La Transition sociétale inéluctable
19.0K views | +10 today
Follow
 
Scooped by Thierry Curty
onto La Transition sociétale inéluctable
Scoop.it!

Quand les robots boostent l'agriculture durable

Quand les robots boostent l'agriculture durable | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it

"Et si les robots donnaient un second souffle à l’agriculture durable? Souvent assimilé à une activité très contraignante et peu rémunératrice, le métier de paysan ne fait pas vibrer les foules. La robotique va peut-être changer la donne. "

Thierry Curty's insight:

Eeeeh non, l'agriculture durable ne créera pas d'emplois, contrairement à ce qu'affirment ses soutiens. 

Et c'est tant mieux, parce qu'il faut singulièrement manquer d'empathie pour souhaiter aux gens d'avoir ce genre de travail, pénible, mal rémunéré, fastidieux, douloureux.....

 

Certaines productions agricoles vont se relocaliser....mais non seulement ça ne créera pas non plus d'emplois, mais ça va en détruire. Parce que qui dit relocalisation, dit logistique en moins. Moins de camions moins d'entrepôts intermédiaires avec leurs caristes...

 

La transition sociétale est inéluctable!

more...
No comment yet.
La Transition sociétale inéluctable
Le paysan, devenu ouvrier à la première révolution industrielle de la vapeur, l'ouvrier devenu autonome à la seconde révolution industrielle du pétrole devient citoyen acteur du développement de son environnement sociétal avec la troisième révolution industrielle du numérique, avant que la quatrième révolution industrielle de la cognition synthétique ne sonne le glas du travail.  L'ère de l'économie contributive approche, c'est la transition sociétale, inéluctable.
Curated by Thierry Curty
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

« Made in France »: les relocalisations créent-elles vraiment des emplois?

« Made in France »: les relocalisations créent-elles vraiment des emplois? | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Très médiatisées, les opérations de relocalisation en France de tout ou partie de la production des entreprises n'auraient en réalité qu'un faible impact sur l'emploi, selon une enquête parue ce mercredi.
Thierry Curty's insight:
Mais bien sûr que non. Tout esprit un peu informé de la réalité économique sait que c'est en délocalisant qu'on crée des emplois. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que c'est la France qui a crée le plus d'emplois en Europe entre 1980 et 2010. 

 Pour faire des affaires, c'est comme pour faire l'amour ou la guerre, il faut être au moins deux. Et l'objectif, ce n'est pas de produire, mais de vendre la production. Ca nous ferait une belle jambe de produire des produits qui ne se vendent pas. 

 Et si on veut les vendre, il faut que nos clients aient les moyens de les acheter.

Si on ajoute à ça la quatrième révolution industrielle qui monte en puissance alors même que notre société ne s'est jamais adaptée à la troisième et que la cinquième arrive derrière, l'avenir est clair pour qui daigne le regarder.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Tout euro, tout éco. L'Europe veut avoir l'oeil sur les robots

Tout euro, tout éco. L'Europe veut avoir l'oeil sur les robots | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
L’intelligence artificielle et surtout les robots vont de plus en plus nous remplacer dans nos emplois. Un bouleversement dont se préocupe le Parlement , s’il n’est pas déjà tro
Thierry Curty's insight:
C'est bien, il y a une prise de conscience, mais, non, l'Homme ne sera pas oisif pendant que les robots travailleront. Bien au contraire, l'Homme débarrassé du travail se rend enfin utile, il contribue enfin à l'économie, au lieu de n'être qu'une machine-outil. 

C'est fou quand même cette croyance que les gens ont que dès qu'ils n'ont plus de travail ils n'ont plus rien à faire. Pourtant, il suffit de voir les retraités, avec leurs agendas de ministres, ce qu'il en est. En vérité, nous avons tous tellement, tellement, de choses à faire, que nous n'avons pas le temps de travailler. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Revenu de base : une mesure de justice sociale ?

Revenu de base : une mesure de justice sociale ? | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Le revenu de base aurait pour vertus de lutter contre la précarité, de faire diminuer le chômage, de mettre fin à la stigmatisation des plus pauvres, et peut-être surtout d’émanciper l’individu, en ne l’obligeant plus à travailler.
Thierry Curty's insight:
Non, c'est une mesure de JUSTICE ECONOMIQUE, pas sociale. Le rôle du RDB est d'abolir la misère, pas la pauvreté. Il ne se substitue pas aux individus, il se contente de leur reverser leur dû consécutif à leur production personnelle de valeur au sein de la société de laquelle ils vivent. 

Aujourd'hui, tout le monde contribue à l'économie et la création de valeur (par exemple sur internet), il n'est plus possible de vivre en marge du système. Même une cabane en forêt donnera lieu à un impôt foncier et tout achat éventuel à une TVA. A partir de là, tout le monde à droit à sa juste rémunération pour sa contribution personnelle à la production globale de richesse. 

Ce qui est intéressant à plus d'un titre, puisqu'en abolissant la pauvreté, on remet dans le circuit économique des marginalisés qui ainsi contribuent à nouveau aux rentrées fiscales. De plus, tout un chacun peut alors contribuer librement comme il l'entend à l'économie, ce qui ajoute de nouvelles couches économiques créatrices de richesse, nous faisant entrer dans l'ère de l'économie du capitalisme cognitif.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Italie : pourquoi le Jobs Act a déçu

Italie : pourquoi le Jobs Act a déçu | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Le chômage repart à la hausse en Italie : 0,4 point de plus en un an e
Thierry Curty's insight:
Ceux qui me suivent savent ce que je pense du modèle de Matteo Renzi, que je raillais. On nous sert qu'il faut créer de l'emploi, de l'emploi et voyez comment on fait les espagnols, qui ont de la croissance et les italiens, qui ont crée des emplois. 

...Ouais, des emplois de merde à 600€ pour des horaires interminables...  encore, en Italie le système social fonctionne encore, en Espagne, c'est carrément l'esclavage. 

Ca ne peut que décevoir, ça ne marche jamais ce genre de choses. C'est des mesures, qualifiées de "réformes" figurant sur une liste établie par des technocrates sans aucune compétence de terrain, qui n'ont aucune conscience des réalités sociales, qui sert de liste de propositions à des hommes politiques sans aucune vision, sans aucune compétence de terrain, sans aucune conscience des réalités sociales et donc ne cherchent pas à faire de vraies réformes et se contentent d'appliquer celles qu'on leur propose. 

 Pour évoluer, il faut avoir une vision, des idées, pour avoir des idées, il faut une réalité.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Stephen Hawking: Automation and AI Are Going to Decimate Middle Class Jobs

A report put out in February 2016 predicted that 47% of US jobs are at risk of automation. In the UK, 35% are. In China, it's a whopping 77%. Stephen Hawking adds his voice to the growing list of scientists concerned about the effects that technology will have on workforce in the coming years and decades.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Le revenu universel, une fausse bonne idée ?

Le revenu universel, une fausse bonne idée ? | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
450 euros par mois pour tous, sans condition. Une utopie pour certains, un projet de société pour d'autres. Qu'on l'appelle le revenu de base ou le revenu universel, l'idée reste la même : tout le monde devrait bénéficier d'un minimum de ressources pour vivre dignement.
Thierry Curty's insight:
Très piètre article, bien trop dogmatique et qui ne saisit pas le point essentiel fondateur du concept qui est l'abolition de la misère, pas de la pauvreté. Ce n'est pas une aide sociale, c'est un concept socio-économique qui résout l'injustice à laquelle tout individu est soumis puisque tout le monde contribue aujourd'hui à l'économie du simple fait de son existence et que tout le monde n'en perçoit pas les fruits en retour. 

 Le rôle du RDB n'est pas de se substituer aux individus, il doit donc seulement permettre la vie. Mais son rôle est d'abolir la misère en faisant bénéficier chacun de sa part sociale de création de richesse, 450€ ne sont donc pas suffisants puisque ça n'abolit pas la misère, évidemment. 

 Et le RDB n'a pas besoin d'être financé, IL EST financé, l'argent est là. Ce qui nécessite de le financer, c'est que les riches touchent la même chose que les pauvres, ce qui est absurde évidemment. Que les riches percoivent une part de RDB parce qu'en tant que membres de notre société ils y apportent une contribution du seul fait de leur existence est raisonnable. Mais qu'ils percoivent la même chose que les pauvres est une translation de l'inégalité qui en plus compromet la notion même de RDB. Que 200€ par mois soient universels serait supportable. http://thierrycurty.fr/un-revenu-universel-equitable-et-porteur-de-developpement-socio-economique/ Et le reste, environ 600€, par l'impôt négatif. 

On remplit sa déclaration d'impôt et soit on perçoit, soit on paie. Et pour cette fonction, contrairement à ce que laisse entendre l'article, il n'est pas nécessaire d'adopter une flat tax. La flat tax est un concept, l'impôt négatif un autre et Friedman ne faisait aucun lien entre les deux. Simplement, les deux font partie de sa vision de la réforme fiscale, c'est tout. Mais ils n'ont évidemment rien à voir entre eux. On prend la déclaration d'impôt, conforme à ce qu'elle est au moment de la taxation, ça donne un résultat. Ce résultat, on le passe à la moulinette de l'impot négatif et soit on touche soit on paie, point barre. 

 Mais en tous les cas, le simple fait de verser un RDB inconditionnel à tous, de 200€, sous forme de monnaie locale, donc non thésaurisable, va stimuler l'économie et engendrer des rentrées fiscales, immédiates avec la TVA. Le fait d'abolir la misère en versant un impôt négatif va également faire rentrer dans le circuit économique tous les marginalisés, ce qui va engendrer de nouvelles rentrées fiscales. Recettes auxquelles il faut cumuler les gigantesques économies réalisées dans les organismes chargés de la gestion de la ressource plus, évidemment, tous les seuils qui sont alors aboli (RSA, ASPA, AAH). Le RDB est donc largement financé, il coûte même sensiblement moins cher que le système actuel. Tout le monde en vit, personne n'a de vie royale avec ça. Ca permettrait le repeuplement des campagnes, mais aussi la création d'une foultitude de TPE, des petites activités complémentaires, constitutives d'un tissu économique traditionnel dense et proche du commun, grâce au corollaire inéluctable du RDB : le développement du financement participatif et donc la facilitation du financement de l'initiative individuelle.

Les Inrocks se demande pourquoi la question divise tant la gauche : http://www.lesinrocks.com/2017/01/06/actualite/lallocation-universelle-divise-autant-gauche-11899204/

Pourtant les raisons sont évidentes : 

1) parce qu'aucun n'a de vraie idée sur le sujet. 

 2) parce qu'ils en font une aide sociale, alors que c'est un concept socio-économique. 

 3) parce que l'objectif du RDB est de sortir les humains du travail, afin de leur permettre de se rendre utiles à la société au lieu de parasiter les entreprises en vivant à leurs crochets et en prenant la place d'un robot qui serait meilleur qu'eux.

 4) parce que leur idéologie repose sur le travail alors que le travail, c'est terminé, nous sommes au XXIème siècle, là. Avec la quatrième révolution industrielle qui arrive et la cinquième qui s'annonce déjà derrière.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Rentabilité contre bien-être : la journée de travail de six heures déjà enterrée en Suède

Rentabilité contre bien-être : la journée de travail de six heures déjà enterrée en Suède | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Un programme pilote d’une durée de deux ans mis en place dans une maison de retraite de Göteborg et qui teste la journée de travail de six heures va être abandonné. S'il améliore bien la condition des employés et des soins, il coûterait trop cher.
Thierry Curty's insight:
Pas de doute, j'ai vraiment raison sur toute la ligne depuis bien avant les autres quand je dis que le pire qui puisse arriver à notre société c'est la réduction du temps de travail. Alors qu'au contraire il devrait être complètement libéralisé après avoir mis en place un système qui permette de s'en passer, faisant du salarié l'égal du patron puisque n'ayant plus besoin du travail pour exister, si celui qui veut l'embaucher ne met pas d'eau dans son vin, le salarié se lève et part. 

Toutes ces mesures de soi-disant partage du travail ne visent qu'à une seule chose : éviter d'évoluer par tous les moyens ! 

Si on veut adopter une mesure, quelle qu'elle soit, elle ne doit pas être la résultante d'une contrainte coûteuse, mais rapporter à l'ensemble, représenter une source de richesse, par exemple avec mon concept de semaine de 33 heures reposant sur l'idée simple et efficace de Carlos Slim qui simplifie la gestion des entreprises et en améliore la performance. http://thierrycurty.fr/semaine-de-33-heures-lieu-de-semaine-de-32-heures/

Mais voilà, l'évolution est la seule voie possible. On peut nier le futur, il représentera toujours l'avenir, qu'on le veuille ou non. 

Pour envisager l'avenir, il faut se tourner vers le futur, le passé n'est là que pour le souvenir et le présent ne fait que passer.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Intelligence artificielle : au Japon, un robot va remplacer 34 salariés en assurance

Intelligence artificielle : au Japon, un robot va remplacer 34 salariés en assurance | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
+VIDEO. Au Japon, une compagnie d’assurance-vie va remplacer 25 % du personnel d’un de ses services pa
Thierry Curty's insight:
Ca commence ou, plutôt, ça s'accélère.

Dans les cinq ans à venir, beaucoup de choses vont se passer et les gens vont devoir apprendre à se rendre utiles plutôt que de glander au boulot. xD
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Les plus riches de la planète ont gagné 237 milliards de dollars en 2016

Les plus riches de la planète ont gagné 237 milliards de dollars en 2016 | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Warren Buffett et Bill Gates sont ceux qui ont gagné le plus cette année, selon le classement réalisé par Bloomberg. Bernard Arnault arrive en cinquième position.
Thierry Curty's insight:
Et c'est loin d'être fini, les spécialistes imaginent des fortunes à dix fois, vingt fois leur niveau actuel, autrement dit des hommes les plus riches du monde à 500 milliards ou 1000 milliards dans l'avenir et ce seront obligatoirement des occidentaux, parce qu'avec nos taux directeurs faibles ou même négatifs, nous vivons littéralement à crédit sur le dos des émergents, qui sont pourtant aussi nos clients. Un déséquilibre qui peut donc continuer longtemps et aller loin. 

Tout ceci en raison d'un seul et unique paramètre : la fin du travail dans un système basé sur le salaire pour assurer la redistribution de la création de richesse.

L'inégalité ne peut que croître et des thèses comme celle développée dans Robocop sont tout-à-fait plausibles si nous ne réorganisons pas la société autour de la transition sociétale en cherchant non pas à empêcher les riches de s'enrichir, mais à enrichir les pauvres. 

Pour moi, c'est en France que ce nouveau système verra le jour, comme elle fût à l'origine des précédents dans l'Histoire Moderne. La France peut et doit réaliser la transition sociétale. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

France: plus de la moitié des jeunes prêts à se révolter

France: plus de la moitié des jeunes prêts à se révolter | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Ils sont 62% à être capable de descendre dans la rue pour une révolte. C'est ce qui ressort d'une étude menée par Sciences Po.
Thierry Curty's insight:
C'est l'heure...  
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Sur France Inter, Francois Ruffin allume le chroniqueur économie de la radio, Dominique Seux

Sur France Inter, Francois Ruffin allume le chroniqueur économie de la radio, Dominique Seux | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
François Ruffin, le réalisateur du film Merci Patron !, était l’invité de Léa Salamé ce 14 décembre pour parler de son éventuelle candidature aux législatives. Mais au lieu de répondre à la première question sur ce sujet, il en a profité pour inviter Dominique Seux, journaliste économique aux Echos et à France Inter, à un …
Thierry Curty's insight:
Je suis loin d'être de gauche et encore moins de droite, mais il a parfaitement raison, bien sûr que les charges des entreprises augmentent sans cesse, puisque les dividendes ont été multipliés inconsidérément ainsi que les salaires des patrons et leurs avantages sociaux (retraite à six chiffre à vie pour 5 ans d'activité, par exemple) ou leurs parachutes dorés en millions pour avoir bien foutu le bordel. 

 Venir en appeler à la baisse des charges est bien un populisme. 

Oui, il faut baisser les charges sociales qui ont servi de vecteur de compensation de la disparition de l'emploi, mais alors il faut mieux taxer les bénéfices, par exemple hors salaire du dirigeant, histoire qu'il soit payé directement par les actionnaires. Il y a des solutions probantes, comme limiter le salaire de base des patrons à disons 10x le salaire le plus bas de l'entreprise, tout le reste est variable pris sur le bénéfice qui est taxé avant paiement de cette part variable. Et les dividendes, on les taxe à hauteur de la part des bénéfices qu'ils représentent avec un seuil de déclenchement de 5000€ et un bouclier fiscal de 50%. Si les dividendes versés représentent 20% du bénéfice, on taxe à 20%, si c'est 10%, on taxe à 10%, etc... 

 Et si l'actionnaire veut ne pas payer d'impôts, il doit diversifier ses investissements pour ne jamais dépasser 5000€, ce qui contribue à contraindre les riches à financer l'entreprise, donc à faciliter le financement de projets.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Comment l’intelligence artificielle pourrait doubler la croissance de la France

Comment l’intelligence artificielle pourrait doubler la croissance de la France | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Une étude d’Accenture estime que l’intelligence artificielle va modifie
Thierry Curty's insight:
La disparition de l'emploi n'entre pas en ligne de compte dans les considérations permettant d'aboutir à des conclusions économiques. Le fait que le travail disparaisse et que de nouveaux métiers, inaccessibles à certaines franges de la population, apparaissent, ne change rien à la formidable croissance qu'il est possible d'avoir grâce à l'IA, rien de moins que ce que je dis depuis des années, ici-même et dans mon livre L'emploi salarié, un mythe passager. 

Toutes les études et les croyances qui laissent à penser que les machines ne vont pas détruire l'emploi mais accompagner l'Homme reposent sur la technologie actuelle, l'IA des premier et second type, celles qui sont à l'origine de la troisième révolution industrielle commencée à la fin des Trente glorieuses avec l'apparition de la commande numérique. La TRI a déjà détruit considérablement d'emplois, que nous avons compensé en pourrissant la société de "bullshit jobs", en la complexifiant, en créant un cadre visant à rendre la société de plus en plus invivable dans le seul et unique but de créer des emplois inutiles. Aujourd'hui, 40% des emplois n'ont aucun rôle productif et seraient bien plus agréables s'ils n'existaient pas. 

Mais là, dans cet article, nous parlons de la quatrième révolution industrielle, où les machines ne se contentent plus d'interagir avec l'environnement, mais elles réfléchissent par elles-mêmes à leurs interactions. En attendant de passer, vers 2050, à la cinquième révolution industrielle de la cognition synthétique, où les machines auront conscience d'elles-mêmes et donc capables de remplacer l'Homme dans toutes les fonctions sans exception. Ce qu'un humain peut faire, une machine pourra le faire, en mieux, plus vite, plus écologiquement, plus pragmatiquement. Le tout étant de comprendre que ce n'est pas une perte pour l'humanité, mais un gain potentiel énorme sur le plan sociétal. Une nouvelle économie avec une nouvelle humanité. 

 D'ici 2035 un certain nombre d'emplois aura disparu, mais de nouveaux métiers seront apparus, bien loin de compenser les emplois perdus. Mais la croissance ce n'est pas de l'emploi mais de la création de richesse, qu'il faut ensuite redistribuer. Voilà pourquoi nous sommes nombreux à soutenir que la seule solution est un revenu de base. Le rôle des entreprises n'est pas de créer de l'emploi mais de la richesse, qu'il convient ensuite de capter dûment pour la redistribuer au bien de tous, y compris des patrons, évidemment. 

 Ainsi, non seulement la perte des emplois ne compromet-elle en rien la croissance, mais l'IA est la source d'une nouvelle portée de l'économie traditionnelle en plus d'être celle d'une nouvelle industrie à plus forte ajoutée en raison de sa très haute technicité avec, en cerise sur le gâteau, le fait que les masses libérées du travail constituent une nouvelle couche économique au travers de l'intelligence collective. 

 En acceptant l'idée de la fin du travail pour organiser la société en conséquence, nous pourrions avoir une période au cours du XXIème siècle très similaire aux Trente glorieuses du XXème siècle. Avec une croissance deux fois plus faible, entre 1.5% et 3%, mais stable sur la durée et reposant sur un PIB d'un niveau incomparable avec celui du XXème siècle. L'incidence sur le développement sociétal d'une croissance de 2% sur un PIB de 2000 milliards ou 7% d'un PIB de 150 milliards n'est évidemment pas du tout la même.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Le Conseil d'Etat autorise l'employeur à faire des tests salivaires de stupéfiants

Le Conseil d'Etat autorise l'employeur à faire des tests salivaires de stupéfiants | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it

Le Conseil d’Etat n’a pas suivi la décision prise par
l’Inspection du travail. La plus haute juridiction administrative a décidé d’autoriser le test salivaire de détection de stupéfiants pratiqué par l’employeur sur
ses salariés occupant des poste
Thierry Curty's insight:
L'autre solution pourrait être de mettre des machines aux postes "hypersensibles", bien sûr.. le jour où un robot arrivera pété aux commandes de sa puissante machine dangereuse n'est pas encore là. Ca viendra peut-être, sait-on jamais, mais pas demain, en tous cas. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

"Face à la rupture digitale, les banques doivent investir dans l'humain"

"Face à la rupture digitale, les banques doivent investir dans l'humain" | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Le syndicat national des banques SNB/CFE-CGC enjoint les banques de forme
Thierry Curty's insight:
La disparition des emplois n'a rien d'une casse sociale, c'est une AVANCEE sociétale. C'est le système qui fait que la perte des emplois engendre de la casse sociale, pas la perte des emplois qui n'est qu'un avantage à tout point de vue. 

Et dans la banque plus qu'ailleurs, ce sont les emplois automatisables, donc sans valeur, qui vont disparaître. Les produits destinés aux riches, eux, seront toujours vendus par des humains. 

La banque "low-cost", on ne peut qu'en rêver lorsqu'on est pauvre. Quel intérêt de préserver la banque à l'ancienne si les produits sont de toute façon au mieux inintéressants, au pire inaccessibles? C'est absurde. 

Bien au contraire, l'avenir est à la banque en ligne et/ou low-cost pour le commun des mortels et comme cela a toujours été le cas, pour celui qui s'extrait de sa condition, il y a des établissements plus haut-de-gamme, avec des produits et services dédiés.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Moins de 10% des emplois risquent d'être détruits par des robots

Moins de 10% des emplois risquent d'être détruits par des robots | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Dans un rapport publié ce jeudi 12 janvier, le Conseil d'orientation pour l'emploi considère que la part des postes qui vont être supprimés par l'automatisation reste restreinte. Mais la majorité des métiers vont néanmoins devoir évoluer.
Thierry Curty's insight:
C'est fou cet aveuglement stupide... c'est incroyable, c'est consternant ! Et ce genre de rapports débiles coûte une fortune en plus. 

 Ce genre de propos est littéralement pathologique. Aller jusqu'à prétendre que jusqu'à présent le le numérique a plutôt crée de l'emploi, sérieusement, il faut vraiment avoir un problème. C'est ce qu'on appelle être dans la négation. Et ce d'autant que ce ne sont précisément pas les emplois les moins qualifiés qui seront atteints le plus. Il est bien plus simple de remplacer un juriste par un robot, ce qu'on sait déjà faire aujourd'hui, qu'un technicien sur réseau d'eau qui remplace les compteurs d'eau. 

 Et le problème de ce genre de rapports absurdes, c'est qu'ils nous coûtent extrêmement chers parce qu'ils empêchent la société d'évoluer, la contraignant à continuer de s'enfoncer jusqu'à la destruction de l'économie.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Combien valent vos données personnelles sur les réseaux sociaux ?

Combien valent vos données personnelles sur les réseaux sociaux ? | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Une extension pour navigateur développée par des chercheurs de l'université de Madrid vous permet de connaître en temps réel les revenus publicitaires générés par votre profil Facebook.
Thierry Curty's insight:
C'est une des raisons pour lesquelles le revenu de base s'impose, parce qu'aujourd'hui tout le monde contribue à la production de richesse et paie des impôts, via la TVA, l'impôt foncier pour les propriétaires, mais aussi de la création de valeur sur internet, qu'il convient de redistribuer. Il n'est pas normal que tout un chacun produise de la valeur et n'en reçoive pas les fruits.

Il est assez curieux de voir que les gens trouvaient normal le versement d'un salaire pour une contribution quelconque à la création de richesse dans une entreprise ou une administration, où elle est moins évidente, mais ne trouve pas normal de percevoir les retombées de ses activités collaboratives. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Nouvelles technologies: vers une société sans emplois?

Nouvelles technologies: vers une société sans emplois? | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Les nouvelles technologies créent elles des emplois ? En cette période chômage important le débat est récurrent. A en croire de nombreux économistes, la
Thierry Curty's insight:
Nous vivons ENFIN la fin du travail, l'objectif plurimillénaire ultime de l'humanité. ...La fin du salaire, ce n'est que du bon, que des avantages ! 

 Non seulement la quatrième révolution industrielle dans laquelle nous entrerons au fil des 5 années qui viennent va détruire des dizaines de millions d'emplois de part le monde, mais la cinquième, qui va arriver dans les 20 prochaines années va détruire ce qui restera. 

 Nous sommes donc bien en phase de destruction créatrice schumpeterienne : la destruction de l'ancien monde, reposant sur le travail, remplacé par la création du nouveau monde, reposant sur l'intelligence collective. 

 Le XIXème siècle a été celui de la puissance avec l'émergence des machines. 

 Le XXème siècle a été celui de la croissance grâce à l'exploitation de la puissance des machines. 

 Le XXIème siècle sera celui de l'intelligence, grâce à l'automatisation des machines.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Elon Musk thinks universal income is answer to automation taking human jobs

Elon Musk thinks universal income is answer to automation taking human jobs | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
According to Elon Musk the future of work is... no work?
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

India 'plans to give every citizen a universal basic income'

India 'plans to give every citizen a universal basic income' | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
India is going to endorse a Universal Basic Income (UBI), according to a leading advocate of the system.   The world’s largest democracy will release a report in January stating that UBI is “basically the way forward,” according to Professor Guy Standing, who has worked on universal income pilot projects in India. If implemented, India would join Finland in providing free money to citizens.
Thierry Curty's insight:
L'Inde songe à abolir la misère avec le RDB
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Pour les seniors, c'est chômage ou travail à long terme

Pour les seniors, c'est chômage ou travail à long terme | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Depuis la réforme de 2010, le taux d’activité des plus de 60 ans augmente ces dernières années, mais le chômage des seniors est en hausse lui aussi, selon une enquête de l'Insee.
Thierry Curty's insight:
Depuis le temps que je raille les imbéciles qui veulent retarder l'âge de la retraite pour faire travailler plus les gens, alors qu'à 60 ans déjà la majorité à de la peine à arriver à la retraite avec un job... absurde. 

Et ça alors que la retraite à 55 ans résoudrait le problème du chômage des vieux, une bonne part du chômage des jeunes, redonnerait un nouveau souffle à l'économie et serait un "partage du travail", simplement, au lieu de travailler systématiquement moins d'heures durant la vie professionnelle pour ceux qui en ont, ils recevraient le surplus d'heures en une seule fois au moment de la retraite. 

http://thierrycurty.fr/la-retraite-a-55-ans-pour-tous/

Travailler 3 heures de moins par semaine toute sa vie... ou recevoir 5 ans de vie en une seule fois avant de commencer sa propre vie dans une activité plus collaborative. Au choix... logique non? 


more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

VIDEO. Au Royaume-Uni, les chômeurs soumis à un régime drastique

VIDEO. Au Royaume-Uni, les chômeurs soumis à un régime drastique | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
France 2 a enquêté sur le système dénoncé par le réalisateur Ken Loach dans son film "Moi, Daniel Blake", auréolé de la Palme d'or au festival de Cannes.
Thierry Curty's insight:
C'est honteux. Tous les six mois, si on veut prolonger cette maigre allocation, il faut travailler un mois GRATUITEMENT. Travailler gratuitement, c'est bel et bien de l'esclavage. Ils ont 2'700'000 personnes de plus au travail, non seulement ce n'est pas tout-à-fait vrai, il y en a beaucoup qui ont simplement renoncé et sont partis vivre dans la famille en campagne et 1"400'000 ont des emplois 0 heure, qui sont ni plus ni moins que des contrats d'esclavage. 

 L'avantage du système, c'est que si on réussit, on gagne hyper bien sa vie. L'inconvénient, c'est que si on ne réussit pas, on crève et ça c'est abject. Le Royaume-Uni c'est simple, si vous n'êtes pas capable de marcher, vous avez intérêt à en baver assez pour être invalide, sinon ce sera la misère jusqu'à la fin de vos jours qui ne mettra d'ailleurs pas long à arriver vu l'espérance de vie des déciles inférieurs. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

The Long-Term Jobs Killer Is Not China. It’s Automation.

The Long-Term Jobs Killer Is Not China. It’s Automation. | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
“Everything we did, you could program a robot to do it.”
Thierry Curty's insight:
Share your insight
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

L'OFCE juge irréaliste l'instauration en France d'un revenu universel

L'OFCE juge irréaliste l'instauration en France d'un revenu universel | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Ce centre de recherche en économie estime à 785 euros par mois, le montant qu'il faudrait verser à chaque Français en âge de travailler pour que le revenu inconditionnel puisse remplacer les minimas sociaux. Avec un coût pour l'État de 480 milliards, la France ne pourrait pas se le permettre.
Thierry Curty's insight:
Mais c'est pas vrai... c'est juste pas vrai. 

 Rien que le fait de réunir les minimas sociaux permettrait une économie de 150 milliards en frais de gestion. Ensuite, il y a tous les minimas sociaux aujourd'hui versés qui y abonderaient. Enfin, la question ne se pose pas si le revenu n'est pas "universel" ou seulement partiellement universel. 

 Moi je propose que le revenu universel porte sur 200€ versés en monnaie locale complémentaire. Tout le monde, riche ou pauvre, perçoit 200€ dans sa monnaie locale et les dépense ainsi localement, de l'argent qui ne peut pas être exporté, qui ne peut pas être soustrait au fisc, qui ne peut pas être dépensé ailleurs que localement. Le reste, environ 600€ max, étant versé sous forme d'impôt négatif, donc proportionnel au revenu. Tout le monde touche, mais si on gagne 10'000€ par mois, on ne touche plus que des centimes. Et là ça devient complètement réaliste. 


 De toute façon il faut bien comprendre que c'est soit ça, soit la faillite et la fin de notre civilisation, c'est vite vu. Pour avancer au XXIème siècle, qui connaîtra la fin de l'emploi salarié, il faut introduire de nouvelles couches économiques productives dans un environnement exploitant l'innovation du capital cognitif par l'intelligence collective dans une économie plus collaborative. 

Pour cela, il faut extraire définitivement du monde du travail autant de gens que possible afin de cesser de dilapider de la ressource dans la stupide et vaine lutte contre le chômage qui nous endette à la vitesse grand V. Le simple fait d'introduire le RDB va stimuler l'activité économique, une activité plus locale, plus proche et accessible essentiellement, plus écologique et porteuse de sens. Mais aussi des activités plus industrielles, en particulier le développement de machines pour l'automation, la cybernétique, qui sont des secteurs à très forte valeur ajoutée. 

Ainsi, on économise la ressource sur la lutte vaine contre le chômage, on exploite mieux la ressource cognitive, on développe plus fortement une industrie à plus forte valeur ajoutée et on relance l'activité économique localisée. La voilà la réalité.

En fait, c'est pire que tout, cette étude parle de "relance économique", ça fait 30 ans qu'on est en relance économique. La dette souveraine, ce n'est que ça, de la relance; Ces gens sont fous, ils vont nous ruiner avec leur hargne à refuser d'évoluer et nous enfoncer encore plus dans ce qui nous détruit depuis des décennies.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Allocations chômage après une démission: Macron précise son projet

Allocations chômage après une démission: Macron précise son projet | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Les salariés misent trop souvent sur la rupture conventionnelle pour quitter leur employeur, au goût du candidat à la présidentielle. Emmanuel Macron veut permettre aux salariés du privé de démissionner tous les cinq ans en touchant une allocation chômage.
Thierry Curty's insight:
On rappellera aux esprits chagrins que la caisse chômage est très fortement bénéficiaire, c'est l'inutile Pôle Emploi, dont le rôle est de faire chier le monde, une fois de plus, qui la grève.

Si on arrêtait de faire chier les chômeurs par tous les moyens, qu'on supprime les dispositifs de contrainte à rechercher du travail, les systèmes de surveillance et consorts, que chacun fasse ce qu'il veut, elle serait bénéficiaire.

 Partant, pour ma part, ça ne suffit pas, puisque la prime est obligatoire, l'allocation devrait être un droit en toute circonstance, sans condition, en cas de perte d'emploi pour une raison ou une autre.

 Avec ce système de 5 ans, ça fait un an que vous êtes en emploi, l'employeur va pouvoir tranquillement vous faire chier encore 4 ans avant que vous ne puissiez démissionner. Il le sait et ne va pas se gêner pour exploiter le délai, on a pas fini d'avoir des suicides. Alors que si l'employeur savait qu'une fois vos droits intégralement rechargés vous pouvez partir à tout moment, ça changerait la donne.

Là encore, une fois de plus, la transition sociétale s'impose et pas simplement de chercher à ce que tout le monde travaille et soit couvert en conséquence à n'importe quel prix, ça ne marchera tout simplement pas !
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Plus fort que Hamon ? Valls propose un "revenu décent" jusqu'à 850 euros

Plus fort que Hamon ? Valls propose un "revenu décent" jusqu'à 850 euros | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
N'hésitant pas à invoquer Mme Bettencourt pour appuyer son discour
Thierry Curty's insight:
C'est un progrès, mais qui repose encore sur la notion de "lien avec le travail". 

Cela dit, je crois que le terme "financement" est impropre, il faut chiffrer la mesure précisément, parce que si le fait même d'augmenter les minimas sociaux les plus bas pour les amener au niveau des plus élevés engendre un surcoût de 30 milliards, l'économie réalisée sur les coûts de gestion des minimas sociaux couvre une très large partie de la somme et la hausse du pouvoir d'achat des bénéficiaires des minimas sociaux les plus bas augmente les rentrées fiscales. 

 Il n'y a donc pas 30 milliards à trouver, mais beaucoup moins. Et il y a fort à parier qu'une telle mesure permettant à certains de ne pas travailler à n'importe quel prix et de se rendre utile à la société, par exemple par le bénévolat, va optimiser la performance du milieu associatif, dont les services représentent déjà aujourd'hui une économie nette de 37 milliards pour l'Etat. 

De plus, un tapis tel que celui-là stimulerait l'initiative individuelle. il faut comprendre que ça représente 1600€ pour un couple, largement de quoi vivre sans se faire de souci. Et donc, très rapidement, dans la foulée, des centaines de milliers d'initiatives verraient le jour. 

 En fait, il n'y a rien à trouver, l'économie trouverait très rapidement son équilibre avec une telle mesure.
more...
No comment yet.