ActuLab's
Follow
Find
484 views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet from Web2store Mobile2store Solomo Crosscanal Omnicanal
Scoop.it!

Recrutement massif de cadres du digital

Recrutement massif de cadres du digital | ActuLab's | Scoop.it
Les cabinets de recrutement spécialisés sont fortement sollicités sur des postes de directeur e-commerce, directeur du multicanal ou directeur du numérique.
Via Raphael Ducottet
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Marketing digital cosmétiques : La stratégie d’Avène - Markentive

Marketing digital cosmétiques : La stratégie d’Avène - Markentive | ActuLab's | Scoop.it
Comment mener sa stratégie de Brand Content en déléguant ses contenus à des blogueurs ? L'exemple pertinent de la marque Avène.
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Nouvelle fusion géante dans la pharmacie

Nouvelle fusion géante dans la pharmacie | ActuLab's | Scoop.it
Le génériqueur Mylan prêt à racheter le groupe irlandais Perrigo pour 29 milliards de dollars.
more...
No comment yet.
Rescooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet from Buzz e-sante
Scoop.it!

Voici pourquoi Google fabrique de la peau humaine

Voici pourquoi Google fabrique de la peau humaine | ActuLab's | Scoop.it
Le groupe de Sergey Brin et Larry Page travaille au sein de son complexe de projets secrets, Google X, sur des nanoparticules dont le but est de détecter le cancer.

Via Rémy TESTON
more...
No comment yet.
Rescooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet from Actualités E-santé
Scoop.it!

La non-observance thérapeutique coûte 9,3 milliards d'€ par an à la France

La non-observance thérapeutique coûte 9,3 milliards d'€ par an à la France | ActuLab's | Scoop.it
Aussi surprenant que cela puisse paraître, 60% des Français pour lesquels un traitement a été prescrit, toutes pathologies confondues, ne respectent pas leur traitement médical. Outre l'altération de l'état de santé pour ces patients, la mauvaise observance représente un coût considérable pour les systèmes de santé. En France, elle pèserait 9,3 milliards d'euros par an. Pourtant des solutions existent.

Via L'Université d'été de la e-santé
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

New MRI Diagnostic Test for Autism Spectrum Disorder

New MRI Diagnostic Test for Autism Spectrum Disorder | ActuLab's | Scoop.it
A new brain-imaging technique developed by scientists at Virginia Tech Carilion Research Institute may be able to identify children with autism
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Actavis annonce l'acquisition du fabricant du Botox | ICI.Radio-Canada.ca

Actavis annonce l'acquisition du fabricant du Botox | ICI.Radio-Canada.ca | ActuLab's | Scoop.it
Le géant pharmaceutique américain Actavis a annoncé lundi qu'il allait acquérir son compatriote Allergan, le fabricant de l'antirides Botox, pour 66 milliards de dollars américains, damant ainsi le pion à la firme québécoise Valeant.
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

La pharmacie cherche sa place dans le digital

La pharmacie cherche sa place dans le digital | ActuLab's | Scoop.it
les groupes pharmaceutiques peuvent tirer parti de l’essor de la santé digitale, à condition de passer par un intermédiaire.
TabletsOnWeb par Claude Castanet's insight:
Les groupes pharmaceutiques peuvent tirer parti de l’essor de la santé digitale, à condition de passer par un intermédiaire.

more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Un géant du générique qui impose sa loi - La Presse+

Un géant du générique qui impose sa loi - La Presse+ | ActuLab's | Scoop.it
300 médicaments - 89 millions d’ordonnances remplies annuellement au Canada - 1 milliard de dollars de ventes - 16 inspections (sur 19) ayant donné lieu à des reproches de la FDA depuis 2008 - Pro Doc* - 325 produits - 187 millions de
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Comment Sandoz veut se distinguer de la concurrence

Comment Sandoz veut se distinguer de la concurrence | ActuLab's | Scoop.it
Sandoz, la filiale de Novartis spécialisée dans les génériques, est bien décidée à conforter sa place de numéro un mondial des...
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Zentiva quitte le GEMME | Veille pharmaceutique...

Zentiva quitte le GEMME | Veille pharmaceutique... | ActuLab's | Scoop.it
Le GEMME annonce ce jour qu’il prend acte de la décision de Zentiva, branche générique du groupe Sanofi, de suspendre sa participation aux travaux du GEMME pour la promotion des médicaments génériques en France.
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Les génériques sont deux fois plus cher en Suisse

Les génériques sont deux fois plus cher en Suisse | ActuLab's | Scoop.it
Selon une comparaison annuelle présentée jeudi à Berne par la branche pharmaceutique et les assureurs maladie, la différence de prix des génériques est de 46% par rapport à l'étranger.
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

INFOGRAPHIE : 2015, l'année du Web-to-Store

INFOGRAPHIE : 2015, l'année du Web-to-Store | ActuLab's | Scoop.it
En 2014, le e-commerce a connu une forte croissance, contrairement aux boutiques physiques. En 2015, il faudra compter sur les différents leviers du Web-to-Store pour satisfaire vos clients et générer du trafic en magasin grâce à une expérience digitale réussie.
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Physicians Now Have a Tool to Help Them Determine The Best Health Apps for Their Patients

Physicians Now Have a Tool to Help Them Determine The Best Health Apps for Their Patients | ActuLab's | Scoop.it
While there are thousands of fitness and healthcare apps to choose from today, the selection is overwhelming for both patients and physicians alike. While the
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Quel avenir pour les marques à l'officine ? - Pharmaceutiques

Quel avenir pour les marques à l'officine ? - Pharmaceutiques | ActuLab's | Scoop.it
Les marques traditionnelles de l'officine sont de plus en plus concurrencées, notamment sur le marché du self care. Lors d'une table ronde organisée par IMS Health1, plusieurs acteurs du secteur ont analysé les mutations en cours.
more...
No comment yet.
Rescooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet from e-santé, TIC & co
Scoop.it!

L’ASIP publie cinq fiches « fiches pédagogiques d’aide à la qualification d’un projet de télémédecine »

L’ASIP publie cinq fiches « fiches pédagogiques d’aide à la qualification d’un projet de télémédecine » | ActuLab's | Scoop.it
L’ASIP Santé publie aujourd’hui 5 « fiches pédagogiques d’aide à la qualification d’un projet de télémédecine », auxquelles l’agence a contribué dans le cadre de ses travaux au sein du Comité Stratégique de Filière Santé, et plus précisément du...

Via Philippe Bédère
more...
No comment yet.
Rescooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet from Médicaments
Scoop.it!

Le français Biogaran se lance sur le marché des biosimilaires

Le français Biogaran se lance sur le marché des biosimilaires | ActuLab's | Scoop.it
Biogaran met le cap sur un nouveau marché . La filiale médicaments génériques du groupe Servier va commercialiser en France son premier...

Via Stéphanie Chevrel
more...
No comment yet.
Rescooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet from PHARMA NEWS, MULTICHANNEL & CROSSCHANNEL MAKETING
Scoop.it!

Only 20% of the content created by #pharmamktg is currently being used in the field

Only 20% of the content created by #pharmamktg is currently being used in the field | ActuLab's | Scoop.it

The sales reps are game, the HCPs are receptive and the mobile technology is ready. Rebecca Mayer Knutsen reports on the circumstances that have converged to provide pharma with its most promising mobile selling moment to date.
he in-the-moment mobile engagement trend—designed to take advantage of the technology in our pockets, purses and briefcases—requires a brand-new thought process and reinvention of information. Slower to adopt and invest in innovative approaches than other industries, is pharma finally ready to take a seat at the table?" 


Via COUCH Medcomms, VAB Traductions, Lionel Reichardt / le Pharmageek
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Un laboratoire a réussi à recruter des patients en seulement 10 jours pour un essai de phase II dans une maladie rare", en faisant appel à des volontaires par les réseaux sociaux.

Un laboratoire a réussi à recruter des patients en seulement 10 jours pour un essai de phase II dans une maladie rare", en faisant appel à des volontaires par les réseaux sociaux. | ActuLab's | Scoop.it
TabletsOnWeb par Claude Castanet's insight:

Un autre niveau où les nouvelles technologies vont avoir un apport est, en amont, le recrutement des patients. Rappelant que "90% des essais sont retardés en raison de difficultés de recrutement"

more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Génériques : des objectifs de prescription pour les médecins hospitaliers

Le gouvernement emploie la manière forte pour faire prescrire des génériques à l’hôpital. L’Assemblée nationale a approuvé vendredi 24 octobre le prin
more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Vidéo: Sandoz Respiratory shares products and strategy at ERS 2014

The European Respiratory Society's International Congress is the largest respiratory congress worldwide. Sandoz shared its new products and commitment to patients' respiratory health.
more...
No comment yet.
Rescooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet from All about Pharma by Pharmacomptoir
Scoop.it!

Les Echos: Laboratoire Pharmaceutique : vers un nouveau business model ?

Les Echos: Laboratoire Pharmaceutique : vers un nouveau business model ? | ActuLab's | Scoop.it

Vers une adaptation digitale du business model des laboratoires pharmaceutiques ou une rupture totale avec l'arrivée des "Big Techs" ?

Par sa dimension systémique, la révolution numérique induit des bouleversements majeurs au sein des entreprises. Avec la même force de disruption que la révolution industrielle, elle transforme modèle d’affaires, organisation, culture d’entreprise et mode de management.

Au-delà des adaptations liées au marketing digital, à l’heure de la médecine personnalisée, de la santé connectée et du Quantified Self, c’est donc à une véritable rupture de business model que sont confrontés les industriels du médicament. Ces derniers  affrontent pourtant cette révolution avec retard. Selon l’étude réalisée en 2014 par Capgemini et le MIT Center for Digital Business (1), la pharmacie figure actuellement parmi les secteurs les moins digitalisés, avec seulement 7 % d’entreprises qualifiées de « Digiratis ». Les plus audacieuses cherchent à se différencier et avoir une longueur d’avance, tandis que d’autres préfèrent ne pas développer de différenciation digitale, freinés par les contraintes réglementaires et l’absence de cadre interne. Et la majorité d’entre elles abordent cette transformation à travers principalement la communication et la visite médicale, se limitant souvent à « digitaliser » les pratiques existantes, dans la perspective classique de la promotion « produit ».

  

C’est particulièrement le cas des filiales françaises des groupes internationaux. Concentrées sur les fonctions marketing/ventes, les initiatives digitales sont en majorité envisagées en France dans une vision « outil » : un site, une application, une web série, un serious game, un objet connecté... Sans que ces outils soient toujours en interaction les uns avec les autres et s’intègrent de manière cohérente dans une logique de parcours de soins. Les exemples relevés dans l’étude réalisée par Les Echos sur la transformation digitale des laboratoires pharmaceutiques (2) illustrent cette situation.

Les laboratoires développent de nombreuses innovations, souvent originales, qui ne s’inscrivent toutefois pas dans un véritable processus de transformation digitale. Les solutions développées dans une logique cross canal font encore figure d’exception et la politique éditoriale sur les réseaux sociaux n’est pas clairement établie, en dehors des Social Media Guidelines issus du corporate et qui sont d’ailleurs souvent méconnus par les collaborateurs des filiales. Cette situation explique la difficulté voire l’impossibilité de mesurer les réels retours sur investissement de ces innovations ou des services digitaux actuellement mis en place.

D’autre part, il n’y a pas eu de véritable adaptation des organisations internes. Les laboratoires n’ont pas encore construit de design organisationnel permettant de soutenir cette transformation, à l’image de ce qu’ont déjà entrepris certaines grandes entreprises dans d’autres secteurs (Nestlé, Nike, Pernod Ricard, Air Liquide, Burberry...). Seules quelques Big Pharma (Abbvie, Sanofi, GSK, Lilly et Novartis) commencent à structurer un écosystème « étendu » à la sphère digitale, au travers par exemple de Living Labs ou de plates-formes d’open innovation. Enfin, quand une entreprise s’engage dans cette transformation, elle doit disposer des capacités et des compétences (profils, effectifs) pour suivre le rythme accéléré de l’ère digitale. Les filiales françaises manquent encore cruellement de ces capacités. Ce qui explique que la culture digitale se diffuse lentement et qu’elle reste souvent cantonnée aux départements marketing.

La promotion pharmaceutique et la relation client à l’épreuve du digital

La digitalisation des services orientés clients est encore incomplète. Dans le domaine de la promotion (en particulier la visite médicale), elle se limite souvent à la transposition sur iPad des ADV.  En matière de marketing de services, le digital offre de formidables opportunités de développer de nouveaux dispositifs du type Beyond the Pill sur un modèle B2B2C (ie laboratoires/médecins/patients). Dans cette logique, des solutions innovantes commencent à être expérimentées, à l’instar de celle développée par Sanofi dans le diabète avec Diabéo® (assistant numérique pour patient), GoMeals® (application mobile) et iBGStar® (lecteur de glycémie connecté). Elles restent toutefois minoritaires, de même que les supports transactionnels destinés à renforcer la relation médecins/patients (ex. : les applications Mon Asthme® de GSK ou Mon Agenda Positif® de MSD).

Plus problématique, la data n’est pas encore considérée comme une ressource stratégique. La récupération des e-permissions n’est pas une priorité et la plupart des laboratoires ne créent pas eux-mêmes leurs bases de données clients, mais les louent et externalisent leur CRM auprès de sociétés tierces.

De leur côté, les médecins sont massivement équipés de smartphones, mais peu de services on-line, mêmes destinés à l’hôpital, sont nativement conçus pour le mobile, alors que l’accès au web depuis l’informatique hospitalière est particulièrement précaire.

Quant aux relations professionnelles, certains congrès médicaux et sociétés savantes ont bien amorcé leur digitalisation et disposent aujourd’hui d’un abondant contenu digital issu des symposia. Mais encore peu de web conférences sont adressées aux médecins libéraux qui disposent pourtant de la bande passante et de l’équipement adapté à ces diffusions. L’enjeu majeur de la santé numérique semble aujourd’hui échapper aux laboratoires pharmaceutiques.

Les Big Techs sont-ils les futurs géants de la pharma ?

L’ère digitale amène à la convergence des filières du cure et du care (à savoir celles du bien-être, de la prévention, du soin et du médicament), élargissant ainsi l’écosystème de la santé à de nouveaux entrants : start up issues du Quantified Self (iHealth, Withings, Scanadu, BodyCap, Glooko…), Big Tech (Apple, Samsung, Philips…) et Big players du web (Google, Amazon…). Ce phénomène de convergence ouvre une voie royale à ces nouveaux entrants, particulièrement intéressés par la perspective d’un cycle de vie produit beaucoup plus long que celui qu’ils ont l’habitude de gérer. Le métier des Big Tech et des Big players du web est notamment de faire fructifier des données au sein d’un écosystème numérique, par la création de valeur dans la circulation et la mise à disposition d’interfaces. Ils ont ainsi tous développé des plates-formes mobiles reposant sur des données de santé ou de bien-être : Apple HealthKit, Samsung Digital Health Initiative, Microsoft HealthVault, Google Android Wear… sans oublier Google Fit et bien sûr Nike+. Grâce à ses plates-formes de données, Apple a d’ores et déjà conclu des partenariats avec des établissements hospitaliers américains. Nul doute que ces opérateurs sauront exploiter leur maîtrise des flux digitaux pour formater les données de santé, tout comme elles le font déjà avec celles du bien-être.

La création en 2013 de Calico par Google est à cet égard emblématique de ce mouvement stratégique. Dirigée par l’ancien PDG de Genentech, cette nouvelle entreprise ambitionne de relever le défi du vieillissement et des maladies associées par le biais des nouvelles technologies digitales et de l’intelligence artificielle. Calico vient ainsi d'annoncer son premier partenariat avec le laboratoire AbbVie. De son côté, Google X Lab développe des lentilles de contact pour les diabétiques mesurant en temps réel la glycémie ; un partenariat a été noué cet été avec Novartis, via sa filiale Alcon. Le coréen Samsung, leader mondial du marché des smartphones, a récemment annoncé un investissement supérieur à 2 milliards de dollars pour sa filiale biopharmaceutique Bioepis consacrée au développement de médicaments biosimilaires. Apple quant à lui se positionne sur la santé préventive et personnalisée, le suivi des soins (avec le Healthbook®), la formation et l’information auprès des patients et des professionnels de santé (medical education).

Quels leviers pour mener cette transformation digitale ?

Le benchmark avec des entreprises ou des secteurs plus digitalisés que la pharma fait ressortir cinq  leviers de transformation digitale :
• Intégrer le digital dans la vision stratégique de l’entreprise, en élargissant le périmètre de ses activités au-delà du développement et de la commercialisation de nouvelles molécules.
• Privilégier le processus de transformation à celui de restructuration. Dans un environnement par nature instable, les leviers de création de valeur font émerger des besoins de compétences nouvelles. Or les plans de restructuration renforcent souvent les carences de ces compétences émergentes. Les collaborateurs changent de poste ou de fonction, sans que le design organisationnel évolue réellement.
• Donner aux filiales une autonomie importante pour mettre en œuvre ces nouveaux designs organisationnels. Le processus pour mener une transformation digitale est itératif, avec des logiques de test and learn. Or les équipes marketing peinent à intégrer ces logiques dans la mesure où elles travaillent dans un cadre de plus en plus contraint par le règlementaire et les règles de compliance définies au niveau corporate.
• Favoriser la transversalité des équipes. Que ce soit au niveau corporate ou dans les filiales, l’organisation en Business Unit favorise les structures en silo. Les cellules digitales créées au sein des laboratoires, quelle que soit leur place ou leur rattachement hiérarchique, ne permettent pas de compenser ce manque de transversalité.
• Donner aux collaborateurs une connaissance fine de leur nouvel écosystème digital, et mettre en place une veille permanente et large pour pouvoir l’appréhender.
L’industrie pharmaceutique peut-elle réussir cette transformation ? Elle en a bien sûr les moyens, mais tous les laboratoires ne disposent pas de la même agilité pour la mener. Les mid size du secteur apparaissent aujourd’hui mieux placés que la plupart des Big Pharma, pénalisées par leur inertie sur un marché concurrentiel en perte de créativité.

Antoine Poignant, médecin et sociologue, président du groupe EuroHealthNet-Meditailing, et Hélène Charrondière, directrice du pôle Pharmacie-Santé des Echos Etudes.

(1) The digital advantage: how digital leader outperform their peers in every industry, Capgemini et MIT Center for Digital Business, 2014.
(2) Les laboratoires pharmaceutiques face à la transformation digitale, juillet 2014, Les Echos Etudes en partenariat avec Meditailing.


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-108718-les-laboratoires-pharmaceutiques-face-a-la-transformation-digitale-et-larrivee-des-big-techs-dans-la-sante-1041849.php?xtor=RSS-2103&D2fb6ALqzTMM2bo5.99


Via Emmanuelle Darsonval, dbtmobile, Lionel Reichardt / le Pharmageek, Pharmacomptoir / Corinne Thuderoz
more...
BlueSearch's curator insight, September 29, 2014 8:40 AM

extrait :

"L’ère digitale amène à la convergence des filières du cure et du care (à savoir celles du bien-être, de la prévention, du soin et du médicament), élargissant ainsi l’écosystème de la santé à de nouveaux entrants : start up issues du Quantified Self (iHealth, Withings, Scanadu, BodyCap, Glooko…), Big Tech (Apple, Samsung, Philips…) et Big players du web (Google, Amazon…)."

 

Cet article nous donne à voir aussi des exemples de transformation digitale dans le secteur pharmaceutique.

 

Il tente d'énumérer les leviers nécessaires pour mener à bien une transformation digitale réussie :

1/ Intégrer le digital dans la vision stratégique de l’entreprise,

2/ Privilégier le processus de transformation à celui de restructuration,

3/ Donner aux filiales une autonomie importante pour mettre en œuvre ces nouveaux designs organisationnels,

4/ Favoriser la transversalité des équipes,

5/ Donner aux collaborateurs une connaissance fine de leur nouvel écosystème digital.

 

Au-delà de la veille et de l'intelligence marketing (5/) et de la transversalité (4/) déjà théorisé par DAY dans son article de 2011 dans Journal of Marketing, au-delà aussi  de la responsabilisation nécessaire (empowerment, 3/) et de la visions stratégique souvent citée par les personnes en charge de la transformation digitale,  la principale contribution de cet article, au travers de cette liste de leviers, est principalement sur le point 2/, à savoir l'approche générale de transformation plutôt que de restructuration. C'est une véritable philosophie du changement, en rupture avec celle qui a prédominé ces derniers temps.

 

 

 

 

Alexandre Gultzgoff's curator insight, December 19, 2014 7:51 AM

tout y est! un bon résumé (un peu long je vous l'accorde) des enjeux du digital pour la pharma et des challenges à relever. Mais donc aussi une opportunité de croissance formidable....

Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Biosimilaires : Sandoz se montre prudent sur la substitution - 02/07/2014 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr

more...
No comment yet.
Scooped by TabletsOnWeb par Claude Castanet
Scoop.it!

Novartis : organise le 13e rassemblement annuel des spécialistes du paludisme, dédié à l'accès à des antipaludiques de qualité sur tout le continent africain Des spécialistes du paludisme venus de ...

Novartis : organise le 13e rassemblement annuel des spécialistes du paludisme, dédié à l'accès à des antipaludiques de qualité sur tout le continent africain Des spécialistes du paludisme venus de ... | ActuLab's | Scoop.it
DAR ES SALAAM, Tanzanie, 25 juin 2014/African Press Organization / --

• Spécialistes du paludisme et responsables se réunissent pour discuter des nouvelles...
more...
No comment yet.