La nouvelle réali...
Follow
Find
8.4K views | +23 today
La nouvelle réalité du travail
Il est urgent de moderniser l’organisation du travail afin de l’adapter au triomphe de l’individualité et à la société post-industrielle
Curated by Denis Pennel
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Denis Pennel from reinventer le management
Scoop.it!

"Les modèles managériaux sont bousculés par des enjeux économiques, sociétaux et culturels"

"Les modèles managériaux sont bousculés par des enjeux économiques, sociétaux et culturels" | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Une étude met en exergue les bouleversements des modèles managériaux face aux nouvelles technologies, à la cohabitation de plusieurs générations et à la RSE.

Via Richard Compte, Marie-pierre Lacazin
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Travailler autrement au 21 ème siècle
Scoop.it!

La révolution du management

La révolution du management | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

La révolution du management est non seulement possible mais nécessaire : c’est la conclusion de l’excellent reportage « Le management fait sa révolution » réalisé par Alain Pirot et diffusé sur BFM TV le 1er mai dernier (38 minutes). Nécessaire à cause de l’actuelle démotivation des salariés : Isaac Getz invite les dirigeants à se demander pourquoi les personnes motivées que l’on recrute se transforment en ces collaborateurs n’osant pas répondre et ne se sentant en rien engagé vis-à-vis de l’entreprise.


Révolution nécessaire aussi pour motiver ces nouvelles générations qui rejettent les styles traditionnels de gestion comme l’explique Tammy Erickson. Le reportage cite l’exemple désormais bien connu de Google, dont l’organisation est basée sur une très large liberté des collaborateurs, et cite la proportion intéressante de 5 000 managers sur un total de 40 000 salariés. Google base son organisation sur des équipes réduites qui travaillent de façon autonome – la taille idéale étant celle d’une famille, nous explique un ex-googleur. Deuxième exemple d’entreprise innovante, l’agence de publicité créée par Stan Richards, où il n’y a que trois niveaux hiérarchiques et tous les signes de pouvoir sont supprimés. Mais la transition entre un mode de management classique et ce nouveau paradigme est-elle possible ? Elle est loin d’être évidente : Richards déclare qu’il faut être prêt à perdre certains de ses meilleurs éléments, tandis qu’Eric Albert souligne le fait qu’ « il faut accepter l’idée de lâcher le contrôle » 


Via Didier Hauvette, JP Fourcade
more...
Didier Hauvette's curator insight, June 17, 2014 10:10 AM

ce documentaire fait une excellente synthèse des dernières évolutions en terme de management

 

Lionel Ploquin's curator insight, June 22, 2014 4:12 PM

Le management fait sa révolutionrévolution

Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Le télétravail est-il allé trop loin ou pas assez ?

Le télétravail est-il allé trop loin ou pas assez ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Bien que certaines entreprises reviennent à des horaires de travail traditionnels, des universitaires estiment qu'une révolution est en marche concernant où, quand et comment les gens travaillent.

 

Lorsque Marissa Mayer, la PDG de Yahoo, a adressé un ultimatum aux télétravailleurs de l'entreprise en les invitant à revenir travailler au bureau ou à démissionner, cela a suscité un débat sur la question de savoir si les nouvelles méthodes de travail étaient allées trop loin. Certains détracteurs ont avancé que les organisations avaient conduit leurs employés à un isolement excessif. D'autres craignaient que le travail à distance détruise la collaboration et l'échange de savoirs ad hoc.

 

De nouvelles données suggèrent néanmoins que le travail flexible n'est pas près de disparaître. En fait, deux experts prédisent qu'un nombre croissant d'employés choisiront quand, où et comment ils veulent travailler, dans la mesure où les technologies de communication, les changements démographiques et la mondialisation vont révolutionner les méthodes de travail au cours de la décennie à venir.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La réputation c’est bien, l’influence c'est mieux

La réputation c’est bien, l’influence c'est mieux | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Ce qui importe désormais pour une marque, c’est de gagner en légitimité et d’être prescrite dans des circuits non traditionnels et par des émetteurs non professionnels.

 

Se rendre visible et désirable. Etre recommandé, commenté, préconisé. A première vue, l’ambition des marques et de leurs communicants demeure inchangée. A première vue seulement. Car pour un nombre croissant d’entre eux, l’objectif n’est plus de travailler sa notoriété via les circuits classiques de la publicité, ni même sa réputation en recherchant la caution d’une personnalité publique, qu’elle soit people ou expert.


Cela, c’était avant. Avant que l’explosion des réseaux sociaux n’aboutisse à ce que certains appellent “une dispersion de l’autorité” – autrement dit à une démultiplication des avis prescripteurs. Avant, également, que la défiance à l’égard de toute forme de communication institutionnelle, qu’elle soit politique, économique ou corporate, ne se soit généralisée. Ce qui importe désormais c’est gagner en légitimité en jouant la carte non plus de la réputation mais celle, plus subtile et, par les temps qui courent, plus efficace, de l’influence. Et par “influence” entendez non pas celle des leaders d’opinion traditionnels – experts, médias… – altérée par le climat de défiance du moment, mais celle de ces prescripteurs anonymes qui, sur les blogs et les réseaux sociaux, semblent être aujourd’hui les seuls à conserver une forme de crédibilité.

 
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Portage salarial, une alternative au sans-filet

Portage salarial, une alternative au sans-filet | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le portage salarial est une formule qui s’adresse majoritairement à des cadres en reconversion, mais aussi à des retraités souhaitant exercer une activité ponctuelle, voire à de jeunes diplômés, souhaitant être déchargés des contraintes administratives et comptables. La grande majorité des portés exercent en tant que consultant. Ce statut peut être appréhendé comme une alternative séduisante à la création d’entreprise. Il offre un cadre plus souple et plus sécurisant. Mais le salarié en portage salarial doit faire preuve d’une grande autonomie, et devra se montrer clairvoyant dans le choix de sa société de portage. Elles ne proposent pas toutes le même niveau de services, et la commission demandée peut varier du simple au triple.

 

Bonne nouvelle, le secteur du portage salarial se porte globalement bien en France, avec un taux de croissance de 10 % par an. Sans surprise, ce secteur est toutefois impacté par le manque de dynamisme de l’économie française, et par l’absence de visibilité dont pâtissent la plupart des dirigeants. Selon le Peps, (Professionnels de l’emploi en portage salarial), le principal syndicat du secteur, environ 50 000 professionnels en activité ont fait le choix du portage salarial. “Aujourd’hui, l’attentisme général nous touche très concrètement. Si demain, l’économie se porte mieux, le portage salarial pourrait connaître un taux de croissance de 20 %”, assure André Martinie, président du Peps.

 

Si ce secteur connaît une croissance à deux chiffres, c’est parce qu’il apporte une réponse adéquate à certains des besoins des entreprises. “Il y a une évolution dans la gestion des entreprises. Elles se recentrent généralement sur leur cœur de métier, et recourent davantage recours à la sous-traitance et à des prestataires externes qui peuvent être des consultants utilisant le système du portage salarial”, estime Olivier Martin, directeur général d’Admission. Certaines PME peuvent par exemple avoir besoin d’une expertise pointue et elles n’ont pas les moyens de recruter un salarié à un salaire élevé en CDI ; elles font alors appel à une compétence extérieure grâce au système du portage salarial.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Faire carrière, c'est encore possible après 50 ans

Faire carrière, c'est encore possible après 50 ans | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Denis Pennel's insight:

 A 50 ans, on est officiellement un travailleur âgé... qui est pourtant censé travailler encore durant 15 ans. L'ex "prépension" n'est plus une solution. Quelles formules les entreprises mettent-elles dès lors en oeuvre pour gérer et valoriser leurs effectifs vieillissants? Trouveriez-vous votre compte dans une carrière horizontale?

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Recherches et innovations RH by ALOREM
Scoop.it!

"Le bien-être au travail va devenir une nécessité absolue pour créer de la valeur", prévient le consultant Eric Albert

"Le bien-être au travail va devenir une nécessité absolue pour créer de la valeur", prévient le consultant Eric Albert | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Eric Albert - A mon avis, c’est surtout... Articles liés L'interview management, Entretien, Management, Ressources humaines - L'information de l'industrie


Via ALOREM
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La fin du travail tel que nous le connaissons

La fin du travail tel que nous le connaissons | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

« Une nouvelle réalité du travail s’impose déjà, caractérisée par la fin de l’unité de temps, de lieu et d’action », explique Denis Pennel, directeur général de la confédération internationale des services privés pour l’emploi (Ciett).

 

Nous vivons aujourd’hui moins une crise de l’emploi qu’une mutation structurelle du travail, caractérisée par une diversification des contrats, la personnalisation des conditions de travail, une porosité croissante entre vie privée et vie professionnelle et l’essor du travail indépendant. Résultat : l’emploi est de plus en plus fragmenté, collaboratif, individualisé, à la carte.

 

Vive la « mobiquité »

L’essor des nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC) au sein du monde professionnel a mis fin à l’unité de temps et de lieu. La numérisation des documents a permis de dématérialiser le travail. La « mobiquité » (mélange de mobilité et d’ubiquité) liée au développement d’appareils électroniques portables et du WiFi permet aux individus de travailler de n’importe où, à n’importe quel moment du jour ou de la nuit. Le « boulot » n’est plus un endroit où se rendre, mais bien une tâche à accomplir. Le présentéisme n’a plus de sens pour une part croissante de salariés. Paradoxe : pour bon nombre de salariés, le lieu de travail est devenu davantage un lieu de socialisation (réunions, discussions avec ses collègues) que de travail, qui se fait soit à domicile, à distance en télétravail ou dans des espaces de co-working.

 

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Entretiens Professionnels
Scoop.it!

Vie professionnelle, vie personnelle : une frontière de plus en plus floue

Vie professionnelle, vie personnelle : une frontière de plus en plus floue | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Blurring or not blurring ? Depuis le début de la décennie, la frontière s'estompe de plus en plus entre la vie professionnelle et la vie privée avec la multiplication des smartphones, iPhones, tablettes ou Ipad. Le rapport au travail évolue, et un nouveau mot est même apparu pour l'illustrer : le « blurring », tiré du verbe anglais to blur qui signifie effacer. Toute la question est de savoir comment accompagnerce mouvement.

Pour la première fois, Ipsos avec Edenred, spécialiste desservices prépayés aux entreprises, a évalué l'impact de cette mutation auprès de 8 800 salariés interrogés en janvier dans huit pays européens, dans le cadre leur neuvième baromètre annuel présenté mardi 20 mai, pour évaluer le bien être et la motivation des salariés européens.

 

Premier constat, cette frontière s'efface dans tous les pays. Parmi les personnes interrogées, 67 % reconnaissent êtresollicitées par leur travail en dehors des horaires professionnels. A l'inverse, 62 % indiquent régler des problèmes personnels pendant les heures de travail. « Cette proportion est sensiblement la même dans tous les pays quelles que soient les cultures », reconnaît Antoine Solom, qui a mené l'enquête pour Ipsos.


Via Pascale_Masson
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La génération Y au travail

La génération Y au travail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Cette semaine dans l'Hebdo on parle Génération Y, de réseau, de stagiaires 2.0 et et de transmission des savoirs. On commence avec un article sur la "Génération Y" dont le mythe reste encore aujourd'hui vivace. 


Les Echos proposent ici un article qui démontre que cette génération est avant tout un groupe d’individus qui partagent une culture commune qui dépasse largement la question de leur classe d’âge… Nous sommes donc beaucoup plus d’Y qu’il n’y paraît !

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Au coeur du malaise français : la crise du travail

Au coeur du malaise français : la crise du travail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le travail est bien plus qu’un salaire. Pendant longtemps les réflexions issues de la philosophie définissaient le travail dans son rapport à la matière et à la nature. On préférera en donner une définition comme « mise en forme et en sens de l’espace et du temps permettant à l’être humain de se retrouver dans ce qu’il fait et d’en retirer une satisfaction et un revenu ».

 

Cela signifie que le travail a un espace et une durée propres dans lesquels s’exerce un rapport social particulier ni totalement gratuit, ni totalement monétaire. En ce sens, le travail ne préexiste pas aux rapports sociaux ; il est en lui-même un rapport social. C’est là son horizon de sens. Mais cette dimension du sens est particulièrement mise à mal dans la « crise du travail » que traverse la France depuis une quinzaine d’année.

 

Qu’appelle-t-on « crise du travail » ? Si l’expression s’est largement diffusée, elle reste souvent imprécise. Elle revêt quatre traits principaux que la clarté de la démonstration impose de séparer mais qui avancent évidemment de front.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from QRiousCODE
Scoop.it!

Etude Deloitte sur le secteur public nomade

Etude Deloitte sur le secteur public nomade | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Deloitte présente sa nouvelle étude sur l’usage des technologies mobiles dans l’administration publique. Dans un contexte de nécessaire réduction du déficit et des dépenses publiques, ces technologies permettront la réduction de l’écart de productivité avec le secteur privé, ainsi que l’amélioration de la relation citoyens - administrations. Elles confèrent aux acteurs publics une capacité sans précédent de comprendre, de communiquer et d’innover avec les citoyens. Si le gouvernement a été un adhérent tardif aux solutions mobiles, les initiatives se sont multipliées. Cette étude propose un panorama de quelques pratiques en France et à l’international et des opportunités à saisir.


Via QRious CODE
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Management de demain
Scoop.it!

Connaissez-vous les 12 conditions du plaisir au travail ? » Management de l'intelligence collective

Connaissez-vous les 12 conditions du plaisir au travail ? » Management de l'intelligence collective | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

"Pour avoir du plaisir au travail, il faut en choisir un qui soit en cohérence avec nos passions. C’est sûrement la première condition et elle ne dépend que de nous, de nos choix. Il faut faire les bons choix de formation et de carrière. Mais, il y a 12 autres conditions qui ne dépendent pas de nous. Ce sont des choix faits par notre hiérarchique direct ou par les dirigeants de l’entreprise. Sur un total de 13 conditions pour avoir du plaisir au travail, il nous en reste donc 12 à découvrir "


Via Annie Longeot, Nelly Renard, Loïc CARO, david lemesle, Geemik Maria Açucena Da Silva
more...
Carine Garcia's curator insight, June 20, 2014 4:15 AM

Critique très détaillée et positive de l'ouvrage de Jean-Luc Tremblay, dirigeant québécois  “La performance par le plaisir“. Livre très inspirant et loin des marchands de bonheur d'après l'auteur de ce billet.

SylvieBellard's curator insight, June 25, 2014 12:18 PM

KEEP SMILLING

Isabelle Boucher-Doigneau - Cultureuse's curator insight, July 22, 2014 6:08 AM
Partageons un rêveCristallisons nos valeursAdoptons les bonnes attitudesÉliminons les irritantsConsultons, écoutons, impliquonsFournissons rapidement des réponses et résolvons promptement les problèmesSoyons présent, soyons reconnaissantCommuniquons et informons adéquatementEmbauchons du personnel dynamiqueDynamisons et animons l’organisationCentrons l’organisation sur l’actionAccompagnons, soutenons, encourageons

Bref... à lire !

Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La fin du salariat : et si l'avenir du marché de l'emploi était dans le travail indépendant ?

La fin du salariat : et si l'avenir du marché de l'emploi était dans le travail indépendant ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le monde du travail change et grâce à Internet notamment, l’esprit d’entrepreneuriat se diffuse. C’est une effervescence continue qui anime l’économie et bouleverse les relations professionnelles, permettant une indépendance toujours plus grande des salariés et également une division mondiale du travail toujours plus accentuée.

 

Dans la répartition internationale du travail, cette dynamique induit une spécialisation des pays développés sur les emplois les plus qualifiés et les plus innovants, mais aussi une délégation (voire une robotisation) des fonctions les plus répétitives (y compris dans les professions réputées « intellectuelles » comme les avocats). Dans son dernier livre (The New Geography of Jobs), l’économiste Enrico Moretti montre que ces emplois génèrent une forte demande de services, qualifiés ou non (femmes de ménages, conseils juridiques, etc. : à Londres par exemple), et suscitent donc une dynamique favorable à l’activité locale, non délocalisable.

 

Au niveau individuel, la dynamique nouvelle de l’organisation de l’activité conduit à une indépendance plus grande des salariés, comme l’explique Denis Pennel dans Travailler pour soi. Aux Etats-Unis, on estime qu’il y aurait près de 42 millions de personnes à leur compte, qui interviennent pour des missions ponctuelles (des « freelancers »). En France, la réussite du régime des auto-entrepreneurs ne se dément pas : il vient d’être conforté par Manuel Valls.

 

Le succès de ces « indépendants » de toutes sortes suscite, en lui-même, de nouvelles opportunités. Outre-Atlantique, Avbl se présente comme le « AirBnB des talents » : designer, créateur, ou couturière… le site vous propose les freelances près de vous, disponibles pour une mission. Son fondateur, Ryan Hooks explique que puisque «  la technologie nous libère, nous devenons moins nécessaires pour les fonctions routinières » et donc plus disponibles pour des activités nouvelles, indépendantes et ponctuelles avec des partenaires sans cesse différents.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Contrainte ou source d'épanouissement : comment percevez-vous votre travail ?

Contrainte ou source d'épanouissement : comment percevez-vous votre travail ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Selon un sondage Ifop du quotidien Sud-Ouest, les employés actifs et les ouvriers perçoivent davantage leur travail comme une contrainte que les artisans, commerçants ou cadres supérieurs.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Le smartphone supplante la TV en temps passé

Le smartphone supplante la TV en temps passé | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

La transformation de la consommation des écrans se confirme. La reine télévision est aujourd'hui déchue, renversée par la révolution smartphone. C'est en tout cas la conclusion d'une étude de Millward Brown menée dans 30 pays de la planète dont la France auprès de 12.000 personnes.


Il n'y a pas photo : le temps passé devant un smartphone supplante celui passé devant la TV, une première. Globalement (en moyenne sur une journée), il atteint désormais 2h27 par jour contre 1h53 pour la télévision, pour un total de temps passé devant un écran de 417 minutes. 

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Solutions Human Capital
Scoop.it!

La sobriété est-elle l’avenir de la consommation ?

La sobriété est-elle l’avenir de la consommation ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

La sobriété volontaire est-elle une réalité en France ? Des consommateurs choisissent-ils volontairement de consommer moins tout en revendiquant le fait d’être aussi, voire plus heureux ? Afin d’analyser ce phénomène, des chercheurs du Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) ont réalisé en 2013 une vaste enquête sur les comportements de consommation, dont ils ont récemment publié une synthèse.


La frugalité choisie ou sobriété volontaire (ou encore simplicité volontaire) n’est pas un concept nouveau, bien au contraire. Dès l’Antiquité grecque, puis au Moyen-Âge, elle a constitué un art de vivre revendiqué par des minorités pour des raisons religieuses, morales, etc. Depuis la généralisation de la société de consommation, le concept a évolué : il est présentée aujourd’hui comme une manière de rejeter la consommation matérielle comme une fin en soi et une source de bonheur. La sobriété volontaire est présentée au contraire comme un mode de vie plus sobre et plus respectueux de l’environnement.

 
Via So H
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La croissance passera par la qualité de l’emploi

La croissance passera par la qualité de l’emploi | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le nombre de chômeurs dans le monde a encore augmenté en 2013. Les pays émergents devront créer 40 millions d’emplois par an pour arrêter cette évolution.

 

Selon Denis Pennel, "un travail décent doit offrir une rémunération satisfaisante, mais aussi respecter des normes sociales et de sécurité. Dans de bonnes conditions il est prouvé qu'un employé est plus heureux et donc plus productif."

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Le Zinc de Co
Scoop.it!

Re-formater l’entreprise pour un monde devenu plus complexe

Re-formater l’entreprise pour un monde devenu plus complexe | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

On attend aujourd’hui des collaborateurs qu’ils acquièrent plus de compétences digitales, sans que les dirigeants en aient pourtant une vision claire. Pour rester dans la course, il est urgent  d’adopter au  travail les nouvelles pratiques émergentes (Mobile, Social, Collaboratif…), mais dans les entreprises, on consacre encore  peu de temps et de réflexion à leur intégration. Et pourtant, les modèles de gestion du personnel et de partage du savoir sont en général  loin d’être optimisés.

Aujourd’hui, les “travailleurs intellectuels”  ont besoin d’être connectés à d’autres pour co-résoudre les problèmes, mais ce n’est généralement pas dans l’entreprise  qu’ils trouvent  les meilleurs outils. Par exemple,  les « fils » de conversations des medias sociaux ont permis l’adoption massive  de nouvelles pratiques  d’apprentissage et de collaboration . Cette manière de partager le  « savoir tacite » est devenue un composant essentiel de l’économie de la connaissance. Mais, dans bien des cas, les outils nécessaires ne sont pas disponibles, ou bien ce partage de savoir est paralysé par des règles internes, surtout si des travailleurs contractuels ou des prestataires extérieurs sont impliqués. L’entreprise moderne  est ici son propre ennemi.


A l’ère de la multi-connexion,  on ne peut plus dissocier le travail et l’apprentissage permanent. Les « talents » ne peuvent se contenter de directives, ils ont besoin d’un support continu, en temps réel, collaboratif, et toujours en évolution. Cela devrait être au cœur du modèle de gestion, mais c’est rarement le cas.

 
Via Aurélia-Claire Jaeger, M-Christine Lanne, Corinne Chauffrut Werner
more...
Flo @ddline2020 ✏ 's curator insight, May 25, 2014 4:16 AM

Les maîtres mots pour faire simple :

-savoir,

-confiance,

-crédibilité, 

-résultats

Corinne Chauffrut Werner 's curator insight, May 26, 2014 4:03 AM

 

Je partage ce point de vue, créer de la valeur partagée, manager par la preuve, être sincère et authentique pour développer la confiance, partager ses connaissances et ses découvertes et inciter les autres à le faire, j'ajouterai donner envie et entrainer, le cercle vertueux !

Starter + Réunion's curator insight, May 30, 2014 2:20 AM

Simplifier ce qui est complexe ! Re-formater l'entreprise?

Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Mon bureau est nomade

Mon bureau est nomade | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Quitter le bureau plus tôt pour passer un moment en famille, puis se reconnecter le soir, ouvrir son ordinateur dans le train, traiter un dossier depuis un café disposant du wifi… Indéniablement, de nouvelles habitudes de travail apparaissent chez les salariés du secteur financier. En cause bien sûr, le développement des technologies, le « Byod », bring your own device, soit l’utilisation des outils personnels – le smartphone notamment – dans le cadre professionnel, qui s’accompagne à présent de la tendance « Atawad », any time, any where, any device, qui consiste à pouvoir se connecter n’importe quand, partout et avec tout type d’appareil. Ces évolutions poussent les employeurs à réfléchir à l’équipement en technologies mobiles de leurs collaborateurs. « Sur ce sujet, les entreprises de la finance se situent au milieu du gué, observe Jean-Philippe Poisson, associé chez Elia Consulting, qui a mené une étude en avril sur « les salariés de la banque-assurance face à la digitalisation ». « L’enquête montre que 46 % des sondés sont équipés par leur entreprise d’un ordinateur portable, et 26 % d’un smartphone, mais les populations commerciales et relations clients sont globalement moins équipées alors qu’elles pourraient en tirer un bénéfice direct. Il y a un véritable enjeu de performance. »


Les plus nomades utilisent à plein toutes les technologies actuelles. Laurent Valenti, 34 ans, manager marketing stratégique santé, prévoyance et dommage chez Swiss Life, voyage en TGV trois fois par semaine entre Roubaix, où sont localisés son équipe et son poste, et le siège de l’entreprise à Levallois-Perret. « Sur une heure et dix minutes de trajet, j’arrive à travailler pleinement cinquante minutes », se réjouit-il. Il utilise son ordinateur portable de 12 pouces et demi et son Blackberry, qui lui sert aussi de modem pour se connecter de façon sécurisée au réseau de Swiss Life. « Ces outils me permettent de gagner du temps et de vivre plus sereinement mon travail. Je ne suis pas gêné par le fait d’être itinérant, je peux répondre rapidement aux sollicitations, poursuit-il. Je suis manager d’un département stratégique, avec un poste partagé à parts égales entre Paris et la province et je ne pourrais pas être aussi productif sans ces équipements. »

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Qu'est-ce que l'agilité en entreprise ?

Qu'est-ce que l'agilité en entreprise ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Longtemps, le terme "agilité" a servi à caractériser simplement l’habileté d’une personne à changer la position de son corps à partir de critères liés aux réflexes ou à l’équilibre. Mais depuis quelques années, "agile" et "agilité" ont pris à la faveur de la crise économique un sens tout particulier dans le monde de l’entreprise.

 

Pour renouer avec l’origine de ce nouvel emploi du mot, il faut remonter à 2001 : cette année-là, dix-sept experts du développement d’applications informatiques rédigent un manifeste, l’Agile manifesto, destiné à dépasser les modes traditionnels de développement, périmés selon eux. Le dénominateur commun des déclinaisons de leur profession de foi repose alors sur le terme "agile".

 

Le Manifeste agile qu’ils rédigent s’appuie sur 4 valeurs, dont découlent 12 principes.

Les 4 valeurs retenues sont présentées chacune en opposition à la pratique qu’elle doit dépasser :

- Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils.

- Du logiciel qui fonctionne plus qu’une documentation exhaustive.

- La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle.

- L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Management des Ressources Humaines
Scoop.it!

L’aménagement de l’espace de travail au service de l’efficacité

L’aménagement de l’espace de travail au service de l’efficacité | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Des open-spaces impersonnels et surchargés, un éclairage agressif et artificiel, l’éloignement spatial avec ses collègues et son manager… sont autant d’éléments qui peuvent fragiliser l’équilibre du collaborateur et pénaliser la performance de l’équipe.

 

La vie au travail est faite de pleins de rituels chers aux salariés ; à titre indicatif, 73% d’entre eux considèrent la pause café comme une habitude alors que la pause déjeuner est nettement moins plébiscitée par seulement 36% d’entre eux selon une étude réalisée par Bruneau-TNS Sofres en janvier 2013. Dans le cadre de cette étude, les salariés se sont exprimés sur les conditions matérielles idéales de leur bureau :

70% d’entre eux privilégient le confort dorsal avec un bon fauteuil,39% d’entre eux privilégient le confort visuel avec un bon écran d’ordinateur42% souhaitent diminuer les déplacements inutiles et la perte de temps grâce à une imprimante située à proximité de leur bureau.

 

 


Via MyRHLine
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Travailler autrement au 21 ème siècle
Scoop.it!

L´entreprise de demain : un lieu qui crée du lien

L´entreprise de demain : un lieu qui crée du lien | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L'entreprise: lieu/lien social? Les managers de demain seront aptes à  recréer du lien pour un nouvel art du vivre ensemble et synchroniser des intentions.

 

Le lien managérial, comme d´ailleurs le lien social ou politique, ne se joue plus sur le devoir être, il se construit sur le vivre-ensemble. D´où la subordination de l´objectif par l´intention. Il y a un retour au réel avec paradoxalement un besoin d´imaginaire ! Le pacte doit remplacer le contrat si nous souhaitons ré-enchanter la relation manager-managé. Le pacte c´est un lien symbolisé par un espace dans lequel on est ensemble avec densité et intensité alors que le contrat est un lien rationnel souvent symbolisé par un temps.Le manager de demain doit devenir une force d´interposition entre le temps et l´espace. Autrement dit, pour continuer de faire des choses extraordinaires avec des gens ordinaires, le manager de demain deviendra une force d´interposition entre un contrat imposé par l´entreprise et un pacte voulu par le collaborateur. Le manager postmoderne est aussi celui qui synchronisera ce besoin à  la fois d´enracinement et de dynamique symbolisé par le pacte. A l´ère moderne, les liens étaient scellés par l´enracinement et l´histoire. C´était le temps ou la vie des entreprises était bien plus longue que la vie de ses salariés. A l´ère postmoderne qui s´ouvre devant nous, la vie des salariés sera bien plus longue que la vie des entreprises dans lesquelles ils travailleront. Les liens managers-managés seront donc scellés par le destin. Concomitamment, l´essentiel ne sera donc plus le contenu rationnel mais plutôt le contenant émotionnel. Les humeurs remplaceront donc les arguments. Seuls les managers qui s´adapteront à  ce changement radical du lien managérial survivront en sachant passer avec leurs équipes d´un lien contractuel à  un lien tribal !


Via Nathalie Olivier, Pierre V. Laurent, JP Fourcade
more...
Nathalie Olivier's curator insight, May 10, 2014 6:10 AM

Le manager de l'avenir sera collaboratif ou ne sera pas !

Stéphane RENAUD's curator insight, July 1, 2014 9:30 AM

Management collaboratif, management participatif, entreprise libérée, Holacratie, Job crafting ...
Le problème  c'est que :
1) les managers ont la trouille à l'idée de lâcher le pouvoir sans le contrôle

2) ils ne savent pas comment commencer à créer les conditions de la confiance et de la coopération.

Réponse : trouver un projet pilote et  commencer par un PAT-miroir pour co-apprendre la collaboration, le reste suivra inévitablement

Rescooped by Denis Pennel from Le Monde en Chantier
Scoop.it!

L'innovation et le numérique: quel impact sur le travail?

L'innovation et le numérique: quel impact sur le travail? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
La révolution numérique en cours a selon Michel Serres des effets au moins aussi considérables qu'en leur temps l'invention de l'écriture puis celle de l'imprimerie. Les notions de temps et d'espace en sont totalement transformées. Les façons d'accéder à la connaissance profondément modifiées.A cet égard, chaque grande rupture dans l'histoire de l'humanité conduit à priver l'homme de facultés ("l'homme perd") mais chaque révolution lui en apporte de nouvelles ("l'homme gagne"). A la part de mémoire et de capacité mentale de traitement de l'information qu'il perd avec la diffusion généralisée des technologies numériques, l'homme gagne une possibilité nouvelle de mise en relation (d'individus, de groupes et de réseaux, de savoirs) mais aussi une faculté décuplée d'invention et de création. C'est probablement de ce côté-là que se trouvent les réponses aux enjeux contemporains de l'humanité.
Via Thierry Curty
more...
No comment yet.