La Transition soc...
Follow
Find
2.9K views | +2 today
 
Rescooped by Thierry Curty from Société
onto La Transition sociétale inéluctable
Scoop.it!

Troisième Révolution Industrielle : 65% des métiers de demain n'existent pas. L'école est-elle prête ?

Troisième Révolution Industrielle : 65% des métiers de demain n'existent pas. L'école est-elle prête ? | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Il y a dix jours vous nous annonciez la fin de l'école en 2045, à partir des travaux de prospective d'un think tank américain. On retourne, par étape, en 2045, mais cette fois l'école ne meurt pas... (Prospective éducative.

Via Grd Lyon-millenaire3
Thierry Curty's insight:

Attention, on ne prédit pas la fin de l'école pour 2045, mais la fin de l'école comme nous la connaissons. Comme l'informatique va changer la donne et fournir une information bien plus conséquente et précise que ce que les capacités cognitives des profs permet, l'école est obligée de disparaître. Mais derrière le terme "école", il faut comprendre l'écolier qui va au collège écouter des profs. La fin de l'école n'est pas la fin de l'instruction, bien au contraire. Et là, je trouve plus un argument précisant cette fin de l'école que sa contradiction.

more...
Mlik Sahib's curator insight, December 2, 2013 7:43 PM

"Au plan technologique, ça existe déjà. Pourquoi attendre si longtemps ?

Une des caractéristiques de ce travail, à mon sens, est qu'il prend en considération la lenteur d'appropriation du changement par l'institution.  Raison pour laquelle les auteurs sont beaucoup plus prudents que ceux qui prédisent la fin de l'école en 2045. Cette fois, selon eux, " la rupture entre réel et virtuel, relève d'un futur hypothétique, certainement beaucoup plus lointain, dans lequel l'accès à l'information serait détaché de toute contrainte physique ". Ils évoquent " des lunettes à réalité augmentée ? Des écrans rétiniens ? Une réalité virtuelle immersive ? " Mais disent-ils, à ce stade (les années 2030-2040), tous les scénarios sont possibles."

Thierry Curty's comment, December 3, 2013 4:39 AM
Attention, on ne prédit pas la fin de l'école pour 2045, mais la fin de l'école comme nous la connaissons. Comme l'informatique va changer la donne et fournir une information bien plus conséquente et précise que ce que les capacités cognitives des profs permet, l'école est obligée de disparaître. Mais derrière le terme "école", il faut comprendre l'écolier qui va au collège écouter des profs. La fin de l'école n'est pas la fin de l'instruction, bien au contraire. Et là, je trouve plus un argument précisant cette fin de l'école que sa contradiction.
Tempo Territorial's curator insight, December 6, 2013 2:48 AM
Voir la carte stratégique http://envisioning.io/education/index.php
La Transition sociétale inéluctable
Le paysan devenu ouvrier à la première révolution industrielle, l'ouvrier devenu autonome à la seconde révolution industrielle, va devenir citoyen acteur du développement de son environnement sociétal avec la troisième révolution industrielle. L'ère de l'économie contributive approche, c'est la transition sociétale, inéluctable.
Curated by Thierry Curty
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Thierry Curty from Le Monde en Chantier
Scoop.it!

Mon site perso...

Mon site perso... | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it

Thierry Curty mon site perso, avec mes propositions politiques et économiques, les accès à mon profil vers Le Cercle Les Echos, mon blog, etc...

more...
kitty de bruin's comment, June 5, 2013 11:50 AM
comme on fait avec les trust et déjà dans les groupes le plus pauvres en bruxelles, et ça marche, le jeu est comment on peut le montrer dansles autres pays?
Thierry Curty's comment, June 5, 2013 12:44 PM
Disons que j'aimerais bien parvenir à le lancer en France. Mais le but, c'est d'exploiter internet pour redonner du pouvoir démocratique au peuple et internet, ça n'a pas de frontières.

...Mais de commencer par la France serait déjà bien. Il faut juste trouver de l'argent. Pour le moment, je suis encore handicapé, j'attends la sécu pour être soigné. Après, j'envisage une tournée de conférences-débat sur la transition sociétale pour faire la promotion du concept.
Essec - Orange : Promo Digital's curator insight, March 23, 1:05 PM

juste pour partager cet article  -sans recherche de positionnement politique de ma part - sur une vision du monde qui sera complètement différente d'aujourd'hui, communautaire : prospective ou idéal? je ne sais pas mais ca fait réfléchir 

Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

"Une jeune génération prête à passer à l'économie de partage"

"Une jeune génération prête à passer à l'économie de partage" | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
En pleine promotion de son dernier ouvrage, intitulé "La nouvelle société du coût marginal zéro" (au éditions "Les liens qui libèrent"), l'économiste Jeremy Rifkin était ce jeudi l'invité exceptionnel d'Olivier Galzi. Entretien.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

VIDEO. Visite dans un collège sans classes

VIDEO. Visite dans un collège sans classes | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
A Bordeaux, un établissement privé teste un collège sans classes pour permettre à chacun d'aller à son rythme.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Transition sociétale : Paul Jorion, l'anthropologue et Bruno Colmant, l'économiste

Transition sociétale : Paul Jorion, l'anthropologue et Bruno Colmant, l'économiste | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
L'un est proche du libéral Milton Friedman. L'autre est un keynésien pur jus. Bruno Colmant a été formé à la business school de Solvay. Paul Jorion est venu à l'économie via l'anthropologie et une étude sur une île de pêcheurs bretons. Ils ont accepté d'écrire ensemble un livre de dialogue, à l'initiative réjouissante de notre confrère de L'Echo, Marc Lambrechts. Ils sont d'accord sur une chose : il faut "penser l'économie autrement". C'est justement le titre de leur ouvrage.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

"Il n'existe pas de solution magique pour résoudre la crise de l'emploi" selon la Banque mondiale

"Il n'existe pas de solution magique pour résoudre la crise de l'emploi" selon la Banque mondiale | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
La planète fait face à une crise de l'emploi généralisée qui menace les perspectives de relance de la croissance, a prévenu la Banque mondiale, mardi 9 septembre. Elle ne voit aucun remède miracle.
Thierry Curty's insight:

A noter que Jim Young Kim ne dit rien de plus aujourd'hui que ce que je dis depuis tant d'années : http://transition-societale.thierrycurty.fr

 

Mais voilà, avoir raison depuis longtemps, posséder la solution, ne suffit pas...

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

SUISSE : Le Conseil fédéral rejette l’initiative populaire « Pour un revenu de base inconditionnel »

Le Conseil fédéral s’oppose à l’initiative populaire « Pour un revenu de base inconditionnel » et a approuvé un message en ce sens à l’intention du Parlement. Il estime que l’introduction d’un revenu de base inconditionnel aurait des conséquences négatives, notamment sur l’ordre économique, le système de sécurité sociale et la cohésion de la société en Suisse. Le financement d’un tel revenu entraînerait en particulier une hausse considérable de la charge fiscale. C’est pourquoi le Conseil fédéral rejette l’initiative sans proposer de contre-projet direct ou indirect.
Thierry Curty's insight:

Des arguties pour le moins fumeuses...

 

Ce n'est même pas qu'ils s'opposeraient à la somme délirante que les référendaires proposent (2'500 Chf, l'équivalent du SMIC rapporté au pouvoir d'achat), non, c'est bien à l'idée même qu'ils s'opposent...sur la base d'une prétendue mise en péril du contrat social (un contrat, c'est fait pour être résilié, au passage), ce qui n'est pour le moins pas étonnant du tout mais très décevant!

Ca ne remet pas en cause le référendum qui aura lieu tout-de-même si le Conseil National le valide. 

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Le chômage poursuit son inexorable progression

Le chômage poursuit son inexorable progression | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Le chômage établit un nouveau record en juillet avec 3,424 millions de demandeurs d'emploi, soit une augmentation de 0,8 % sur un mois.
Thierry Curty's insight:

"Inexorable", c'est le mot! Moi j'utilise "inéluctable" pour qualifier la disparition du travail. Mais si la disparition du travail est inéluctable, c'est bien parce que la hausse du chômage est inexorable. 

La transition sociétale est bel et bien INELUCTABLE!

 

http://transition-societale.thierrycurty.fr

more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Curty from Inventive, innovation & creativity sourcing
Scoop.it!

Intrapreneurs : une piste féconde

Intrapreneurs : une piste féconde | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it

Le changement progressif de civilisation qui se déroule sous nos yeux, le développement de différentes formes salariales sont des faits d'importance. À la montée inexorable du salariat vient se cumuler la notion confidentielle d'intrapreneuriat qui pourrait être une piste féconde.


Via Stéphanie Medeiros, Lockall, Inventive.fr
more...
Stéphanie Medeiros's curator insight, August 25, 2:35 AM

Article très intéressant sur l'intrapreneur ou comment favoriser les innovations !

Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

L’industrie de la petite reine en petite forme à cause du changement de comportement des consommateurs

L’industrie de la petite reine en petite forme à cause du changement de comportement des consommateurs | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Trois millions de vélos neufs vendus par an, 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires, 12 000 emplois directs, 20 000 si l’on ajoute le tourisme et les vélos en libre service. L’industrie française du vélo "se porte bien, mais elle pourrait aller mieux", indique le Conseil national des professions du cycle (CNPC), qui rassemble une trentaine de fabricants, parmi lesquels Michelin, Abus ou Zefal. "En 2012, les ventes ont reculé", reconnaît Jérôme Valentin, l’un des vice-présidents du CNPC, directeur général de l'organisation professionnelle Cycleurope. "Les chiffres ne correspondent pas avec l’essor des déplacements à vélo, que l’on peut constater dans la rue", admet-il.
Thierry Curty's insight:

Nous avons là un magnifique exemple démonstratif de la fin du travail avec les changements de comportements. 

La fin de l'obsolescence programmée, la réparation des objets au lieu de les remplacer...c'est autant d'emplois en moins. 

Autrement dit, transition sociétale, écologique et énergétique vont de pair avec  l'acceptation de la fin du travail et l'adaptation du modèle  socio-économique. 

La transition sociétale est inéluctable!

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

CHINE - Un restaurant où serveurs et cuisiniers sont des robots

CHINE - Un restaurant où serveurs et cuisiniers sont des robots | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
"Les robots ne tombent pas malades, ils ne réclament pas de vacances ni de jours de congés", s'enthousiasme le patron du restaurant.
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Curty from Science-fiction & innovation
Scoop.it!

Les robots pourraient financer une allocation universelle

Selon l'anthropologue Paul Jorion, le progrès technique n'est plus capable de créer de nouveaux emplois. Pour assurer à tous un revenu en dépit du manque d'emploi, les rentes issues des gains de productivité pourraient financer un revenu de base plutôt que d'aller dans les dividendes des actionnaires.

 

 


Via Jean-Philippe BOCQUENET, Lockall
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Curty from Société
Scoop.it!

Robotisation du travail : jusqu’où l’Homme est-il prêt à "s’augmenter" sans perdre son emploi ?

Robotisation du travail : jusqu’où l’Homme est-il prêt à "s’augmenter" sans perdre son emploi ? | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Et si les robots détruisaient finalement plus d’emplois qu’ils n’en créaient ? C’est la question posée par la BBC, alors que le Royaume-Uni révèle fin juin sa stratégie « robotique » qui vise à transformer les projections d’experts en un marché bien réel, estimé à plusieurs milliers de milliards de livres.

Via LaboDMutations, Société Française de Prospective, Grd Lyon-millenaire3
more...
Thierry Curty's comment, August 5, 2:15 AM
Comme quoi l'homme est prêt à toutes les éventualités pour rester esclave et malheureux....
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

La transition sociétale est inéluctable | Thierry Curty

La transition sociétale est inéluctable | Thierry Curty | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it

« Le Féodalisme aura vécu jusqu’à l’émergence du Capitalisme dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, à la Révolution Industrielle. Nous avons là une nouvelle transition sociétale, pas la première, pas la dernière !

Le paradigme sociétal s’inverse radicalement. Alors que le féodalisme concentre une fraction infinitésimale de la population qui bénéficie de tous les avantages, entourée des masses non propriétaires qui l’entretiennent grâce à de subtiles ponctions nécessairement abusives, avec le Capitalisme ce sont les plus riches qui entourent les masses dans le but de bénéficier de leur production et ce sont les masses qui tentent de ponctionner les riches pour leur soustraire autant que possible d’avantages que les riches concèdent en faisant tout pour que ça ne soit pas plus que nécessaire.

 

Un système moins inéquitable avec le Capitalisme

Le système est moins inéquitable. Ceux qui détiennent la richesse et le pouvoir sont toujours à même de refuser des avantages, mais les masses sont en droit de leur refuser leur production. Une production sans commune mesure avec celle du féodalisme grâce à la Révolution Industrielle de la vapeur qui a apporté des machines d’une puissance jamais égalée. Un paysan sous le féodalisme nourrissait trois personnes, après la Révolution Industrielle il en nourrit 12. Un mineur extrait tout seul l’équivalent du minerai d’au moins 5 personnes. Cette augmentation de la capacité de production individuelle sans précédent dans l’histoire permet une création de richesse de plus en plus rapide. Alors que l’Antiquité aura vécu plusieurs millénaires, que le Moyen-Âge aura vécu 1000 ans, le paysan devenu ouvrier salarié évoluera en un siècle plus que durant tous ces millénaires de soumission à un pouvoir total et absolu. »

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Quelles pédagogies alternatives sont enseignées en France ?

Quelles pédagogies alternatives sont enseignées en France ? | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Bien que minoritaires, des établissements proposant des pédagogies plus tournées vers l'individu existent en France aussi bien dans l'enseignement privé que dans le public.
Thierry Curty's insight:

Rien de mirobolant...mais ça démontre qu'on peut faire autre chose et qu'il n'existe pas que le modèle de base de l'éducation nationale et que même au sein de l'EN plusieurs modèles coexistent et fonctionnent.

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Virgin offre des congés illimités à ses salariés

Virgin offre des congés illimités à ses salariés | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Le patron du groupe britannique déclare dans son dernier livre avoir introduit, au profit des salariés des sociétés mères américaines et britanniques, une politique déjà adoptée par Netflix. Elle permet aux employés de s'absenter quand et aussi longtemps qu'ils le souhaitent.
Thierry Curty's insight:

C'était déjà le cas au siège social de Microsoft dans les années 80 où les salariés travaillaient sur des projets dont les conditions de réalisation étaient pré-déterminées (date butoir, transferts de compétences, etc...). Ils avaient à disposition tous les moyens structurels de l'entreprise à laquelle ils pouvaient accéder jour et nuit. 

Celui qui ne voulait pas venir travailler ne venait pas, tout simplement, peu importe, du moment qu'aux dates butoir sur l'état d'avancement du projet les étapes étaient réalisées correctement, point barre.

Chez nous, c'est ILLEGAL! Nous avons des horaires, fixés par la loi, avec des pauses d'une durée définie prévues à des intervalles précis. 

Celui qui donnerait des congés illimités à ses employés pourrait se voir condamner pour gestion déloyale. Si c'est envers des proches, de l'abus de bien social, voir du détournement de fonds si le salarié a d'autres activités durant son congé. 

C'est bien simple, si chez Virgin, Netflix, Microsoft, Google, Apple, Yahoo, IBM, etc...etc...etc... vous avez traditionnellement une caféteria libre-service gratuite où vous pouvez vous restaurer, par un plat chaud, un sandwich, un café...en France, c'est INTERDIT! C'est un avantage en nature qu'il faut ajouter sur le salaire.

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Pas de devoirs et de leçons à l'école et de meilleurs résultats

Pas de devoirs et de leçons à l'école et de meilleurs résultats | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Avec les coupes dans les programmes d’aide aux devoirs, de plus en plus d’écoles primaires se questionnent sur la pertinence de donner des travaux à faire après la classe. À l’école de la Passerelle, à Asbestos, la question est réglée depuis quatre ans déjà : les élèves n’ont pas de devoirs
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Alfred Sauvy, le visionnaire...

Alfred Sauvy, le visionnaire... | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it

"Sauvy croyait à la force du progrès technique et de l'innovation pour améliorer le bien-être de l'humanité. Dans les années 30, alors que, jeune conseiller, il accompagne un ministre des Travaux publics sur un chantier, celui-ci s'exclame : "Monsieur Sauvy, tout cela est admirable, mais imaginez le nombre d'emplois qu'on pourrait créer si au lieu de pelleteuses ces hommes avaient des pelles !" Et l'insolent Sauvy de répondre: "Vous avez raison, monsieur le ministre, et si au lieu de pelles ils avaient des cuillères!""

Thierry Curty's insight:

Il ne faut pas interpréter les dires de Sauvy comme étant opposé à la réduction du temps de travail, bien au contraire, il était favorable à tout ce qui pouvait améliorer la condition humaine. 

Ce sont les bases sur lesquelles les réductions successives du temps de travail qui faisaient l'objet de sa critique. Une absurdité économique. 

Non, on ne peut pas travailler moins pour gagner plus en produisant autant. Réduire le temps de travail,  on peut, mais en acceptant les conséquences. 

Et si Sauvy avait connu les RTT, il aurait explosé, tant ils sont incroyablement absurdes et ont produit comme principal effet néfaste, outre des vacances inopinées à tout moment de l'année (en mai, la France s'arrête littéralement), du surendettement!

On profite des RTT pour dépenser et la courbe de l'endettement personnel colle pile-poil à l'évolution des 35 heures....

 

Une succession d'erreurs que la nation pouvait se permettre grâce à la formidable richesse qu'elle produisait alors et qu'elle importait de ses colonies. Mais aujourd'hui, alors qu'elle n'en a plus les moyens depuis 40 ans...contre toute attente, elle persiste, finançant ses délires à crédit, aussi incroyable que cela puisse paraître.

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

USA : là aussi la transition sociétale est inéluctable! Malgré l'esbrouffe du beau sourire d'Obama, le fossé riches pauvres s'est très profondément creusé

USA : là aussi la transition sociétale est inéluctable! Malgré l'esbrouffe du beau sourire d'Obama, le fossé riches pauvres s'est très profondément creusé | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Le revenu médian des ménages américains a nettement reculé entre 2010 et 2013 malgré la fin de la récession, montrant que l'écart s’est encore creusé entre riches et moins riches, selon une enquête de la Banque centrale américaine (Fed) publiée jeudi.
Thierry Curty's insight:

Obama a beau se vanter d'une prétendue croissance grâce à sa vision court-termiste consistant à surexploiter la fantastique ressource naturelle du sous-sol américain au détriment de la population comme de l'environnement...la réalité fait tout-de-même son chemin. 

Les USA n'ont pas crée un seul emploi depuis au moins 10 ans. Malgré la reprise et la prétendue baisse du chômage, ils ont aujourd'hui 1.7 millions de travailleurs en moins qu'avant 2008 et ce alors que la population américaine a augmenté de plusieurs millions d'âmes depuis. 

Jamais les Etats-Unis n'ont eu à donner autant de bons alimentaires. Jamais autant de familles ont bénéficié de l'EITC (Earned Income Tax Credit, une forme d'impôt négatif très insuffisant pour vivre), n'ayant que cela pour survivre. 

 

Les USA démontrent que le problème se pose pour tous les pays développés, qui ont atteint aujourd'hui leur optimum de développement avec le système consumériste, avec pour conséquence une répartition de la richesse qui ne fonctionne plus. Les riches s'enrichissent en raison des salaires sur lesquels repose la répartition de richesse qui ne sont plus versés et vont directement dans leur poche. Les pauvres, qui sont le pilier de la consommation et donc de la fortune des riches, s'appauvrissent et sortent progressivement du circuit économique, menant à terme à l'effondrement économique. 

Il est URGENT et INDISPENSABLE de STOPPER la DERIVE par une NOUVELLE REPARTITION DE LA RICHESSE répondant aux nouveaux paradigmes que l'économie de la troisième révolution industrielle nous impose. 

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Vendeur à l’ère digitale: un métier en voie de disparition? (1/5)

Vendeur à l’ère digitale: un métier en voie de disparition? (1/5) | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Le vendeur en magasin, dernier médiateur physiquement présent entre une marque et son client, voit sa place remise en question par l’essor des ventes en lignes. Cet acteur-clé de la distribution personnifie certains des plus grands défis que le e-commerce pose au commerce traditionnel. A commencer par son existence même.
Thierry Curty's insight:

La situation sera positive encore quelques temps. C'est le rôle du vendeur qui d'abord changer, en accompagnant le client vers les nouveaux modes de distribution. 

Puis, par la suite, l'emploi dans le secteur de la distribution va tout simplement s'effondrer. 

En commandant en ligne, on achète à des magasins dont les rayons sont remplis par des robots, dont les stocks sont gérés automatiquement et dont le cheminement logistique de la commande, de son enregistrement à son expédition sont entièrement automatisés depuis déjà très longtemps. 

more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Curty from Inventive, innovation & creativity sourcing
Scoop.it!

La production industrielle par impression 3D presque sans intervention humaine par soudage ultrasonique

La production industrielle par impression 3D presque sans intervention humaine par soudage ultrasonique | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it

L'utilisation du soudage par ultrasons de métaux est bien connue des industriels. Le procédé pourrait prendre un coup de jeune avec la technique d'impression 3D basée sur les ultrasons développée par Fabrisonic, une entreprise américaine créée en 2011.


Via Inventive.fr
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Et si des robots remplaçaient tous les travailleurs?

Et si des robots remplaçaient tous les travailleurs? | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Remplacer la quasi totalité des travailleurs par des robots, pour gagner en productivité? Cette idée japonaise pose de multiples questions. par François Leclerc @fdleclerc
Thierry Curty's insight:

L'idée fait son chemin, mais....il y a encore du boulot!

De lire ceci dans cet article est consternant et relève d'une incapacité chronique à envisager l'avenir : 

"À moins de considérer que le monde entier sera devenu rentier sur la base d'une redistribution du capital et du patrimoine, ou plutôt
que soit adoptée le principe d'une allocation universelle. D'un certain point de vue, les deux ne seraient pas incompatibles, sauf qu'un tel revenu d'existence devrait s'accompagner d'un élargissement des biens communs et de la fin du régime de la propriété privée au profit de
l'appropriation et de la gestion collective."

Ca, c'est du très grand n'importe quoi! Il n'y a strictement aucune différence entre un système qui rémunère tout le monde et celui où chacun perçoit un salaire. C'est juste le mode de collecte qui change. Au lieu de taxer les salaires, on taxe la production de richesse, point. Il n'y a pas de quelconque notion de fin de la propriété privée ou de gestion collective là-dedans. Une usine produit avec des employés, la répartition de la création de richesse se fait par les salaires et les taxes sur les salaires. Elle produit par des robots, c'est la production de richesse qui est taxée via l'impôt, point barre. Qu'est-ce que l'auteur de l'article ne comprend pas là-dedans? 

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Alain Supiot et l'Etat social

Alain Supiot et l'Etat social | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
"Monument en péril" ou "projet d'avenir", l'Etat social est la grande invention institutionnelle née du précédent choc technologique qu'a été la Révolution industrielle. Alain Supiot, professeur au Collège de France, le replace dans le contexte de la mondialisation, avec les nouvelles formes de relations au travail et de solidarités.
Derniers jours de l'exposition L'économie, krach, Boom, Mue ? à la Cité des sciences présentée jusqu'au 5 janvier 2014 à la Cité des sciences et de l'industrie.
Thierry Curty's insight:

A entendre et réentendre..."on accepte l'aliénation de l'individu au travail en échange d'une vie plus confortable"...

Le Pr Supiot et la transition sociétale, une merveille, un délice d'un homme -trop-rare. 

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Quand les robots boostent l'agriculture durable

Quand les robots boostent l'agriculture durable | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it

"Et si les robots donnaient un second souffle à l’agriculture durable? Souvent assimilé à une activité très contraignante et peu rémunératrice, le métier de paysan ne fait pas vibrer les foules. La robotique va peut-être changer la donne. "

Thierry Curty's insight:

Eeeeh non, l'agriculture durable ne créera pas d'emplois, contrairement à ce qu'affirment ses soutiens. 

Et c'est tant mieux, parce qu'il faut singulièrement manquer d'empathie pour souhaiter aux gens d'avoir ce genre de travail, pénible, mal rémunéré, fastidieux, douloureux.....

 

Certaines productions agricoles vont se relocaliser....mais non seulement ça ne créera pas non plus d'emplois, mais ça va en détruire. Parce que qui dit relocalisation, dit logistique en moins. Moins de camions moins d'entrepôts intermédiaires avec leurs caristes...

 

La transition sociétale est inéluctable!

more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Curty from La Fabrique Spinoza, think tank du bonheur citoyen
Scoop.it!

Travailler moins rend-il vraiment plus heureux ?

Travailler moins rend-il vraiment plus heureux ? | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it

Le milliardaire Carlos Slim a récemment proposé de ne travailler plus que 3 jours par semaine. Jouir de 100 RTT par an vous rendrait-il plus heureux dans votre vie? Pas sûr.


Via la Fabrique Spinoza
Thierry Curty's insight:

Moi, je vois ce genre d'articles obscurantistes (et des pensées comme celle de Larrouturou) comme le baroud d'honneur du travail. 

Le nombre d'heures travaillées par des humains en proportion de la création de richesse ne cesse de diminuer depuis 40 ans...et c'est tant mieux et ça va heureusement s'accélérer. Le travail est une punition, une misère, et de s'y accrocher, une schizophrénie. 

Non, la société va vers la fin du travail et c'est dans cet esprit que Carlos Slim a prononcé son discours. C'est en attendant que l'outil de production comme administratif puisse se passer totalement de l'être humain. 

Débarrasser la société du travail, c'est rendre le cerveau humain libre pour être exploité afin de faire contribuer chacun au développement sociétal. Le travail n'apporte aucun épanouissement, aucun avantage. Il n'est surtout pas plus porteur de création de richesse que fait par des machines. Alors qu'il est acté que la transversalisation des connaissances et des pouvoirs est une vraie valeur. L'homme est un outil, pas une machine. De le faire travailler comme une machine, c'est de l'esclavage si une machine peut le remplacer. 

Une société débarrassée du travail, c'est une société dans laquelle ceux qui ne travaillent plus peuvent apporter leur contribution au fonctionnement de l'Etat. Toutes les crèches deviennent associatives, ce sont des associations qui entretiennent les espaces verts et des organismes divers permettent à tout un chacun de donner son avis via des votes, comme une e-petition ou des paiements, comme le crowdfunding. 

Une société débarrassée du travail, c'est une société qui produit non seulement la même richesse puisqu'elle est produite par des machines, mais à laquelle vient s'ajouter la richesse produite par ceux qui ne travaillant plus ont le temps de se préoccuper des initiatives individuelles. Un système constitué non plus de grandes entités telles que celles de la seconde révolution industrielle du XXème siècle, mais d'une infinité d'initiatives individuelles interagissantes, presque une par individu sans travail, mais non pas désoeuvré pour autant. 

Combien de fois m'a-t-on rétorqué : "mais si on ne travaille plus, que va-t-on devenir"? 

C'est absurde! Ca l'est au moins autant que d'exploiter un individu pour prendre la place d'une machine en le faisant travailler comme un robot plutôt que d'exploiter ses capacités cognitives qui ont explosé au cours du XXème siècle. 

Aujourd'hui, l'individu moyen est d'ores-et-déjà un parasite qui vit aux crochets de l'organisme qui le salarie en prenant la place d'un pauvre robot privé de travail à cause de lui. Et ce parasite-robot humain, abruti par son travail, ne va plus viser qu'à corrompre son esprit, durant son temps libre, en absorbant toutes les rumeurs, toutes les croyances, tous les populismes, qui circulent sur le net, le rendant inepte (autant le net que lui-même d'ailleurs) au passage. 

Alors que les capacités de chacun sont là, il suffit de les libérer. Mais non, ce qui compte, c'est de trouver le moyen de travailler!

C'est bel et bien de l'obscurantisme religieux. C'est l'obscurantisme de la religion travail. 

Spinoza aurait apprécié!

more...
Thierry Curty's comment, August 5, 3:03 AM
Moi, je vois ce genre d'articles obscurantistes (et des pensées comme celle de Larrouturou) comme le baroud d'honneur du travail.

Le nombre d'heures travaillées par des humains en proportion de la création de richesse ne cesse de diminuer depuis 40 ans...et c'est tant mieux et ça va heureusement s'accélérer. Le travail est une punition, une misère, et de s'y accrocher, une schizophrénie.

Non, la société va vers la fin du travail et c'est dans cet esprit que Carlos Slim a prononcé son discours. C'est en attendant que l'outil de production comme administratif puisse se passer totalement de l'être humain.

Débarrasser la société du travail, c'est rendre le cerveau humain libre pour être exploité afin de faire contribuer chacun au développement sociétal. Le travail n'apporte aucun épanouissement, aucun avantage. Il n'est surtout pas plus porteur de création de richesse que fait par des machines. Alors qu'il est acté que la transversalisation des connaissances et des pouvoirs est une vraie valeur. L'homme est un outil, pas une machine. De le faire travailler comme une machine, c'est de l'esclavage si une machine peut le remplacer.

Une société débarrassée du travail, c'est une société dans laquelle ceux qui ne travaillent plus peuvent apporter leur contribution au fonctionnement de l'Etat. Toutes les crèches deviennent associatives, ce sont des associations qui entretiennent les espaces verts et des organismes divers permettent à tout un chacun de donner son avis via des votes, comme une e-petition ou des paiements, comme le crowdfunding.

Une société débarrassée du travail, c'est une société qui produit non seulement la même richesse puisqu'elle est produite par des machines, mais à laquelle vient s'ajouter la richesse produite par ceux qui ne travaillant plus ont le temps de se préoccuper des initiatives individuelles. Un système constitué non plus de grandes entités telles que celles de la seconde révolution industrielle du XXème siècle, mais d'une infinité d'initiatives individuelles interagissantes, presque une par individu sans travail, mais non pas désoeuvré pour autant.

Combien de fois m'a-t-on rétorqué : "mais si on ne travaille plus, que va-t-on devenir"?

C'est absurde! Ca l'est au moins autant que d'exploiter un individu pour prendre la place d'une machine en le faisant travailler comme un robot plutôt que d'exploiter ses capacités cognitives qui ont explosé au cours du XXème siècle.

Aujourd'hui, l'individu moyen est d'ores-et-déjà un parasite qui vit aux crochets de l'organisme qui le salarie en prenant la place d'un pauvre robot privé de travail à cause de lui. Et ce parasite-robot humain, abruti par son travail, ne va plus viser qu'à corrompre son esprit, durant son temps libre, en absorbant toutes les rumeurs, toutes les croyances, tous les populismes, qui circulent sur le net, le rendant inepte (autant le net que lui-même d'ailleurs) au passage.

Alors que les capacités de chacun sont là, il suffit de les libérer. Mais non, ce qui compte, c'est de trouver le moyen de travailler!

C'est bel et bien de l'obscurantisme religieux. C'est l'obscurantisme de la religion travail.

Spinoza aurait apprécié!
Grd Lyon-millenaire3's comment, August 5, 4:35 AM
Il ya peut-etre uen définition du travail à revoir....
Thierry Curty's comment, August 5, 5:11 AM
L'emploi salarié a des activités productives matérielles basiques, tout simplement.

Il y aura "toujours" (je mets toujours entre guillemets, parce que ce sera le cas au cours de ce siècle, avant la quatrième révolution industrielle philosophique du XXIIème siècle xD) des professions libérales, des techniciens, des experts de tout poil, des artistes, des artisans manuels. Mais ils n'ont pas un travail de production basique. Ils sont en réalité fournisseurs de prestations de service. Un technicien répare ou gère un parc de machines, un cadre...encadre...

L'étymologie du mot "travail" nous exprime que seul travaille celui qui fabrique, de la nourriture dans les champs, du bois de chauffage ou du papier ou des machines pour travailler.

Albert Jacquard proposait de remplacer le travail par des "activités", rémunérées ou non. Et il est vrai qu'il est acceptable de soutenir qu'un médecin ou un notaire ne travaillent pas, ils ont des activités professionnelles rémunérées.

De même, un individu qui aurait été ouvrier dans une autre vie n'est pas désoeuvré s'il ne travaille plus mais fournit des prestations collaboratives à visée de développement sociétal dans une société contributive?
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

100.000 destructions de postes dans le secteur privé en 2013

100.000 destructions de postes dans le secteur privé en 2013 | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
En moyenne en 2013, les entreprises du secteur privé ont employé 17,8 millions de salariés, soit 0,6% de moins que l'année précédente, selon l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale.
Thierry Curty's insight:

 Excellent, on avance, on avance. 

De plus l'article est intéressant, parce qu'il relève bien le changement d'économie. Les emplois de mauvaise qualité disparaissent en masse et les emplois de haute qualité progressent nettement. 

Ca confirme mes dires consistant à dire que d'ici les vingt prochaines années plus grand-monde ne travaillera.

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Le revenu universel est en marche

Le revenu universel est en marche | La Transition sociétale inéluctable | Scoop.it
Est-ce l'approche de l'anniversaire de la Déclaration des droits de l'homme d'août 1789 qui fait émerger le revenu universel ?
Thierry Curty's insight:

Dans un monde où le travail disparaît, c'est la seule et unique voie possible. La répartition de richesse se faisant par le salaire, s'il n'y a plus de travail, il n'y a plus de salaire, donc plus de répartition de richesse. Et c'est pour cette raison que les riches sont de plus en plus riches et que les pauvres n'évoluent plus. Comme la production de richesse, elle, est toujours là, mais plus répartie, elle va directement dans la poche des riches. L'Etat, lui, compense par le système social...à crédit, puisqu'il n'encaisse plus les charges sociales qui sont calculées sur les salaires...puisqu'il n'y a plus de salaires. 

A terme, l'Etat ne pourra plus assumer la charge, les pauvres vont alors s'appauvrir considérablement et l'économie va tout simplement s'arrêter. 

De supprimer le travail, en tous cas pour les emplois de mauvaise qualité, qui représentent l'essentiel du volume, représenterait déjà au bas mot 80 milliards d'Euros d'économies annuelles pour la Sécu. 

Ensuite, comme le disait Lionel Stoléru lors de l'introduction de l'impôt négatif, que je soutiens en solution au RDB : 

« il faut y voir le moyen de supprimer et de simplifier toute une série de programmes sociaux actuels, et par conséquent, de faire des économies de gestion administrative ».

Par exemple, première démarche possible, l'abolition du RSA. Toutes les structures s'y rapportant sont démontées, les fonctionnaires réorientés vers les autres services dans lesquels les départs naturels ne sont pas compensés. Deuxième démarche possible, élever l'impôt négatif du taux du RSA à celui des rentes d'invalidité et supprimer la rente d'invalide, tout le monde touche au minimum 790€. Troisième étape, on raccourcit le chômage à 6 mois maximum et ensuite tout le monde perçoit 790€. 

Ca semble peu, mais c'est par personne, pondéré du quotient familial. 

http://thierrycurty.fr/limpot-negatif-en-solution/

more...
No comment yet.