On connaît désormais l'origine de la panne d'Amazon du 21 avril dernier qui a causé la disparation de 0,07% des données hébergées dans le service de Cloud Computing du groupe américain.