Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
44.3K views | +0 today
Follow
Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Le bonheur c'est comment on fait pour vivre ensemble
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by association concert urbain from La Fabrique Spinoza, think tank du bonheur citoyen
Scoop.it!

10 questions sur... La QUALITÉ de VIE au travail - Comment bien mettre en oeuvre l'accord national interprofessionnel - ANACT

Vous avez entendu parler de l’Accord national interprofessionnel (ANI) sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail (QVT) signé le 19 juin 2013 et vous souhaitez vous engager dans la signature et la mise en oeuvre d’un accord sur ce sujet. Mais vous ne savez pas comment vous y prendre ! Dans cette brochure, vous trouverez les ressources nécessaires pour enclencher la démarche QVT, depuis la définition de l’objet jusqu’à la mise en oeuvre ainsi que les modalités d’expérimentation et d’évaluation de votre accord d’entreprise.

 

Sur ce sujet, le réseau Anact-Aract est expressément identifié par les signataires de cet accord au niveau national comme accompagnateur des expérimentations qui vont être conduites dans les mois et années à venir dans les branches et les entreprises. C’est donc à ce titre qu’il présente dans cette plaquette une méthodologie dédiée à la mise en oeuvre d’une démarche QVT d’entreprise. Cette méthodologie favorise la concertation et un dialogue social renouvelé.


Via la Fabrique Spinoza
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Civic design
Scoop.it!

Homeless City Guide

Homeless City Guide | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

To deliver vital information more effectively to the urban homeless— a decentralized population with little access to mobile technology—designers Emily Read and Chen Hsu revived the centuries-old language of the hobo code. The homeless can use this series of simple symbols to communicate with each other about safety, shelter, and free food by inscribing them with chalk on sidewalks, buildings, and other surfaces. The code, reproduced in each issue ofthe Pavement, a London-based magazine for the homeless, forms a common language that is both inconspicuous and highly directed. Read calls the language “a means of exposing the hidden potentials of the city and making these more accessible to the homeless” and “a new, informal avenue of communication,” one that also makes reference to the very roots of language and civilization.

 

Source initiale : [pop-up] urbain, Philippe Gargov.

http://www.pop-up-urbain.com/folksotopies-des-craies-pour-decrire-la-ville/#more-2676


Via Sylvia Fredriksson
more...
No comment yet.