la planète en danger
8 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Flamant Emilie from Planete DDurable
Scoop.it!

Limiter le réchauffement climatique à 2°C, ce n'est pas pour demain

Limiter le réchauffement climatique à 2°C, ce n'est pas pour demain | la planète en danger | Scoop.it
RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE - Un accord a été adopté samedi 23 novembre dans l'après-midi à Varsovie, au terme de négociations marathon sur le climat, posant les premiers jalons vers la conférence de Paris en 2015 qui doit déboucher sur un texte en...

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Flamant Emilie
Scoop.it!

Les glaciers auront presque disparu dans un siècle

Les glaciers auront presque disparu dans un siècle | la planète en danger | Scoop.it
En 2100, les glaciers valaisans auront perdu 90% de leur volume. Ils reculent de 5 à 30 mètres par an. (Mais ce n'est pas à cause du réchauffement climatique, n'est-ce pas Oskar ?
more...
No comment yet.
Scooped by Flamant Emilie
Scoop.it!

La pression pétrolière s'accroit sur l'Arctique, fragilisé par le ...

La pression pétrolière s'accroit sur l'Arctique, fragilisé par le ... | la planète en danger | Scoop.it
L'océan arctique est doublement victime du changement climatique : sa banquise fond et son écosystème se transforme. Devenant ainsi ... La région souffre en premier lieu du réchauffement climatique. Considéré par les ...
more...
No comment yet.
Scooped by Flamant Emilie
Scoop.it!

Réchauffement climatique : les experts du GIEC durcissent leur diagnostic

Réchauffement climatique : les experts du GIEC durcissent leur diagnostic | la planète en danger | Scoop.it
Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, la température de la Terre pourrait grimper jusqu'à 4,8 °C d'ici à 2100 et le niveau des océans s'élever de près d'un mètre.
more...
No comment yet.
Scooped by Flamant Emilie
Scoop.it!

Le réchauffement climatique sous-estimé ces 15 dernières années - Futura Sciences

Le réchauffement climatique sous-estimé ces 15 dernières années - Futura Sciences | la planète en danger | Scoop.it
Le réchauffement climatique sous-estimé ces 15 dernières années
Futura Sciences
La moitié du réchauffement climatique a été sous-estimée depuis 1997.
more...
No comment yet.
Rescooped by Flamant Emilie from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

Réchauffement climatique

Réchauffement climatique | la planète en danger | Scoop.it

 

Le GIEC (1) parle du « réchauffement climatique » depuis 30 ans, en avez-vous vraiment vu les conséquences ?

 

Nouvelle conférence climat à Varsovie du 11 au 22 novembre 2013.

« L’objectif affiché est de faire en sorte que la température mondiale n’augmente pas de plus de 2 °C en moyenne par rapport à l’ère préindustrielle.

 

Depuis quelques années, la hausse enregistrée marque un plateau à + 0,8 °C. Mais la très grande majorité des scientifiques estime qu’il ne s’agit là que d’une pause. Le dernier rapport du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) présenté en septembre évoque ainsi une hausse des températures pouvant atteindre près de 5 °C en 2100 si aucune contrainte n’est imposée aux émetteurs de carbone dans le monde.

 

Cette conférence, comme les précédentes, est basée sur une tromperie mondiale manifeste, car :

 

1)  Le réchauffement de 0,8 °C constaté aujourd’hui a débuté il y a 150 ans, époque où les rejets industriels étaient dérisoires, c’est la fin naturelle du « petit âge glaciaire » qui en est la cause.

 

2)  Depuis 15 ans, la température de l’atmosphère terrestre stagne ou baisse.

 

3)  La hausse de la température atmosphérique de 5 °C  est seulement pronostiquée par des programmes informatiques hasardeux.

 

4)  Aucun travail scientifique publié par des chercheurs compétents pour ce sujet ne démontre la véracité de ces allégations.

 

Le GIEC(1) constate aujourd’hui, comme beaucoup d’autres, que le « réchauffement catastrophique » de la température atmosphérique annoncé par lui depuis 30 ans est bien moins rapide que prévu, car c’est en fait un évènement naturel climatique en cours depuis plus d’un siècle.

 

Ce réchauffement est « en panne » depuis 15 ans : La température du globe est sur cette dernière période, stable, et même un peu en baisse.

Le « mauvais CO2 » produit par l’homme ne ferait-il plus son travail ?

Comme réchauffement rapide, accéléré et catastrophique de la planète... on pourrait mieux faire !

 

Alors, le même GIEC(1), faute de température atmosphérique en hausse, se replie et communique sur la montée des océans... qu’il déclare catastrophique !

 

La courbe est bien connue et mise à jour depuis des décennies, elle montre que depuis la fin de la période froide, dite du « petit âge glaciaire », le niveau des mers monte, car la température du globe a varié depuis naturellement et s’est élevée progressivement d’environ 0,8° C.

 

La dilatation thermique de l’eau est la principale cause de la montée des eaux !

 

Malgré cette situation, naturellement évolutive, le GIEC(1) continue à nous faire peur en utilisant des simulations numériques dont personne ne peut démontrer la justesse !

En science un modèle numérique décrivant une théorie n’a de valeur que s’il est vérifié aujourd’hui par des résultats d’observation du réel.

 

Le GIEC(1) sait qu’il ne peut en effet rien vérifier en la matière, mais cela ne l’empêche pas de faire ce qu’il veut faire : faire PEUR !

La peur est une arme politique qui affaiblit les peuples et permet d’en tirer profit. Par exemple (entre autres) : La taxe CLIMAT-ENERGIE en France....

 

Rassurez-vous : pas de réchauffement en vue... nous allons vers quelques décennies plus froides, comme justifé dans ce site.

 

(1) Le GIEC ou IPCC en anglais, est un organisme mis en place par les Nations Unies pour évaluer l’impact négatif des activités humaines sur le climat de la planète. Il est composé majoritairement de politiques qui s’appuient sur certains scientifiques pour émettre des avis. Ces scientifiques ne font aucune recherche pour le GIEC mais préparent des compilations des conclusions d’une sélection arbitraire de travaux scientifiques publiés. Ces compilations sont utilisées par les membres politiques du GIEC pour la publication des rapports de l’organisation.

 

 

Pour obtenir plus d'informations au sujet de ce texte, veuillez cliquer sur le titre de l'article. 

 


Via Koter Info
more...
No comment yet.
Scooped by Flamant Emilie
Scoop.it!

La pause du réchauffement climatique : décryptage d'une légende ...

La pause du réchauffement climatique : décryptage d'une légende ... | la planète en danger | Scoop.it
La "pause du réchauffement climatique" est au climato-sceptique ce que le poumon est au Malade imaginaire. Que vous vous intéressiez ou non au climat, vous avez nécessairement entendu parler de cette énigmatique ...
more...
No comment yet.
Scooped by Flamant Emilie
Scoop.it!

Réchauffement climatique : Comment arrêter la machine infernale?

Réchauffement climatique : Comment arrêter la machine infernale? | la planète en danger | Scoop.it
Les signaux inquiétants à propos du réchauffement climatique se succèdent à un rythme effréné ces derniers mois. La tempête Sandy avait donné l'alerte en touchant le cœur des Etats Unis, à New York et dans le New Jersey ...
more...
No comment yet.
Scooped by Flamant Emilie
Scoop.it!

Deux tiers des émissions responsables du réchauffement climatique sont causés par seulement 90 entreprises

Deux tiers des émissions responsables du réchauffement climatique sont causés par seulement 90 entreprises | la planète en danger | Scoop.it
À l’heure où la menace du réchauffement climatique pèse sur tous...
more...
No comment yet.
Scooped by Flamant Emilie
Scoop.it!

Les conséquences économiques du réchauffement climatique

Les conséquences économiques du réchauffement climatique | la planète en danger | Scoop.it
Le réchauffement climatique n’a pas que des conséquences sur l’environnement et il apparaît que malheureusement ce phénomène est intimement lié aux condition (Les conséquences économiques du réchauffement climatique
more...
No comment yet.
Scooped by Flamant Emilie
Scoop.it!

Les chances de limiter le réchauffement climatique diminuent ...

Les chances de limiter le réchauffement climatique diminuent ... | la planète en danger | Scoop.it
Alors que la prochaine conférence annuelle sur le climat s'ouvrira le 11 novembre prochain à Varsovie, un rapport de l'ONU publié mardi indique que les chances de limiter le réchauffement climatique s'amenuisent.
more...
No comment yet.
Rescooped by Flamant Emilie from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

Réchauffement climatique 97% ?

Réchauffement climatique 97% ? | la planète en danger | Scoop.it

 

L’étude récente menée par John Cook, et qui a été reprise par les médias qui disait que 97 % des études appuyaient l’hypothèse du réchauffement causé par l’homme avait pourtant été démontrée comme fausse et exagérée.

 

Les médias nous rappellent constamment que la très grande majorité des scientifiques appuient l’hypothèse du réchauffement climatique causé par l’homme. Mais d’où viennent ces chiffres ?

 

On sait qu’il est très facile de manipuler des chiffres et des statistiques pour leur faire dire n’importe quoi.

 

Une recherche rapide permet de montrer d’où vient ce 97 %. Il s’agit d’un article qui faisait un sondage non scientifique auprès de plus de 10 000 scientifiques, et seulement 77 d’entre eux ont été « sélectionnés ». De ces 77, 75 ont répondu appuyer l’hypothèse comme quoi l’humain avait un impact sur les changements climatiques, d’où le fameux 97 %. Cet échantillon est très faible et n’est pas statistiquement significatif.

 

Ça montre bien à qui on a affaire quand il est question de cette arnaque réchauffiste. Il s’agit d’une tentative pour manipuler l’opinion publique. C’est leur seule option parce que la science ne montre pas de lien entre l’activité humaine et les variations climatiques (qui ont toujours eu lieu, même avant l’apparition de l’homme).

 

Heureusement, les sondages auprès de la population montrent que les gens ne sont pas dupes. La plupart des sondages montrent que 75 % des gens ne croient pas que l’activité humaine ait un impact sur le climat.

 

Sauf au Québec et en France, où le contrôle des activistes sur les médias est plus grand et les opinions qui vont à l’encontre du dogme réchauffiste sont étouffées. Ici au Québec les activistes ont tôt fait de traiter de « négationiste » (utilisé normalement pour décrire ceux qui nient l’holocauste juif) ou « créationnistes » (associé à l’extrême droite religieuse américaine) ceux qui osent mettre en doute l’hypothèse réchauffiste. Une insulte n’est pas un argument.

 

Et pourtant, leur hypothèse décrite ci-dessus s’effrite de jour en jour. Quand ce n’est pas les scandales de manipulation de données (Climategate, Himalayagate etc..) ce sont les données réelles sur la température, le niveau des océans ou le CO2 qui les rattrapent.

 

Par exemple il n’y a plus de réchauffement climatique du tout depuis 1998, et pourtant le CO2 continue d’augmenter. Aussi ça fait quelques années de suite que l’Europe bat des records de froid extrême.

La vraie science observe les faits et en tire une conclusion. Et si les faits n’appuient pas la théorie, c’est que la théorie n’est pas bonne et il faut en trouver une autre pour expliquer les observations.

 

La pseudoscience climatique fonctionne différemment, la théorie du réchauffement causé par le CO2 est la vérité absolue et ils essayent de trouver des faits qui peuvent correspondre à la théorie, ou alors elle en fabrique. Ils tentent de manipuler l’opinion publique par la peur.

 

Ce n’est pas comme ça que la science fonctionne. Par contre c’est comme ça que la religion et la politique fonctionnent.

 

Après qu’il a été démontré que le fameux « 97 % des scientifiques pensent, que le réchauffement climatique soit dû à l’humain » est totalement faux voici une autre « étude » qui dit que 97 % des études scientifiques appuient la théorie du réchauffement climatique. Cette étude, menée par John Cook, activiste et auteur du blog de propagande skepticalscience, a faussement classé les études. Par exemple une étude qui disait que 40-70 % du réchauffement du siècle dernier était dû aux cycles solaires était classé comme disant que le réchauffement était causé par l’activité humaine.

 

Je ne sais pas ce qu’ils ont avec le chiffre 97, mais ils semblent bien l’aimer. C’est un peu comme les dictateurs qui disaient qu’il y avait des élections « libres » et que le résultat était 97 % en leur faveur, pour laisser croire à un semblant de démocratie. Ils savaient bien que 100 %, ça paraissait mal…

 

Le but est toujours de laisser planer dans la tête des gens qui ne s’informent pas qu’il y a un consensus « scientifique » sur le réchauffement climatique, alors que c’est loin d’être le cas. Ils ont perdu la bataille de la science, alors ils essayent de gagner celle de l’opinion publique, tel que démontré dans les emails du climategate traduits ici :

Lorenzoni :  Je suis d’accord sur l’importance des évènements extrêmes comme focus pour le public et l’opinion gouvernementale. [...]

« Changements climatiques » se doit d’être présent dans la vie quotidienne des gens. Il doit être constamment rappelé que c’est un phénomène continuel et en évolution.  »

 

Toutefois, des scientifiques ont essayé d’avoir accès aux données et à la méthodologie utilisée et ça leur avait été refusé (typique !). En essayant de reproduire les résultats, ça donnait dans certains cas 0,3 % des études qui appuyaient le réchauffement causé par l’homme. D’autres sondages parlent de 36 % de scientifiques, et voici un autre sondage récent qui donne 52 % des professionnels membres de la « Meteorological Society », donc des climatologues et météorologues pour la plupart.

 

On est loin du « consensus » de 97 %. Et encore une fois, un consensus en science, ça n’existe pas. La science n’est pas gouvernée par sondages, mais par les faits.

 

Toute hypothèse scientifique doit être mise à l’épreuve constamment, jusqu’à ce qu’elle soit réfutée. C’est la base de la méthode scientifique. À moins qu’il ne s’agisse de science utilisée à des fins politiques…

 

Quand la politique veut se mêler de la science…

 

En 1897, l’état de l’Indiana a tenté de faire voter une loi pour statuer que la valeur de la constante mathématique PI serait dorénavant de 3.2. Il est pourtant inconcevable de penser que la politique pourrait statuer quelque chose qui est en contradiction avec les mathématiques…

PI = 3,14159265…

 

Pourtant Obama est sur le point de faire quelque chose de semblable. Il veut déposer un décret qui statue que le réchauffement climatique causé par l’homme est un fait scientifique prouvé et incontestable.

 

Pourtant en science, une hypothèse, une théorie ou même une loi n’est jamais prouvée à 100 %. La science se remet constamment en question, si les observations ne correspondent pas avec la théorie, c’est que la théorie est fausse et on cherche une autre qui expliquerait mieux les observations. C’est comme ça que la vraie science fonctionne.

 

Hypothèse, théorie et loi.

 

Une hypothèse scientifique est une tentative d’expliquer un phénomène, basée sur des observations. Habituellement une hypothèse peut être supportée ou réfutée à travers expérimentations et observations. Une hypothèse peut être réfutée, mais jamais prouvée comme vraie. Elle reste une hypothèse jusqu’à ce qu’elle soit réfutée, ou alors qu’elle devienne une théorie.

 

Une théorie scientifique est un résumé d’une hypothèse ou un groupe d’hypothèses qui ont été supportées par les observations répétées. Une théorie est valide aussi longtemps qu’il n’y a pas d’évidence contraire. Donc une théorie peut être réfutée. À la base, si les observations s’accumulent pour supporter une hypothèse, alors elle devient acceptée comme une bonne explication d’un phénomène. Une autre définition d’une théorie est de dire que c’est une hypothèse acceptée. Ex.: Théorie de la relativité de Einstein

 

Une loi scientifique généralise un groupe d’observations. Au moment où la loi est faite, aucune exception n’a été trouvée pour contredire la loi. Une loi sert à expliquer un phénomène, et non pas simplement le décrire. Ex.: Loi de la gravité.

 

Présentement, le réchauffement climatique causé par le CO2 n’est même plus une hypothèse, puisque réfutée par les observations. Et Obama veut en faire une loi.

 

« Quelle que soit la nature d’un sujet scientifique, quand on vous dit que ce sujet scientifique est réglé, qu’il n’y a plus besoin de regarder, que les solutions sont connues et qu’il n’y a plus lieu à débat, inquiétez-vous ! C’est que vous êtes en train d’approcher du dogme ou de la religion, mais pas de la science. Là où il n’y a plus de débat, il n’y a plus de science. » – (Vincent Courtillot)

 

 

 

Pour obtenir plus d'informations à ce sujet, veuillez cliquer sur le titre de l'article. 

 


Via Koter Info
more...
No comment yet.
Scooped by Flamant Emilie
Scoop.it!

Communiqué - Vers un accord climatique en 2015 - CGSP

Communiqué - Vers un accord climatique en 2015 - CGSP | la planète en danger | Scoop.it
A l'occasion de la conférence sur le climat 2013 à Varsovie, le CGSP publie en exclusivité deux notes d’analyse : Vers un accord climatique en 2015.
more...
No comment yet.
Scooped by Flamant Emilie
Scoop.it!

Climat: la route vers la conférence de Paris en 2015 encore bien longue

Climat: la route vers la conférence de Paris en 2015 encore bien longue | la planète en danger | Scoop.it
CLIMAT / ENVIRONNEMENT - A Varsovie, la conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 19) s'est achevée samedi 23 novembre au soir. Après un...
more...
No comment yet.