Le BONHEUR comme ...
Follow
Find tag "Mucchielli"
29.5K views | +9 today
Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Le bonheur c'est comment on fait pour vivre ensemble
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by association concert urbain from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Sécurité, Démocratie et Villes : le Manifeste d’Aubervilliers et Saint Denis - Délinquance, justice et autres questions de société

Sécurité, Démocratie et Villes : le Manifeste d’Aubervilliers et Saint Denis - Délinquance, justice et autres questions de société | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Au moment où l’Europe et le monde traversent une crise économique qui risque de mettre en cause les acquis sociaux et culturels du vingtième siècle, les autorités locales, les institutions et des représentants de la Société Civile, réunis à Aubervilliers et Saint –Denis sous l’égide de l’Efus veulent réaffirmer, en se basant sur les faits, que les politiques sociales de prévention sont efficaces en termes de lutte contre la violence et la criminalité. Il nous faut rappeler que la prévention est cinq fois moins coûteuse que d’autres politiques et donc non seulement humainement mais aussi économiquement plus efficiente. C’est ce qui a amené l’Efus a choisir « le futur de la prévention » comme thème de la cinquième conférence internationale à Aubervilliers et Saint-Denis après Montréal, Barcelone, Paris, Naples et Saragosse durant laquelle plus de 900 personnes, dont des représentants de 180 villes de 36 pays et 5 continents se sont réunis les 12, 13 et 14 décembre 2012. Cette conférence s’est conclue par l’adoption d’un Manifeste, publié ci-après et qui sera complété par des recommandations concrètes issues des ateliers thématiques de la conférence...

 

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

L’école entre BONHEUR et RAS-LE-BOL : une enquête nationale de victimation - Délinquance, justice et autres questions de société

L’école entre BONHEUR et RAS-LE-BOL : une enquête nationale de victimation - Délinquance, justice et autres questions de société | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

 

La Fédération des Autonomes de Solidarité présente la 1ère enquête nationale de victimation en milieu scolaire des personnels du 1er degré de l’éducation nationale. Menée par Eric Debarbieux et Georges Fotinos pour l'Observatoire International de la Violence à l’École, cette étude, inédite par son ampleur, apporte un éclairage national de la violence à l’école, mais aussi de la situation de l’ensemble des personnels des écoles maternelles et élémentaires. Selon ses résultats, le climat scolaire est majoritairement considéré comme positif, mais la perception du climat scolaire varie en fonction du lieu d’affectation et de l’ancienneté. L’enquête constate par ailleurs un risque plus important d’être victime de violences (victimation) pour certaines catégories de personnels. D’une façon globale, cette étude révèle des problèmes fréquents de « comportements » des élèves, et fait état d’un sentiment de mutation et de perte de sens du métier...

 

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Refaire la CITÉ. L'avenir des BANLIEUES - Délinquance, justice et autres questions de société

Refaire la CITÉ. L'avenir des BANLIEUES - Délinquance, justice et autres questions de société | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

« Cités », « banlieues », « zones urbaines sensibles »... Ces territoires que l’on ne sait plus nommer ont subi bien des transformations depuis trois décennies : paupérisation, ségrégation urbaine et ethnique, expansion des économies souterraines, durcissement des rapports avec les institutions. Les émeutes et les violences viennent régulièrement révéler les limites de l’action publique. Ce livre propose un diagnostic fondé sur vingt ans de recherches de terrain, en même temps que des pistes pour repolitiser ce que l’on ne cesse de stigmatiser. Car, pour sortir de l’impasse, il est nécessaire d’inventer une « politique des banlieues » s’appuyant sur la force des quartiers, sur le dynamisme des acteurs, les femmes, la jeunesse. Lutter contre le chômage et la délinquance est une nécessité ; mais l’intégration politique doit être la priorité. Il est urgent que les habitants deviennent des citoyens à part entière, c’est-à-dire des acteurs de la vie démocratique. Pour refaire les cités, il faut au préalable refaire la cité...

 

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.