Le BONHEUR comme ...
Follow
Find tag "dette"
29.5K views | +0 today
Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Le bonheur c'est comment on fait pour vivre ensemble
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by association concert urbain from Le Monde en Chantier
Scoop.it!

De Londres à Paris. Comment un EXCÈS de DETTE publique et une innovation financière incontrôlée ont mené aux bulles de 1720

De Londres à Paris. Comment un EXCÈS de DETTE publique et une innovation financière incontrôlée ont mené aux bulles de 1720 | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Confrontées à des problèmes similaires de dette publique excessive, l’Angleterre et la France du 18ème siècle ont recouru à de nouvelles techniques financières pour tenter de restaurer leur solvabilité. John Law, un célèbre économiste écossais, a été à l’origine d’un système ingénieux, capable de séduire une monarchie française fortement corrompue. Mais en fin de compte, cela a provoqué des bulles massives, il a bien fallu que les pertes retombent sur quelqu’un…

Via Thierry Curty
more...
Thierry Curty's curator insight, February 27, 4:24 AM

La question qu'il faut se poser, c'est de quoi vivrait le peuple sans ce système financier?

 

Le développement sociétal ne se fait que par bonds. On abuse pour développer la nation, jusqu'à la faillite. Sans ce système, on se partagerait tout au fur et à mesure et il n'y aurait jamais de développement.

 

L'exemple le plus marquant est la banque Dexia, que tout le monde gueule parce qu'elle coûte quelques milliards au contribuable après des manipulations douteuses et/ou irresponsables.

 

Fort bien, mais avant de couler, Dexia a financé un développement sociétal de 450 milliards d'Euros en France. Où les collectivités auraient-elles trouvé une telle somme sans cet organisme spécifiquement conçu pour abuser du système financier? Sans Dexia, la France d'aujourd'hui ne serait pas ce qu'elle est. Dexia a financé des rénovations de coeur de village, des médiathèques, des piscines, des crèches municipales...

 

En coûtant quelques milliards aujourd'hui, c'est tout bénéf.

Donc le système est tout-de-même clairement plausible. Depuis 40 ans, depuis la crise pétrolière, les français descendent dans la rue pour demander du travail. Alors on investit, on fait des cadeaux fiscaux, on monte des arrangements sociaux (vous avez dit pacte?), on gratifie, on récompense, quiconque est capable de fournir un ou deux emplois. A moi, on m'a proposé un château pour 1€ si je créais 4 emplois sur la commune (!!!)

 

Tout cet argent nécessaire à ces manipulations, on l'emprunte, gonflant la dette souveraine. Du coup, d'avoir dilapidé des milliards dans l'économie engendre de la croissance. Alors hop, le peuple descend dans la rue, maintenant il veut que son travail lui profite aussi et qu'on partage la croissance avec lui. Alors on emprunte, pour investir dans le niveau de vie, ce qui coûte de la croissance, parce qu'on devient dépensier et donc il faut augmenter les charges. Alors on emprunte pour faire des cadeaux en compensation, qui donneront de la croissance que le peuple exigera de voir dans sa poche.

...Etc...

 

...Jusqu'au moment du crash final, après lequel s'ensuivra un cycle de morosité...puis on recommencera!

 

Il a fallu des milliers d'années de civilisation pour apprendre à exploiter pleinement la finance. L'économie n'est qu'une gigantesque pyramide de Ponzi à laquelle tout le monde est contraint d'adhérer par un moyen ou par un autre. Un jeu de l'avion avec lequel tout le monde mange puis, tout-à-coup, les nouveaux entrants, qui viennent de payer pour monter dans l'avion se retrouvent le bec dans l'eau.

Rescooped by association concert urbain from Nouveaux paradigmes
Scoop.it!

LA DETTE, au cinéma le 25 septembre 2013

Le prochain documentaire DHR à sortir en salles le 25 septembre "La Dette" de Sophie Mitrani Nicolas Ubelmann.

En 2010, la crise de la dette est allumée en Grèce, dans l'un des berceaux de la démocratie.
Elle se répand dans toute l'Europe jusqu'à ce jour, menaçant les fondements mêmes de l'Union Européenne.
Mais doù vient la dette ? Quelles logiques et quels intérêts se cachent derrière ce mot ?...


Via Jacques Le Bris, Christophe CESETTI
more...