Agriculteurs et jardiniers seront-ils bientôt obligés de cultiver dans la CLANDESTINITÉ ? | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Bastamag. « Les paysans qui ressèment leur récolte seront-ils considérés comme des trafiquants ? Oui, ont répondu les sénateurs en adoptant le 20 novembre à l’unanimité un projet de loi élargissant aux plantes le délit de contrefaçon. S’émanciper des droits de propriété détenus par les grandes firmes semencières sera désormais un délit. La loi prévoit aussi de nouveaux moyens de répression contre paysans et jardiniers clandestins. [...] »

 


Via Christian Allié, Bernadette Cassel, Thierry Belleguic