La nouvelle réali...
Follow
Find
13.3K views | +7 today
 
Scooped by Denis Pennel
onto La nouvelle réalité du travail
Scoop.it!

La réputation c’est bien, l’influence c'est mieux

La réputation c’est bien, l’influence c'est mieux | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Ce qui importe désormais pour une marque, c’est de gagner en légitimité et d’être prescrite dans des circuits non traditionnels et par des émetteurs non professionnels.

 

Se rendre visible et désirable. Etre recommandé, commenté, préconisé. A première vue, l’ambition des marques et de leurs communicants demeure inchangée. A première vue seulement. Car pour un nombre croissant d’entre eux, l’objectif n’est plus de travailler sa notoriété via les circuits classiques de la publicité, ni même sa réputation en recherchant la caution d’une personnalité publique, qu’elle soit people ou expert.


Cela, c’était avant. Avant que l’explosion des réseaux sociaux n’aboutisse à ce que certains appellent “une dispersion de l’autorité” – autrement dit à une démultiplication des avis prescripteurs. Avant, également, que la défiance à l’égard de toute forme de communication institutionnelle, qu’elle soit politique, économique ou corporate, ne se soit généralisée. Ce qui importe désormais c’est gagner en légitimité en jouant la carte non plus de la réputation mais celle, plus subtile et, par les temps qui courent, plus efficace, de l’influence. Et par “influence” entendez non pas celle des leaders d’opinion traditionnels – experts, médias… – altérée par le climat de défiance du moment, mais celle de ces prescripteurs anonymes qui, sur les blogs et les réseaux sociaux, semblent être aujourd’hui les seuls à conserver une forme de crédibilité.

 
more...
No comment yet.
La nouvelle réalité du travail
Il est urgent de moderniser l’organisation du travail afin de l’adapter au triomphe de l’individualité et à la société post-industrielle
Curated by Denis Pennel
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Oui nous devons changer notre vision du marché du travail!

Oui nous devons changer notre vision du marché du travail! | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Les débats actuels liés à la réforme du marché du travail en France se concentrent essentiellement sur un type de contrat, le CDI, qu’il faudrait assouplir pour faciliter la création d’emploi. Cette attention focalisée sur le CDI, par opposition aux autres formes d’emploi dites « atypiques » (CDD, intérim, temps partiel, travail indépendant), démontre à quel point en France notre vision du marché reste divisée entre, d’une part, un contrat perçu comme la norme (le CDI), qui protégerait les travailleurs et, d’autre part, un ensemble de formes de travail plaçant les travailleurs dans des situations précaires.

 

La lucidité et les faits nous obligent à remettre en question cette perception caricaturale : le marché du travail s’est diversifié au cours des vingt dernières années, rendant la situation beaucoup plus complexe et nécessitant des analyses beaucoup plus fines. L’emploi est devenu à géométrie variable !

 

Au sein du salariat, l’hybridation du marché du travail a beaucoup progressé au cours des années 1980 et 1990. Face à la montée des CDD, intérim et temps partiel, le CDI à temps plein direct (hors tiers employeur) n’occupe plus aujourd’hui que 70 % du champ du salariat, soit environ 16,8 millions de personnes. Si le pourcentage des travailleurs embauchés sous CDD et intérim a doublé au cours des deux dernières décennies du XXe siècle, il s’est ensuite globalement stabilisé au cours des années 2000.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

L’Industrie du futur se fixe 4 priorités technologiques dont 3 numériques

L’Industrie du futur se fixe 4 priorités technologiques dont 3 numériques | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le gouvernement a fixé quatre priorité technologiques pour les travaux du plan Industrie du futur lors du premier semestre 2016, dont trois dans le...
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Libérez les compétences

Libérez les compétences | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L’ubérisation est la conséquence directe  de notre volonté grandissante de consommer ce que l’on souhaite à tout moment et en tout lieu. Cette perspective, appliquée aux entreprises, c’est un accès simplifié, direct et ciblé aux compétences.

Ceci pourrait révolutionner leur stratégie en matière de gestion de l’emploi.

 

On sait que pour tenir un poste déterminé, il est nécessaire de maîtriser un certain nombre de compétences. Pour un poste de niveau N, par exemple,  la plupart des compétences nécessaires sera bien sûr de niveau N (disons 80 %), mais il est souvent nécessaire de disposer de compétences de niveau supérieur (disons 20%), pour réaliser les activités les plus stratégiques du poste. Très souvent, c’est le niveau de compétences le plus élevé qui détermine le profil recherché. Résultat, l’entreprise doit rémunérer à 100% une compétence de niveau N+1 dans un poste qui requiert 80% de compétence de niveau N et le candidat retenu doit exercer la plupart du temps des fonctions sous-dimensionnées pour lui.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La fin du salariat, vraiment?

La fin du salariat, vraiment? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le travail indépendant se développe à tel point que certains pronostiquent déjà la fin du salariat. Sans aller jusque-là, le monde du travail connaît des transformations profondes. Cette « gig economy », ou économie des petits boulots, devra vraisemblablement cohabiter avec l’emploi salarié. « La fin du salariat, c’est un fantasme : aucune donnée ne vient confirmer son recul dans…
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

L’avenir appartient-il au travailleur indépendant ?

L’avenir appartient-il au travailleur indépendant ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

i le travail indépendant est fort ancien, le travail salarié n’existe vraiment que depuis deux siècles. Auparavant, la liberté n’était pas au rendez-vous pour le travail subordonné ou dépendant. Esclavage puis servage furent pendant des millénaires le lot de millions d’hommes. Le salariat représente donc un progrès considérable de la liberté par son caractère contractuel. Mais le contrat de travail est défini par le Code du travail comme un lien de subordination accepté. Le salarié travaille en général dans les locaux de l’employeur, selon des horaires définis par lui et doit respecter ses directives. La liberté est donc plutôt du côté du travail indépendant, bien que l’indépendance juridique ne garantisse pas l’indépendance économique. Il s’en faut de beaucoup. L’histoire du travail est cependant une marche vers la liberté.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from ZeHub
Scoop.it!

Le chômage mondial devrait augmenter en 2016 et en 2017, selon l'OIT

Le chômage mondial devrait augmenter en 2016 et en 2017, selon l'OIT | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Les taux de chômage élevés persistants à l'échelle mondiale et l'emploi vulnérable chronique dans beaucoup d'économies émergentes ou en développement continuent d'affecter profondément le monde du travail, avertit un nouveau rapport de l'Organisation internationale du travail (OIT) publié mardi.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Dossier Numérique et emploi : Le numérique, l’emploi à réinventer ?

Dossier Numérique et emploi : Le numérique, l’emploi à réinventer ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Dans une société où le statut social, les revenus et les droits sociaux sont fortement liés à l’emploi, faut-il s’inquiéter de la révolution industrielle en cours ?
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from #innovation(s) } Food for Thought
Scoop.it!

Entreprise libérée & organisation teal : que recherchent réellement les salariés ?

Entreprise libérée & organisation teal : que recherchent réellement les salariés ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Suite aux livres de Getz & Carney sur l’Entreprise libérée et celui de Laloux sur l’organisation teal, malgré la prudence de leurs auteurs, le milieu du web s’est vite enflammé sur la généralisations des quelques points évoqués par la recherche documentaire de leurs auteurs . La généralisation est une des trois « maladies » de la communication mise en évidence par la thèse de doctorat de Noam Chomsky en 1957 (voir le billet : Communication interpersonnelle efficiente : trois erreurs courantes à éviter. ).une bonne partie des présupposés de ces deux approches se base sur la seule étude de 2013 effectuée par Gallup (http://www.gallup.com/poll/165269/ ;) et concernant l’engagement des salariés, et seulement sur cet unique étude…

 

Une récente (2014) effectuée sur plus de 500.000 employés travaillant dans plus de 500 entreprises de par le monde donne un éclairage assez différent… il montre déjà les principales préoccupations des salariés, et non un niveau d’engagement dont on peut interpréter de multiples sources …. dont certaines qui peuvent nous arranger car allant dans le sens de notre pensée/paradigme …

 

l’infographie qui nous donne 7 clés d’impact sur le monde du travail suit


Via Edouard Siekierski
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Les travailleurs indépendants à l'ère du collaboratif

Les travailleurs indépendants à l'ère du collaboratif | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

En France, le nombre de travailleurs indépendants ou freelances a augmenté de 85% entre 2000 et 2013. Ils sont ainsi 700 000 dans l’hexagone, pour 8 900 000 dans tout l’Europe (source : Hopwork). Le phénomène est de taille car l’on estime que 50% des gens travailleront de manière indépendante d’ici 10 ans (source : Humaniance).


Derrière ces chiffres se cachent des déclencheurs qui poussent les salariés ou jeunes travailleurs à pousser la porte de l’indépendance. Un premier déclencheur peut-être l’envie de faire son « job-out ». Ce terme indique qu’une personne fait son coming-out professionnel. Elle a volontairement renoncé au confort de la grande entreprise où elle se trouvait avec un salaire régulier, pour une aventure professionnelle plus enrichissante incluant de nouvelles formes de travail. Ces professionnels ont la plupart du temps moins de 30 ans et décident soit de rejoindre une entreprise plus petite et à taille humaine, soit de devenir entrepreneur ou freelance.

 

Un second déclencheur peut-être le nouveau symptôme du bore-out. Alors que le burn-out (épuisement professionnel dû à une surcharge de travail) est depuis peu reconnu maladie professionnelle, le bore-out ou épuisement professionnel dû à l’ennui reste assez méconnu. Pourtant, un manque d’activité ou le sentiment de « mourir d’ennui » n’est pas à prendre à la légère.

 

Finalement, quel que soit le déclencheur, l’envie de faire autrement ou la recherche d’un réel épanouissement professionnel, cela mène de nombreux professionnels à passer le cap de l’indépendance. Mais une fois ce cap passé, comment gérer sa vie « d’après » ? Comment organiser son nouveau travail, trouver des outils, se sentir bien pour travailler dans un lieu précis, car une fois sorti du cercle traditionnel de l’entreprise, ce nouveau mode de vie s’accompagne de nombreux bouleversements.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Les Richesses Humaines....
Scoop.it!

Le temps de travail dans l'histoire

Le temps de travail dans l'histoire | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

"Au XIXe siècle, les usines se multiplient ainsi que le nombre de personnes qui y sont employées. Dans ce contexte, la notion d'horaire devient de plus en plus importante et précise. Au temps de travail "poreux, pénétré d'imprévu, ouverts à la spontanéité, soumis à l'interruption fortuite ou récréative", succède un temps "'régulier, à heure fixe, militarisé".

Ainsi le temps industriel, caractérisé par le rythme imposé et une "discipline du temps" s'établit définitivement au XIXe siècle, après plusieurs siècles de mise en place : la rémunération à la tâche laisse peu à peu la place à la rémunération au temps, le temps de travail est surveillé, les loisirs sont encadrés.

Cette modification ne se fait de façon uniforme ni dans le temps ni dans les lieux. A Paris, à cause de la spécialisation dans la production d'articles de Paris, le travail reste largement affaire de boutiques et de petits ateliers, loin de la rigidité des manufactures.

 


Via Nathalie Olivier
more...
Nathalie Olivier's curator insight, January 5, 9:49 AM

Comment le temps de travail est né...

Rescooped by Denis Pennel from Le futur tous azimuts
Scoop.it!

NewWork 2040 - Inventons ensemble le travail de demain !

NewWork 2040 - Inventons ensemble le travail de demain ! | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Est-ce qu’on travaillera dans un transat ou en marchant sur un tapis roulant devant un écran ? Sera-t-on encore salarié ? En combien de temps nos compétences seront-elles obsolètes ? Comment seront les relations entre collègues ? En quoi les objets connectés vont changer notre quotidien au travail ? Jamais la vie professionnelle n’a été autant bouleversée. C’est pourquoi toute l’équipe de l’IFAS à l’occasion de ses 25 ans s’est mobilisée pour nourrir la réflexion et mettre en perspective ce qui nous attend. Une certitude, les capacités adaptatives et la souplesse comportementale seront au cœur des enjeux pour chacun d’entre nous. Ça tombe bien c’est le domaine privilégié d’expertise de l’IFAS. Promenez-vous sur ce site, vous serez surpris, interpellé, effrayé, captivé, inquiété, passionné… et réagissez !


Via Edouard Siekierski, Michel Briand, Société Française de Prospective
more...
Christophe CESETTI's curator insight, January 3, 3:55 PM

En lire plus sur le travail dans les décennies à venir ICI

florence coll's curator insight, January 14, 11:00 AM

De quoi rêver....ou pas ;)

Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

2015, une année de transformation du travail

2015, une année de transformation du travail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

2015 aura vu la multiplication des débats autour de l'organisation à l'ère numérique avec une entreprise symbole malgré elle : Uber.

Pas besoin d'être voyant ou astrologue pour prévoir que les débats commencés vont se poursuivre.

Le modèle de ce que certains auteurs ont appelé capitalisme de plateforme va-t-il devenir la norme ? Ou bien le bon vieux salariat inventé durant les 30 Glorieuses avec les protections qu'il contient finira-t-il par triompher ? Un débat aussi passionnant (ou presque) que le septième épisode de la Guerre des Etoiles.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Solutions Human Capital
Scoop.it!

Les Français adhèrent à l'économie collaborative

Les Français adhèrent à l'économie collaborative | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Depuis quelques années, les succès mondiaux des Uber, Airbnb ou encore Blablacar, intimement liés à la transformation numérique, ont braqué les projecteurs sur une autre manière de consommer, qui privilégie le partage et la mutualisation des moyens.

 

Selon le dernier sondage réalisé par Syntec Numérique et Odoxa, les Français ont adopté cette révolution collaborative, qu’ils associent souvent à des valeurs positives, telles que la réalisation d’économies ou de nouvelles rencontres. Ils sont plus de 80 % des Français a être convaincus cette forme d'économie. Elle permet de réaliser des économies, pour un produit ou un service ; offre également la possibilité de rencontrer de nouvelles personnes (79 %), de moins polluer (74 %) ou encore de gagner du temps (66 %). Les critères négatifs proposés sont majoritairement rejetés : l’idée que l’économie collaborative serait avant tout destinée aux jeunes (56 % pensent que ce n’est pas le cas), dangereuse pour l’emploi (59% estiment que non), ou encore une mode passagère (64 % ne sont pas d’accord). Seul bémol, 64 % des Français considèrent que cette économie présente de nombreux risques d’arnaques. Il s’agit d’un enjeu de taille pour le développement de l’économie collaborative. Ces sites n’étant pas des entreprises comme les autres, ils ne peuvent pas garantir la loyauté de tous leurs « collaborateurs », mais bien rassurer les usagers sur la sécurité des paiements, la fiabilité des systèmes de notation et la possibilité d’avoir des recours en cas de problème.


Via So H
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

L’Ère des talents 2.0 : un nouveau monde du travail émerge

L’Ère des talents 2.0 : un nouveau monde du travail émerge | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le marché du travail est en panne et doit être reconfiguré. Alors que ses anciennes composantes volent en éclat, un nouveau monde du travail du 21e siècle est en train d’émerger. ManpowerGroup en appelle, dans un rapport inédit intitulé Human Age 2.0 : Future Forces at Work, à changer notre manière de concevoir le marché du travail.

 

“Les changements observés dans le monde du travail s’accélèrent à un rythme et à une échelle inédits jusque-là" avertit Jonas Prising, PDG de ManpowerGroup. Mutations démographiques, mondialisation rapide, révolutions technologiques, désintermédiation, de nombreux facteurs ébranlent des marchés de l'emploi de plus en plus déréglés. Le résultat ? Le paradoxe d'un chômage élevé qui coexiste avec un nombre très importants d'emplois non pourvus, une productivité qui augmente mais des salaires qui stagnent ainsi que des pays dont l'économie ne se relève toujours pas de la crise, et dont la mobilité sociale montre de graves signes de panne.

 

Aujourd'hui, dans un rapport publié le 20 janvier intitulé Human Age 2.0 : Future Forces at Work, ManpowerGroup donne sa vision de la transformation du marché du travail, et propose des stratégies pour profiter des opportunités offertes par les disruptions technologiques et mettre fin à la polarisation constante du marché entre ceux qui ont accès au marché du travail... et ceux qui en sont exclus. L'ubérisation du marché du travail est en cours, et c'est une considérable opportunité d'innovation, comme le souligne Jonas Prising : "Traverser une période d’incertitude n’est jamais facile, mais j’ai la conviction que nous en sortirons grandis".

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Vers une nouvelle société 2.0
Scoop.it!

Trois jeunes créent une plateforme de troc, leur « remède anti-crise »

Trois jeunes créent une plateforme de troc, leur « remède anti-crise » | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le contexte préoccupant – économique, écologique, politique – dans lequel nous vivons actuellement nous invite à repenser notre façon de consommer et d’entrer en relation avec les autres. Moins d’achats inutiles, de gaspillage, de déchets, de pollution, plus d’entraide, de solidarité, d’alternatives…les solutions abondent. Le troc a toujours existé mais, dans le contexte actuel, il revient sur le devant de la scène comme un acte militant qui véhicule des valeurs fortes. C’est dans ce cadre que des projets tel que MyTroc voient le jour.

Via Aurélien BADET, JP Fourcade
more...
Sandrine Delage (Borgé)'s curator insight, February 7, 7:49 AM

Très belle initiative !

ROCAFORT's curator insight, February 8, 2:08 AM
Trois jeunes créent une plateforme de troc, leur « remède anti-crise »
Rescooped by Denis Pennel from Innovation sociale
Scoop.it!

«La culture du reporting bride l’innovation»

«La culture du reporting bride l’innovation» | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Via Edouard Siekierski, JP Fourcade, Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Innovation sociale
Scoop.it!

Comment adapter la protection sociale au monde du travail de demain ?

Comment adapter la protection sociale au monde du travail de demain ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

C’est vrai, l’emploi non-salarié s’est beaucoup développé depuis 2000, passant de 8,8 % de l’emploi total à 10,3 % en 2014. Mais il ne s’agit pas d’un immense retournement non plus, et je pense que même le salariat devrait rester la norme. Cela ne veut pas dire, néanmoins, qu’il ne faut rien changer, notamment dans la protection sociale, qui protège moins bien les indépendants que les salariés.
Les indépendants n’ont pas d’assurance chômage, ils sont moins bien couverts contre les accidents du travail, leur système de retraite est moins favorable. Il faudrait donc aligner leur système de protection sociale sur celui des salariés. Cela suppose d’augmenter la plupart des cotisations, en contrepartie de droits renforcés. Mais on peut aussi supprimer le plancher de cotisation, appliqué indépendamment du chiffre d’affaires dans les statuts d’indépendant, à part celui d’autoentrepreneur.
Il faut également régler le problème des faux indépendants, qui sont en fait très dépendants de leur donneur d’ordre ou d’une plate-forme, quand ceux-ci fixent le prix de leurs prestations, leurs horaires de travail, leur façon de travailler…


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Innov'sociale
Scoop.it!

Baptiste Mylondo : «L’emploi n’est qu’une manière de travailler parmi d’autres»

Baptiste Mylondo : «L’emploi n’est qu’une manière de travailler parmi d’autres» | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Contre le chômage, le chercheur défend un vrai changement de société, avec la mise en place d’un revenu universel qui permettrait d’arrêter de survaloriser l’emploi et de mieux reconnaître les autres activités utiles socialement.

Via So H
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Travailler autrement, l’évolution indispensable du monde du travail ? -

Travailler autrement, l’évolution indispensable du monde du travail ? - | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Entreprises libérées, co-working, télétravail, autonomie… la vision traditionnelle du travail laisse peu à peu place à de nouvelles formes d’emploi en concordance avec les attentes actuelles des salariés et des entreprises. Pourquoi faut-il évoluer vers un mode collaboratif plus libéré ?

 

Ces dernières années, la donne a changé en matière d’emploi. La raréfaction de l’emploi salarié et l’immédiateté des besoins en ressources externes des entreprises ont fait évoluer les mentalités. Il n’est plus question d’envisager sa carrière dans une seule et même entreprise. Hyper-flexibilité, mobilité, et multi-carrière sont les maîtres-mots sur ce nouveau marché du travail. Les aspirations professionnelles tendent désormais vers l’indépendance, l’autonomie et des conditions de travail en adéquation avec cette envie de liberté et de prise de responsabilités générale. Face à de telles mutations, le CDI laisse peu à peu place à de nouvelles formes de travail qui répondent davantage aux besoins de productivité des entreprises et aux attentes des actifs.

 

Avec une multiplication des missions à court terme et du nombre de chômeurs, ainsi que l’apparition d’un besoin de « travailler mieux », l’engouement grandissant pour les nouvelles formes d’emploi semble inéluctable : 2,4 millions de français envisageraient de se lancer en tant qu’indépendant – « Les français et leurs entrepreneurs » Institut Think & Opinionway -. La flexibilité et la liberté qu’offre le « travailler autrement » séduisent de plus en plus les salariés et notamment les cadres pour lesquels il est souvent difficile de conjuguer vie personnelle et professionnelle. C’est aussi le moyen de valoriser une expertise acquise après de nombreuses années d’expériences professionnelles, et de réduire le stress et la fatigue liés à des déplacements quotidiens et à l’atmosphère parfois moins stimulante de son lieu de travail. Une aubaine pour les actifs, et les entreprises qui sont prêtes à accepter ce changement de mentalité bénéfique pour leur productivité.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Externalisation, ubérisation : quelles solutions ?

Externalisation, ubérisation : quelles solutions ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
La colère gronde. Alors que « tout le monde a peur de se faire
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Travailler autrement au 21 ème siècle
Scoop.it!

Le présentéisme coûte plus cher que l’absentéisme

Le présentéisme coûte plus cher que l’absentéisme | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

auCompétitivité, pression productive ou effets de la crise sur les salariés, tout aujourd’hui concourt à faire augmenter un phénomène de « présentéisme » dans les entreprises françaises. Par « présentéisme », nous entendons la situation d’un salarié qui est présent sur son lieu de travail, alors que son état, physique ou psychique, ou sa motivation ne lui permettent pas d’être pleinement productif.


Via François Pellerin, JP Fourcade
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Changer le travail ou changer de travail ?

Changer le travail ou changer de travail ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
La plupart des gens souffrent aussi d’un travail devenu de plus en plus difficile sous le poids de contraintes multiples. Le stress, la surcharge, la pression, les tensions diverses sont des réalités pour beaucoup. Aussi, il est urgent de repenser les modes d’organisation du travail. Mais à défaut de changer le travail ou le monde, ne serait-il pas plus réaliste dans un premier temps de changer de travail ? La mobilité interne, comme moyen pragmatique de changer d’activité et d’environnement, pourrait-elle permettre de changer le rapport au travail des salariés ?
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Simplifier la complexité du marché du travail

Simplifier la complexité du marché du travail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Extrait de l'article paru dans PeopleSphere de Décembre 2015

 

« Le premier challenge pour la profession RH consiste à gérer efficacement ce que j’appelle le ‘workforce mix’, à savoir cette diversité dans les effectifs » explique Denis Pennel. « Les personnes ont des statuts différents et des rémunérations composées en fonction de leur statut. Il y a même parfois des organisations du travail qui sont très diversifiées elles-aussi. la manière dont les RH vont réussir à gérer en bonne intelligence ces différences sera essentielle à l’avenir! ».

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Comment le numérique transforme l'entreprise

Comment le numérique transforme l'entreprise | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

"Nous vivons moins une crise de l'emploi qu'une révolution du travail." Une formule à l'emporte pièce? Pas pour denis Pennel qui a expliqué que la révolution numérique métamorphose radicalement notre manière d'appréhender le travail.Si l'unité de lieu disparaît, l'unité de temps s'estompe elle-aussi. "Les temps sociaux s'écrasent. Aukourd'hui, le travail s'invite à la maison, c'est évident. Mais en même temps, la vie privée pénètre dans l'entreprise par le biaisi des réseaux sociaux."

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Ubérisation, ruptures, disruption : le marché du travail est le prochain sur la liste.

Ubérisation, ruptures, disruption : le marché du travail est le prochain sur la liste. | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le marché du travail est à l’aube de la redéfinition de ses règles autour de 4quatre grands piliers : modéliser la bonne rencontre, "horizontaliser" la relation professionnelle, savoir trouver son prochain job et démocratiser la cooptation.

 

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Innov'sociale
Scoop.it!

Droit du travail : êtes-vous plutôt « Combrexelle » ou « Badinter » ?

Droit du travail : êtes-vous plutôt « Combrexelle » ou « Badinter » ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
A peine sèche l’encre du rapport Combrexelle – du nom de celui qui fut directeur général du travail pendant treize ans –, le gouvernement a décidé de confier une nouvelle mission sur le Code du travail à Robert Badinter. L’ancien garde des Sceaux est entré dans ce débat avec la publication en juin d’un court essai (Le travail et la loi, Fayard, 2015) coécrit avec le professeur Antoine Lyon-Caen, qui porte un projet de refondation du Droit du travail.

Via So H
more...
No comment yet.