La nouvelle réalité du travail
15.2K views | +3 today
Follow
 
Scooped by Denis Pennel
onto La nouvelle réalité du travail
Scoop.it!

Vers un monde du travail à la carte

Vers un monde du travail à la carte | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Face au vieillissement des effectifs, à la pénurie de main-d'œuvre et à la montée des aspirations personnelles, les entreprises bousculent leur organisation du travail.

 

"Les salariés aujourd'hui attendent plus de collaboration, plus de rapports d'égal à égal et moins de subordination, plus de flexibilité dans les horaires, plus d'autonomie, plus d'épanouissement etc. L'entreprise doit développer des modes de management beaucoup plus participatifs, jouer la transparence et le donnant-donnant" estime Denis Pennel, directeur général de la Ciett.

more...
No comment yet.
La nouvelle réalité du travail
Il est urgent de moderniser l’organisation du travail afin de l’adapter au triomphe de l’individualité et à la société post-industrielle
Curated by Denis Pennel
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

A la recherche d'un conférencier sur le futur du travail?

A la recherche d'un conférencier sur le futur du travail? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Auteur, défricheur, influenceur et manager, Denis Pennel est un spécialiste reconnu du marché du travail. Il anime régulièrement des conférences à travers le monde (en français ou en anglais) sur des thèmes liés aux mutations du marché du travail et de l'emploi. Denis Pennel fait partie du classement des 100 professionnels des ressources humaines les plus influents au niveau mondial (classement du magazine Staffing Industry Analysts).

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Innovation sociale
Scoop.it!

Le boom de ces épiceries où l'on travaille pour consommer

Le boom de ces épiceries où l'on travaille pour consommer | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

 Le concept venu des États-Unis ne cesse de faire des adeptes en France. Une vingtaine de ces supermarchés coopératifs sans salarié ni client sont installés ou en projet à Paris, Bordeaux.


En apparence, le supermarché est tout ce qu'il y a de plus classique. En apparence seulement car le mode de fonctionnement est complètement différent. À commencer par les clients qui n'en sont pas vraiment, ce sont des adhérents, des coopérateurs.


Pour devenir coopérateur, il faut avancer une petite somme de 20 à 100 euros en fonction du supermarché. En cas de départ, l'adhérent récupère la somme engagée et les parts sont proposées à un nouvel arrivant. Il faut aussi donner de son temps, trois heures par mois en moyenne, car les épiceries sont auto-gérées. Ainsi, les adhérents tiennent la permanence, expliquent le fonctionnement aux nouveaux, mettent en rayon… et effectuent toutes les tâches d'une épicerie classique. Les profils des coopérateurs sont variés mais tout le monde est sur le même pied d'égalité.


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Le travail au-delà de l’emploi

Le travail au-delà de l’emploi | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Pierre-Yves Gomez signale que l’individu, contrôlé par « ceux qui détiennent le capital et la technologie », a été formaté « à ne considérer comme relevant du travail que le temps contrôlé par les entreprises ou les administrations. Au point de méconnaître le fait que, sur cent heures travaillées, un Français en effectue en moyenne une moitié comme salarié et l’autre sous des formes autonomes ou auto-organisées, domestiques, associatives ou collaboratives ».

La crise de ce modèle et la révolution technologique (et son corollaire uber) aidant, l’économiste imagine deux perspectives en forme d’alternative : la fondation d’une nouvelle société qui se fonderait sur le travail auto-organisé et indépendant ou une société dans laquelle les entreprises récupéreraient ces formes auto-organisées à leur profit, pour favoriser la flexibilité, avec pour conséquence un accroissement de la précarité. Le philosophe Bernard Stiegler part du même constat, évoquant même ces « entreprises de prédation dont Uber est devenu le symbole » : « l’avènement du Web en 1993 aura eu la même portée économique et politique que l’avènement de la chaîne de montage de la Ford T en 1913. L’une comme l’autre auront bouleversé les économies industrielles », dit-il. Mais avec à la clef très peu d’emplois. Et l’hostilité à leur encontre des populations.
more...
Nelly Renard's curator insight, January 12, 2:32 PM
La crise de ce modèle et la révolution technologique (et son corollaire uber) aidant, l’économiste imagine deux perspectives en forme d’alternative : la fondation d’une nouvelle société qui se fonderait sur le travail auto-organisé et indépendant ou une société dans laquelle les entreprises récupéreraient ces formes auto-organisées à leur profit, pour favoriser la flexibilité, avec pour conséquence un accroissement de la précarité. 
Le philosophe Bernard Stiegler part du même constat, évoquant même ces « entreprises de prédation dont Uber est devenu le symbole » : « l’avènement du Web en 1993 aura eu la même portée économique et politique que l’avènement de la chaîne de montage de la Ford T en 1913. L’une comme l’autre auront bouleversé les économies industrielles », dit-il. Mais avec à la clef très peu d’emplois. Et l’hostilité à leur encontre des populations.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Nouvelles technologies: vers une société sans emplois?

Nouvelles technologies: vers une société sans emplois? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Les nouvelles technologies créent-elles des emplois? En cette période de chômage important, le débat est récurrent. A en croire de nombreux économistes, la nouvelle économie devrait produire de nombreux postes de travail après une phase de destruction… Or rien n'est moins sûr. Même aux Etats-Unis, le doute apparaît.


Un long article du très sérieux Wall Street Journal douche sévèrement l'optimisme de ceux qui pensent que l'augmentation du chômage liée à l’apparition de changements techniques devrait être (rapidement) compensée par de nouveaux emplois. Le journal économique américain titre Le boom de la technologie en Amérique a un inconvénient: l’emploi. Et les auteurs de l’article de détailler comment les Américains ont peu profité de la nouvelle économie numérique. «La révolution technologique nous a fourni le moteur de recherches Google, des amis grâce à Facebook, des applications sur l’iPhone, Twitter et l’achat en ligne sur Amazon au cours des dix dernières années et demi. Ce qu’elle n’a pas fourni ce sont les emplois.» Pour preuve, l’article donne un chiffre: «Après avoir augmenté au cours des années 1990, l'emploi total dans les entreprises informatiques et électroniques aux Etats-Unis est passé de 1,87 million en 2001 à 1,03 million en août.»



more...
dominique turcq's curator insight, January 10, 10:04 AM
le débat de la création ou non d'emplois fait rage. Même le Wall Street Journal semble dubitatif...
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

"Penser l’emploi autrement" : un excellent rapport sur les nouveaux enjeux du travail

"Penser l’emploi autrement" : un excellent rapport sur les nouveaux enjeux du travail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Co-working, ubérisation, crowd working, CDI intérimaire, coopératives d’emploi, groupement d’employeurs, portage salarial : les nouveaux modes de travail restent encore méconnus pour plus de 50 % des répondants. Pourtant, dès lors qu’ils sont informés sur ces nouveaux types de contrats, 63% d’entre eux y sont plutôt favorables. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce sont les salariés en CDI qui ont le niveau d’information le plus important sur ces contrats… Si elles apparaissent de plus en plus comme des modalités intéressantes, les répondants ressentent toutefois le besoin d’être accompagnés avant de franchir le pas.

Un intérêt marqué pour la multi-activité et les plateformes web

Diversité des missions, plus de relationnel, enrichissement des expériences, flexibilité, plus d’indépendance… Bien accueillie par 73% des répondants, la multi-activité peut séduire. Cependant, les sondés émettent des réserves (fatigue, horaires souvent étendus, l’augmentation du stress, équilibre vie professionnelle – privée). Autre forme d’emploi encore peu connue mais néanmoins accueillie plutôt favorablement : les plateformes web permettant de compléter son revenu, 2/3 des répondants ne les connaissent pas mais 50 % d’entre eux et 79 % des personnes en CDI se disent plutôt favorables à leur utilisation !
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Nous sommes entrés dans l'ère de l'artisanat de masse

Nous sommes entrés dans l'ère de l'artisanat de masse | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
L'essor des plates-formes comme Uber ou Amazon est lié à un phénomène bien plus large : les consommateurs veulent que l'on réponde à leurs besoins de façon immédiate, personnalisée et à moindre coût. Au risque de remettre en question notre modèle social.

Nous vivons aujourd'hui un phénomène qui bouleverse notre modèle : la généralisation d'une économie à la demande, dictée par les exigences du consommateur et rendue possible par la digitalisation. La « plate-formisation » de l'économie en est l'illustration la plus frappante : un taxi contacté via Uber en moins de cinq minutes, un dîner livré à la dernière minute par Deliveroo, un livre commandé sur Amazon reçu sous vingt-quatre heures...

Mais le phénomène va bien au-delà de cette ubérisation et tous les secteurs sont touchés : Zara ou H&M ne produisent plus que des petites séries de vêtements, qui, une fois vendus, ne seront pas réassortis ; les constructeurs automobiles vendent leurs voitures avant de les avoir produites. Le succès de l'économie du partage témoigne également de cette tendance : Vélib' et Autolib' sont plébiscités car ils mettent à disposition un produit pour répondre à un besoin immédiat. En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/0211595811333-nous-sommes-entres-dans-lere-de-lartisanat-de-masse-2051711.php#FrpUSrBhZvwyXfY2.99
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Esprit d’équipe, y es-tu ?

Esprit d’équipe, y es-tu ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Dans son dernier numéro, le magazine Liaisons Sociales a publié un dossier sur l'esprit d'équipe. En tant qu'auteur du livre "Travailler pour soi", le magazine a publié une interview sur la façon de maintenir une cohésion entre les collaborateurs dans un monde du travail de plus en plus individualisé, hétérogène et dispersé.


Avec pour point saillant le fait que la présence au bureau n’est plus un facteur suffisant pour garantir le développement d’un sentiment d’équipe.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from #innovation(s) } Food for Thoughts
Scoop.it!

"Toutes les entreprises ont vocation à devenir des plateformes" Gilles Babinet

"Toutes les entreprises ont vocation à devenir des plateformes" Gilles Babinet | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Les études annuelles montrent qu'à défaut d'avoir vraiment compris l'ampleur de la révolution numérique, les entreprises françaises, notamment les grands groupes, s'y adaptent par petites touches. Ce n'est pas assez. Elles modernisent leurs interfaces, elles adoptent des technologies comme le cloud et le big data, elles développent l'open innovation... Mais le management, par contre, progresse peu. Or, c'est le plus important. La révolution numérique introduit des modèles plats ou presque plats, qui remplacent la hiérarchie. Le poids des conservatismes, l'absence d'un personnel formé aux enjeux du numérique, la verticalité héritée de la fascination française pour les élites, ralentissent ce processus. Cela crée des résistances. Il est alors difficile d'imposer l'idée que la révolution numérique est une révolution par la base, qu'il est nécessaire de repenser le management de l'entreprise du sol au plafond, et de faire comprendre que les fonctions support numériques (analytics, messageries instantanées, project sharing...) remplacent largement la hiérarchie.
Via Edouard Siekierski
more...
DESGURSE's curator insight, December 9, 2016 10:23 AM
enfin le management au cœur des enjeux d'innovation
Rescooped by Denis Pennel from RH digitale
Scoop.it!

La transformation digitale pousse-t-elle à remplacer les ressources humaines par les relations humaines ?

La transformation digitale pousse-t-elle à remplacer les ressources humaines par les relations humaines ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
L’acronyme RH n’a cessé d’évoluer, suivant à la fois les transformations de la société et des entreprises. Flashback sémantique.

Via Berthelot
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Après le burn-out et le bore-out, voici le brown-out

Après le burn-out et le bore-out, voici le brown-out | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Reconnaissons au moins ce mérite au monde du travail : il produit des pathologies professionnelles sans cesse renouvelées, résultant du caractère protéiforme des tortures qui sont infligées au salarié. Cousin éloigné de l’antique bûcher, le burn-out, cette « consumation » par excès d’investissement, est désormais entré dans le langage courant. Le mail professionnel reçu à 1 heure du matin – et auquel on se sent obligé de répondre – participe de cette dynamique crématoire qui finira par transformer l’employé trop zélé en petit tas de cendres fumantes. Si, en revanche, votre entreprise ne vous donne rien à faire, vous risquez alors d’être aspiré dans un tourbillon de vacuité que l’on nomme le bore-out. Nous ne sommes pas loin, dans ce cas, d’une forme de réinterprétation des oubliettes médiévales, où l’on tentait vainement de tromper l’ennui en jouant au morpion avec les os de ses prédécesseurs.

A côté de ces deux formes chatoyantes de négation de l’individu, par le feu de l’hyperactivité et par le rien, il faut en ajouter une troisième, qui émerge aujourd’hui telle une nouvelle évidence. Son nom ? Le brown-out. Cette baisse de courant psychique peut être envisagée comme une sorte de dévitalisation provoquée par l’absurdité quotidienne des tâches à accomplir.
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Innovation sociale
Scoop.it!

Les Scop ont le vent en poupe

Les Scop ont le vent en poupe | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Deuxième principe : la lucrativité des Scop est limitée. Comme pour toute entreprise, l’objectif est bien d’équilibrer les comptes et de faire du bénéfice. Mais ces bénéfices ne sont pas distribués de la même manière qu’ailleurs : au moins 25 % des résultats doivent être reversés à l’ensemble des salariés sous forme de participation ; la redistribution sous forme de dividendes versés aux associés (majoritairement des salariés) ne peut dépasser 33 % des résultats ; et au moins 16 % des bénéfices doivent être réinvestis dans l’entreprise, sous forme de « réserve impartageable » qui ne peut être utilisée à d’autres fins que celle d’assurer la pérennité de la Scop.


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from La singularité technologique et scientifique du XXIème siècle
Scoop.it!

Bernard Stiegler « Nous devons rendre aux gens le temps gagné par l’automatisation »

Bernard Stiegler « Nous devons rendre aux gens le temps gagné par l’automatisation » | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Face aux bouleversements induits par l’explosion des données numériques, le philosophe, qui développe ses recherches dans le cadre du groupe de réflexion Ars industrialis et de l’Institut de recherche et d’innovation, invite à repenser le travail de fond en comble. Il préconise la mise en place d’une économie contributive qui repose sur un nouveau type de production de valeur et de justice sociale.

Via Thierry Curty
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from #innovation(s) } Food for Thoughts
Scoop.it!

Les bureaux de demain ressembleront à votre maison

Les bureaux de demain ressembleront à votre maison | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
EN IMAGES - Révolutionner l'espace de travail. C'est l'ambition d'ArtDesk group, qui a fait les bureaux de Facebook, LinkedIn, mais aussi du Crédit Agricole ou Alstom. Le «penseur» du bureau de demain a ouvert ses portes au Figaro.
Via Edouard Siekierski
more...
Geemik Maria Açucena Da Silva's curator insight, October 20, 2016 4:43 AM
"C'est précisément l'effet souhaité par Nicolas Paugam, cofondateur d'ArtDesk Group: que ses collaborateurs se sentent au travail comme à la maison. Et pour se sentir comme chez soi, il faut avoir la possibilité de vaquer à ses petites occupations en toute liberté, en passant d'une pièce à l'autre au gré de ses envies. «Les bonnes idées ne naissent pas au bureau. Le poste de travail tel qu'on l'imagine bride les idées et la créativité», explique Nicolas Paugam."
www.CursusPro.com's curator insight, October 21, 2016 7:07 AM

Des Bureaux comme à la maison... C'est vendredi, c'est fantaisie !  On s'échappe en visitant les locaux de Facebook, Linkedin mais aussi Alstom ou le Crédit Agricole.

Rescooped by Denis Pennel from Management de demain
Scoop.it!

Repenser le management à l’ère du télétravail

Repenser le management à l’ère du télétravail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le télétravail concerne 16% des salariés et le pourcentage pourrait grimper à 50% d’ici 2030. Une réalité qui oblige l’entreprise et les RH à repenser le management. Analyse avec Daniel Ollivier, conseil et formateur chez Thera Conseil et auteur du livre "Manager le travail à distance et le télétravail"*.

Via Geemik Maria Açucena Da Silva
more...
Geemik Maria Açucena Da Silva's curator insight, Today, 6:35 AM
"C'est une formidable opportunité pour obliger les managers à piloter la performance et, en ce sens, il valorise grandement la fonction. Pour les collaborateurs ensuite, la décentralisation des activités permet de gagner en autonomie et de collaborer de façon plus efficiente avec les autres acteurs au sein de l'équipe ou dans l'environnement professionnel."
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Gig Economy : vers une économie à la tâche mondialisée?

Gig Economy : vers une économie à la tâche mondialisée? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le numérique n’en finit pas de bouleverser l’économie et la société. On le dit souvent, le modèle du salariat, hérité des précédentes révolutions industrielles et des luttes sociales du XXe siècle, est en profonde mutation sous l’effet de la révolution numérique.

Qu'est-ce que la "Gig Economie"?
En anglais le mot Gig signifie le concert. Car on a souvent payé les musiciens d'une soirée à la tâche et une fois le bal terminé. Les Canadiens parlent de jobines comme petits job ou petits boulots sous-payés. La Gig Economy recouvre donc une réalité économique dans laquelle de multiples travailleurs indépendants et sous-traitants sont payés à la tâche et non au mois avec un employeur unique. Mais cette économie va bien au-delà de ce mode de contractualisation. Il préfigure une sorte de concert mondial composé de centaine de millions de musiciens, provenant des 4 coins du monde, mis en concurrence sur de gigantesques plateformes numériques, essayant de produire une musique harmonieuse au moindre coût. Force est de constater qu'aujourd'hui c'est encore la cacophonie. En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-164623-gig-economy-vers-une-economie-a-la-tache-mondialisee-2055292.php#f0dRw8h1QChkMrTc.99


more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from #innovation(s) } Food for Thoughts
Scoop.it!

Modes de travail : un cadre sur deux estime que son entreprise est en retard 

Modes de travail : un cadre sur deux estime que son entreprise est en retard  | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Capgemini Consulting dévoile une étude destinée à comprendre et analyser la perception et les attentes des cadres en matière de modes de travail.

Via la Fabrique Spinoza, Nelly Renard, Corinne Chauffrut Werner , Edouard Siekierski
more...
la Fabrique Spinoza's curator insight, January 11, 2:30 AM

Enseignements principaux du sondage :
- Échelon clef dans l’organisation d’une entreprise, les cadres se montrent particulièrement attentifs à la modernité des modes de travail. Alors qu’ils attribuent à leur entreprise des efforts en matière d’équipement, ils se montrent plus sévères face à son modèle de management, jugé encore trop rigide.
- Ce constat est d’autant plus inquiétant que les cadres reconnaissent au modèle de management un impact important non seulement sur l’image dégagée par l’entreprise mais également sur ses performances économiques.
- Champ d’action privilégié pour instiller le renouveau de l’entreprise et lutter contre sa désuétude, les propositions apportant un changement au modèle de management rencontrent un intérêt fort chez les cadres. Leur attention s’y porte davantage que sur d’autres éléments moins fondamentaux à l’organisation du travail.
la Fabrique Spinoza's curator insight, January 11, 9:10 AM

Enseignements principaux du sondage :
- Échelon clef dans l’organisation d’une entreprise, les cadres se montrent particulièrement attentifs à la modernité des modes de travail. Alors qu’ils attribuent à leur entreprise des efforts en matière d’équipement, ils se montrent plus sévères face à son modèle de management, jugé encore trop rigide.
- Ce constat est d’autant plus inquiétant que les cadres reconnaissent au modèle de management un impact important non seulement sur l’image dégagée par l’entreprise mais également sur ses performances économiques.
- Champ d’action privilégié pour instiller le renouveau de l’entreprise et lutter contre sa désuétude, les propositions apportant un changement au modèle de management rencontrent un intérêt fort chez les cadres. Leur attention s’y porte davantage que sur d’autres éléments moins fondamentaux à l’organisation du travail.
Bénédicte Berche's curator insight, January 13, 3:53 AM
une étude destinée à comprendre et analyser la perception et les attentes des cadres en matière de modes de travail. Une majorité de cadres (53%) déclarent ainsi que le modèle d’organisation de la vie au travail au sein de leur entreprise est en retard, voire très en retard pour 7% d’entre eux.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Comment on travaillera demain

Comment on travaillera demain | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le magazine Management de janvier 2017 consacre sa Une au monde du travail de demain. Avec à la clé sept scénarios pour l'avenir de nos entreprises, pouvant devenir éclatée, collaborative, décentralisée, automatisée, relocalisée, fluctuante, cellulaire ou data-driven. Extraits: "Télétravail, automatisation des tâches, transition numérique: les tendances actuelles présagent une profonde mutation du monde professionnel.


Ce que nous vivons, c’est moins une crise de l’emploi qu’une révolution du travail, affirme Denis Pennel, DG de la World Employment Confederation et auteur de Travailer pour Soi (Seuil). Selon le rapport 2016 « The Future of Jobs » du World Economic Forum, cette révolution est due autant à l’impact des nouvelles technologies qu’à la transformation de la nature même du travail, plus imatériel, diffus et flexible que par le passé. Pour Denis Pennel et Albert Meige, fondateur de Presans, start-up spécialisée dans l’open innovation industrielle, la conjonction de ces deux phénomènes pourrait bien faire ressembler l’économie de demain… à celle d’avant hier, avant la révolution industrielle: « Nous allons à nouveau être nos propres patrons, redevenir chacun propriétaires de nos outils de production – un ordinateur et une connexion Internet – et travailler chez nous, de la même manière que les artisans oeuvraient autrefois dans leurs ateliers. »

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from La revue du digital par Orsys
Scoop.it!

"Le numérique a complètement révolutionné le pouvoir faire", explique Mondher Abdennadher, fondateur des Napoléons

"Le numérique a complètement révolutionné le pouvoir faire", explique Mondher Abdennadher, fondateur des Napoléons | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Pour la cinquième édition des Innovative Communications Summits des Napoléons, qui se tiendont du 11 au 14 janvier 2017, le pouvoir sera au centre des discussions. 

Mondher Abdennadher, co-fondateur de cette communauté BtoB, digitale et physique, nous livre pourquoi selon lui l'innovation en général, et le numérique en particulier, interrogent le pouvoir tel qu'on avait l'habitude de l'appréhender.

Via Orsys digital
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Travailler autrement, mode d’emplois

Travailler autrement, mode d’emplois | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Auto-entrepreneurs, managers de transition, indépendants en portage salarial, salariés-entrepreneurs, « open contributeurs », « home-shorers », travailleurs à temps partagé, « slasheurs »… En l’espace de quelques années, une nouvelle génération de travailleurs s’est infiltrée dans le paysage de l’emploi. Par-delà la singularité des situations et des motivations, ces nouvelles formes de travail tendent vers une même réalité : l’hybridation des activités, des statuts et des contrats. Mieux, elles mettent en question lesdeux composantes qui structurent depuis plus d’un demi-siècle la figure de l’emploi en France : le salariat et le CDI. Certes, le salariat représente encore aujourd’hui 85 % du marché de l’emploi.


Mais jamais son principe porteur n’a été autant attaqué à la marge. Le fameux pacte social entre patrons et salariés, qui reposait sur un échange « protection contre subordination » a en effet vécu.Si la notion de subordination subsiste, la sécurité, elle, est de plus en plus remise en cause. « Le salariat, qui concerne 24 millions de personnes en France, a sans doute atteint son point culminant. Mais il n’aura peut-être été qu’une parenthèse dans l’histoire. N’oublions pas que dans les années cinquante, les indépendants représentaient 30 % des travailleurs », note Denis Pennel,directeur général de la World Employment Confederation (anciennement Ciett).

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from L'actu Freelance par 404Works
Scoop.it!

Un nouveau poste bientôt en vogue : le 'Chief Freelance Officer'

Un nouveau poste bientôt en vogue : le 'Chief Freelance Officer' | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Ces prochaines années, qu’elles le veuillent ou non, les entreprises feront face à l’explosion du travail indépendant et devront gérer ces freelances, en plus de leurs propres salariés.


Via 404Works
more...
404Works's curator insight, December 14, 2016 11:20 AM
« On ne gère pas un freelance comme un salarié ou comme pourrait le faire un directeur des achats avec des prestataires. »
Rescooped by Denis Pennel from Le Labo Social
Scoop.it!

Coopérativisme de plateforme, une alternative à l’uberisation

Coopérativisme de plateforme, une alternative à l’uberisation | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Les bonnes feuilles de «Ours to Hack and to Own» de Trebor Scholz et Nathan Schneider. Ce livre accompagne le lancement d'un consortium international pour le coopérativisme de plateforme.
Via Myriam Lafaille
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

L'entrepreneuriat subi?

L'entrepreneuriat subi? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it


Dans le futur il n y aura plus d’employés. C’est le titre d’un article récent de Techcrunch qui montre bien l’ampleur des mutations du monde du travail et les chiffres sont éloquents : Uber c’est 2000 salariés pour 160 000 chauffeurs contractants Microsoft aussi, qui pourtant n’est pas une plateforme, a presque autant de contractants que d’employés et cette tendance croit également dans presque toutes les entreprises classiques. On estime que la part d’américains qui n’exerce pas de métier , représente 1/5ème du total de la force de travail. Et quand ils travaillent comme salariés, les actifs de 25 ans ne restent en moyenne que 3 ans dans une entreprise tandis que ceux de 55 ans y passent 10 ans… C’est à dire que les salariés eux-même se transforment de plus en plus en contractants de court terme.


La fin du salariat annonce une nouvelle ère où les travailleurs seront indépendants. L'entrepreneuriat subi est une réalité et soulève un tas de questions.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

« La disruption rend impossible toute visibilité sur l'avenir » - Entretien avec Bernard Stiegler

« La disruption rend impossible toute visibilité sur l'avenir » - Entretien avec Bernard Stiegler | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Qu’est-ce que la disruption ? Est-elle porteuse d'espoir ou annonciatrice de la fin d’une époque ? Rencontre avec le philosophe Bernard Stiegler.
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from La Transition sociétale inéluctable
Scoop.it!

"Gig economy" : comment les entreprises pourraient se passer de leurs salariés

"Gig economy" : comment les entreprises pourraient se passer de leurs salariés | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Exploration des ressorts de la « gig economy » et de l’ère des transferts

Via Thierry Curty
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from L'actu Freelance par 404Works
Scoop.it!

Le DRH, l’entreprise étendue et le freelance

Le DRH, l’entreprise étendue et le freelance | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Quand vos clients ne rencontrent que des freelance, votre expérience client repose non plus sur l’expérience employé (vos collaborateurs) mais sur celle de ces indépendants.


Via 404Works
more...
404Works's curator insight, October 19, 2016 5:55 AM

Si l’on en croit tous les experts, la digitalisation du monde et des relations de travail, l’économie à la demande, l’ubérisation… vont radicalement transformer le monde du travail.

Rescooped by Denis Pennel from Travailler autrement au 21 ème siècle
Scoop.it!

Le monde du travail est en pleine révolution, avez-vous remarqué ?

Le monde du travail est en pleine révolution, avez-vous remarqué ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Il n’est plus temps d’essayer de comprendre la génération Y. Ils sont déjà la force de travail actuelle. Ils sont les leaders des 10 prochaines années. Ils SONT la révolution. Une révolution invisible car ils n’ont pas pris les pavés ni la plage. Ils utilisent les armes auxquels ils sont familiers : Ordinateurs, portables, social médias, contenu.

Via DigitalSocietyForum, JP Fourcade
more...
François Pellerin's curator insight, October 20, 2016 2:24 AM

La révolution du travail, vue à travers la vie quotidienne au travail