Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
45.1K views | +6 today
Follow
 
Rescooped by association concert urbain from ArtsDeLaRue - Marionnettes
onto Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Scoop.it!

Cour des comptes : les intermittents lésés sur leurs congés payés

Cour des comptes : les intermittents lésés sur leurs congés payés | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
La cour des comptes montre du doigt la Caisse des congés spectacles, coupable de ne pas verser aux allocataires les sommes auxquelles ils auraient droit.

Via Mil3000
more...
No comment yet.
Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Le bonheur c'est comment on fait pour vivre ensemble
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by association concert urbain from The Architecture of the City
Scoop.it!

Sites de CURATION de CONCERT URBAIN + FACEBOOK + BLOG + JOURNAL

Sites de CURATION de CONCERT URBAIN + FACEBOOK + BLOG + JOURNAL | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

 

 

Des problèmes techniques perturbent l’accès à l’ensemble de nos sites.

Le transfert vers un autre hébergeur est en cours et se fera progressivement.

Merci pour votre compréhension.

 

 


BLOG

http://concerturbain.wordpress.com/


 FACEBOOK

http://www.facebook.com/pages/Concert-Urbain/216943278327209

 

JOURNAL

http://paper.li/paperliacu

 

Sites de CURATION

 

URBANmedias
“le mediation des aménagements urbains”
http://www.scoop.it/t/urbamedia

 

The Architecture of the City
“a closer look at urbanism and architecture”
http://www.scoop.it/t/urbanmedias

 

Actions de concertation citoyenne
“participation citoyenne aux prises de décision d'intérêt général”
http://www.scoop.it/t/actions-de-concertation-citoyenne

 

Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Le bonheur c'est comment on fait pour vivre ensemble
http://www.scoop.it/t/le-bonheur-comme-indicateur-d-epanouissement-social-et-economique

 

Machines Pensantes
“La vie sous toutes ses formes”
http://www.scoop.it/t/machines-pensantes

 

Design participatif : méthodes, théories, approches multimédia.
“Comment impliquer le citoyen dans le design des outils de débat en-ligne.”
http://www.scoop.it/t/design-participatif-une-approche-systemique

 

Les moyens de sondage alternatif : comment "extraire" l'opinion de supports multimédias ?
“Comment cibler et ensuite représenter l'opinion de citoyens qui débattent sur des plateformes multimédia ? ”
http://www.scoop.it/t/quand-la-cartographie-devient-un-moyen-de-sondage-alternatif

 

Le contexte socio-politique de la démocratie participative : la question de "accountability", entre l’évaluation et la transparence.
“On écoute, on parle, on participe, on diffuse, on commente...et après, quoi ? Que faire de la concertation ? Que font les élus de notre parole, nos opinions, nos propositions ?”

http://www.scoop.it/t/rendre-des-comptes-entre-l-evaluation-et-la-transparence

 

Modèles et typologies du débat. La médiation de conflits
“Trouver des "modèles" de débat. Coment schématiser les lignes de tension lors d'un conflit ? Quelles méthodes de médiation pour arriver à la résolution de conflits ? ”
http://www.scoop.it/t/modeles-et-typologies-du-debat-la-mediation-de-conflits

 

Entre bonheur et bien-être : quels critères pour mesurer le progrès et la productivité ?
“We're looking for all leads that might help better understand how to define (and mesure) happiness.”
http://www.scoop.it/t/entre-bonheur-et-bien-etre-quels-criteres-pour-mesurer-le-progres-et-la-productivite

 

 

 


Via association concert urbain
more...
Documentalistes Jacques Bujault's curator insight, October 21, 2013 8:48 AM

De nombreux sites, scoop it, sur différents sujets plus ou moins liés à la ville en mutation...

Teresa M. Nash's comment, November 28, 2013 2:27 AM
Great!
François Arnal's curator insight, December 23, 2013 8:46 AM

De la curation en géographie urbaine...

 

Rescooped by association concert urbain from Terrorism, Geographical studies
Scoop.it!

How Islam CREATED Europe

How Islam CREATED Europe | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

"For centuries in early and middle antiquity, Europe meant the world surrounding the Mediterranean. It included North Africa, but the swift advance of Islam across North Africa in the seventh and eighth centuries virtually extinguished Christianity there, thus severing the Mediterranean region into two civilizational halves, with the 'Middle Sea' a hard border between them rather than a unifying force. Islam is now helping to undo what it once helped to create. A classical geography is organically reasserting itself, as the forces of terrorism and human migration reunite the Mediterranean Basin, including North Africa and the Levant, with Europe." 


Via Seth Dixon, Violaine Maelbrancke
association concert urbain's insight:

 

The Atlantic

@TheAtlantic

Politics, culture, business, science, technology, health, education, global affairs, more. Tweets by @CaitlinFrazier

Washington, D.C.

 

theatlantic.com

more...
Seth Dixon's curator insight, May 6, 12:12 PM

The title is a bit overstated (aren't they all in this click-bait driven media age?), but the article shows nicely how regions are cultural constructs that change over time. 

 

Tags: op-edregions, Europe, historical, Islamreligionhistorical, culture, Christianity.

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

There’s a Teacher Roaming Rural Colombia Atop Two Donkeys, Bringing a MOBILE Library to Children · Global Voices

There’s a Teacher Roaming Rural Colombia Atop Two Donkeys, Bringing a MOBILE Library to Children · Global Voices | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
What would the world be without the wit and inventiveness of all those who see what goes on and wonder what can they do to improve it? What would the world be without teachers?

Luis Soriano, a Colombian elementary school teacher born in Nueva Granada, understands the value of education. He was raised in a community in the municipality of La Gloria, in the department of Cesar. Soriano graduated with a diploma in Spanish literature, thanks to a professor who visited his village twice a month.

Personally aware of reading's importance, Soriano is doing what he can to make sure books reach children where they might not otherwise. “Biblioburros” (literally “Donkey Library”) is a mobile library that distributes books around Northern Colombia on the back of two donkeys named Alfa and Beto, whose names together form the word alfabeto, or “alphabet” in Spanish. And one more thing: they are the “wisest donkeys in the world,” according to blog Narrative Journalism in Latin America:
association concert urbain's insight:

 

via luiy
@luiy 

Social Data Scientist, Collective Intelligence, Anthropology, #SNA, Humanidades Digitales, Cambio Social:http://scoop.it/luiy 

México, París
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Gérer mes données
Scoop.it!

Michel Serres : «La question est de savoir qui sera le DÉPOSITAIRE de nos données»

Michel Serres : «La question est de savoir qui sera le DÉPOSITAIRE de nos données» | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

INTERVIEW - Le philosophe français, membre de l'Académie française, a dressé en 2012 le portrait de Petite poucette, symbole d'une génération transformée par le numérique. Trois ans plus tard, Le Figaro a lui demandé de ses nouvelles.


En 2012, Michel Serres a publié Petite poucette. Le philosophe français, membre de l'Académie française, y livrait une vision optimiste des transformations provoquées par le numérique. Son héroïne passe ses journées les pouces collés sur l'écran de son smartphone. Elle accède à une montagne de savoir sur Wikipedia. Dialogue sur Facebook. Elle et ses amis «peuvent manipuler plusieurs informations à la fois. Ils ne connaissent, ni n'intègrent, ni ne synthétisent comme nous, leurs ascendants. Ils n'ont plus la même tête», écrivait le philosophe.


Ce type de transformation, qui bouscule les civilisations, est rare. Il y a plus de deux mille ans, l'écriture a provoqué une première vague de transformations économiques, juridiques, politiques, pédagogiques et religieuses. Durant la Renaissance, l'imprimerie a conduit à de nouveaux bouleversements. Selon Michel Serres, nous vivons aujourd'hui la troisième de ces grandes révolutions, période extraordinaire de nouveautés, mais aussi de crises. Alors que les ordinateurs et les smartphones nous conduisent à externatiliser notre savoir, notre mémoire, «que reste-t-il sur nos épaules? (...) Sommes-nous condamnés à devenir intelligents?» questionne le philosophe.


Via Michel Lansard
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Une nouvelle civilisation de Robots
Scoop.it!

Laurence Devillers : l’EMPATHIE des robots

Laurence Devillers : l’EMPATHIE des robots | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

“Laurence Devillers est Professeure à l’université Paris-Sorbonne et chercheuse au Laboratoire d’informatique pour la mécanique et les sciences de l’ingénieur du CNRS. Elle nous parle des dimensions affectives dans nos interactions avec les machines. Avec elle, nous pouvons imaginer ces robots à venir qui participeront au soin des personnes âgées, les aideront dans leurs tâches quotidiennes, leurs permettront de rester plus longtemps autonomes. Cela nous conduit évidemment à réfléchir à un autre sujet : il ne faudrait pas que de tels robots deviennent une excuse pour nous décharger sur eux du soin de personnes qui doivent aussi être entourées par des humains.”

 

Laurence Devillers est membre de la CERNA, la commission de réflexion sur l’Ethique de la recherche en sciences et technologies du Numérique d’Allistène et a participé au rapport sur l’Ethique du chercheur en robotique. Elle participe également à une initiative mondiale IEEE sur l’éthique dans la conception de systèmes autonomes.

Dans le cadre des Entretiens autour de l’informatique.


Via Philippe Serafin, Mickael GUERIN, JP Fourcade
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Φilosophie(s) & SciencesHumaines
Scoop.it!

[Entre surveillance et spectacle] Ni Foucault 2.0 ni Debord 2.0

[Entre surveillance et spectacle] Ni Foucault 2.0 ni Debord 2.0 | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Entre surveillance et spectacle, la mutation numérique transforme en profondeur nos sociétés et redistribue les cartes du pouvoir : le juriste américain Bernard Harcourt analyse cette évolution à travers son ressort, le désir, et ouvre la voie d'une critique par la désobéissance.

 

Surveillance ou spectacle ? Quel terme, quel concept décrit le mieux la situation dans laquelle se trouvent désormais nos sociétés numérisées. C'est la question que pose, et à laquelle répond par une analyse brillante, nourrie d'une impressionnante collection de faits saisissants, le juriste critique Bernard Harcourt dans Exposed, un essai décisif sur le désir et la désobéissance à l'ère numérique.

 

Professeur de droit à Columbia University où il dirige le Center for Contemporary Critical Thought, Bernard Harcourt est aussi directeur d'études à l'Ecole des hautes Etudes en Sciences Sociales et défenseur de condamnés à mort dans l'Etat d'Alabama, où il a habité et pratiqué le droit.


Via Valaf Lebu
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from SociétésenMouvement
Scoop.it!

RACISME et amalgames

RACISME et amalgames | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

 

Dossier Rroms > Pamphlet.

 

Quand ils jouent du violon, ce sont de gentils Tsiganes. Quand ils font du jazz, ce sont des Manouches. Dans les films de Kusturica, c'est des Gitans. Quand ils mendient dans le métro, c'est des Roumains. Quand ils habitent dans une caravane, c'est des gens du voyage. Quand ils habitent dans des bidonvilles, c'est des Rroms. Quand ils habitent dans une maison, c'est des « Tsiganes sédentarisés ». Quand ils sont très pauvres, c'est des voleurs. Quand ils ont de belles voitures, c'est aussi des voleurs. Qu'ont en commun toutes ces phrases ? D'être entièrement fausses et de véhiculer des amalgames et des non-sens qui, dans un climat actuel extrêmement difficile pour les communautés dont il va être question, confinent au racisme. Pour ceux qui pensent encore qu'un être humain est un être humain, indépendamment de son statut social et de son origine ethnique, et que tous les êtres humains sont égaux, nous allons tenter de battre en brèche les idées reçues.


Via Valaf Lebu
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Michel Serres : « Cette élection risque même d’être celle des GRABATAIRES… Le monde réel est totalement décalé par rapport à celui de la décision politique. »

Michel Serres : « Cette élection risque même d’être celle des GRABATAIRES… Le monde réel est totalement décalé par rapport à celui de la décision politique. » | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

En 2012, vous disiez que les présidentielles étaient des élections de « vieux pépés ». Vous confirmez ?

Et comment ! Cette élection risque même d’être celle des grabataires… Le monde réel est totalement décalé par rapport à celui de la décision politique. Or toutes nos institutions datent d’une époque révolue. Il faudrait tout changer. Et pour cela regarder autrement notre histoire. J’ai vibré à la manifestation du 11 janvier 2015 [au lendemain des attentats des 7, 8 et 9 janvier à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher]. J’ai eu l’impression que le monde d’aujourd’hui, celui d’une jeunesse et d’un peuple sans haine ni ennemis déclarés, s’exprimait enfin. Soyons fidèles à cette manifestation d’un nouveau monde.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Myriam Revault d’Allonnes: «La démocratie représentative est un OXYMORE»

Myriam Revault d’Allonnes: «La démocratie représentative  est un OXYMORE» | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

La crise de la représentation politique ?

Un faux débat, selon la philosophe qui déconstruit le fantasme d’élus en miroir du peuple.

Plutôt que de s’obstiner à vouloir des politiques qui lui ressemble, le citoyen doit réfléchir, agir, débattre pour exercer le pouvoir, et ne pas se contenter de le légitimer.

 

Myriam Revault d’Allonnes: «La démocratie représentative est un oxymore»
Désormais, à gauche comme à droite, il est possible de choisir les candidats qui seront candidats à la présidentielle. Mais que peut ce surplus d’élection face au sentiment, de plus en plus partagé, d’être mal représenté ? Dans les assemblées comme sur les plateaux télé, on compte les femmes et les minorités visibles. Pour la philosophe Myriam Revault d’Allonnes, nous faisons fausse route en se cristallisant sur la question de la ressemblance. Dans le Miroir et la Scène, qui vient de sortir aux éditions du Seuil, celle qui aime à démonter les fausses évidences reconsidère la «crise de la représentation» sous un angle nouveau : au lieu de fantasmer une représentation politique idéale, les citoyens doivent pouvoir se figurer leurs moyens d’agir. Et pour cela prendre conscience que la représentation ne se limite pas à l’élection et qu’il faut encore et encore discuter, contester, délibérer.

Vous critiquez d’emblée l’idée d’une «crise de la représentation», pourquoi ? N’existe-t-elle pas ?
Parler de «crise» suppose que nous vivons un moment pathologique, l’altération d’une situation normale et saine, d’une représentation originelle. Mais une «bonne» représentation politique, qui assurerait la «coïncidence» du représentant et du représenté, a-t-elle jamais existé ? Quand on évoque cette crise, on ne questionne pas la notion de représentation elle-même, que l’on tend à réduire à l’élection. Or la représentation politique ne se limite pas à un processus de délégation du pouvoir.

Vous déplacez la question de la représentation du côté des représentés. Le problème viendrait de l’impossibilité des citoyens à s’envisager comme capables d’agir ?
La représentation n’est pas toujours la figuration du pouvoir même si, classiquement, on a privilégié l’idée que le pouvoir était «en représentation» : par la mise en scène de signes tels que le portrait du roi, les ors de la République… Dans la représentation, il y a aussi l’idée qu’on se représente soi-même comme citoyen. Dire «nous sommes mal représentés», qu’est-ce que ça signifie ? C’est une position passive. On déplore que ceux qui nous représentent ne nous ressemblent pas. Il faudrait plus de femmes, de Noirs, de minorités visibles… Comme s’il suffisait que les représentants nous reflètent comme en miroir pour que la représentation politique soit satisfaisante. Avoir un «président normal» permet-il d’assurer une «bonne» représentation ? Là n’est pas le problème.

Il faudrait penser la représentation des capacités plutôt que celle des identités. C’est se demander comment nous pouvons nous figurer comme des citoyens agissants, sur le mode de ce que Spinoza appelle la puissance d’agir. Par exemple, les femmes qui revendiquent des droits ne le font pas au nom de «l’identité» féminine : elles souhaitent précisément échapper à cette identité à laquelle elles ont été assignées. Elles revendiquent au nom de leur capacité à exercer des activités et des fonctions. Il faut se croire capable d’agir pour prendre sa part d’initiative. En ce moment, c’est cela qui est en panne

association concert urbain's insight:

 

via ----Alika Mirenireny

@sainagasydadabe

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[Trackography] Surveiller ceux qui surveillent : un outil de Tactical Tech · Global Voices en Français

[Trackography] Surveiller ceux qui surveillent : un outil de Tactical Tech · Global Voices en Français | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Lorsqu'on pense à la surveillance, on tend à oublier que de nombreuses activités de notre quotidien, comme la lecture des nouvelles en ligne, sont enregistrées et collectées à des fins commerciales. Cela est souvent fait à notre insu, sans notre consentement éclairé,  et constitue une véritable mine d'or pour les analystes de données et pour l’industrie de données. Cette industrie est opaque, car lorsqu'on consulte des sites Web, on ne peut pas savoir quelles sont les entreprises qui nous surveillent, ni comment nos données sont gérées ni avec qui celles-ci sont partagées ultérieurement.

Tactical Technology Collective travaille pour explorer et visualiser l'industrie de données au moyen de Trackography, un nouvel outil libre qui permet aux utilisateurs de savoir qui les surveille et vers où vont leurs données lorsqu'ils consultent des sites Web de médias.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

La GUERRE des collèges n’aura pas lieu

La GUERRE des collèges n’aura pas lieu | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Editorial

 

L’égalité des chances entre les élèves est un combat aussi ancien que l’école républicaine. Un combat doublement justifié. Par l’exigence de justice dans l’accès des jeunes à l’éducation. Mais aussi par l’exigence d’efficacité du système éducatif, bien des études internationales ayant démontré que le brassage d’élèves d’origines et de niveaux scolaires diversifiés est le meilleur gage de réussite pour le plus grand nombre.

 

Le cri d’alarme lancé dans « Le Monde » du 7 septembre, par l’économiste Thomas Piketty est donc légitime autant que salutaire. Sur la base d’études récentes, il souligne, en effet, que le niveau de ségrégation sociale dans les collèges atteint « des sommets inacceptables », notamment à Paris.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

MIXITÉ SOCIALE et mise en place de nouveaux dispositifs visant à réduire la ségrégation en vigueur dans les collèges

MIXITÉ SOCIALE et mise en place de nouveaux dispositifs visant à réduire la ségrégation en vigueur dans les collèges | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

... les collèges privés pratiquent une exclusion quasi complète des classes sociales défavorisées, et contribuent ainsi fortement à la ségrégation scolaire d’ensemble.  Cela s’explique en partie par le fait que ces collèges sont payants (ce qui fait fuir les parents les plus pauvres), et plus encore par le fait que les collèges privés peuvent choisir eux-mêmes les élèves qu’ils acceptent et ceux qu’ils refusent.

 

Ces résultats ont une implication forte : si l’on souhaite véritablement faire progresser la mixité sociale, alors il serait hautement préférable de faire rentrer les collèges privés dans une procédure commune d’affectation des élèves aux collèges. Si on les laisse en dehors du système, et que l’on tente de faire progresser la mixité au sein des seuls collèges publics, alors on risque fort d’accentuer la fuite des familles favorisées vers le privé (déjà un tiers des enfants, demain la moitié ?).

 

On entend déjà les cris horrifiés des parents et des enseignants du privé face à cette privation de leur sacro-sainte liberté de recrutement. Sauf qu’à partir du moment où ils bénéficient d’un financement public massif, il est normal que ces établissements soient soumis à des règles communes, pour les programmes bien sûr (c’est le cas depuis longtemps), mais aussi pour les règles d’affectations des élèves, comme cela se passe déjà dans de nombreux pays européens.

 

Pour aller plus loin, il faut également prendre la mesure des énormes inégalités territoriales qui caractérisent le petit territoire de la capitale, et qui sont à l’origine de la très forte ségrégation scolaire. Les arrondissements de l’ouest et du centre de Paris comptent très peu d’élèves défavorisés, alors que les concentrations les plus fortes se situent dans les arrondissements du nord et de l’est.

 

 

association concert urbain's insight:

 

Thomas Piketty

@PikettyLeMonde

Compte officiel de Thomas Piketty, chroniqueur au Monde, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, Ecole d’économie de Paris.

 

piketty.blog.lemonde.fr

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Le digital labor est-il VRAIMENT du travail ?

Le digital labor est-il VRAIMENT du travail ? | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Par leurs activités en ligne, les internautes participent à la création de valeur et alimentent l’économie du Web. Peut-on pour autant considérer ces activités de loisirs ou de partage comme un travail, qui serait exploité par le capitalisme numérique ?
Sommaire

- Les déboires de l'internaute altruiste
- L'extension du digital labor au travail matériel
- Par-delà une sociologie compréhensive
- Les limites de la notion classique d'exploitation
- Références
association concert urbain's insight:

 

InaGlobal

@InaGlobal

La revue des industries créatives et des médias | The Review of Creative Industries and Media

Paris, FR

 

inaglobal.fr

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Etre altermarxiste et géographe radical avec Henri Lefebvre aujourd'hui: Une géographie critique et radicale de notre monde

Etre altermarxiste et géographe radical avec Henri Lefebvre aujourd'hui: Une géographie critique et radicale de notre monde | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Une géographie critique et radicale de notre monde

En 2015, il devient de peu à peu difficile d’éviter la case Lefebvre. Une femme, un honnête homme du XXIe siècle - qu'il soit citoyen, militant, étudiant, enseignant – trouvera chez Lefebvre des clés pour l'intelligibilité du monde et des outils pour les pratiques émancipatrices.
L’ouvrage s’intéresse dans sa troisième partie (L’espace monde) à l’essaimage et la réception des idées d’Henri Lefebvre dans le monde, notamment aux Etats-Unis (S.Sangla), en Asie (J.Dietrich) et au Brésil (J-Y Martin).

Selon son préfacier, l’urbaniste Thierry Paquot, le livre « offre plusieurs grilles de lecture pour une œuvre qui n’a pas encore dit son dernier mot », et « qui conforte l’anti-dogmatisme d’Henri Lefebvre ». Les auteurs, en empathie avec Lefebvre - mais nullement complaisants, comme le montre la postface incisive de J-P. Garnier – mettent en évidence un large éventail de thèmes qu’il a souvent abordé en pionnier : la production de l’espace, la révolution urbaine, le droit à la ville et à sa centralité, la critique de la vie quotidienne, le technocratisme, la rythmanalyse des moments, les nouvelles raretés environnementales… C’est dire si Henri Lefebvre n’a pas fini de nous inspirer, et qu’on est très loin d’en avoir terminé avec son œuvre foisonnante et féconde.

association concert urbain's insight:

 

via christian BERNARD
@christian300658

RT @jymartin46

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Le droit d’habiter la cité: Les enjeux de la DOMICILIATION des SDF

Le droit d’habiter la cité: Les enjeux de la DOMICILIATION des SDF | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

La sociologue Marie Loison-Leruste montre comment la domiciliation des personnes sans domicile constitue leur clé d’entrée dans le droit. Au delà de la réflexion sur le non-recours, suggère-t-elle, il est urgent que l’État soutienne les professionnels dans leur accompagnement.

 


La question de l’accès aux droits sociaux est centrale dans la mise en œuvre des politiques publiques : comment faire en sorte que les publics à qui l’on destine des aides soient les « bons » publics, qu’ils aient connaissance de ces droits et que leurs démarches pour y accéder aboutissent ? La question du ciblage et de l’accès aux droits sociaux, qui pose aussi, en miroir, celle du non-recours aux droits [1], soulève des enjeux importants pour l’opérationnalité et l’effectivité des politiques publiques, soumises à davantage de pressions gestionnaires depuis quelques années [2].

La littérature sur le non-recours se focalise essentiellement sur les difficultés rencontrées par les usagers les plus précaires de nos sociétés qui, dépourvus de capitaux, seraient peu ou mal informés de leurs droits du fait de leurs caractéristiques sociales. Mais c’est oublier que l’accès aux droits pour ces populations est intimement lié aux conditions dans lesquelles elles sont accompagnées par les intervenants sociaux qui œuvrent, souvent dans l’ombre, pour lutter contre leur exclusion. C’est ce que montre bien la question de la domiciliation.

association concert urbain's insight:

 

via @romainquagebeur

RT @laviedesidees

more...
PerseaSia's curator insight, September 22, 1:31 PM
Dans des systèmes trop rigides, les structures se brisent net..
Faut il absolument rentrer dans la "petite case" du formulaire pour bénéficier d'un toit, d'une douche, d'un repas, de soins...

Dans une société qui exige toujours plus de satisfaire à une norme, combien deviennent ces invisibles qui finissent par ne même plus croire qu'ils auront droit à quelque-chose et qui finissent par s'effacer eux même des comptes...
Un peu d'aide, un peu de droits, le droit de vivre .... Même et surtout quand on est différent.

N'oublions pas le désengagement de nos institutions concernant ceux qui souffrent de troubles psychologiques et  tous ces jeunes en rupture de famille, en isolement grave.
Parce qu'à  16 ans l'école n'est plus obligatoire et là, plus personne et plus rien peut être, ne les tiendra plus sur ce fil précaire et si fragile que représentent la sécurité, une maison, de l'attention...
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Michel Serres: “To think is to INVENT” | Article | CCCB LAB

Michel Serres: “To think is to INVENT” | Article | CCCB LAB | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
The work of Michel Serres is a magnificent journey through the scientific and humanist disciplines that shape our world. According to Serres, we are nearing the end of the era in which the concentration and density led to power, constituted knowledge and constructed the state, as well as social and individual life. Serres can discern a poetics of lightness emerging in an evolutionary landscape in which the convergence of flows is moving through the old deposits of a crystallised knowledge, giving rise to new, unpredictable phenomena. Through books like Northwest Passage (1980), the French philosopher and mathematician has sought the passage connecting the exact and human sciences, noting the difficulty of the endeavour due to the resistances and prejudices of both cultures. Serres is also one of the first European thinkers to propose the idea of a “natural contract” as a way of meeting the challenge of the environmental crisis we are in the midst of. And unlike some of his intellectuals who complain about the cognitive damage caused by new technologies, in Thumbelina (2014) Serres defends the “reversal of the presumption of incompetence” in digital natives, and predicts a reinvention of the ways in which we know and inhabit the world.

We interviewed Michel Serres on his visit to Barcelona to present his book Figuras del Pensamiento (Gedisa, 2016), a charming and rigorous intellectual autobiography that sums up the adventure of thinking: in other words, of “seeing big”. To think is to invent, says Serres. Everything else can be considered preparation, but you soon fall into repetition, plagiarism, and servitude. It’s better to forget that domination, that format, and to make it lighter, innovate.
association concert urbain's insight:

 

CCCB Lab

@CCCBLab

The CCCB LAB is a department of @cececebe dedicated to #research, #transformation and #innovation in the #cultural sphere.

Barcelona

 

blogs.cccb.org/lab/

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[Sommes-nous dans un régime POST-VÉRITÉ ?] La propagande des algorithmes ? Vraiment ?

[Sommes-nous dans un régime POST-VÉRITÉ ?] La propagande des algorithmes ? Vraiment ? | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Cet été, Katharine Viner (@kathviner), rédactrice en chef du Guardian a publié un long article sur Comment la technologie bouleverse la vérité (un article que vient de traduire Courrier International, et qui a déjà été largement discuté sur Rue89 ou Big Browser par exemple).

Sommes-nous dans un régime post-vérité ?

L’article de Katharine Viner nous explique qu’à l’heure des réseaux sociaux, la vérité ne compte plus. La journaliste prend notamment l’exemple du Brexit détaillant le fait que les arguments de ceux qui ont fait campagne pour la sortie du Royaume-Uni de l’Europe se sont écroulés le lendemain même de l’élection. « Le Brexit a été le premier scrutin d’une nouvelle ère, celle de la politique post-vérité. Les partisans du maintien du Royaume-Uni dans l’UE ont bien – mollement – tenté de démontrer les mensonges du camp adverse en s’appuyant sur des faits, mais ils ont vite découvert que les faits ne pesaient pas lourd dans les débats ».
association concert urbain's insight:

 

via @michelbriand @Mr_mecenat

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Sur Internet, l'INVISIBLE propagande des algorithmes

Sur Internet, l'INVISIBLE propagande des algorithmes | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Deux personnes opposées politiquement, l’une de droite, l’autre de gauche, lancent une recherche Google sur « BP ». La première reçoit, en tête de page, des informations sur les possibilités d’investir dans la British Petroleum, la seconde sur la dernière marée noire qu’a causée la compagnie pétrolière britannique.

Les deux requêtes ont donné des réponses diamétralement opposées car elles ont été « filtrées » par Google selon le profil des internautes. C’est l’un des exemples que donne Eli Pariser, spécialiste du cyberespace, pour montrer comment le moteur de recherche américain – recalibré six cents fois par an dans le plus grand secret – passe au crible les comportements en ligne et s’adapte au profil des usagers.

Dans son essai The Filter Bubble (« la bulle filtrante », Penguin Books, 2011), il affirme que cette sélection permanente, dans tous les domaines – politique, lecture, voyages, culture – fait que Google confine les internautes dans une « bulle cognitive ».
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Le grand MARCHÉ du changement climatique

Le grand MARCHÉ du changement climatique | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Le changement climatique anime les débats scientifiques, économiques et politiques depuis cinquante ans. Romain Felli propose une histoire de l’adaptation aux changements climatiques et dénonce son instrumentalisation par la logique de marché, au détriment des plus vulnérables.
association concert urbain's insight:

 

via  @PierreAGERON @RousseauAgnes

more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Transformation démocratique
Scoop.it!

La "Grande TRANSFORMATION" démocratique

La "Grande TRANSFORMATION" démocratique | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Chaque jour qui passe voit s'élargir le fossé entre la "vieille démocratie" des partis traditionnels et la société civile. Une transmutation qui n'est pas nouvelle…

 

Je reprends ici le titre d'un ouvrage mythique de l'économiste hongrois Karl Polanyi. Ecrit en 1944, le livre tirait les enseignements de la Seconde Guerre mondiale et décrivait la "construction idéologique" (et la fragilité) de la société de marché à peu près constituée. Aujourd'hui, nos démocraties vivent, à leur tour, une "transformation" si radicale qu'elle prend de court les observateurs. Pour le dire en peu de mots, chaque jour qui passe voit s'élargir le fossé entre la "vieille démocratie" des partis traditionnels et la société civile. La première est poussive, tandis que la seconde est effervescente, brouillonne mais inventive et déterminée. Cette transmutation n'est pas propre à la France, ni même à l'Europe. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne connaissent la même métamorphose qui rétrograde les élites politiques (à droite comme à gauche) au rang de fossiles vaguement folkloriques. Les choses importantes se passent désormais ailleurs : dans les mouvements sociaux, chez les Indignés, dans les ONG, sur le web, etc. C'est là et nulle part ailleurs que se construisent les sociétés de demain.


Via Frédéric Gasnier
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Pour Michel Serres, malgré le terrorisme, « nous vivons un PARADIS »

Pour Michel Serres, malgré le terrorisme, « nous vivons un PARADIS » | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
L’Occident vit une époque qui semble principalement marquée par le retour de la violence et les conflits communautaires. Mais face au pessimisme ambiant, Michel Serres rappelle une chose : l’Europe vit une période de paix inédite depuis des siècles. Selon l’académicien de 86 ans, la violence ultime atteinte lors des bombardements de Hiroshima et de Nagasaki a marqué un tournant dans l’Histoire. En Europe, ce traumatisme a motivé la réalisation d’une utopie on ne peut plus audacieuse seulement quelques années après la fin de la seconde guerre mondiale : l’Union européenne.
Michel Serres est l’invité du Monde Festival le 17 septembre pour une conversation intitulée « Une autre Histoire est possible ». Il a accordé en avant-première un entretien au Monde. Le philosophe et historien des sciences publie le 16 septembre Darwin, Bonaparte et le Samaritain, une philosophie de l’histoire aux Editions Le Pommier.
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Walter BENJAMIN'S Philosophical Thought Presented by Two Experimental Films

Walter BENJAMIN'S Philosophical Thought Presented by Two Experimental Films | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Literary theorist and scholar

Walter Benjamin

was part of a small but incredibly significant cohort of German-Jewish intellectuals who fled the Nazis in the thirties. The group included thinkers like Theodor Adorno,

Max Horkheimer, Hannah Arendt, Herbert Marcuse, and Bertolt Brecht.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Une révolution DOUCE : l’économie sociale et solidaire (4/4) : La solidarité à la conquête du monde

Une révolution DOUCE : l’économie sociale et solidaire (4/4) : La solidarité à la conquête du monde | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Créatrice d’emplois, l’Économie Sociale et Solidaire attire les jeunes générations, et notamment ceux des Grandes Écoles qui lui reconnaissent les valeurs nécessaires pour recoder notre société « déshumanisée ». Claire Fauchille et Anne-France L'Hénaff, co-créatrices d’Humaniteam, un laboratoire de design concevant des produits facilitant l'accessibilité aux handicapés, témoignent de leur choix professionnel où le désir d’être utile a prévalu sur la rémunération.

Cette quête de sens incite à se construire une vie en accord avec ses valeurs. Ainsi, l’Économie Sociale et Solidaire déborde-t-elle sur la sphère privée, en abordant les questions du quotidien comme le vivre ensemble.

Par exemple, elle propose des solutions pour lutter contre la spéculation immobilière. L’habitat participatif est, à ce titre, un bel exemple d’habitat accessible qui permet de retisser du lien social en y associant des préoccupations environnementales. Jacques Milla, co-propriétaire du Grand Portail à Nanterre, nous décrit le long processus d’acquisition d’un bien participatif et les responsabilités de chacun. Anne Labit, sociologue, dessine les contours de ce mode d’habitation qui essaime progressivement en France.
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Najat Vallaud-Belkacem RÉPOND à Thomas Piketty sur la mixité sociale

Najat Vallaud-Belkacem RÉPOND à Thomas Piketty sur la mixité sociale | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Dans une tribune publiée dans Le Monde, mardi 6 septembre, l’économiste Thomas Piketty, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, dénonce « la ségrégation sociale dans les collèges », qui atteint « des sommets inacceptables ». Une situation renforcée par l’apathie du gouvernement, selon l’économiste. Au lendemain de la parution de ce texte, la ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem, revient sur ces critiques.


L’éducation nationale s’est dotée d’un système d’affectation dans les lycées – Affelnet – qui, en dépit des critiques qu’il s’attire, vise à modifier la répartition des élèves dans les établissements en tenant compte, notamment, de leur origine sociale. Pensez-vous, comme l’économiste Thomas Piketty, qu’un algorithme de ce type pourrait être une solution pour réduire la ségrégation au collège ?

Najat Vallaud-Belkacem : Je crois qu’il faut rompre avec le mythe français de la mesure globale uniforme, du grand soir politico-technocratique. De la même façon que l’assouplissement ou le durcissement de la carte scolaire sont des débats théoriques vains, je ne pense pas qu’un algorithme puisse constituer une baguette magique.

Après, bien sûr que les travaux scientifiques sont utiles. Mais de grâce, arrêtons les leçons ! Penser que l’on pourrait imposer autoritairement la mixité sociale, en supprimant au passage une partie de la liberté de choix des parents, c’est entretenir une forme d’illusion qui aboutit à l’immobilisme.

J’ai tiré une conviction de mes mandats d’élue locale : on ne fera pas progresser la mixité d’en haut, par des décisions imposées, mais en mobilisant les acteurs de terrain. C’est la démarche que j’ai engagée.

Partagez-vous le constat d’un niveau de ségrégation dans les établissements de Paris « absolument extrême », comme le qualifie Thomas Piketty ?

Bien sûr. Il n’est pas nouveau. La situation parisienne est une forme de concentré et d’exacerbation des dérives de notre système scolaire, inégalitaire et ségrégué.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

GAFA ... Apple, Google, Amazon, Facebook sont-ils devenus des partis politiques ? – Medium

GAFA ... Apple, Google, Amazon, Facebook sont-ils devenus des partis politiques ? – Medium | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Et si Google, Amazon, Facebook, Apple et d’autres entreprises du numérique étaient en fait des partis politiques déguisés en entreprises ?


Et si ces entreprises avaient changé de nature ? Et si ces entreprises étaient devenues des partis politiques, ayant vocation à transformer le monde, ainsi que les rapports entre les êtres humains ?


Dans le message qu’a envoyé Tim Cook à ses clients le 30 août 2016, le CEO d’Apple montre que ces entreprises n’hésitent plus à aborder publiquement des problématiques politiques.
Il s’inquiète en effet des conséquences que pourrait avoir “sur la souveraineté des Etats européens” la décision de la Commission européenne condamnant l’Irlande à percevoir d’Apple 13 milliards d’euros au titre de “remboursement d’avantages fiscaux indus”.


Il est touchant de voir le PDG d’une des plus grandes entreprises du monde s’inquiéter ainsi de la “souveraineté des Etats”.


Toujours est-il que cette prise de position de Tim Cook tend à confirmer que les GAFA sont devenus, de facto, des partis politiques à part entière.


Si cette hypothèse s’avère exacte, alors le débat politique actuel devient limpide.

more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from politiques culturelles
Scoop.it!

Culture SANS État - Éditions Odile Jacob

Culture SANS État - Éditions Odile Jacob | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Se distraire, est-ce se cultiver ? La culture est-elle un « business » comme un autre ? Face au tout-numérique, l’exception culturelle a-t-elle encore un sens ?

Jamais comme aujourd’hui la culture n’avait été livrée aux forces du marché. Devenues un produit d’appel pour les géants numériques (Amazon, Google, Apple), les œuvres culturelles se consomment, se répliquent, se « streament »… au point de perdre ce qui fait leur singularité. Quant à l’État, il a tout simplement démissionné face à l’ouragan numérique.

Ce livre met au jour les différentes facettes de ce phénomène : si l’accès est devenu gratuit pour tous, la diversité et la création se voient profondément fragilisées ; et là où elles résistent encore (notamment dans le spectacle vivant), c’est au profit d’une élite qui a les moyens culturels et financiers d’en jouir.

Ce livre est animé d’une conviction : la culture est notre première richesse ; c’est pourquoi il faut réinventer notre politique culturelle.

Karine Berger est députée socialiste des Hautes-Alpes et membre de la Commission des finances.

Manuel Alduy a exercé des fonctions importantes au sein de Canal+ où il a développé l’offre cinéma avant de diriger Canal OTT (services sur Internet).

Caroline Le Moign est économiste. Elle a été conseil auprès de l’Assemblée nationale et de France Stratégie. 


Via Jean-Claude Pompougnac
more...
No comment yet.