispersées. Pourquoi ne pas se confédérer pour créer une force qui serait à la fois infra-politique, dans le sens où elle ne se mêle pas de la politique traditionnelle, des élections, et supra-politique, dans le sens où elle donnerait des impulsions à la politique ? Elle constituerait une force sociale et humaine qui pourrait concurrencer tous les lobbys financiers et économiques qui pèsent sur les ministères et sur la vie du pays.

 

Vous notez ce paradoxe, dans votre Appel : « C’est au moment où l’on devrait prendre conscience solidairement de la communauté de destin de tous les Terriens que, sous l’effet de la crise planétaire et des angoisses qu’elle suscite, partout on se réfugie dans les particularismes ethniques, nationaux, religieux. » Comment l’expliquez-vous ?


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter, Katell Rochard
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[L’importance au « VIVRE ENSEMBLE » ] VIDEO. Nikolaï, rom bulgare…devenu agent de la mairie de Paris

[L’importance au « VIVRE ENSEMBLE » ] VIDEO. Nikolaï, rom bulgare…devenu agent de la mairie de Paris | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
La rue était son lieu de vie… elle est devenue son lieu de travail. Après trois ans passés à dormir et mendier dans les rues de la capitale, Nikolaï se retrouve aujourd’hui, fonctionnaire territorial. Embauché par la Ville comme « correspondant de nuit ». Un parcours auquel il osait à peine rêver il y a quelques années, lui qui vient « d’un petit village de 1 000 habitants au nord de la Bulgarie, où beaucoup rêvent de voir Paris… ».
 
Ce jeune rom bulgare de 26 ans raconte être arrivé en France « en 2009 pour rejoindre mon père, invalide, qui faisait la manche dans la rue ». A l’époque, il ne parle pas un mot de français. « Pendant trois ans, j’ai mendié avec mon père dans le Ve arrondissement. Jusqu’à ce que fin 2012, un monsieur s’arrête pour me demander comment il pouvait m’aider. Je lui ai répondu : “travail”… Deux jours plus tard, il m’a montré un petit mot sur un papier que j’ai traduit avec Google traduction : “tu commences demain dans ce restaurant “», confie Nikolaï dans un français parfait.
 
Hébergé par ce généreux bienfaiteur, un habitant du XVe arrondissement, Nikolaï postule pour un service civique, ce dispositif qui permet de s’engager dans une association pour une mission d’intérêt général. Il travaille un an pour Les enfants du canal, contre l’exclusion des personnes à la rue. Une mission qui lui vaut d’être repéré par la Ville. « Il sait parfaitement parler aux personnes dans le besoin. Il s’adapte à ses interlocuteurs, il a l’intelligence des situations », dit de lui Pierre-Charles Hardouin, chef du département des actions préventives et des publics vulnérables à la mairie de Paris, en saluant sa gentillesse, sa serviabilité et son « sens inouï du contact ».
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

La Marche du progrès, récit d’une histoire MENACÉE

La Marche du progrès, récit d’une histoire MENACÉE | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Je note au passage le cas d’allusion visuelle produit par le choix de Une de Libération aujourd’hui1, variante de la célèbre Marche du progrès de Rudolph Zallinger (1965). Genre abondamment pratiqué dans les arts visuels, qui valorisent l’érudition patrimoniale, la citation iconographique reste l’exception au sein des images sociales, dont la sémiologie habituelle est celle de l’emprunt des codes visuels de la vie quotidienne.

Pour que l’allusion puisse être identifiée par le public auquel elle est destinée, il faut évidemment que son référent soit largement connu. Le recours à la citation visuelle fournit par conséquent l’attestation d’un capital symbolique élevé. La manière dont le thème est traité par Libération  montre par ailleurs que la variante exploite l’imagerie diffuse issue du dessin de Zallinger, qui comporte déjà de nombreux exemples d’inversion paradoxale du schéma finaliste initial.
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Etienne Balibar : « L’universel ne rassemble pas, il DIVISE »

Etienne Balibar : « L’universel ne rassemble pas, il DIVISE » | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Pour la plupart des gens, « universalisme » est synonyme de rassemblement et de fraternisation. Or, au cœur de l’universalisme, dites-vous, il y a aussi l’exclusion. Qu’est-ce que cela signifie ?

Bien sûr, en théorie, il y a contradiction entre l’idéal universaliste et l’exclusion. Le problème est de comprendre comment ces contraires en arrivent à devenir l’endroit et l’envers d’une même médaille. Ma thèse, c’est que l’exclusion pénètre dans l’universel à la fois par le biais de la communauté et par celui de la normalité.

Quand on institue des communautés qui ont pour raison d’être la promotion de l’universalisme sous certaines formes (empires, Eglises, nations, marchés…), on formule aussi des normes d’appartenance auxquelles les individus doivent se conformer. Si vous prenez l’idée que le christianisme se fait de la communauté, il y a des élus et des damnés.

Et si vous prenez une communauté politique moderne comme celle des droits de l’homme, qui s’est nouée autour de l’idée de nation, ce sont non seulement les étrangers proprement dits qui sont exclus, mais aussi ceux qui ne sont pas de « vrais nationaux » ou qui sont considérés comme inaptes à la citoyenneté active. Bien entendu, c’est l’objet d’une contestation qui fait bouger les frontières. Il n’y a pas si longtemps que les femmes sont électrices, et les ouvriers ne sont toujours pas vraiment éligibles… Mais la question du racisme apporte un degré de conflictualité supplémentaire.

J’avais soutenu autrefois que le racisme moderne est comme l’inscription du refoulé colonial au cœur de la citoyenneté. C’est une face noire de la nation républicaine qui ne cesse de faire retour à la faveur des conflits de la mondialisation. Aujourd’hui même, en France, nous avons l’illustration tragique de cela avec un certain usage de la laïcité. Comme la nation est de plus en plus incertaine de ses valeurs et de ses objectifs, la laïcité se présente de moins en moins comme une garantie de liberté et d’égalité entre les citoyens et s’est mise à fonctionner comme un discours d’exclusion.

« Ce n’est pas l’universalisme en tant que tel qui est violent et exclusif, c’est la combinaison de l’universalisme et de la communauté »
Du reste, ce qu’il y a de commun, ici, avec l’universalisme religieux, c’est que l’argument justifiant l’exclusion consiste presque toujours à dire que les exclus sont ceux qui refusent l’universalisme ou qui sont incapables de le comprendre correctement : « pas de liberté pour les ennemis de la liberté » ou supposés tels. Il y a là une grande constante de l’Occident, mais aussi de l’Orient : ce n’est pas l’universalisme en tant que tel qui est violent et exclusif, c’est la combinaison de l’universalisme et de la communauté. Et comme au fond on ne peut pas l’éviter, il faut trouver le moyen de la civiliser. Tâche politique fondamentale à mes yeux.
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Vers une nouvelle société 2.0
Scoop.it!

Et si le flou du revenu universel était une UTOPIE salutaire plutôt qu’UN LOUP ?

Et si le flou du revenu universel était une UTOPIE salutaire plutôt qu’UN LOUP ? | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Ceux qui participent depuis trois ou quatre ans à des ateliers de réflexion autour de l’évolution du travail et de l’économie numérique sont certainement familiers du revenu universel. En effet, il survient presque toujours à la fin des discussions, réglant les questions complexes d’un coup de baguette magique. C’est un peu le Deus-Ex-Machina des auteurs de théâtre, l’élément extérieur qui tombe du ciel et qui vient nous sauver. Disparition de l’emploi et automatisation du travail ? Revenu universel. Halte au précariat ? Revenu universel. Imaginer la protection sociale de demain ? Revenu universel.

 

L’économiste Yann Moulier Boutang a, par exemple, listé les caractéristiques d’un revenu universel européen à visée sociale : versé de façon inconditionnelle tout au long de sa vie, peu importe son niveau de revenu et son âge. Il serait individuel afin de favoriser l’émancipation des femmes et des jeunes dans les familles. Il serait cumulable avec une activité et ne se substituerait pas aux autres droits sociaux, à l’exception des allocations familiales et logement ainsi que des aides territoriales. Enfin, son montant devrait être suffisant pour s’affirmer comme un moyen d’autonomie et non une aumône pour indigents.


Via Bernard BRUNET, JP Fourcade
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Vivian Gornick, la dame de Manhattan: Ecrire “CLAIR et SIMPLE comme la vérité”

Vivian Gornick, la dame de Manhattan: Ecrire “CLAIR et SIMPLE comme la vérité” | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

C’est à New York, son refuge, que l’écrivain nous a reçus. En 1987, Vivian Gornick publiait une autobiographie, devenue référence aux Etats-Unis. Trente ans après, la verve de cette essayiste féministe est intacte.

 

La fenêtre immense découpe, dans le paysage urbain, une vue panoramique sur l’ouest de Manhattan. Ce tableau vivant de la ville est le seul élément spectaculaire du décor dépouillé dans lequel vit Vivian Gornick depuis des décennies, au seizième étage d’un immeuble de briques de Greenwich Village. « J’ai beaucoup voyagé, à l’étranger comme à l’intérieur des Etats-Unis. Il m’est arrivé de quitter New York pour plusieurs mois, mais jamais je n’ai lâché cet appartement. Au cours de ma vie, à plusieurs reprises, lorsque j’en ai eu besoin, New York m’est toujours venu en aide », explique-t-elle, racontant avec drôlerie et pas mal d’autodérision combien il lui coûta longtemps de devoir régulièrement s’absenter pour aller enseigner dans de petites universités américaines, « au Texas, en Arizona, au Colorado et dans d’autres endroits, détestables pour une New-Yorkaise telle que moi ». Si, à 81 ans, Vivian Gornick est encore à peu près inconnue en France, elle est, outre-Atlantique, une intellectuelle et essayiste infiniment respectée.

 

Longtemps journaliste et activiste de la cause féministe, elle est devenue une référence de l’écriture autobiographique – « personal narrative », nomme-t-elle ce genre littéraire proche des Mémoires, dont elle est considérée comme la figure de proue – lorsque est paru, en 1987, son premier livre personnel, Attachement féroce, aujourd’hui traduit en français. Un récit de formation formidablement perspicace, âpre et attachant où se mêlent les souvenirs d’une enfance dans le Bronx, le portrait d’une relation mère-fille symbiotique et hautement toxique, et une déambulation dans New York. Mémorialiste, Vivian Gornick revendique aussi son appartenance à la grande famille des écrivains flâneurs « qu’ont engendrés toutes les capitales du monde, par exemple Samuel Johnson dans le Londres du XVIIe siècle ou Baudelaire dans le Paris du XIXe ».


— ”J’étais fatiguée de la position journalistique, d’être une étrangère dans la vie des gens sur lesquels j’écrivais.” 


Son territoire à elle, c’est donc New York, où elle est née, en 1935, dans une famille juive d’origine russe et de convictions communistes. Après des études au très démocratique City College, dont elle sort diplômée en 1957, puis deux mariages aussi éphémères l’un que l’autre, on la retrouve, à la toute fin des années 60, offrant ses services à The Village Voice. En octobre 1969, l’hebdomadaire l’envoie donc à Lowell, Massachusetts, couvrir les obsèques de Jack Kerouac. « Une fois qu’on avait pris pied dans la rédaction, on pouvait écrire sur ce qu’on voulait. C’était la pleine époque du combat ­féministe, alors je me suis lancée. C’est ainsi qu’a commencé mon double apprentissage d’écrivain et de féministe. Cela a duré sept ans, et j’ai adoré ces années. Puis je me suis lassée. Disons que j’étais fatiguée de la position journalistique, qui consistait à être une étrangère dans la vie des gens sur lesquels j’écrivais. J’ai eu envie d’écrire différemment, de façon plus intérieure. »

 

— ”Je me suis mariée pour la première fois à 23 ans. Et il était clair alors que mon mari et moi allions vivre SA vie à lui.” 

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

La sociologie, une RÉVOLUTION scientifique

La sociologie, une RÉVOLUTION scientifique | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Au tournant des XIXe et XXe siècles, l'avènement de la sociologie a constitué une véritable révolution scientifique, obligeant la philosophie à rompre définitivement avec une certaine réalité du monde. Dans un ouvrage ambitieux, le sociologue Marc Joly éclaire ce moment décisif.

Subrepticement et lentement à la fois, entre la fin du XIXe et le début d’une XXe siècle une véritable révolution scientifique s’est fait jour, une révolution dont, plus d’un siècle plus tard, nous n’avons sans doute pas complètement pris toute la mesure. « Une révolution sans morts ni barricades » constate Marc Joly dans un ouvrage magistral qui parait ces jours-ci et se fixe pour ambition de retracer la naissance de ce qu’il appelle un nouveau régime de pensée scientifique.

 

Dans La Révolution sociologique, il s’arrête un premier temps sur le parcours de l’autre fondateur de la sociologie française, non pas Emile Durkheim et ses disciples dont nous parlions voici quelques semaines avec le jeune historien Thomas Hirsch à propos de l’invention du temps social mais Gabriel Tarde, figure floue et controversée, oubliée avant d’être progressivement redécouverte. Mais Marc Joly, qui avait déjà consacré un ouvrage important à Norbert Elias, s’intéresse aussi à la fondation de la discipline sociologique outre Rhin, et notamment au premier congrès de la Société Allemande de Sociologie, la Deutsche Gesellschaft für Soziologie, qui se tint à Francfort en 1910 et fut le théâtre de la compétition qui se livrait déjà les trois figures tutélaires locales de la discipline : Ferdinand Tönnies, Georg Simmel et Max Weber. Ces deux études de cas, en France puis en Allemagne, et leur comparaison, autorise Marc Joly à proposer enfin un essai très ambitieux sur les enjeux de cette révolution scientifique qui a vu la sociologie se construire tout à la fois contre la psychologie et contre la philosophie, contraignant celle-ci à profondément se réinventer pour ne pas disparaître. Sylvain Bourmeau

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[Econologie] Miracle : les Français seraient entrés dans l'ère de la "DÉCONSOMMATION"

[Econologie] Miracle : les Français seraient entrés dans l'ère de la "DÉCONSOMMATION" | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Le 12 janvier, Les Échos signaient un article intitulé “La France sur le chemin de la déconsommation“, qui analyse les chiffres de la consommation des ménages français en montrant que la consommation de masse était de moins en moins plébiscitée. Selon l’étude, les grandes surfaces comme les supers et les hypers ont moins la cote, et plusieurs produits alimentaires et du quotidien dits “de grande consommation” ne font plus l’unanimité. C’est le cas en particulier de la viande rouge, du lait, des sodas, des surgelés, ou encore de certains produits d’hygiène et de beauté.

Une observation qui pourrait de prime abord être un mauvais signe et refléter une crise économique affectant le pouvoir d’achat ou l’augmentation de la précarité. Sauf que selon les indications de l’Insee, la croissance a pourtant été d’environ 1,3 % en 2016 et la consommation elle-même a crû de 1,6 %. Autrement dit, la consommation tient la route depuis la crise financière mais la consommation de masse commence à décroître. Ainsi, les experts commencent à parler d’un début de mouvement de “déconsommmation” pour certaines catégories de produits et évoquent même l’ère de “l’éconologie” : l’économie de l’écologie.

more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Bureau de curiosités
Scoop.it!

[PERU] CHAVIN de HUÁNTAR Archaeological Acoustics Project: Archaeomusicology of the Chavín Pututus (Marine Shell Horns)

[PERU] CHAVIN de HUÁNTAR Archaeological Acoustics Project: Archaeomusicology of the Chavín Pututus (Marine Shell Horns) | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

In 2001, twenty Strombus galeatus marine shell trumpets were excavated at the 3,000 year-old ceremonial center at Chavín de Huántar, Perú, marking the first documented contextual discovery of intact sound-producing instruments at this Formative Period site in the Andean highlands.

 

These playable shells are decorated and crafted for musical use with well-formed mouthpieces created by cutting the small end (spire) off and grinding/polishing the resulting opening. The shells are use-polished, and additionally modified with a v-shaped cut to the outer apical lip. We present an acoustic analysis of the measured response of each instrument, to a variety of excitations, at microphones placed in the mouthpiece, player's mouth, bore, bell, and surrounding near-field.

 

From these measurements we characterize each instrument's sounding frequencies (fundamental and 1st overtone where possible), radiation pattern, and impedance, and we estimate the bore area function of each shell. Knowledge of the specific acoustic capabilities of these pututus allows us to understand and test their potential as sound sources in the ancient Chavín context, whose architectural acoustics are simultaneously studied by our research group.


Via françois lozet
more...
No comment yet.