La Stratégie Océan Bleu
31 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by HIRECHE AISSA
Scoop.it!

Conférence : Stratégie Océan Bleu : créer de nouveaux marchés mettant la concurence hors-jeu. - YouTube

La stratégie « Océan bleu » consiste à explorer de nouveaux marchés, là où il n'existe pas de concurrence. En étudiant la demande, les entreprises créent des...
more...
No comment yet.
Scooped by HIRECHE AISSA
Scoop.it!

La stratégie océan bleu (stratégie marketing) - YouTube

Plein de surprises pour vous ici : http://www.StrategeMarketing.com Créer un espace sans compétition ? C'est possible. Voici comment créer de nouveaux espace...
more...
No comment yet.
Scooped by HIRECHE AISSA
Scoop.it!

La Stratégie Océan Bleu à la portée de tous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

auteur: Aissa HIRECHEannée : 2011maision d'édition: Editions universitaires européennes

Compte rendu du Livre

 

 

La Stratégie Océan Bleuà la portée de tous

Par Aïssa Hireche, Editions Universitaires Européennes, 2011, 116 pages

ISBN-13: 978-613-1-58861-7

Compte rendu par Boualem Aliouat

Professeur des Universités, Université de Nice Sophia Antipolis

 

Aïssa Hireche est un auteur atypique, Professeur des Universités certes, mais aussi un acteur qui a été appelé à de hautes fonctions gouvernementales, et qui par ce biais a exercé des fonctions décisionnelles éminemment stratégiques. Son expérience lui a permis de développer une philosophie très proche de celle qu’il analyse dans son ouvrage. Une philosophie basée sur le volontarisme contraint, l’intention construite in situ et la rupture d’avec tout ce que l’entendement nous apprend.

La stratégie implique-t-elle forcément un champ conflictuel ? A cette question, les tenants de la Market Based View répondent

positivement. On pourrait même affirmer sans conteste que les approches fondées sur les ressources, les compétences, les connaissances et les capacités dynamiques n’ont pas franchement remis en cause ce paradigme du « champ de bataille » imposée par la pensée stratégique depuis des siècles. C’est précisément ce qui anime les théoriciens de la Stratégie Océan Bleu, revisitant l’audace conceptuelle de la « Strategic intent » et reléguant à l’histoire passée les déterminismes stratégiques longtemps considérés comme normatifs. Au contraire le volontarisme est ici mis en exergue, non comme un comportement stratégique atypique, mais une norme nouvelle pour des entreprises challengers. Les nouveaux espaces de la Stratégie Océan Bleu, que développent dans un ouvrage remarquable W. Chan Kim et Renée Mauborgne du Blue Ocean Strategy Institute de l’INSEAD a marqué les esprits tant au niveau académique qu’à celui des praticiens du management et des entrepreneurs en quête d’actions et de performances nouvelles. Les plus belles réussites stratégiques de ces 15 dernières années (Apple, Ikea, Nintendo, Body Shop, Swatch, E-Bay, Google, le Cirque du Soleil,...) offrent à ces auteurs une opportunité inexplorée d’opposer à l’univers concurrentiel saturé (l’océan rouge – sanglant), de nouveaux espaces de développement par une remise en cause systématique de sa propre vision du marché et son positionnement sur ce marché. A l’affrontement concurrentiel, ces auteurs proposent une méthodologie d’évitement, de création de marchés nouveaux non contestés et de double domination (l’océan bleu). Le paradigme de la création de valeur au profit du client prend ici tout son sens lorsque l’entreprise ne s’enferre pas dans une logique univoque de coûts. L’objectif est d’apporter une augmentation de valeur effective au client en répondant à ses attentes essentielles,mais aussi de réduire les coûts

de l’entreprise aux fonctions essentielles.

Les auteurs proposaient une méthode et des outils structurants de visualisation du positionnement de l’entreprise, d’exploration de pistes susceptibles de conduire à la construction d’un «océan bleu» et de positionnement innovant et décalé de l’offre globale du secteur. Cette schématique offraient une dialectique nouvelle où se conjuguent avec harmonie les coûts, la valeur et l’innovation utile (cf. Les courbes de valeur de Kinderhotels, du Cirque du Soleil et «Les trois Bras» évoquées dans l’ouvrage).

Aïssa Hireche, en marge de l’inspiration néo-institutionnelle sociologique de P. DiMaggio et W. Powell, s’emploie à son tour à jeter un regard didactique sur ces stratégies « océan bleu » avec l’expérience et la sensibilité qui lui propre. Les modes de développement en situation d’intensité concurrentielle ne sont plus aussi aisés pour les entreprises qu’ils ne l’étaient en raison des difficultés majeures à découvrir de nouvelles opportunités de croissance. Il rappelle que parmi les produits les plus vendus actuellement, et qui bénéficient d’une large acceptation de la part de consommateurs, certains n’ont été ni conçus ni lancés à l’aide de stratégies connues. Que ce soit l’Iphone, la Wii, ou l’Ipad, pour ne citer que ceux-là, tous ont été créés, développés et lancés sur le marché

selon la Stratégie Océan Bleu. Et il est tout aussi étonnant de remarquer que les entreprises qui ont opté pour cette stratégie sont généralement leaders, chacune de un marché qu’elle s’est employée à

bâtir.

L’auteur rappelle que la stratégie telle qu’elle est enseignée dans les universités et déclinée par les bureaux de consulting sous formes de cycles de formation, concerne essentiellement les leaders sur leur marché avec des marges de manoeuvres relativement confortables et qui souvent neutralisent

les marchés et les actions stratégiques possibles. Cette approche n’a cependant pas de débouchés sérieux pour les outsiders ou les challengers. Pourtant, comme le rappelle Aïssa Hireche, dans la réalité, nombreuses sont les entreprises qui ont su et pu arracher à d’autres, la position de chef de file de leur marché. Il en est même qui ont bataillé dur pour arriver à sortir du lot et prendre le commandement de leur secteur ou de leur marché, devant un nombre impressionnant de concurrents aussi puissants et ardus les uns que les autres. Et contrairement à ce qui s’enseigne en stratégie

depuis le modèle de Harvard à nos jours, la Stratégie Océan Bleu ne nous apprend pas à vaincre nos concurrents. Elle ne nous montre ni comment être un «guerrier » valeureux qui se défait de ses ennemis sur le champ de bataille, ni comment cultiver, dans notre jardin de capacités organisationnelles, des ressources stratégiques capables de nous procurer, grâce à leurs caractéristiques particulières, l’ascendant sur nos concurrents. La Stratégie Océan Bleu nous donne plutôt les moyens d’éviter nos concurrents. De ne pas les affronter.

Elle nous dévoile qu’il n’est point nécessaire de vous «battre» pour vaincre nos concurrents parce que la meilleure manière d’écraser ces concurrents c’est de s’en détourner, c’est-à-dire de les ignorer.

Elle n’est pas pour autant une stratégie d’évitement parce que, à la différence de celle-ci, la Stratégie de l’Océan Bleu nous aide à faire de nos entreprises des leaders en prenant le large dans… l’Océan Bleu justement.

Cette stratégie n’est faite ni pour les grandes entreprises exclusivement, ni pour les petites entreprises uniquement. Elle concerne tous les types, tous les marchés, indifféremment de la taille de l’entreprise. Et peu importe qu’elles relèvent du secteur privé ou public. Elle ne s’appuie pas non

plus nécessairement sur des ressources exceptionnelles. Par ailleurs, l’auteur de cet ouvrage revient

ont sur l’ensemble des outils qui ont le double mérite d’être simples et efficaces. Le présent ouvrage vise à nous familiariser avec la Stratégie Océan Bleu développée par Kim et Mauborgne. Il est divisé en quatre chapitres.

 

Le premier chapitre, intitulé «brefs rappels de l’évolution de la stratégie» a pour objectif de situer cette nouvelle stratégie dans l’évolution globale de la pensée stratégique. Le deuxième chapitre est

une présentation de la Stratégie Océan Bleu. L’auteur y aborde certains concepts et certaines notions clefs. Dans le troisième chapitre sont présentés les outils les plus importants de la Stratégie Océan

Bleu alors que le quatrième chapitre est consacré à l’élaboration d’une Stratégie Océan Bleu. En plus de tests de connaissance utiles et de bibliographies ciblées, quelques cas ont été élaborés, autour de

la réalité quotidienne, pour aider à une meilleure illustration. Trois étude de cas sont en effet opposées (« Trois «numéro un mondial» », « Air Caraïbes en mouvement », « Ipad… l’intrus ? ») Pour illustrer la pertinence des stratégies océan bleu et le caractère didactique de la méthodologie proposée par Kim et Mauborgne.

L’auteur nous invite ainsi à prendre le large avec des stratégies audacieuses, visionnaires, inventives et innovantes. Les entrepreneurs et managers sont invités à produire des activités qui n’existent pas aujourd’hui ; sur des marchés inconnus certes, mais aussi non affectés par la concurrence. Les océans bleus réclament des capacités de création de la demande plutôt que des facultés de pénétrationd’un marché conquis. Une prime est également accordée aux entreprises à fort potentiel, capables de créer les règles du jeu sur un marché inexploré. Toutefois, cette stratégie d’océan bleu doit s’inscrire dansun processus systématique et répétitif de rupture («Value- Innovation» ou «valeurinnovation

») car les concurrents nouveaux émergent et ont tendance à transformer ces océans bleus en océans rouges. Seules ces postures de rupture visent à invalider les règles en place qui régissent l’environnement concurrentiel établi ou émergent. Le combat autour des tablettes numériques en est une bonne illustration pour Apple.

De l’adéquation à la rupture, de l’esprit de guerre totale à l’évitement, du profit à la valeur, du développement à l’innovation utile (ou valeur), de l’exploitation à la création de la demande, du rationnel à l’émotionnel des visions de marchés, les stratégies océan bleu se démarquent des schémas concurrentiels convenus.

 

Boualem Aliouat

Business Management Review Vol.1(3), Octobre, Novembre, Décembre 2011

more...
No comment yet.
Rescooped by HIRECHE AISSA from SeriousGame.be
Scoop.it!

Les méthodes ludo-pédagogiques pour renforcer les dispositifs de formation

Les méthodes ludo-pédagogiques pour renforcer les dispositifs de formation | La Stratégie Océan Bleu | Scoop.it
L'Event
Dans le cadre de son partenariat avec le Campus des Formateurs, ICHEC-Entreprises a le plaisir de vous inviter à participer gratuitement à une « soirée-conférence » sur le thème des Pédagogies Ludiques.Alex Adam et Gauthier de Pierpont animeront cette soirée sous une forme ludique et participative !




Programme de la soirée
Le monde de la formation est confronté à de nouveaux défis.
La formation n’échappe pas aux évolutions que connait globalement notre société. Dans un monde qui a basculé d’un mode de transmission des savoirs 1.0 à un mode de partage 2.0, la formation en entreprise peut-elle encore se permettre de rester en marge ?
Aujourd’hui, les « apprenants » ont vis-à-vis de la formation les mêmes attentes que celles qu’ils ont par rapport aux produits culturels ou d’informations : • des contenus concrets, utiles, disponibles au moment où l’on en a besoin,• la possibilité de mettre en perspective ces contenus, de les critiquer,  les remettre en question, les retravailler, les partager,• l’envie, sur base de différentes sources, de pouvoir en faire une synthèse,  voire de produire soi-même certains contenus.
De nombreux formateurs ont déjà saisi ces changements. Ils intègrent aujourd’hui ces éléments dans leurs dispositifs de formations. Ils créent des parcours de formations plus courts, plus participatifs, plus en lien avec le quotidien des participants. Ils s’inspirent des recherches récentes en neurosciences. Ils s’appuient sur l’intelligence collective, les théories de l’intelligence émotionnelle, sur le concept des 70-20-10, en favorisant l’expérimentation « on the job » et l’apprentissage par les pairs.
C'est à cette réflexion et à la découverte de nouveaux outils concrets que nous vous invitons ce 15 mai prochain à ICHEC-Entreprises.




Informations pratiques
Prix & inscription : L’inscription est gratuite (max.2 personnes par société)Langue : FrançaisAdresse : ICHEC-Entreprises - Rue du Duc 132 – 1150 BruxellesDate : jeudi 15 mai 2014Horaire :18h00 - 18h15 : Accueil18h15 - 18h30 : Introduction par Brigitte Hudlot, Directrice d’ICHEC-Entreprises18h30 - 20h00 : « Renforcez l'efficacité des dispositifs de formation ! » par Alex ADAM, Formateur de formateurs, Fondateur d’A2.be, Co-fondateur du Campus des Formateurs et Gauthier de PIERPONT, Animateur-formateur en entreprise, Whats-up, Co-fondateur du Campus des Formateurs,Formateurs à ICHEC-Entreprises.20h00 – 21h00 : Drink – Networking  Information et Inscription gratuite auprès de : Campus des Formateurs

Via Yasmine Kasbi
more...
No comment yet.
Scooped by HIRECHE AISSA
Scoop.it!

Management stratégique et stratégie océan bleu - YouTube

Conférence de François Cazals, directeur de Distriforce et professeur associé à l'ISC Paris.
more...
No comment yet.
Scooped by HIRECHE AISSA
Scoop.it!

Approche critique de la stratégie Océan bleu

Approche critique de la stratégie Océan bleu | La Stratégie Océan Bleu | Scoop.it
La stratégie "Océan bleu" met en lumière la force du concept d'innovation-valeur. Pourtant, rares sont les entreprises qui suivent ces préceptes.
more...
No comment yet.
Scooped by HIRECHE AISSA
Scoop.it!

Stratégie Océan Bleu : Stratégie d'émancipation de l'entreprise

Stratégie Océan Bleu : Stratégie d'émancipation de l'entreprise | La Stratégie Océan Bleu | Scoop.it
Stratégie Océan Bleu : Stratégie d'émancipation de l'entreprise
more...
No comment yet.