Histoire de la Fi...
Follow
Find
269.7K views | +146 today
 
Rescooped by Damoclès from Nature to Share
onto Histoire de la Fin de la Croissance
Scoop.it!

"Le prix de la pêche a bondi de 18 %"

"Le prix de la pêche a bondi de 18 %" | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

L'association Familles rurales, qui a publié mercredi les résultats de son observatoire des fruits et légumes , constate une "hausse modérée". Le prix moyen d’un kilo de fruits et légumes en juillet 2012 s’élève ainsi à 2,62 euros contre 2,49 euros en juillet 2011 et 2,58 euros en juillet 2010. Tous les fruits et légumes en dehors de quatre variétés (aubergines, abricots, courgettes et tomates) ont connu une hausse de prix entre 2011 et 2012, notamment les nectarines (+20%), les pêches (+18%), la salade (+18%) ou encore la cerise (+17%). Thierry Damien, président de l'association, explique à Metro les raisons de cette hausse.


Pourquoi les prix des fruits et légumes ont-ils augmenté par rapport à l'année dernière ?


Il y a eu un effet climat marqué en France, même s'il a été moindre qu'en Espagne. Les volumes de production sont donc moins importants et par conséquent les prix augmentent. Mais la hausse reste modérée : + 3% pour les fruits et +5% pour les légumes. C'est à comparer à l'année 2008 où les prix s'étaient accrus d'environ 20 % en raison d'aléas climatiques forts et d'une hausse notable du prix des matières premières et notamment du pétrole qui sert à chauffer les serres, fait fonctionner les engins agricoles et intervient dans la composition des engrais.


Qui sont les gagnants de cette augmentation des prix ?
Comme la production espagnole a été assez faible cette année, les producteurs français ont tiré leur épingle du jeu. Après se pose toujours la question des marges des distributeurs et de l'opacité dans la chaîne de la valeur ajoutée. A Familles rurales, nous militons pour davantage de clarté.


Comment expliquer les variations des prix des fruits et légumes ?
Cela dépend des conditions de production de chaque fruit ou légume. Par exemple, le prix de la pêche a bondi de 18 % par rapport à l'année dernière. Cela s'explique par le fait qu'en dix ans en France, la surface de vergers dédiés à ce fruit est passé de 800 000 à 200 000 hectares tandis qu'en Espagne la production quadruplait. Or cette année les faibles rendements espagnols n'ont pu être compensés par les volumes français et les prix ont augmenté.


Le kilo de fruits bio a perdu 0,69 euro en un an. Quelles en sont les raisons ?


Avant le bio était vendu dans les magasins spécialisés mais aujourd'hui, il intéresse de plus en plus les grandes surfaces. Ces dernières, grâce aux économies d'échelle et à l'importation de produits bios, parviennent ainsi à réduire les prix. D'ailleurs cela pose la question de l'intérêt d'importer un légume bio de l'autre bout de la planète.


Quelles sont les perspectives d'évolution des prix l'année prochaine ?
C'est difficile à dire mais la hausse du cours du pétrole, qui a un impact fort sur le coût de production de fruits et légumes, ne laisse pas présager une facilité à contenir les prix.

more...
No comment yet.
Histoire de la Fin de la Croissance
Ceci n' est pas une crise, c' est le pic pétrolier (et énergétique). Une page de l'Histoire humaine se tourne.
Curated by Damoclès
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

Souviens-toi de l'Histoire

Souviens-toi de l'Histoire | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Rejoignez nous sur Facebook

Matières premières : un choc historique
http://sco.lt/5UrsTB

L’incroyable flambée des coûts d’extraction du pétrole
http://sco.lt/6wRjJh

La production totale des 5 majors du pétrole a chuté d’un quart depuis 2004
http://sco.lt/6dWS1p

La production de pétrole du groupe Total décline pour la 8ème année
http://sco.lt/5X3LG5

02/09/2010 ‘Peak Oil’ : un rapport cinglant de l’armée allemande révélé par Der Spiegel
http://sco.lt/9A8kMr

Syrie : la course à l’or noir
http://sco.lt/7LK9VR

DOSSIER : La Syrie, centre de la guerre du gaz au Proche-Orient
http://sco.lt/6rHGoj


Thinkerview - Comprendre les fondamentaux de la crise - Interview de Jacques Blamont
http://sco.lt/5TlOEL

Thinkerview - Interview de Olivier Delamarche
http://sco.lt/9ET9u5

ThinkerView - Réfléchissons ensemble (B.Esambert, O.Delamarche, O.Berruyer)
http://sco.lt/6Ts7bF

« La croissance n’est pas la solution, c’est le problème »
http://sco.lt/8ka4un

Draghi a permis à la France d'imprimer de la monnaie de façon quasi-illimitée pour éviter la faillite d'une grande banque
http://sco.lt/5M8HNh

Des dizaines de milliers d'Espagnols manifestent contre l'austérité
http://sco.lt/8XjMpt

ISRAEL: Manifestations contre les mesures d'austérité à venir
http://sco.lt/8n5TTV

PORTUGAL: marée humaine contre l'austérité
http://sco.lt/6Cqgpl

DOCUMENTAIRE: Le vrai poids de nos aliments
http://sco.lt/7UmyCf

Oil, smoke & mirrors - sous-titré français

http://sco.lt/8Enn1t


CRISE: Yves Cochet groupe GDR Verts - 14-10-2008

http://sco.lt/4mydcX

Pic de pétrole, uranium et décroissance , rapport population/énergie

http://sco.lt/5XgjSL


François FILLON: On a passé le pic pétrolier

http://sco.lt/5ZcVFJ


VIDEO: Pénurie d' Uranium, les prix explosent. Est-ce normal ?

http://sco.lt/6O1Bib





Histoire de la Fin de la Croissance

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

RUSSIE: L'opposant Khodorkovski lance un mouvement pro-européen "Open Russia"

RUSSIE: L'opposant Khodorkovski lance un mouvement pro-européen "Open Russia" | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

L'ancien oligarque, gracié par Vladimir Poutine après dix ans en prison, s'est dit prêt à briguer la présidence du pays.


Il avait promis de ne pas se mêler de politique après sa libération en décembre 2013. L'opposant au pouvoir russe Mikhaïl Khodorkovski a pourtant lancé samedi 20 septembre un mouvement, Open Russia (Russie ouverte), destiné à rassembler les forces pro-européennes en Russie en prévision des élections parlementaires de 2016.


L'ancien oligarque a indiqué que son nouveau projet, nommé d'après son association caritative éponyme qui avait été fermée après son arrestation, serait une "plateforme" en ligne, et non un parti politique.


"Une minorité aura de l'influence si elle est organisée", a-t-il estimé. Le geste ressemble fort à un défi lancé au président russe Vladimir Poutine par l'ancien oligarque, arrêté en 2003 pour "vol par escroquerie à grande échelle" et "évasion fiscale". Il a toujours dénoncé son incarcération comme une punition pour s'être opposé au président.


"Je serais prêt à assumer cette partie du travail"


"Nous sommes en faveur de ce qu'on appelle le choix européen, soit un Etat gouverné par le règne de la loi", a lancé l'ancien patron du pétrolier Ioukos, âgé de 51 ans. "Nous croyons que la thèse selon laquelle 'la Russie n'est pas l'Europe' est un mensonge", a-t-il également déclaré. Un temps l'homme le plus riche de Russie, Khodorkovski vit désormais exilé en Suisse. Il n'est pas retourné dans son pays natal depuis sa libération.


En marge de ce lancement, Mikhaïl Khodorkovski a révélé ses ambitions présidentielles à l'occasion du 70e anniversaire du journal Le Monde."Je ne serais pas intéressé par l'idée de devenir président de la Fédération de Russie à un moment où le pays se développerait normalement", a expliqué l'ancien opposant.


"Mais s'il apparaissait nécessaire de surmonter la crise et de conduire une réforme constitutionnelle, (...) de redistribuer le pouvoir présidentiel en faveur du système judiciaire, du Parlement et de la société civile, alors je serais prêt à assumer cette partie du travail", a-t-il dit.

Damoclès 's insight:

Comme en Ukraine avec Ioulia Tymochenko, c'est d'un ancien oligarque milliardaire du pétrole, exilé en Suisse, que naît un mouvement d'opposition Russe.
 

Est il soutenu par Bruxelles et les banques ?
 

Voila un fait qui va faire couler beaucoup d'encre et alimenter toutes les théories complotistes (à tort ou à raison)
 

Affaire à suivre et à approfondir, en tout cas, les origines de cet homme ne peuvent qu'inspirer la méfiance, hélas.

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

SYRIE/Vidéo: Les frappes des EU sont "injustes" et "contre le peuple syrien"

Alors que les avions français et américains mènent des frappes en Irak contre les positions de l'organisation de l'Etat islamique, des habitants de Raqqa, la place forte du mouvement jihadiste au nord de la Syrie, jugent "injustes" la possible extension de ces frappes au territoire syrien, et assurent que cette "coalition sera un échec complet"

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

SYRIE: L'EI a pris le contrôle de 60 villages kurdes

SYRIE: L'EI a pris le contrôle de 60 villages kurdes | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont effectué une percée fulgurante dans le nord de la Syrie, en prenant le contrôle de 60 villages kurdes en 48h, dont 40 vendredi, autour d'Aïn al-Arab (Kobané en langue kurde), a affirmé une ONG.


"Depuis 48 heures, ils ont pris 60 villages, dont une quarantaine dans la seule journée de vendredi. Les combattants kurdes battent en retraite car le rapport de force leur est défavorable", a déclaré à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). "Il y a 800 habitants de ces villages dont le sort est inconnu", a-t-il ajouté.


Fuyant cet assaut et craignant les terribles exactions que cette organisation ultra-radicale fait subir à ceux qui tombent entre ses mains, plus de 5.000 habitants de la région ont fui vers la Turquie voisine, qui a été contrainte d'ouvrir sa frontière.

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

L'Allemagne souhaite que Google dévoile les algorithmes de son moteur

L'Allemagne souhaite que Google dévoile les algorithmes de son moteur | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

L'Allemagne multiplie ses offensives contre Google et souhaite désormais obliger le géant californien à révéler les algorithmes greffés sur son moteur de recherche.


Depuis plusieurs années, Google est au centre d'une enquête pour abus de position dominante. Plusieurs sociétés ont en effet porté plainte devant la Commission Européenne en affirmant que le géant de Mountain View favorisait ses propres produits ou ceux de ses partenaires au sein de son moteur de recherche.


Dans le cadre de cette enquête, les autorités allemandes multiplient leurs offensives contre le mastodonte américain. Sigmar Gabriel, vice-chancelier d'Allemagne et ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, a récemment annoncé qu'un démantèlement de la société était envisageable au regard de sa position de monopole. Une cour fédérale de Berlin a également obligé Google à réactiver son service de support envers les consommateurs. Cette fois, l'Allemagne souhaite percer le plus gros secret de la société.


De quelle manière les sites sont-ils classés au sein du moteur de recherche de Google ? Telle est finalement l'unique question qui permettra de déterminer si Google manipule les résultats au sein de son moteur de recherche. Dans une interview recueillie par le Financial Times, Heiko Maas, le ministre de la justice en Allemagne souhaite que Google affiche davantage de transparence sur les algorithmes de ce moteur.


« Au final il faut considérer le degré de transparence des algorithmes qu'utilise Google pour classer les résultats de recherche », affirme M. Maas. Et d'ajouter : « lorsqu'un moteur de recherche a un tel impact sur le développement économique, c'est un problème que nous devons résoudre ».

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

Assad appelle à cesser de financer les groupes armés en Syrie et en Irak

Assad appelle à cesser de financer les groupes armés en Syrie et en Irak | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Le président syrien Bachar al-Assad a déclaré mardi que pour lutter contre le terrorisme il fallait commencer par exercer des pressions sur les gouvernements qui promeuvent le terrorisme en Syrie et en Irak, a rapporté l'agence de presse officielle syrienne SANA.


M. Al-Assad a tenu ces propos durant sa rencontre avec le conseiller à la sécurité nationale irakien Faleh Fayad, dépêché en Syrie à la demande du Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi.


La lutte contre le terrorisme doit commencer par l'exercice de pressions sur les pays qui soutiennent et financent les groupes terroristes armés en Syrie et en Irak tout en prétendant qu'ils combattent le terrorisme, a déclaré M. Al-Assad, qui a salué la coopération syro-irakienne dans la lutte antiterroriste.


La coopération avec les dirigeants irakiens dans la lutte contre les organisations terroristes est bénéfique pour les deux pays et pour la région, a ajouté le président syrien.


Cette visite du conseiller irakien en Syrie survient alors que la communauté internationale resserre les rangs en vue de former une coalition internationale contre l'Etat islamique (EI), groupe terroriste qui sévit à la fois en Irak et en Syrie.


Le gouvernement syrien, tout en saluant le consensus international qui s'est dégagé autour de la lutte contre le terrorisme, a exprimé son scepticisme sur les intentions américaines, l'administration du président Barack Obama ayant apparemment refusé de coopérer avec le gouvernement syrien au sujet d'éventuelles frappes américaines contre les positions de l'EI sur le sol syrien.


Le gouvernement syrien a prévenu que toute action non coordonnée serait considérée comme une agression contre laquelle Damas aurait le droit de se défendre car de telles actions unilatérales porteraient atteinte à la souveraineté du pays.

Sources: Russia Today / Radio Chine International 

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

SYRIE: Le projet de gazoduc Qatar-Turquie que l'on vous cache

SYRIE: Le projet de gazoduc Qatar-Turquie que l'on vous cache | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Le gazoduc Qatar-Turquie est un projet allant du champ irano-qatari «South Pars / North Dome» vers la Turquie, où il pourrait se connecter avec le gazoduc Nabucco pour fournir les clients européens ainsi que la Turquie.


Une des voies vers la Turquie passe par l'Arabie saoudite, la Jordanie et la Syrie et l'autre passe par l'Arabie saoudite, le Koweït et l'Irak.


La Syrie rejette ce projet Qatari et le justifie par la protection «des intérêts de son allié Russe», qui est le premier fournisseur de gaz naturel de l'Europe.


En 2012, un analyste cité par « Ansa Méditerranée » a suggéré que la participation du Qatar dans la guerre civile syrienne a été fondée en partie sur sa volonté de construire un pipeline vers la Turquie via la Syrie.


«La découverte en 2009 d'un nouveau gisement de gaz près d'Israël, du Liban, de Chypre, et de la Syrie a ouvert de nouvelles possibilités de contourner la barrière de l'Arabie et de garantir une nouvelle source de revenus. Les pipelines sont déjà en place en Turquie pour recevoir le gaz.


Seulement, il y a Bachar Al-Assad sur cette route.


Le Qatar et la Turquie souhaite supprimer Al -Assad et installer la branche Syrienne des frères musulmans à sa place. C'est le mouvement politique le mieux organisé dans cette société chaotique et qui peut bloquer les efforts de l'Arabie saoudite d'installer un régime encore plus fanatique basé sur le Wahabisme.


Une fois les frères musulmans au pouvoir, les larges connections de l'émir avec les groupes des frères musulmans de la région lui permettront d'avoir à Damas, une oreille plus attentive à ses projets et une main plus amicale.


Source (traduit par Damoclès):
https://en.wikipedia.org/wiki/Qatar-Turkey_pipeline


Histoire de la Fin de la Croissance
DAMOCLES International News

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

VIDEO: CANADA, la face cachée d'Énergie Est

Impacts du Projet Énergie Est de TransCanada.


Pour en savoir plus, consultez www.equiterre.org/sablesbitumineux


Visionnez la version anglaise: www.canadians.org/energyeast101

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

UKRAINE: Revers sur l'accord de libre-échange avec l'UE

UKRAINE: Revers sur l'accord de libre-échange avec l'UE | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

L'ombre de la Russie plane sur ce revirement aussi brutal qu'inexpliqué.


Un vice-ministre a même démissionné pour protester contre la décision de reporter ce contrat d'association avec l'Union européenne et l'accord de libre-échange associé.


Trahison du président ukrainien, simple défaut de communication ou calcul commercial ? Le report de l'accord de libre-échange entre Kiev et Bruxelles a déchaîné les passions en Ukraine.


Le président Petro Porochenko promettait, encore vendredi, que l'accord d'association entre l'Union européenne et son pays, dont le texte sur le libre-échange fait partie intégrante, entrerait en vigueur le 1er novembre.


Mais quelques heures plus tard, à l'issue d'une réunion tripartite à Bruxelles avec l'Ukraine et la Russie, laquelle est farouchement opposée à ce projet, la Commission européenne annonçait que l'accord de libre-échange ne serait pas appliqué avant fin 2015.


Maïdan


Le soir même, un vice-ministre ukrainien des Affaires étrangères, Danylo Loubkivski, annonçait sa démission. Pour justifier sa décision, l'élu a expliqué sur sa page Facebook:


Ce report "envoie un mauvais signal à tout le monde: à l'agresseur, aux alliés, et le plus important, aux citoyens ukrainiens"


Pour de nombreuses personnalités en Ukraine, cette concession au Kremlin rappelle les événements de fin 2014, quand, sous la pression de Moscou, le président de l'époque Viktor Ianoukovitch avait refusé à la dernière minute de signer ce même accord d'association, déclenchant les manifestations qui ont fini par le balayer du pouvoir.


L'opposition proche de l'ancien régime a saisi l'occasion pour dénoncer le "cynisme" des nouveaux dirigeants du pays. "Le pouvoir a fait ce pour quoi Ianoukovitch a été déchu", s'est insurgé l'ancien vice-Premier ministre Boris Kolesnikov, cité par l'agence Interfax-Ukraine.


Certains se demandent même à quoi a servi le sacrifice de plus d'une centaine d'Ukrainiens tués lors du soulèvement de Maïdan et celle de 2.700 personnes ayant péri dans le conflit armé en cours depuis cinq mois avec les rebelles prorusses dans l'Est du pays, considéré à Kiev comme une tentative de Moscou de garder l'Ukraine dans son giron.


Opacité


Reste que c'est l'opacité de la situation qui attire le plus de critiques. "La décision a été annoncée brusquement, sans aucune explication à la société, ce qui rappelle (l'époque de) Ianoukovitch", estime le journaliste Sergui Vyssotski. "Il existe peut-être une explication à cela. Elle est peut-être très convaincante. Mais ce serait bien de l'entendre. Il y a un grave problème de communication", s'indigne Svitlana Zalichtchouk, une militante pour les droits civiques.


Côté gouvernement, on se félicite des gains économiques, l'UE ayant prolongé jusqu'à la fin 2015 une forte réduction des taxes douanières sur certains produits ukrainiens à destination du marché européen comme le souhaitait Kiev.


En revanche, les droits de douane continueront à être prélevés sur des exportations européennes vers l'Ukraine jusqu'à la fin de 2015, comme le souhaitait Moscou, qui dit craindre l'arrivée sur son marché de produits européens bon marché via l'Ukraine.


Une victoire russe ?


"Un geste sans précédent de soutien et de solidarité avec l'Ukraine" qui permet "même d'apaiser des craintes hypothétiques" de Moscou, se félicite le ministère ukrainien des Affaires étrangères. Et qui rapportera à Kiev 2 milliards d'euros par an, selon la présidence.


Pour plusieurs experts, la zone de libre-échange avec l'UE visait aussi à forcer les autorités ukrainiennes à mener rapidement les réformes pour rendre l'économie nationale concurrentielle face aux produits européens.


Et le report de sa mise en place risque de ralentir ce processus.


"La société luttait pour cet accord (...) car il devait être un facteur de pression extérieur sur les hommes politiques", souligne le député pro-européen Oles Doniy sur son blog. "Maintenant cet espoir est écrasé et la Russie a obtenu une grande victoire géopolitique", déplore-t-il.


more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

VIDEO: Bourdin Direct - Edwy Plenel

Jean-Jacques Bourdin reçoit Edwy Plenel, co-fondateur et président de Mediapart, et auteur de "Pour les musulmans".


 

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

Edwy Plenel: "J'entends George Bush en entendant Laurent Fabius"

Edwy Plenel: "J'entends George Bush en entendant Laurent Fabius" | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Invité lundi matin sur BFMTV et sur RMC, le journaliste Edwy Plenel, président de Mediapart, a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.


Edwy Plenel a réagi lundi matin à la mise en place de la coalition contre l'Etat islamique. "C'est exactement ce qu'ils attendent, les crédibiliser comme un adversaire, réagir sur le coup de l'émotion, et croire que la guerre va résoudre des problèmes politiques. Déjà deux guerres en Irak, une guerre en Libye, quel est le bilan? A chaque fois, nous ajoutons le malheur au malheur. C'est combien la population de l'Amérique du Nord et de l'Europe? 15% de la population mondiale. Et nous allons, nous, dire ce qui est bon pour le monde, sans discuter, sans réfléchir?"


"Derrière le pire des crimes il y a des causes"


Edwy Plenel porte un jugement sévère contre la position du ministre des Affaires étrangères: "J'entends George Bush junior en entendant Laurent Fabius. On décide la guerre sans les Nations Unies. Ayez peur et je m'occupe du reste. D'où il vient l'Etat islamique? Il vient du désordre que nous avons créé. Nous avons créé la guerre de religion entre sunnites et chiites".


Comment combattre l'Etat islamique? "Quand on n'essaie pas de comprendre ce qu'il y a derrière un acte aussi révoltant que ces égorgements, de comprendre d'où ça vient... Derrière le pire des crimes il y a des causes. Frapper le crime sans s'occuper des causes, sans solution politique durables, c'est ajouter le désordre au désordre".


Les musulmans, premières victimes


Le co-fondateur de Mediapart est revenu lundi matin sur la sortie jeudi prochain de son livre intitulé Pour les musulmans (La Découverte), plaidoyer pour la tolérance et le respect des musulmans. "Mon livre c'est un cri d'alarme et un geste de solidarité. Il y a mille façons d'être musulman. Ils ne sont pour rien dans les crimes monstrueux commis par des gens qui improprement se réclament de l'Islam. Une démocratie ce n'est pas la loi de la majorité, c'est le respect des minorités. Arrêtez de vouloir nous uniformiser. Arrêtez de stigmatiser ceux qui disent 'Je suis français et musulman'".


"Arrêtons de stigmatiser au nom de la croyance. On accepte dans l'espace public de dire qu'il y a un souci de civilisation qui serait l'Islam", déplore Edwy Plenel. "Je demande que nous les admettions, ils sont le résultat de notre Histoire, ils sont là, ils travaillent".


"J'ai été choqué par la solitude dans laquelle on laisse les musulmans", tonne Edwy Plenel. "On dit 'Il y a un souci de civilisation", on met les musulmans en bloc, et on ne réagit pas".


Écrit par Alexandre Le Mer

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

Bahreïn demande la participation de l'Iran à la réunion de Paris

Bahreïn demande la participation de l'Iran à la réunion de Paris | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Le ministre bahreïni des Affaires étrangères a demandé la participation de l'Iran à la réunion internationale, à Paris, sur la lutte contre le groupe terroriste Daesh.


Vendredi soir, Cheikh Khaled Ben Ahmed Al-e Khalifa a salué la décision de l'Iran de se joindre à la communauté mondiale, pour lutter contre le groupe terroriste Daesh, a écrit le quotidien bahreïni, Gulf Daily News.


"L'Iran est un pays puissant, dans la région, d'autant plus que sa participation à la réunion de lundi, à Paris, serait efficace, dans la lutte contre Daesh", a affirmé Cheikh Khaled Ben Ahmed Al-e Khalifa. «Nous saluons l'intérêt que porte l'Iran à la contribution à la lutte contre Daesh.


Nous souhaitons parvenir avec les autres participants à une feuille de route, à ce propos», a-t-il indiqué, lors d'une réunion tenue à l'initiative d'Amr Moussa, l'ancien secrétaire général de la Ligue arabe.

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

L'Arabie saoudite accueillera des camps d'entraînement pour rebelles syriens

L'Arabie saoudite accueillera des camps d'entraînement pour rebelles syriens | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Dans son allocution présentant le plan de lutte contre l'Etat islamique (EI), Barack Obama a annoncé, mercredi 10 septembre, qu'il compterait notamment sur l'aide de partenaires de différents pays. Cette aide devrait notamment se manifester, en Arabie saoudite, par l'accueil de camps d'entraînement de rebelles syriens modérés, alors que l'administration américaine veut que ces derniers jouent un rôle dans la lutte contre les forces de l'Etat islamique présentes en Syrie.


Selon des responsables américains, cet accord, présenté par les conseillers du président américain parallèlement à son discours à la nation, témoigne de la préoccupation des Saoudiens face à la menace constituée par l'Etat islamique dans la région. Le royaume wahhabite, principal pouvoir arabe sunnite dans la région, craint notammant que l'EI ne parvienne à radicaliser certains de ses citoyens.


MISER SUR UNE OPPOSITION PLUS FORTE


Les responsables américains n'ont pas voulu dire où les rebelles seraient entraînés en territoire syrien. « Ce que nous avons maintenant est une promesse du royaume d'Arabie saoudite (...) d'être un partenaire à part entière avec nous dans cet effort, y compris en accueillant ce programme d'entraînement », a déclaré à la presse un haut responsable américain lors d'une téléconférence.


Auparavant, Barack Obama s'était entretenu par téléphone avec le roi Abdallah. « Les deux dirigeants sont d'accord pour dire qu'une opposition syrienne plus forte est essentielle pour affronter les extrémistes comme l'Etat islamique ainsi que le régime Assad, qui a perdu toute légitimité », a déclaré la Maison blanche.


La coalition de l'opposition syrienne a favorablement accueilli jeudi la stratégie détaillée par le président Barack Obama contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI), mais a souligné, dans un communiqué, la nécessité « d'affaiblir et au définitif de chasser le régime répressif » de Damas pour apporter « la stabilité à la région et la libérer des extrémistes ».

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

Chez Rothschild, Macron a gagné jusqu'à un million par an, mais ne paye pas l'ISF

Chez Rothschild, Macron a gagné jusqu'à un million par an, mais ne paye pas l'ISF | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Le nouveau ministre de l'Économie a révélé à L'Express son salaire en tant que gérant associé dans la banque d'affaires. Malgré tout, il ne paye pas l'impôt sur la fortune, son patrimoine ne dépassant pas 1,3 million d'euros.


Un million d'euros brut. Voici ce qu'a touché Emmanuel Macron pour l'année 2011, lorsqu'il était associé-gérant de la banque Rothschild. Le nouveau ministre de l'Économie a en outre révélé à L'Express que son ancien poste lui avait rapporté un million supplémentaire au titre de ses quatre mois de service en 2012, avant qu'il ne le quitte pour rejoindre l'Élysée. Selon les calculs du journal, les revenus brut d'Emmanuel Macron s'élèveraient à un million d'euros environ, une fois retirés les impôts et les charges sociales.


Avec un salaire aussi astronomique, en plus de son patrimoine personnel -qui n'est pas précisé pour l'instant, l'on pourrait s'attendre à ce que le jeune ministre paye l'impôt sur la fortune (ISF), comme certains de ses collègues. Mais non. L'ancien banquier a opportunément utilisé une partie de ses revenus pour rénover notamment sa maison familiale située au Touquet. L'ensemble de son patrimoine ne dépasse donc pas le seuil d'1,3 million d'euros à partir duquel un contribuable doit payer l'ISF.


Un patrimoine au moins moitié moindre que celui de Laurent Fabius

En entrant en politique, Emmanuel Macron a dû faire une croix sur son ancien train de vie. D'abord nommé conseiller à l'Élysée, il était alors payé près de 15.000 euros brut. En devenant ministre, il n'est plus rémunéré qu'à hauteur de 9940 euros brut.


Comme tous les ministres, Emmanuel Macron devra déposer sa déclaration de patrimoine, qui sera rendue publique. Sera-t-il plus riche que ses collègues? Avec un patrimoine nécessairement inférieur à 1,3 million d'euros, il est d'ores et déjà certain qu'il ne pourra détrôner Laurent Fabius, qui arrive en tête des ministres les mieux lotis avec un patrimoine estimé à 3,3 millions d'euros. Les patrimoines de Jean-Marie Le Guen (plus de 3 millions) et d'André Vallini (2,8 millions) complètent le podium, dont sera donc exclu Emmanuel Macron.

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

RUSSIE: Les exercices militaires stratégiques Vostok-2014 ont commencé

RUSSIE: Les exercices militaires stratégiques Vostok-2014 ont commencé | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Les exercices stratégiques du commandement et de l’Etat-major russe Vostok-2014 ont commencé en Russie. En tout près de 100.000 militaires, 1500 chars et 120 avions participent à ces exercices, avec notamment des avions bombardiers stratégiques et 70 navires militaires.


Des divisions du District militaire extrême-oriental, qui ont pris part à la vérification de la préparation au combat des troupes militaires, participent à ces exercices. Les manoeuvres d’entraînement auront lieu simultanément sur 20 polygones terrestres, maritimes et aériens d’Anadyr (ville au Nord-Est de l’Extrême-Orient) à Vladivostok.


Les militaires s’entraîneront à déplacer les troupes, avec des distances de 6000 kilomètres à parcourir pour certaines divisions, à assurer la défense des côtes et réaliseront des tirs avec des missiles tactiques. Les exercices se poursuivront jusqu’au 25 septembre.

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

FRANCE: L’industrie française de l’armement se porte bien à l’exportation

FRANCE: L’industrie française de l’armement se porte bien à l’exportation | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Les exportations françaises d’armement ont été exceptionnelles en 2013, selon le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, qui souligne leur «impact économique, social et technologique» majeur dans une France menacée de désindustrialisation.


Selon les résultats du secteur présentés mardi à Bordeaux (sud-ouest) par le ministre socialiste, les commandes nouvelles d’armements à l’exportation ont grimpé de 43% en 2013, à 6,87 milliards d’euros.


Pour Jean-Yves Le Drian, les opérations militaires «nombreuses, difficiles» dans lesquelles la France est engagée, notamment en Afrique, «font pleinement partie de cette dynamique» des exportations, en démontrant «la puissance et la fiabilité» du matériel issu de l’industrie de défense.


Depuis l’arrivée au pouvoir du président François Hollande en 2012, la France est intervenue en janvier 2013 au Mali et en décembre 2013 en Centrafrique.


Les entreprises de défense ont contribué en moyenne à 24% du total des exportations françaises sur la période 2010-2013, «en prenant en compte les exportations civiles et militaires», selon les chiffres du ministère.


La forte progression des prises de commandes repose en particulier sur d’importants contrats passés avec l’Arabie saoudite, qui redevient le premier client de la France, «avec plus de 1,9 milliard d’euros de contrat entrés en vigueur en 2013».


Jean-Yves Le Drian a par ailleurs précisé la position de la France sur le contrat contesté de vente de deux bateaux de guerre «BPC Mistral» à la Russie, d’un montant de 1,2 milliard d’euros. «Il n’y a à ce moment ni suspension, ni rupture», a-t-il dit, soulignant que la question de la livraison du premier bâtiment, le Vladivostok, «se posera fin octobre». «Ce qu’a dit le président de la République, c’est que si d’aventure à cette date-là les conditions étaient les mêmes qu’aujourd’hui, il ne donnerait pas l’autorisation», a-t-il souligné.


Le 5 septembre en Grande-Bretagne, François Hollande avait considéré qu’il n’était pas possible de livrer le premier bâtiment fin octobre «alors même qu’il y avait la preuve que des militaires russes pouvaient être engagés en Ukraine».


- Savoir-faire et 'crédibilité' -


Selon une étude d’impact réalisée par le ministère, le conseil des industries de défense (Cidef) avec le cabinet McKinsey & Co, environ 40.000 emplois en France sont concernés par les ventes d’armes à l’exportation, auxquels s’ajoutent 10.000 emplois indirects chez les fournisseurs.


«Dans une France frappée par le chômage et menacée de désindustrialisation, ces 50.000 emplois sont d’une importance vitale», a souligné M. Le Drian.


Sans les exportations d’armements, «le déficit de la balance commerciale aurait été de 5 à 8 points plus élevé chaque année» sur la période 2008-13, selon cette étude.


Le ministre s’est également félicité de l'«état d’esprit d’action en commun» des industriels français, évoquant «l’équipe de France des exportations d’armement».


Eric Trappier, président de Dassault Aviation, a souligné pour sa part «la crédibilité» à l’exportation liée au savoir-faire des groupes industriels français et à leur capacité à assurer le suivi de leur production dans la durée.


L’un des rares secteurs industriels français dynamiques à l’exportation, l’industrie de défense génère au total un chiffre d’affaires de plus de 17 milliards d’euros pour 165.000 emplois directs ou indirects.

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

La Chine lance un nouveau marché pour l'or

La Chine lance un nouveau marché pour l'or | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

La Chine, l'un des plus gros pays consommateurs d'or, a lancé jeudi un nouveau marché pour le métal jaune, basé dans la zone franche de Shanghai et ouvert aux investisseurs étrangers, espérant populariser un cours de l'or libellé en yuans.


Le Shanghai Gold Exchange, opérateur chinois pour les métaux précieux, a crée une place d'échanges "internationaux" dans le territoire shanghaïen, dans le but avoué de "concurrencer un jour les places de New York et de Londres" pour les transactions sur l'or, a rapporté l'agence officielle Chine nouvelle. Elle sera ouverte aux institutions financières étrangères, a-t-elle ajouté.


Actuellement, le Shanghai Gold Exchange, ouvert en 2002, comprend parmi ses membres seulement une poignée de firmes non-chinoise, étant ainsi particulièrement fermé aux investisseurs étrangers. "Ce marché international (dans la zone franche) transforme en réalité le projet d'ouverture du marché chinois de l'or", s'est félicité Xu Luode, président du Shanghai Gold Exchange, cité par un média chinois.


Le porte-parole de l'opérateur, Gu Wenshuo, sollicité par l'AFP, s'est refusé à livrer de plus amples détails. Selon des officiels du secteur, les contrats pour les échanges de métaux précieux sur la nouvelle place seront libellés en yuans, et les investisseurs basés hors de Chine pourront utiliser des fonds en yuans venant de l'étranger - en ligne avec les efforts de Pékin pour accélérer l'internationalisation de sa devise.


De même, des stocks d'or venant de l'étranger pourront être entreposés dans la zone franche pour y être livrés sous forme physique aux investisseurs-acquéreurs. "Tout cela va permettre à un nombre accru d'acteurs internationaux d'entrer sur le marché chinois" et doper les échanges, a réagi Albert Cheng, directeur pour l'Asie orientale du Conseil mondial de l'or (CMO), fédération réunissant les grands producteurs aurifères.


"Le Shanghai Gold Exchange a l'ambition de s'ouvrir à de nouveau membres d'envergure mondiale, qu'ils soient fournisseurs d'or ou investisseurs", a-t-il indiqué à l'AFP. La demande d'or en Chine continentale représentait 192,5 tonnes au deuxième trimestre, soit environ un quart de la demande mondiale, selon le CMO. Il s'agit du deuxième plus gros pays consommateur d'or après l'Inde.

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

L'Etat islamique ne pourra pas être vaincu par des raids aériens, affirme Téhéran

L'Etat islamique ne pourra pas être vaincu par des raids aériens, affirme Téhéran | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Washington - Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a estimé mercredi que l'organisation Etat islamique (EI), qu'il a qualifiée de phénomène dangereux, ne pourrait pas être vaincue avec seulement des frappes aériennes.


Accusant les autres nations d'avoir créé un Frankenstein, M. Zarif a ajouté que les jihadistes de ce groupe ne pourraient pas être contenus ou éradiqués par des bombardements aériens, lors d'une allocution à Washington devant un centre de réflexion.


M. Zarif a de nouveau déploré que Téhéran n'ait pas été invité à la conférence internationale de Paris lundi consacrée à l'organisation EI, faisant valoir que son pays pouvait jouer un rôle central dans la lutte contre les jihadistes.


Mais pour lui, les accusations de Washington à l'encontre du président syrien Bachar al-Assad, relèvent de la théorie du complot. Washington accuse le régime de Damas d'avoir fermé les yeux devant les exactions du groupe EI dans le but d'affaiblir les rebelles syriens modérés.

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

UKRAINE/Vidéo: Le député Vitaly Zhuravsky jeté à la poubelle

Une foule en colère a jeté le député ukrainien Vitaly Zhuravsky dans une benne à ordure alors qu'il sortait du parlement à Kiev.


Les hommes l'ont balancé, tête la première dans la poubelle, puis une personne lui a jeté un pneu à la figure et une boisson a également été déversée sur sa tête.


Ce député est à l'origine d'un projet de loi qui restreint les manifestations anti-gouvernementales

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

VIDEO/De Villepin: " Il serait temps que les pays occidentaux tirent des leçons de l'Afghanistan"

Dominique de Villepin, ancien Premier ministre, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi matin sur BFMTV-RMC.


Il s'est exprimé sur les positions de la France et des Etats-Unis sur le problème de l'Etat islamique. Pour lui, la coalition formée par Obama, s'engageant vers une troisième guerre d'Irak, "est une décision absurde et dangereuse". "Il serait temps que les pays occidentaux tirent des leçons de l'Afghanistan" a-t-il souligné.

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

Si l’Ecosse accélérait l'extinction du pétrole en mer du Nord...

Si l’Ecosse accélérait l'extinction du pétrole en mer du Nord... | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Si la mer du Nord britannique continue à produire du pétrole, c'est entre autres grâce à de fortes incitations fiscales du Royaume-Uni. Rien ne dit qu'une Ecosse indépendante, détenant 90 % des réserves pétrolières, aura les moyens d'offrir les mêmes avantages aux pétroliers.


Le pétrole de mer du Nord fête ses quarante ans d’exploration. Dans les années 90, à son pic d’activité, la zone assurait de confortables revenus aux heureux pays dont les eaux territoriales recelaient beaucoup d’or noir. La Norvège a créé le plus important fonds de pension en Europe et le Royaume-Uni et les Pays-Bas en tiraient une part significative de leur PIB. Mais dès les années 2000, la mer du Nord était promise à un inexorable déclin. La production au large des côtes britanniques chutait de 54 % en 10 ans. Côté scandinave, la chute s’est limitée à 5 %.


BP et Shell contre l’indépendance


Et pourtant depuis quelques années, la mer du Nord connait une seconde jeunesse, alors que de nouvelles découvertes conséquentes voient le jour en Norvège et que les pétroliers optimisent leurs champs côté britannique. Sur cette dernière zone, les majors ont investi près de 15 milliards de dollars en 2013.


Des sommes qui ont fait dire aux analystes de MacKenzie que la vie commence à 40 ans. Devant une mer du Nord britannique de nouveau pleine d’avenir, la question du pétrole est intimement liée à celle du référendum sur l’indépendance de l’Ecosse. 90 % des réserves pétrolières du Royaume-Uni se trouvent dans les eaux écossaises et, en théorie, une Ecosse souveraine tirerait au moins 12 % de son PIB grâce à cette ressource pendant les 50 ans à venir.


Mais le calcul apparait un peu simpliste pour les patrons des deux plus grandes compagnies pétrolières européennes, Shell et BP, qui appellent à conserver un Royaume-Uni dans ses frontières actuelles. Les PDG craignent qu'une Ecosse souveraine ait pour conséquence collatérale une accélération de la fin du pétrole en mer du Nord britannique où les coûts d’exploitation sont déjà élevés en raison des conditions météorologiques difficiles (vents violents, mer déchainée...) et un sous-sol soumis à de hautes pressions et de fortes températures.


Incitations fiscales


Trois raisons expliquent que les pétroliers réinvestissent massivement dans la zone ces dernières années : un prix du baril élevé, des technologies nouvelles… mais surtout une politique fiscale britannique très incitative. Et c’est ce dernier point qui est critique pour les deux grands patrons. Si l'Ecosse obtient son indépendance lors du scrutin à venir, rien ne dit que le pays pourra offrir aux pétroliers les mêmes avantages.


"Une séparation pourrait conduire à des recettes fiscales réduites, à une augmentation des coûts de production des champs pétroliers et à des obstacles importants pour développer de nouveaux champs de pétrole et de gaz en milieux difficiles ", prédit le PDG de Shell, Ben van Beurden. De son côté, le patron de BP, Bob Dudley, sonne l’alerte : "les investissements futurs à long terme ont besoin de stabilité fiscale et de sécurité".


Bien sûr, le pétrole ne va pas s’arrêter de couler du jour au lendemain en Ecosse si le "Yes" l’emporte. Mais les difficultés auxquelles devra faire face une Ecosse indépendante pourraient mettre fin à la renaissance de la mer du Nord britannique faute d’avantages fiscaux. L’or noir n’est pas un cas isolé. Les mêmes difficultés pourraient toucher les énergies marines (éoliennes offshores et hydroliennes) pour lesquelles l’Ecosse dispose d’un grand potentiel mais qui ne peuvent émerger sans un niveau suffisant de subventions.


Ludovic Dupin

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

REPLAY/Arte: Enquête sur le pétrole écossais, véritable enjeu du référendum pour l’indépendance

REPLAY/Arte: Enquête sur le pétrole écossais, véritable enjeu du référendum pour l’indépendance | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Enquête sur le pétrole écossais, véritable enjeu du référendum pour l’indépendance qui se tiendra le 18 septembre - Entretien avec Alyn Smith, eurodéputé écossais à Bruxelles

Au sommaire de cette émission, une enquête en Ecosse sur le pétrole, l’enjeu du référendum pour l’indépendance.


Le 18 septembre, pour la première fois en Europe, une nation, l’Ecosse, se prononcera pour ou contre l’indépendance.


A l’origine de cet événement, Alex Salmond, le premier ministre écossais. Le pétrole est le noeud de la guerre : si le pays accédait à l’indépendance, les revenus pétroliers lui reviendraient entièrement.


Une manne financière de 7 milliards d’euros pour les caisses du nouvel état. L’indépendance ne semble pas jouée d’avance, mais les indépendantistes ont déjà gagné une première bataille... 

Cliquez ici ou sur la photo pour voir le replay

Début de la partie sur l'Ecosse à 7mn10

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

Les sanctions contre Moscou vont geler de gros projets pétroliers

Les sanctions contre Moscou vont geler de gros projets pétroliers | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Les nouvelles sanctions économiques imposées par les Etats-Unis et l'Union européenne à la Russie vont avoir pour effet de geler ou de compliquer le financement de nombreux projets pétroliers impliquant des groupes étrangers.


En vertu des sanctions décidées vendredi par les Etats-Unis, Gazprom, Gazprom Neft, Lukoil, Surgutneftegas et Rosneft ne pourront plus coopérer avec des firmes occidentales dans l'exploration ou la production en eaux profondes, dans l'offshore arctique ou dans le gaz ou le pétrole de schiste.


Ces nouvelles mesures, destinées à punir l'attitude du président Vladimir Poutine dans la crise ukrainienne, durcissent les précédentes sanctions qui se bornaient à interdire les exportations d'équipements de haute technologie à l'industrie pétrolière russe.


Parmi les projets désormais menacés figure un programme clé de forage que la compagnie américaine Exxon Mobil a débuté en août dans l'Arctique russe dans le cadre d'une coentreprise avec Rosneft.


Ce projet sera suspendu, comme des dizaines d'autres conclus par Rosneft et Gazprom Neft avec Exxon, Royal Dutch Shell, Statoil ou l'Eni.

"Le fait de ne plus pouvoir disposer des ressources technologiques et des services des firmes américaines et européennes rend impossible, ou du moins très compliquée, la poursuite de ces projets (...) Il n'existe pas vraiment de moyens de substitution ailleurs", a déclaré vendredi un haut responsable de l'administration américaine.


Un délai de 14 jours a été imparti aux firmes pour se mettre en conformité avec les sanctions, pour lesquelles il n'y aura "aucun sanctuaire", selon l'expression du responsable américain.


"TROP TARD"


La Russie, le deuxième exportateur mondial de pétrole, compte sur ses réserves en Arctique et sur le pétrole de schiste pour compenser le déclin de ses gisements vieillissants en Sibérie afin de maintenir sa production à environ 10,5 millions de barils par jour.


Valeri Nesterov, de la banque nationale Sberbank- également visée par des sanctions- prévoit des lendemains difficiles.


"Le plus préoccupant, ce sont les sanctions ciblant le pétrole dit 'difficile'. Les compagnies russes n'ont pas investi assez dans la recherche et la technologie, elles se reposaient sur les technologies occidentales et maintenant c'est trop tard", dit-il.


Parmi ces réserves de pétrole difficile à extraire figure notamment la formation géologique dite de Bajenov, située sous des gisements matures en Sibérie occidentale et censée renfermer jusqu'à 3.000 milliards de barils de pétrole- soit quatre fois le montant des réserves de l'Arabie saoudite.


Rosneft et Gazprom Neft travaillent sur le site en tandem avec Exxon et Shell, et Lukoil y a un projet de coentreprise avec Total.


"Quand on a eu connaissance des premières sanctions, on a décidé d'accélérer le travail sur tous les fronts pour minimiser les dégâts", rapporte une source de Rosneft.


Igor Setchine, le patron de Rosneft qui est un proche de Vladimir Poutine, a affirmé début septembre que le groupe avait approuvé un programme visant à remplacer toutes les technologies occidentales sur le moyen terme.


Selon Mikhaïl Leontiev, porte-parole de Rosneft, le service juridique de la firme étudie les sanctions et leurs implications pour les forages en commun avec Exxon dans l'Arctique.


Rosneft a au total 44 dépôts offshore dans l'Arctique et en mer noire, avec des réserves estimées de 300 milliards de barils qu'il comptait exploiter avec Exxon, Eni et Statoil.


Une source de Lukoil, principal compagnie pétrolière privée de la Russie, a reconnu que les sanctions faisaient l'effet d'un choc. "On ne pensait vraiment pas se retrouver sur la liste", a-t-elle dit.


LE ROBINET DU CRÉDIT FERMÉ


Lukoil est le groupe russe le plus présent à l'étranger avec, entre autres, des actifs au large du Ghana, en mer Caspienne ou en Irak.


Les sanctions décidées vendredi, de l'aveu des Etats-Unis, visent à épargner le plus possible la production conventionnelle ou les projets étrangers des compagnies russes.


"Les opérations de Lukoil aux Etats-Unis, par exemple ses stations-service, ne seront pas affectées", a dit le haut responsable lors d'un point de presse.


Mais les sanctions entraveront sa capacité à obtenir des financements, y compris pour ses projets à l'étranger et notamment au large du Ghana, selon des banquiers et traders.


Lukoil a été la dernière compagnie pétrolière russe à emprunter à l'étranger- 1,5 milliard de dollars levés, y compris auprès de banques américaines- mais le robinet du crédit est fermé depuis les sanctions de juillet.


"Une fois que vous êtes sur la liste, emprunter devient impossible ou presque", dit un trader d'une maison de négoce occidentale qui a l'habitude de travailler avec les Russes.


Selon Washington, les nouvelles sanctions aggraveront les difficultés de l'économie russe menacée de récession sur fond de chute du rouble et de fuite des capitaux.


Si les compagnies pétrolières se tournent vers la banque centrale pour obtenir des financements, elles réduiront les ressources de l'Etat.


Vitali Krouikov, directeur du laboratoire d'idées Small Lettres, estime que la Russie, avec ses réserves de devises de 460 milliards de dollars (355 milliards d'euros), a suffisamment de ressources pour tenir pendant deux ans avec les sanctions actuelles. "Ensuite il lui faudra aller chercher des financements en Asie, mais Dieu sait ce qu'il lui en coûtera. Les prêteurs asiatiques auront vite fait d'augmenter leurs taux", prédit-il.


(avec Vladimir Soldatkine et Dmitri Jdannikov, Véronique Tison pour le service français)

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

ALGERIE: Une partie d'Aqmi prête allégeance à l’Etat islamique

ALGERIE: Une partie d'Aqmi prête allégeance à l’Etat islamique | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Les « Soldats du califat » ont décide de rompre avec Al Qaïda au Maghreb islamique.


Un nouveau groupe armé algérien, les « Soldats du califat », a annoncé qu’il rompait avec Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et prêtait serment d’allégeance à l’Etat islamique (EI) qui contrôle de vastes régions en Irak et en Syrie.


Dans un communiqué diffusé sur des sites internet djihadistes, Gouri Abdelmalek, alias Khaled Abou Souleïmane, qui était le commandant d’Aqmi pour la région centrale, annonce prendre la tête des « Soldats du califat » et accuse les pays du Maghreb d’avoir « dévié de la juste voie ».


Il précise avoir été rejoint par un autre commandant d’Aqmi dans l’est de l’Algérie. « Vous avez au Maghreb islamique des hommes qui obéiront à vos ordres », ajoute-t-il à l’adresse d’Abou Bakr al Baghdadi, le « calife » de l’EI qui avait lui même abandonné les rangs d’Al Qaïda en 2013.


Un autre groupe islamiste, celui de Mokhtar Belmokhtar, « Ceux qui signent avec leur sang », a aussi rompu il y a plusieurs mois avec Aqmi. Il serait basé actuellement dans le sud de la Libye. Belmohktar est tenu pour responsable de l’attaque contre le complexe gazier de Tiguentourine en janvier 2013 en Algérie, qui a fait des dizaines de morts dont trois Américains.

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

Premier accord entre les rebelles syriens et l'EI

Premier accord entre les rebelles syriens et l'EI | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Les rebelles syriens et les jihadistes de l'Etat islamique (EI) ont enterré la hache de guerre au sud de Damas au terme d'un accord, le premier du genre depuis le déclenchement des hostilités entre eux au début de l'année, selon une ONG.


Les insurgés, islamistes ou modérés, ont conclu un cessez-le-feu à Hajar al-Aswad, dans la banlieue sud de la capitale, où les deux adversaires sont présents, explique l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Selon les termes de l'accord, "les deux parties respectent une trêve jusqu'à ce qu'une solution définitive soit trouvée et elles promettent de ne pas s'attaquer car elles considèrent que le principal ennemi est le régime noussaïri", terme péjoratif pour désigner les alaouites, secte dont est issu le chef de l'Etat Bachar al Assad.


Après des revers cuisants subis dans le nord et surtout l'est de la Syrie et à l'issue d'une offensive lancée en juillet, les rebelles avaient réussi à chasser les combattants de l'EI de quatre de leurs bastions au sud-est de Damas, Mesraba et Maydaa, dans la Ghouta orientale, ainsi que de Yalda et Beit Sahem. "Les jihadistes s'étaient alors retranchés dans Hajar al-Aswad, où ils ont une forte présence, précise l'OSDH.


Selon l'ONU, plus de 191.000 personnes sont mortes depuis le début de la guerre en Syrie, commencée en mars 2011 par une contestation pacifique devenue insurrection armée à la suite de la répression menée par le régime. Elle a pris depuis une tournure encore plus complexe, les rebelles combattant désormais à la fois le régime et l'EI.

more...
No comment yet.
Scooped by Damoclès
Scoop.it!

L'un des principaux groupes rebelles syriens perd son état-major dans une mystérieuse explosion

L'un des principaux groupes rebelles syriens perd son état-major dans une mystérieuse explosion | Histoire de la Fin de la Croissance | Scoop.it

Une explosion a décimé l’état-major d’Ahrar al-Sham, une formation salafiste très organisée qui combat pour chasser Bachar al-Assad.


L’origine de l’explosion, mardi, dans un village de la province syrienne d’Idlib, reste mystérieuse. Mais qu’il s’agisse d’un attentat ou d’un accident, elle a décimé l’état-major d’Ahrar al-Sham, l’un des groupes les plus puissants de la rébellion syrienne. Au moins 47 de ses chefs politiques et militaires ont péri sous les décombres de la maison dans laquelle ils s’étaient réunis. Le mouvement a nommé mercredi une nouvelle direction, le jour même où les Etats-Unis ont annoncé l’extension à la Syrie des frappes aériennes contre les jihadistes de Daech, l’acronyme arabe de l’Etat islamique.


Ahrar al-Sham est l’une des formations rebelles les mieux organisées de la rébellion. Ses membres sont des salafistes, adeptes d’un islam rigoriste, mais à la différence des partisans de l’Etat islamique ou de ceux du Jabhat al-Nusra, ils sont nationalistes et combattent pour chasser le président syrien Bachar al-Assad du pouvoir, sans volonté de créer un califat ou de porter le jihad aux Etats-Unis ou en Europe. Actifs dès 2012, ils ont largement contribué à la prise de contrôle d’une majorité de la province d’Idlib. Ils ont ensuite combattu à Alep, la grande ville du nord syrien, et ses environs. Si certains de ses leaders étaient liés à Al-Qaeda, ils n’ont pas empêché Ahrar al-Sham de s’allier avec d’autres groupes. Le mouvement est aujourd’hui prédominant au sein du Front islamique, la plus large coalition rebelle, qui combat aussi bien l’armée syrienne que Daech.


Que vont désormais faire ses combattants ? Dans une note publiée mardi, la Fondation Carnegie estime qu’ils pourraient s’éparpiller parmi d’autres groupes, y compris l’Etat islamique, si les nouveaux leaders d’Ahrar al-Sham «n’apparaissent pas en mesure de les diriger, de les équiper et de les financer». La rébellion syrienne n’en serait alors que plus désorganisée et fragilisée alors que l’armée syrienne menace d’encercler Alep et que l’Etat islamique tente d’étendre son califat.

more...
No comment yet.