La Plateforme
200 views | +0 today
Follow
La Plateforme
Revue de presse des initiatives locales ou globales, pour un monde engagé et solidaire
Curated by la-plateforme
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Equal for all : les chaussures aux semelles de solidarité

Equal for all : les chaussures aux semelles de solidarité | La Plateforme | Scoop.it

Réunissez quatre copains d’enfance fans de chaussures, à l’âme d’entrepreneurs et au cœur solidaire et vous obtenez Equal for All. Cette jeune entreprise sociale spécialisée dans la fabrication de souliers éthiques et recyclables consacre environ 50% de ses revenus à des projets solidaires qu’elle conçoit elle-même.

Ils sont de cette génération montante pour qui le concept d’« entreprise sociale » est une lapalissade. Dépasser la seule finalité du profit allait de soi pour Yahya,  Jimmy, Nicolas et Jean-Loup. Comme une évidence. C’est ainsi que dès l’origine leurs chaussures sont façonnées pour générer un impact social.

Ethiques et recyclables, les 3000 premières paires sorties l’an dernier ont toutes été écoulées. Forts de ce succès, les quatre compères ont financé trois projets à vocation sociale. Réalisation d’une fresque murale par des ados à Cergy, visite du zoo d’Amnéville par des enfants malades de Strasbourg et mise à l’honneur d’artistes de rue lors d’un concert à Paris. Le tout après quelques mois d’existence seulement.

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

« Aux Urnes Citoyens ! » (seconde interpellation) | La plate-forme (P)

« Aux Urnes Citoyens ! » (seconde interpellation) | La plate-forme (P) | La Plateforme | Scoop.it

Après les enjeux, quelles sont les nouvelles formes d’expression de la démocratie  ?

 

Avant de tenter de répondre à cette question, saluons d’abord la voie engagée à Kiev et la convocation d’élections présidentielles le 25 mai prochain. Des bruits de bottes d’un autre temps tentent d’intimider les citoyens ukrainiens, formons le vœu que le grand frère Russe en restera là. On notera la très courte mémoire des médias occidentaux concernant la personnalité et le parcours de Ioulia Timochenko.

 

Pour revenir à notre sujet, je vous invite à lire la tribune de Jürgen Habermas dans le journal Le Monde du mardi 25 février intitulé « Repolitisons le débat européen ». Il insiste notamment sur l’éducation des populations européennes, ce qui renvoit également cette semaine à la publication d’une grande enquête « Génération quoi » qui a touchée 210.000 jeunes français de 18 à 34 ans . Cette enquête dresse une photographie sans concession de cette génération qui ne croit plus à la politique, près de la moitié (46%) n’ont pas du tout confiance dans les hommes et les femmes politiques.

more...
No comment yet.
Rescooped by la-plateforme from Innovation sociale
Scoop.it!

Des énergies renouvelables et citoyennes, c’est en Bretagne !

Des énergies renouvelables et citoyennes, c’est en Bretagne ! | La Plateforme | Scoop.it

La Bretagne est dépendante pour son énergie, c’est bien entendu ! Et pourtant, des acteurs locaux nous démontrent le contraire… Non seulement ils produisent localement l’énergie renouvelable nécessaire à la consommation locale, mais ils associent les citoyens à la création et à la gestion de l’activité. Trois exemples qui devraient faire école…


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Rescooped by la-plateforme from Innovation sociale
Scoop.it!

Les logements participatifs arrivent en France

Les logements participatifs arrivent en France | La Plateforme | Scoop.it

Aujourd'hui, le projet de loi ALUR "Accès au logement et à un urbanisme rénové" présenté par Cécile Duflot, est discuté en deuxième lecture à l'Assemblée nationale.

Parmi les mesures, on trouve la reconnaissance du "logement participatif".

Imaginez que vous puissiez choisir votre logement et vos voisins : c’est le logement participatif.

Vous avez un groupe d'amis ou de gens avec qui vous vous entendez bien et tous ensemble, vous décidez du terrain que vous allez acheter, de l'architecte qui va dessiner les plans du futur immeuble, de l'agencement des appartements et des parties communes que vous allez partager (la buanderie une salle de jeux, etc).

Tout cela sans passer par un promoteur immobilier et sans passer par les HLM. Ce n'est pas un logement social.

Ce n'est pas un logement privé non plus.

C'est ce que Cécile Duflot, ministre du Logement, appelle la "troisième voie" pour accéder moins cher à la propriété. Une troisième voie que son projet de  loi entend faciliter. Elle l'expliquait il y a quelques mois à l'occasion des rencontres nationales de l'habitat participatif…


Via Emilie C - ADESS, Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Rescooped by la-plateforme from Innovation sociale
Scoop.it!

Accélération digitale : pour absorber le choc, attachons nos ceintures !

Accélération digitale : pour absorber le choc, attachons nos ceintures ! | La Plateforme | Scoop.it

Tous les jours, de nouveaux services digitaux apparaissent, toujours plus performants, toujours plus rapides, toujours plus connectés et parfois même invisibles pour les non-initiés. Comment peut-on se préparer à cette évolution perpétuelle et faut-il en avoir peur ?

Selon le sociologue et philosophe allemand Hartmut Rosa, "l'accélération serait la caractéristique de la société moderne", une idée sous-jacente étant que l'accélération technologique nous permette de faire plus de choses par unité de temps.

On ne compte plus les fois où nous avons entendu un utilisateur se plaindre d'un "système informatique trop lent..." et ceci au bout de seulement quelques secondes d'attente ! L'autoadaptation des utilisateurs est telle, que l'amélioration des temps de réponse due à cette modernisation génère d'elle-même une certaine normalité qui devient de fait la nouvelle référence de ce cercle considéré comme "vertueux".

Dans une récente étude publiée en novembre 2013, le cabinet Forrester indique que seulement 10 % des DSI sont en charge du process d'innovation digitale, 30 % contribuent aux résultats de l'entreprise grâce à une cogestion de ce processus, là ou encore 60 % des DSI ne font qu'apporter des solutions digitales pour une meilleure gestion au quotidien... Autrement dit, le pilote est encore trop souvent dans les stands !


Via JP Fourcade, Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Rescooped by la-plateforme from Toulouse networks
Scoop.it!

Alertes, le dispositif qui vous prévient des initiatives citoyennes et des gestes solidaires près de chez vous !

Alertes, le dispositif qui vous prévient des initiatives citoyennes et des gestes solidaires près de chez vous ! | La Plateforme | Scoop.it

Depuis de longs mois, l’équipe de Newmanity prépare l’outil qui va vous aider à changer le monde : un nouveau moyen inédit de mobiliser, d’aider, de revendiquer, et surtout d’agir ensemble.

Newmanity lance « Alertes », un nouveau dispositif destiné à mettre en relation nos membres autour d’initiatives citoyennes et de gestes solidaires. Les associations, entreprises ou particuliers peuvent diffuser des alertes en fonction de leurs besoins : recherche de bénévoles, appel à dons, mobilisation pour un événement...
Les membres de Newmanity reçoivent ensuite les alertes en fonction de leur localisation géographique et de leurs centres d’intérêt (Alimentation, Santé & Bien-être, Cause animale,…). Le but de ce dispositif est de promouvoir les actions solidaires et citoyennes et de faciliter l’entraide au niveau local.

Le dispositif « Alertes » a commencé sur les chapeaux de roues avec l’appel à dons de Banques Alimentaires dont Newmanity a fait la promotion. L’association a fait appel à la générosité de tous vendredi 29 et samedi 30 novembre pour récolter des denrées alimentaires. Les produits seront ensuite redistribués localement aux personnes bénéficiant de l’aide alimentaire.

Newmanity continue sur sa lancée en soutenant ActionFroid qui se mobilise pour aider les sans-abri pendant les périodes de froid. C’est pourquoi, ce collectif de citoyens lance un appel à dons pendant toute la période hivernale. Car malgré les nombreuses maraudes effectuées pour distribuer du matériel de survie, de nombreux SDF se retrouvent encore démunis face au froid de l’hiver et les moyens financiers du collectif sont insuffisants pour leur venir en aide.

Aidez-nous à soutenir ces initiatives solidaires et citoyennes en participant et en diffusant leur alerte dans vos réseaux !

.


Via Jacques Le Bris
more...
Jacques Le Bris's curator insight, December 5, 2013 4:25 AM
En savoir plus :Pour accéder au dispositif "Alertes" : http://www.newmanity.com/alert/all
Rescooped by la-plateforme from Solutions pour un monde plus collaboratif, participatif, coopératif !
Scoop.it!

La participation, un levier ?

La participation, un levier ? | La Plateforme | Scoop.it

Les Fab Labs, ces laboratoires de fabrication, proposent un accès démocratique aux outils de fabrication, estime celui qui a participé à la conception du Fab Lab du Musée des sciences de la ville de Trente (galerie photo). Ils permettent à plusieurs personnes de travailler ensemble, selon un processus de conception ouvert. Et ce sont ces processus de collaboration ouverts qui posent des questions aux acteurs publics… Faut-il considérer les Fab Lab comme de nouvelles formes de services publics ? La question pourrait paraître incongrue, pourtant, dans de nombreux endroits, les autorités publiques réfléchissent à l’impact de ces lieux sur la société et préparent des politiques de soutien à ces nouvelles formes de fabrication. En mars 2012, le président américain a lancé un plan d’investissement d’un milliard de dollars pour créer un réseau national de fabrication numérique, leNational Network of manufacturing innovation. Le gouvernement britannique a également ouvert des fonds pour soutenir un réseau de Fab Lab, celui de Singapour un plan pour développer l’industrie de l’impression 3D… La France a lancé un appel à projet pour inciter au déploiement de Fab Labs…


Via Anne-Sophie, Tribu Solidaire
more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Hugues Sibille : Quelles perspectives d'avenir pour les associations ?

Hugues Sibille : Quelles perspectives d'avenir pour les associations ? | La Plateforme | Scoop.it

Il faut remercier sincèrement Viviane Tchernonog pour la qualité, la constance, la rigueur de son travail. Ce ne sont pas propos de circonstance du postfacier. Depuis plusieurs années, j’ai régulièrement collaboré avec Viviane sur les problématiques associatives. J’ai apprécié la profondeur de ses travaux. Elle est chercheuse, je suis homme d’action. Tout devrait nous séparer. C’est l’inverse qui se produit.

 

Pourquoi ? Parce que Viviane Tchernonog a le souci que les recherches qu’elle conduit, les statistiques qu’elle produit, les analyses qu’elle dégage, soient utiles au secteur associatif, aux responsables politiques, aux dirigeants économiques, dont je suis. Elle nous éclaire, ne travaille pas en chambre, coupée du monde réel.

 

De mon côté, je suis convaincu que les dirigeants, mangés par le quotidien et ses urgences, ont besoin de chercheurs œuvrant dans le temps long et le labourage profond. Scientifique, elle ne transige pas sur la rigueur des méthodologies, (« il faut traiter les faits sociaux comme des choses », disait Durkheim), mais le fait avec bienveillance pour son sujet. Science et bienveillance la font unanimement respecter.

 

Ce Paysage associatif, œuvre collective, se révèle plus qu’utile : nécessaire. Impossible de trouver les chemins du futur sans connaître la topographie du paysage, les principales évolutions, les forces et les faiblesses, les risques et les opportunités qui en découlent.

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Soirée débat à Béthune : et si on créait une monnaie locale complémentaire ?

Anne Écuyer a organisé dans le cadre du mois de l’économie sociale et solidaire une table ronde sur le thème des monnaies locales et complémentaires. Anne, militante convaincue, est toujours à l’affût de tout ce qui peut favoriser les échanges locaux et par extension l’économie solidaire et citoyenne « j’ai invité un représentant de l’APES Nord-Pas de Calais pour nous parler des monnaies locales et complémentaires existantes et voir comment on peut élaborer un projet autour de cela sur le territoire de la communauté du béthunois ».

 

Joachim Lebrun, chargé de mission auprès de cette association qui regroupe tous les acteurs pour une économie solidaire, a présenté quelques monnaies locales. Plusieurs expériences ont été menées en Allemagne et en Angleterre. « On constate très vite que l’expérience est probante et qu’elle redynamise l’économie locale en transformant radicalement le sens que l’on peut donner à la monnaie qui doit circuler, favoriser les échanges et n’être surtout pas un moyen pour spéculer.

Gloucester en Angleterre nous propose un système d’échanges à vocation sociale, ici les gens échangent leur temps contre des services et ça marche, ça crée de l’emploi et, surtout, ça permet à certains qui étaient exclus de retrouver une place dans la société, une forme de reconnaissance de chaque individu. »

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Le mécénat participatif, ou la co-construction des valeurs de l’entreprise, à l’heure du web 2.0

Le mécénat participatif, ou la co-construction des valeurs de l’entreprise, à l’heure du web 2.0 | La Plateforme | Scoop.it

« AXA France se lance dans le mécénat participatif » (source : Les Echos). L’entreprise s’associe avec My Major Compagny, plateforme de crowdfunding, pour soumettre au vote des internautes des projets associatifs qu’elle s’engage à soutenir financièrement en fonction du résultat du vote (voir le site Internet) L’assureur va y allouer un budget de 150.000 euros par an. A l’heure où le participatif envahit toutes les sphères de l’entreprise, un bastion vient (enfin) de tomber : le mécénat ! Certaines entreprises impliquaient déjà leurs salariés dans leur politique de mécénat (voir le cas de la Fondation Bouygues Telecom par exemple) – et en ce sens faisaient du mécénat participatif – mais le mécénat était resté jusqu’alors en général très confidentiel et bureaucratique. Et surtout une affaire intérieure… sur laquelle les entreprises communiquaient en direction de l’extérieur. Avec cette initiative, AXA ouvre son mécénat sur l’extérieur et implique la « foule » dans sa responsabilité sociale. Cette innovation qui peut paraître anodine est pourtant une réelle révolution… et à un plus d’un titre !


La vision du mécénat a beaucoup évolué. D’anecdotique (il servait souvent à se donner bonne conscience ou à satisfaire aux lubies du dirigeant), il est devenu stratégique dans la mesure où il permet de communiquer sur les valeurs de l’entreprise. Ces valeurs sont aujourd’hui au coeur de la stratégie des entreprises et notamment de leur proposition de valeur. Bien pensées, elles peuvent être un formidable moyen de mobiliser les salariés autour des objectifs de l’entreprise mais aussi les clients autour des produits et services qu’elle propose, créant une réelle adhésion à la marque. Or, une entreprise qui implique ses parties prenantes (salariés, clients, fournisseurs…) dans la réflexion sur ses valeurs a toutes les chances qu’elles y adhèrent. Et c’est le premier intérêt, de mon point de vue, de cette initiative : en ouvrant sur l’extérieur son mécénat, AXA se donne l’occasion d’engager un dialogue avec la « foule » sur ses valeurs, notamment au travers du choix des projets qu’elle propose au vote des internautes. Ce dialogue permet de co-construire en permanence les valeurs de l’entreprise, au contact du terrain.

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

L’innovation sociale, outil de renouvellement de la production de services de mobilité

L’innovation sociale, outil de renouvellement de la production de services de mobilité | La Plateforme | Scoop.it

L’innovation sociale fait jaillir des solidarités et des stratégies d’entraide, de conseil et d’information mutuelle entre communautés de pratiques qui sont autant de pistes à disposition de la puissance publique pour se confronter aux enjeux de la mobilité. Mais, si l’innovation sociale se révèle à la source d’opportunités multiples, il importe de mettre à jour les jeux d’acteurs qu'elle sous-tend, d’évaluer les réels impacts de ces offres nouvelles sur le « confort de mobilité » des usagers, de pointer les dérives de tels mécanismes échappant pour tout ou partie au contrôle de la puissance publique et de sa légitimité démocratique, et de guider les acteurs conventionnels des mobilités pour une prise en compte, une valorisation, un encouragement et/ou un encadrement de ces dynamiques.

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Séminaire Innovation Sociale à Marseille le 12 décembre 2013

Séminaire Innovation Sociale à Marseille le 12 décembre 2013 | La Plateforme | Scoop.it

La CRESS PACA organise un séminaire Innovation Sociale au CEPAC (3 Cours Pierre Puget 13006 Marseille) jeudi 12 décembre de 8h30 à 12h30.


Parmi les pistes possibles de sortie de crise, l’innovation sociale est considérée aujourd’hui – au niveau local, régional, national et européen – comme un levier déterminant. Si tous les types d’entreprise sont concernés, cette forme d’innovation trouve une résonance particulière au sein des organisations de l’économie sociale et solidaire, dont l’inventivité est régulièrement source de solutions socialement innovantes.

 

Ouvert à tous, ce séminaire vise à faire le point sur la vision et les pratiques des entreprises de l’économie sociale et solidaire afin de les mettre en partage, initier des réflexions croisées avec d’autres acteurs économiques et contribuer au développement d’activités socialement innovantes sur le territoire régional.

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Innovation Sociale en Bretagne : Recueil des projets d'acteurs (Octobre 2013) [PDF]

Innovation Sociale en Bretagne : Recueil des projets d'acteurs (Octobre 2013) [PDF] | La Plateforme | Scoop.it
Innovation Sociale en Bretagne : Téléchargez le Recueil des projets d'acteurs (Octobre 2013)
more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Le printemps de l'optimisme

Le printemps de l'optimisme | La Plateforme | Scoop.it

Nous savons aujourd’hui que le développement, la prospérité, la croissance ne dépendent pas seulement de facteurs matériels mais aussi psychologiques. Il en va d’un peuple comme d’une personne.

Le climat de défiance, la morosité ambiante, le pessimisme accentuent les effets de la crise et réduisent la consommation, l’investissement, la production, la création d’emplois.

Il existe dans la société française une attente de contrechamp, de rééquilibrage non pour nier les difficultés mais pour faire face et ne pas voir seulement les trains qui n’arrivent pas à l’heure.

Chacun doit prendre sa part d’une action collective visant à créer et à développer ensuite la confiance et la positive attitude, une véritable cause d’intérêt général.

C’est pourquoi j’ai publié, en 2011, “Manifeste pour l’optimisme” (Plon) et, en 2012, “Les 101 mots de l’optimisme” (Archibooks), organisé, en mars 2012, en partenariat avec aufeminin.com, Skyrock, la Ligue des Optimistes et NewZitiv, les premières Rencontres Optimistes et que j’anime aussi sur la toile une communauté de 10 000 ambassadeurs, amis ou abonnés.

Je vous propose aujourd’hui ce forum, le premier du genre, avec ses 2 dimensions : la réflexion, le débat avec de nombreux décideurs, et un espace d’exposition et d’animations ludiques destinées au grand public !

Thierry Saussez,
Commissaire général du Forum de l’optimisme

 

more...
No comment yet.
Rescooped by la-plateforme from Innovation sociale
Scoop.it!

L’économie collaborative à l’ère de la société fluide

L’économie collaborative à l’ère de la société fluide | La Plateforme | Scoop.it

En ce temps de crise globale mais aussi ce moment de remise en question profonde de nos valeurs, des initiatives émergent pour faire face. À cette image, le mouvement de l’économie collaborative se met en place. C’est une nouvelle forme de gestion des ressources, des biens mais aussi des connaissances basée sur le partage et l’échange. Elle  trouve ses valeurs et toute sa puissance à l’heure d’une « société fluide », selon l’expression empruntée à Joël de Rosnay. Qui sont les acteurs de ce mouvement ? Comment s’organisent ils? Quelques pistes de réflexion dans cet article en résonnance avec les propos du livre de Joël de Rosnay « Surfer la vie : survivre dans une société fluide ».

 

À l’aube du XXe siècle, le constat est flagrant. Nos sociétés traversent une période de crise. Cette crise est globale par son côté environnemental : notre planète se fatigue, les matières premières s’épuisent, le climat se modifie avec une intensité inégalée. Mais cela s’est doublé également ces dernières années de ce que « M. et Mme tout le monde » appellent « la crise ». Peu de personnes ont une idée claire de ce qu’est vraiment cette crise financière et économique, seuls les impacts sont visibles : baisse des salaires, baisse du pouvoir d’achat, situation de faillite à l’échelle des États…

 

 


Via BeerBergman, La Métropole de Lyon- M3, Claudine Revol, @Chuchoteuse d'Alternatives, Bernard BRUNET
more...
BeerBergman's curator insight, January 13, 2014 5:40 AM

Allez, un peu de "sharing economy" pour ce lundi matin. Bel article sur les notions de l'économie de partage ou économie collaborative de Célya Gruson-Daniel.

A lire. Extrait.

***

« Désormais une autre approche est nécessaire pour survivre à la complexité du monde moderne, à son accélération, et, plus encore, pour construire ensemble notre avenir. Il nous faut donc promouvoir ce que j’appelle la « société fluide ». Une société qui se base sur des rapports de flux et pas seulement sur des rapports de force. »

Joël de Rosnay

Mavale27's curator insight, January 29, 2014 3:53 AM

add your insight...

Mlik Sahib's curator insight, February 6, 2014 11:55 PM

"...Ces projets sont nombreux et basés sur une notion clef :  le « Peer to Peer » ou pair à pair (P2P) ; c'est à dire l'échange direct entre deux personnes où chacun est à la fois consommateur et producteur. Ces rapports se sont développés au départ dans le domaine de la consommation de façon marchande ou non marchande. À titre d’exemple, on peut citer des plateformes de covoiturage pour la mobilité, Airbnb ou Couchsurfing pour le logement, la Ruche qui dit oui pour l’alimentation. Ce mouvement de « peer to peer » s’ancre de plus en plus dans tous les domaines. Du secteur de l’énergie, avec le développement des « smart-grids » comme le rappelle Joël de Rosnay dans son livre, au champ du financement (kisskissbankbank), de l’éducation (Unishared) et de la production de biens (wikispeed). C’est tous les secteurs de l’économie qui sont impactés. Comme le conclut d'ailleurs Joël de Rosnay : « Le pair à pair va atteindre des secteurs clés de l’économie et préparer le terrain de la société fluide et de son économie adaptée ».

Ainsi ces communautés savent surfer sur la vague en sachant s’adapter, contourner, « hacker » les problématiques actuelles ou faire appel à l’intelligence collective pour essayer de les résoudre. Ce réseau maillé s’enrichit de plus en plus élevant aussi le niveau de complexité des échanges et des relations.

 

L’économie collaborative : et demain ?

 

Cela amène à des questionnements théoriques sur le futur de ce mouvement : Comment va s’organiser cette coopération à long terme ? Peut-elle être applicable à très large échelle ? Les sciences de la complexité revendiquées par Edgar Morin apparaissent alors cruciales. Elles sont nécessaires pour pouvoir analyser les paramètres qui fondent ces communautés et proposer des solutions quant à leur gestion d’une échelle encore locale aujourd’hui à une échelle globale."..."

Rescooped by la-plateforme from Innovation sociale
Scoop.it!

Modèles économiques pour les artistes: quels modèles pour la culture libre ?

Modèles économiques pour les artistes: quels modèles pour la culture libre ? | La Plateforme | Scoop.it

Comment est il possible de financer la création culturelle tout en autorisant le partage ? Lionel Maurel (aka Calimaq), juriste, bibliothécaire et spécialiste du droit d’auteur et des biens communs étudie depuis longtemps les modèles ouverts. Dans cet article il revient sur son travail en cours de documentation des modèles économiques des projets sous licences libres. Point intéressant il s’attache a essayer d’identifier les particularités liées à chaque domaine (musique, cinéma, photos, livre, …) ou les problématiques sont différentes et les modèles ne peuvent pas être exactement les mêmes.


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Fabriquer la « ville intelligente » à partir des intelligences de la ville

Fabriquer la « ville intelligente » à partir des intelligences de la ville | La Plateforme | Scoop.it

Smart city ou ville intelligente, cette nouvelle terminologie irrigue depuis quelques années le discours des collectivités publiques, des grands opérateurs de services urbains, des entreprises de l’immobilier et des industriels du numérique qui s’intéressent à la ville.

Elle est le reflet d’une ambition partagée qui consiste à produire une ville plus durable, offrant de meilleurs services à ses habitants, avec un maximum d’efficience pour limiter les coûts. Pour cela, le récent rapport de l’Institut de l’Entreprise (Smart Cities. Efficace, Innovante, Participative : Comment rendre la ville plus intelligente) nous explique que « la métropole intelligente développe le numérique dans les services urbains pour rendre la ville plus efficace, expérimente de nouvelles collaborations public-privé pour accroître les retombées économiques et fait participer les habitants à la fabrication de la ville ». Concrètement, les projets de ville intelligente qui fleurissent autour de nous peuvent être classés, pour simplifier, en trois catégories :

    Les systèmes de gestion optimisée des flux de la ville (transport, énergie, eau…) par le déploiement de capteurs, d’infrastructures de communication, d’algorithmes et de tableaux de bord.
    Les services publics accessibles via de nouvelles interfaces numériques (applications mobiles, sites web, bornes, tags NFC, télépaiement…), plus proches des gens et plus efficaces.
    Les dispositifs de participation citoyenne numérique, avec votes par SMS, dialogue avec les élus sur les réseaux sociaux, expression des habitants sur des blogs ou des wiki-territoriaux…

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Valérie Peugeot : "un foisonnement d’individus et de collectifs cherchent, inventent et construisent pour répondre aux besoins que ni la puissance publique, ni les acteurs traditionnels du marché n...

Valérie Peugeot : "un foisonnement d’individus et de collectifs cherchent, inventent et construisent pour répondre aux besoins que ni la puissance publique, ni les acteurs traditionnels du marché n... | La Plateforme | Scoop.it

Le contraste est saisissant : les médias nous tendent un miroir où se reflète un pays morose, voire dépressif, où l’offre politique semble atone, voire paralysée. Pourtant quand on se penche sur ce qui se passe dans les territoires de France et d’ailleurs, on observe un foisonnement d’individus et de collectifs qui cherchent, inventent, construisent pour répondre aux besoins que ni la puissance publique, ni les acteurs traditionnels du marché ne semblent en capacité de satisfaire. Partage de savoirs, monnaies alternatives, réhabilitation urbaine, solidarités intergénérationnelles ou de quartier, énergies alternatives, financements participatifs, gestion de conflits, troc de semences, circuits courts de consommation, recyclage, do-it-yourself, carte contributive… Les énergies créatives ne manquent pas en matière d’innovation sociale citoyenne.

Un imaginaire politique distribué dans les territoires

Détroit est probablement l’archétype de ce contraste1 : d’un côté une ville qui fut florissante à l’ère industrielle aujourd’hui sinistrée, une population en déclin, un chômage qui touche près d’une personne sur quatre, des quartiers désertés, une municipalité en faillite financière. De l’autre des communautés auto-organisées qui tentent de reprendre la ville en main, font fleurir les jardins partagés et fermes communautaires pour réagir à la pénurie alimentaire liée à la désertion des grandes enseignes, qui multiplient les espaces de makers ou l’on peut venir réparer un objet, en prototyper un autre sur une imprimante 3D, prendre un cours de couture ou apprendre à se servir d’une fraiseuse… bref apprendre et inventer pour entreprendre et créer des emplois.

On ne peut qu’être frappés par la conjonction temporelle de deux ruptures. D’une part l’économie industrielle doit se réinventer à l’ère informationnelle, une mutation qui se fait dans la douleur, car les acteurs historiques sont confrontés à des systèmes d’innovation et d’organisation diffus, distribués, qui bouleversent leur management, leur R&D, leurs relations à leurs clients comme à leurs fournisseurs. D’autre part des politiques qui se pensent et se disent tellement contraints qu’ils n’osent plus les réformes dont le monde a besoin. L’imaginaire politique semble avoir durablement changé de camp. Á titre d’exemple, après la Seconde guerre mondiale, les États se dotaient de nouveaux outils de l’action publique – la comptabilité nationale, la sécurité sociale, un nouvel appareil statistique outil de la redistribution –, ils inventaient la CECA2 qui deviendra les Communautés européennes, puis l’Union. Ils mettaient en place l’Organisation des Nations Unies. L’audace et la créativité étaient portées par les États. Qui concevrait une hardiesse politique équivalente aujourd’hui ? Une volonté politique capable par exemple d’apporter une réponse au défi du changement climatique global ? Les piètres résultats du sommet sur le climat de Varsovie en novembre 20133 qui ne fait que succéder à d’autres sommets-impasses montrent que cette époque est bel et bien révolue. Comme dans l’économie, l’inventivité politique semble plus distribuée, l’expertise moins confisquée, la créativité « sur les bords », entre les mains d’acteurs de la société civile. Cet éclatement permet dans le même temps à cette inventivité de se déplacer vers les territoires, le local. Plus les États peinent à trouver des solutions globales, plus les réponses se construisent en proximité.

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Les Ecossolies - Il s’appellera Le Solilab !

Les Ecossolies - Il s’appellera Le Solilab ! | La Plateforme | Scoop.it
Les Écossolies, réseau d’acteurs de l’économie sociale et solidaire qui rassemble, en majorité, des salariés des coopératives, des structures d’insertion, des mutuelles et des associations. Le territoire d'intervention est Nantes Métropole.
more...
No comment yet.
Rescooped by la-plateforme from Solutions pour un monde plus collaboratif, participatif, coopératif !
Scoop.it!

Les partenariats multisectoriels (privé / public / ONG) au service de l’innovation sociale

Les partenariats multisectoriels (privé / public / ONG) au service de l’innovation sociale | La Plateforme | Scoop.it

Si les associations ont l’habitude depuis longtemps de solliciter les pouvoirs publics et les entreprises pour financer leurs actions, il n’en va pas de même pour développer en commun des projets à vocation sociale. Peut-être parce que de nombreux freins doivent au préalable être dépassés…. Et pourtant ces partenariats sont une occasion fabuleuse de démultiplier leur impact social. Revue des enjeux et freins des partenariats multisectoriels autour des projets d’innovation sociale.


Via Tribu Solidaire
more...
Tribu Solidaire's curator insight, November 14, 2013 12:09 PM

Faire collaborer public privé et société civile autour de projets d'intérêt général... possible et encore mieux, nécessaire !

Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Mois de l'Economie Sociale et Solidaire : l'Innovation sociale au service de l'emploi à Toulouse

Mois de l'Economie Sociale et Solidaire : l'Innovation sociale au service de l'emploi à Toulouse | La Plateforme | Scoop.it

Le 8 et 9 novembre se tenait le Forum de L'économie Sociale et Solidaire. Point de départ du mois de l'ESS, Toulouse Métropole s'associe à la CRESS Midi Pyrénées et à l'Adepes pour vous faire découvrir, durant le mois de novembre, une série de manifestations œuvrant en faveur d'une économie alternative et responsable.


L'économie sociale et solidaire (ESS) s'apparente à une manière d'entreprendre alternative. A la différence des entreprises classiques dont la finalité est la recherche de profits, l'Economie Sociale et Solidaire s'appuie sur des initiatives émanant d'un groupement de personnes, physiques ou morales (coopératives, mutuelles, associations, entreprises d'insertion par l'activité économique), qui répondent à des besoins durables en respectant une démarche soucieuse de l'environnement et de l'utilité sociale. Liberté d'adhésion, gouvernance démocratique, primauté de la personne sur le capital et non-lucrative dans les résultats, c'est autant de principes défendus par les acteurs de l'ESS.

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Economie sociale et solidaire : l’innovation est aussi sociale !

Le Sénat examine depuis mercredi 6 novembre 2013 le projet de loi relatif à l’économie sociale et solidaire (ESS). Une occasion de coup de projecteur sur ce secteur à l’ancrage territorial fort (non délocalisable) et représentant pas moins de 10 % du PIB. Mais au-delà de son importance dans l’économie, le secteur de l’ESS est aussi un lieu d’innovation sans précédent.

 

De plus en plus de citoyens, acteurs de la société civile et entreprises, cherchent à apporter des réponses significatives aux principaux enjeux sociaux : paupérisation accrue de la population, limitation des ressources en énergie, fracture numérique, isolement des personnes âgées, demande accrue pour une alimentation bio… Ces enjeux se traduisent par des besoins de solutions innovantes en matière d’énergie, d’hébergement, de mobilité, etc.

 

Dans un contexte de crise et de diminution des ressources publiques, ces projets s’organisent en structures de type associations, coopératives, mutuelles, etc., et ont pour vocation de concilier activité économique et utilité sociale. Il s’agit de répondre à des besoins de société non ou mal satisfaits et pour ce faire l’innovation est souvent au rendez-vous.

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Co-construisons des écosystèmes d'apprentissage innovants et coopératifs. - Educavox

Co-construisons des écosystèmes d'apprentissage innovants et coopératifs. - Educavox | La Plateforme | Scoop.it

 Pour François TADDEI : « l’éducation traditionnelle n’est pas idéalement organisée pour promouvoir de façon optimale le créativité et l’aptitude à renouveler nos connaissances » 

 

Auteur de nombreuses publications dans les revues scientifiques internationales François TADDEI a contribué à plusieurs travaux de réflexion sur l’innovation dans l’Éducation. Son compte twitter est à cet égard symptomatique de son intérêt pour l’éducation du futur puisqu’il précise :

« thinking about the future of learning during the night and doing night science during the day ».

 

Dans le rapport sur l’Education qu’il a rédigé à l’intention de l’OCDE en février 2009 et qu’il intitule :Former des constructeurs de savoirs collaboratifs et créatifs : un défi majeur pour l’éducation du XXIe siècle, François TADDEI apporte sa « contribution à la stratégie de l’OCDE pour l’innovation ».

 

Constatant que « l’éducation traditionnelle n’est pas idéalement organisée pour promouvoir de façon optimale le créativité et l’aptitude à renouveler nos connaissances », il décrit dans son rapport comment les systèmes naturels et humains s’adaptent à un environnement en rapide évolution.

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

L’économie collaborative va-t-elle tout bouleverser ?

Co-voiturage, location d’appartements ou de perceuses de particulier à particulier… De nouvelles pratiques se diffusent, qui reposent sur un modèle économique no- vateur, la consommation dite collaborative. L’avenir ?

Cet automne, BlaBlaCar, plateforme de co-voiturage, s’est offert une campagne de publicité sur les quais du métro à Paris. Cette entreprise est rentrée dans le quotidien des Français. Avec elle, émergent de plus en plus d’entreprises dites de « l’économie collaborative ». Le principe : mettre en relation des particuliers pour qu’ils se vendent ou s’échangent des biens et des services auparavant fournis par des entreprises. Mais « à qui profite l’économie collaborative ? » Organisé par Netscouade, agence digitale, le 28 octobre à Paris, un débat a réuni plusieurs représentants de ce nouveau secteur, venus témoigner et expliquer leur démarche.

Une vieille idée boostée par la technologie ? « Je suis persuadé que si Internet existait en 1908, lorsque la Ford T a été inventée, le covoiturage aurait existé à cette date », explique Frédéric Mazzella. Quant à Mathieu, Maire du Poset , il rappelle que « cela a toujours existé de faire appel à ses proches pour financer un projet ». Et Marion Carrette confirme que le prêt entre voisins « est un modèle qui existait depuis longtemps. (…) Avec Internet, on est passé à une autre échelle ».

more...
No comment yet.
Scooped by la-plateforme
Scoop.it!

Le monde n'a jamais compté autant de milliardaires

Le monde n'a jamais compté autant de milliardaires | La Plateforme | Scoop.it

Jamais le monde n'aura connu autant de milliardaires en dollars qu'en 2013: le dernier rapport World Ultra Wealth publié mercredi 6 novembre par UBS et le cabinet d'études Wealth-X répertorie pas moins de 2170 titulaires d'une fortune supérieure à un milliard de dollars.

 

Le principal enseignement de la version 2013 de ce rapport annuel mené conjointement par la banque suisse et le cabinet de Hong-Kong réside dans le poids croissant de l'Asie: c'est la croissance des milliardaires sur ce continent qui permet de voir leur nombre croître de 0,5% par rapport à 2012.

 

Mais la croissance est plus importante encore au niveau de la fortune totale de ces milliardaires: +5,3% entre juillet 2012 et juin 2013, selon les auteurs de l'étude.

 

L'Asie joue donc un rôle moteur dans cette croissance avec 18 nouveaux venus dans le club des milliardaires en dollars et 13% de fortune cumulée de plus.

more...
No comment yet.