La nouvelle réali...
Follow
Find
7.9K views | +37 today
 
Rescooped by Denis Pennel from Mesurer le Capital Humain
onto La nouvelle réalité du travail
Scoop.it!

Seul 1 salarié sur 3 se rend au travail avec plaisir

Seul 1 salarié sur 3 se rend au travail avec plaisir | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
L’Institut Great Place to Work, qui établit chaque année le palmarès des entreprises où il fait bon travailler, a cherché pour la première fois à savoir quelle était la situation des salariés dans l’ensemble des entreprises françaises. Pour cela, l’Institut Think est allé interroger les employés des petites et grandes entreprises ou administrations, partout en France, pour connaître leur sentiment face à leur travail, au management, à l’ambiance, à leur évolution professionnelle… Depuis 2008, la crise est passée par là et a laissé quelques escarres sur l’optimisme des Français et leur perception du bien-être au travail.

Une motivation en berne chez les salariés Français

Les 3/4 des salariés français ressentent personnellement les effets de la crise économique. Ainsi parmi ceux qui ressentent la crise, ils sont 62 % à déclarer que leur niveau de rémunération a stagné, 41 % qu’ils sont plus stressés qu’auparavant ou encore 37 % que la charge de travail a augmenté. Au vu de tous ces éléments, ils sont près de 40 % à reconnaître une baisse de motivation dans le cadre de leur travail, au cours de ces 3 dernières années. Ils ne sont même qu’1 sur 3 à déclarer se rendre au travail avec plaisir.

Ce sont plus particulièrement les personnes les plus « fragiles » qui ressentent les effets de la crise, à savoir les diplômes inférieurs au Bac (87 %), les 55 ans et plus (80 %), ou encore les CSP- (79 %).


Moins de la moitié des Français estime qu’il fait bon travailler dans leur entreprise

42 % des Français jugent (« souvent ou toujours ») qu’il fait bon travailler dans leur entreprise. Sont mieux notés la fierté d’appartenance (48 %) et la convivialité (43 %). Ainsi, près de 60 % pensent apporter une contribution personnelle à leur entreprise, et 58 % que les nouveaux collaborateurs sont bien accueillis. Le niveau de sécurité est également mis en avant par 62 % des salariés, ainsi que la confiance dans l’encadrement pour ne licencier qu’en dernier recours (54 %) ou encore l’accord des congés quand on le demande (53 %).

En revanche, il y a une très mauvaise perception autour des pratiques équitables sur les rémunérations, les promotions (23 %) ou le partage des bénéfices (19 %). On trouve également le manque de solidarité (27 %), les manipulations ou « coups bas » (28 %) ou encore le non respect des promesses de l’encadrement (29 %) et les favoritismes (29 %). On constate également des lacunes de crédibilité et de valorisation de la part de managers, qui pêchent dans l’information régulière (35 %), la coordination (34 %), le décalage entre le discours et les actes (34 %), ou encore dans la valorisation du travail et des efforts (34 %).

 


Via Andrée Laforge
more...
Andrée Laforge's curator insight, February 17, 2014 11:02 AM

Et j'en faispartie!

 

La nouvelle réalité du travail
Il est urgent de moderniser l’organisation du travail afin de l’adapter au triomphe de l’individualité et à la société post-industrielle
Curated by Denis Pennel
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

« Nous avons sans doute franchi le point culminant du salariat »

« Nous avons sans doute franchi le point culminant du salariat » | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Publiée chaque année par l’Institut de l’entreprise aux éditions Eyrolles, la revue Sociétal (340 p., 25 €) consacre, dans son dernier numéro, un dossier à l’avenir de l’Etat providence. Est-il à bout de souffle ? Comment le réinventer ? La trentaine de contributeurs, dont Pascal Lamy, Xavier Huillard, Augustin de Romanet, Jean-Christophe Fromentin ou Laurent Berger, planche aussi sur « le big data et les ressources humaines », « la mondialisation heureuse », « l’économie, non-science exacte » ou « la course à l’attractivité » entre métropoles. Denis Pennel se demande, pour sa part, si « la fin du salariat » est programmée. Extraits.

 

« La pérennité du salariat comme forme principale d’emploi se pose légitimement. Les chiffres semblent contredire l’importance du travail indépendant, puisque la France compte plus de 24 millions de salariés, contre seulement 2,6 millions de travailleurs non salariés. Mais, en y regardant de plus près, on constate qu’au sein même du salariat, l’hybridation des formes d’emploi progresse : face aux CDD, intérim et temps partiel, le CDI à temps plein direct (hors relation d’emploi triangulaire) n’occupe plus que 70 % du champ du salariat, soit environ 16,8 millions de personnes […]. En outre, la pluriactivité se développe, brouillant la frontière stricte entre salariat et travail indépendant : plus de 2,3 millions de personnes en France cumulent plusieurs activités professionnelles (non-salariés exerçant une activité secondaire salariée, salariés exerçant une activité secondaire non salariée, salariés multi-employeurs).

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

« Le chômage n’est pas un problème de jeunes, c’est un problème de qualifications »

« Le chômage n’est pas un problème de jeunes, c’est un problème de qualifications » | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
INTERVIEW. Qu'est-ce que la polarisation du marché de l'emploi ? Les charges ont-elles un impact sur le chômage ? Rencontre avec David Thesmar, professeur à HEC et co-auteur de Marché de l'emploi : la grande fracture.

 

David Thesmar : Le chômage des peu qualifiés est la motivation même de ce travail. C’est un peu une réponse à ceux qui disent qu’en France, le chômage est un problème de jeunes. Et bien pas vraiment. C’est surtout un problème de qualification, chez les jeunes et surtout chez les vieux.

 

Si l’on regarde au niveau des pays de l’OCDE, le niveau de qualification des jeunes est dans la moyenne. Par contre, pour les 55-65 ans, la France décroche. Il y a beaucoup plus de non-qualifiés que dans les autres pays Européens. Nous sommes à peu près au niveau du Chili. En Allemagne par opposition, les 55-65 ans sont autant qualifiés que les 25-35 ans. Cela change la perspective sur le chômage des non-qualifiés: ce n’est pas tellement l’école actuelle qui fabrique les chômeurs d’aujourd’hui, mais plutôt celle des années 1960 !

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

L'avenir incertain du travail salarié

L'avenir incertain du travail salarié | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

 

L’autœntrepreneur est une relative nouveauté dans le droit français. Ce statut est né en 2008 dans le cadre de la loi de modernisation de l’économie du gouvernement Fillon. Il faut croire que la modernité a vécu, puisque le président de la République de l’époque, Nicolas Sarkozy, a jugé, il y a une dizaine de jours, qu’il avait fait une erreur, justifiée en temps de crise mais aujourd’hui déloyale vis-à-vis des artisans. Et il pose la question de sa suppression.

 

Ce serait une erreur. D’abord, parce que, par sa simplicité – il suffit de dix minutes sur Internet pour créer son (auto) entreprise –, il attire spontanément tous ceux qui naviguent entre le chômage et le travail non déclaré. Une suppression ne les transformerait pas d’un coup de baguette magique en artisans ou en consultants, mais les rejetterait dans la zone grise d’où ils tentaient de sortir.

 

Ensuite, parce que l’autœntrepreneur est la première  » brique  » d’une vaste réflexion sur l’évolution du travail au XXIe siècle, où l’indépendant tiendra une place centrale. Dans l’édition annuelle 2015 de la revue de l’Institut de l’entreprise Sociétal ( » Réinventer le modèle social « , éditions Eyrolles), l’un des auteurs, Denis Pennel, pose la question qui fâche : allons-nous vers la fin du salariat ?

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Freelance : ensemble, c’est tout !

Freelance : ensemble, c’est tout ! | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it


Freelancing, liberté, coolitude : triptyque tendance… Trop ? Derrière cette façade, c’est la réalité d’un travail radicalement bouleversé par la mort annoncée du bureau qui est en train de se dessiner. Avec un danger : une flexibilité du boulot qui isole, qui fragilise. Embrasser la culture freelance, comme le Tank s’efforcera de le faire, n’est-ce pas alors promouvoir un espace qui conjugue travail émancipateur et socialisation radicale ?

 

« Nos structures sont devenues obsolètes. […] Aujourd’hui, de plus en plus [de gens] ne sont plus dans le salariat mais deviennent auto-entrepreneurs, travaillent en freelance ou exercent plusieurs activités indépendantes en parallèle, et les salariés aussi ne cessent de changer d’un statut professionnel à l’autre, » expliquait Denis Pennel, auteur du livre « Travailler pour soi » à L’Atelier de l’Emploi de ManpowerGroup. Doit-on voir dans ce constat la conséquence d’un chômage massif, d’une insertion professionnelle de plus en plus aléatoire, d’une « précarisation » du monde du travail ? Pour le spécialiste, pas vraiment : « la crise masque une révolution et des mutations plus structurelles du travail », soutient-il, allant jusqu’à voir l’ère du salariat comme une gigantesque parenthèse de l’histoire et métaphoriser les coworkings comme des guildes médiévales, réinventées.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Réinventer l'Etat pour aller mieux

Réinventer l'Etat pour aller mieux | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

La France est un pays en panne. Elle détient le record mondial de la dépense sociale publique avec 33 % du PIB. Mais 14 % de la population française vit sous le seuil de pauvreté. 

 

Refusant le décrochage, la revue de l'Institut de l'entreprise explore les nouvelles voies qui permettront de « réinventer le modèle social » et de passer du « Welfare State à un État social, un État qui aide les pauvres à s'en sortir et évite de les maintenir dans l'assistanat ». 
Car l'État ne doit plus « croire qu'il est le garant du progrès ». Il doit devenir un État animateur « qui rend chacun capable d'agir, d'entrer dans le jeu et d'y participer ».

 

Cette évolution est d'autant plus nécessaire que le monde du travail change. Plus de 2,3 millions de personnes exercent aujourd'hui plusieurs activités professionnelles. Les travailleurs indépendants représentent 10 % de la population active. Leur nombre va grandir, le salariat va reculer. Un travailleur alternera intérim, CDI, chômage et période de travail. Il sera parfois salarié et parfois travailleur indépendant. Cela « va nous obliger à repenser entièrement l'accès à la Sécurité sociale, à la prévoyance et à nos systèmes de retraite », analyse Denis Pennel, expert du marché du travail.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from BeginWith
Scoop.it!

Emploi : la candidature passe par le Web

Emploi : la candidature passe par le Web | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Internet, carrefour de rencontre incontournable pour jeunes diplômés et recruteurs ? La réponse, positive, ne fait plus guère de doute pour les jeunes diplômés. Connectés dès l’adolescence, ils ont investi depuis déjà plusieurs années les réseaux sociaux pro­fessionnels. Selon une étude publiée en juin  2013 par l’Edhec et Jobteaser, 79 % des étu­diants ou jeunes diplômés de grandes écoles ou de l’université étaient présents sur Viadeo ou LinkedIn. Ils étaient 53 % en 2011.

« Le milieu universitaire a encore du retard »

Une analyse plus fine des résultats montre toutefois de fortes variations selon leur filière. Les étudiants en école de commerce étaient 84 % à avoir au moins un compte, contre 63 % en école d’ingénieurs et 48 % à l’université.

 

« Le milieu universitaire a encore du retard, juge Jacques Froissant, à la tête du cabinet de conseil et de recrutement Altaide. Mais l’information doit également être améliorée auprès des étudiants de grandes écoles. Ils y sont de plus en plus sensibilisés, mais s’ils sont présents sur les réseaux, ils n’ont pas forcément de stratégie. » Des formations peuvent donc être dispensées dans les établissements pour « acclimater » au mieux les étudiants aux enjeux de ces ré­seaux professionnels.

 


Via BeginWith
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Economie du partage : un bouleversement pour les grandes entreprises

Economie du partage : un bouleversement pour les grandes entreprises | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
L'économie du partage ou économie modeste va bien au delà du secteur des transports. Elle trouve des applications jusqu'à la high-tech. Au risque de remettre en cause le modèle économique des grandes entreprises. Par Navi Radjou conseiller pour l'innovation et le leadership au sein de la Silicon Valley et Jaideep Prabhu professeur à Cambridge Judge Business School, Université de Cambridge et directeur du Center for India & Global Business
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from BeginWith
Scoop.it!

Emploi: comment les moins de 25 ans perçoivent le monde du travail

Emploi: comment les moins de 25 ans perçoivent le monde du travail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Les jeunes broient du noir quant à leur avenir professionnel. Les moins de 25 ans sont 80% à se déclarer "assez" ou "très" pessimistes sur la situation de l'emploi en France, d'après le baromètre 2015 de Prism'emploi sur  "Les jeunes et l'emploi", publié mercredi 11 mars. Ils sont néanmoins légèrement plus optimistes concernant le secteur d'activité dans lequel ils évoluent, et donc qu'ils connaissent mieux: 51% des jeunes actifs et demandeurs d'emploi envisagent leur parcours professionnel plutôt sereinement. Ce qui signifie également que près d'un sur deux pense que son avenir est bouché!


"Ça peut paraître paradoxal mais les plus inquiets sont ceux qui ont réussi à décrocher un CDI car finalement ils ont plus à perdre que les personnes en CDD ou intérim", précise Steeve Flanet, directeur adjoint du département corporate et management d'Opinion Way. A la question "Si vous veniez à perdre votre emploi actuel, pensez-vous qu’il serait facile d’en retrouver un équivalent?", 45% des CDI répondent oui contre 50% des emplois précaires. Il se situent ainsi au même niveau d’optimisme que des étudiants sur leurs perspectives d’embauche. "Mais on constate que le fossé se creuse avec les jeunes demandeurs d’emploi qui sont seulement 21% à estimer que ce sera plutôt facile de trouver un travail dans leur branche", note Steeve Flanet.




Via BeginWith
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Réforme du marché du travail: encore un effort ?

Réforme du marché du travail: encore un effort ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Les débats autour de la loi Macron l'ont illustré une fois de plus : pour les tenants de la réforme structurelle, la France reste un mauvais élève en Europe ; pire, un élève qui triche en voulant leurrer les gendarmes bruxellois à coup de réformettes sans consistance, dans l'espoir de se soustraire à LA réforme, la vraie, la seule capable de ramener compétitivité, croissance et emploi. Mais n'est-ce pas là un mythe ?
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Travailler autrement au 21 ème siècle
Scoop.it!

En finir avec la « double vie » des salariés : adultes responsables dans leur vie privée et infantilisés au travail

En finir avec la « double vie » des salariés : adultes responsables dans leur vie privée et infantilisés au travail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Bonne nouvelle ! Le travail des enfants est interdit en France.

En conséquence de quoi, les collaborateurs de nos organisations sont tous majeurs et responsables. Revenir sur 

cette évidence a de quoi surprendre, pourtant c’est une vérité importante à rappeler dans le management de beaucoup d’entreprises…

 

Ainsi, dans leur vie privée, les salariés, quelque soit leur niveau d’études, leur ancienneté ou les responsabilités qu’ils exercent, se comportent généralement comme des personnes responsables, capables de choix qui les engagent durablement. Certains s’investissent dans le milieu associatif et assument le soir ou le week-end l’animation de plusieurs dizaines de jeunes dans des clubs sportifs ou culturels. Ils sont capables de faire des achats conséquents et d’en trouver le financement associé. D’autres s’engagent sur vingt ans auprès d’une banque pour acheter leur logement. Il y en a même qui font le choix d’élever des enfants, une responsabilité qui court d’ailleurs bien au-delà de leur majorité légale à 18 ans…


Via Edouard Siekierski, JP Fourcade
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

A quoi reconnaît-on l’industrie ?

A quoi reconnaît-on l’industrie ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Où commence l’industrie ? Alors que le numérique brouille les frontières entre biens et services, les économistes réfléchissent à revoir leur façon de classer les entreprises dans les statistiques nationales Apple est-il un industriel ou un simple commerçant de gros ? Le groupe de Cupertino emploie certes des bataillons d’ingénieurs dans son siège californien et contrôle toute la chaîne de conception puis de commercialisation de ses iPhone. Mais il n’en assure pas la production, sous-traitée en grande partie au taïwanais Foxconn. Pour les statisticiens américains, l’activité de la plus grosse capitalisation boursière est devenue un casse-tête.
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Une petite histoire de la relation client, de la 2CV aux réseaux sociaux

Une petite histoire de la relation client, de la 2CV aux réseaux sociaux | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le client délaissé Il était une fois, dans les années 1950, un client désireux d’acheter une 2CV… Il lui fallait être tellement patient qu’il lui arrivait parfois, après avoir reçu sa voiture, d’en...
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Entreprise 2.0 et Management
Scoop.it!

Comment travaillera-on dans 10 ans ?

Comment travaillera-on dans 10 ans ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Indépendant, nomade, polyvalent, organisé en communautés et aussi un peu stressé, c'est à cela que ressemblera le travailleur dans 10 ans.

 

Déjà aux USA, un tiers des travailleurs sont indépendants et selon MBO Parters, le nombre de travailleurs indépendants devrait dépasser celui des salariés d’ici 2020. En France les indépendants représentent plus de 15% de la population active et progresse rapidement. A ce rythme dans dix ans, 50% des gens travailleront de manière indépendante selon Gigaom.

 

L’enthousiasme grandissant pour l’entreprenariat, la facilité et la nécessité croissante d’externaliser pour les entreprises, les possibilités techniques d’entreprendre sans un capital initial important et la triste mine du marché du travail poussent chaque année de plus en plus de salariés et d’étudiants à se tourner vers l’indépendance.

A cela s’ajoute le développement de l’intraprenariat qui place de fait nombre de salarié dans une situation d’entrepreneurs.


Via Karine SACEPE
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

« Un monde numérique invisible, très puissant, est en train de naître »

« Un monde numérique invisible, très puissant, est en train de naître » | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Vertigineux, passionnant et souvent effrayant : dans son dernier livre, l'entrepreneur Gilles Babinet esquisse les prochains bouleversements provoqués par la révolution numérique. En remisant au placard les scénarios de science-fiction les plus fous, le représentant des intérêts numériques de la France auprès de Bruxelles appelle à une prise de conscience citoyenne.

 

Qu'est-ce que la data et le « Big Data » qui sont au coeur de la révolution numérique ? En anglais, data signifie « données ». Cela englobe des informations, des savoirs mais aussi des données plus diffuses, comme des signaux, des points GPS. Avec le numérique, le volume mais aussi la variété de ces données n'a cessé de croître. Chaque minute, 200 millions de mails et 15 millions de SMS sont envoyés. Voilà pourquoi on parle de « Big Data ». Avec les objets connectés, ces données vont augmenter de façon exponentielle. Parallèlement ont été développées des technologies capables de stocker, partager et analyser ces informations et surtout, en les mettant en capacité de prévoir des phénomènes. Cette forme d'intelligence artificielle va entraîner une nouvelle révolution industrielle qui fera passer l'humanité à une nouvel

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Le chômage tuerait entre 10 000 et 20 000 personnes par an en France

Le chômage tuerait entre 10 000 et 20 000 personnes par an en France | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

On sait peu de choses de la santé des demandeurs d'emploi, mais les premières études sur le sujet font état d'une surmortalité près de trois fois supérieure à celle des non-chômeurs.

 

Le chômage tuerait "entre 10 000 et 20 000 personnes par an", selon une estimation de Pierre Meneton (Inserm), auteur d'une étude sur la santé des chômeurs. Entre 1995 et 2007, le scientifique a suivi 6000 volontaires âgés de 35 à 64 ans pour observer les effets du chômage sur la santé cardiovasculaire et la mortalité globale. Les résultats ont été publiés en décembre dans la revue International 

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Nouvelles formes d’emploi : vers une remise en cause du CDI ?

Nouvelles formes d’emploi : vers une remise en cause du CDI ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L’émergence d’expériences professionnelles hybrides, conjuguant salariat, travail indépendant et multiactivité, traduit un nouveau rapport de la jeunesse au travail et à l’employeur.

 

Auto-entrepreneurs, managers de transition, intérimaires, indépendants en portage salarial, salariés-entrepreneurs au sein de coopératives d’activité et d’emploi, “open contributeurs”, “home-shorers”, travailleurs à temps partagé, “slashers”... En l’espace de quelques années, le paysage de l’emploi a vu se multiplier de nouvelles formules professionnelles, tant dans les figures contractuelles ou les statuts que dans l’expérience de travail ou dans le rapport employé-employeur. Si le salariat représente aujourd’hui près de 90% du marché de l’emploi, si CDI y fait figure de référence centrale, difficile de ne pas voir dans ce phénomène d’hybridation une mise en question de ces deux figures emblématiques de l’emploi en France.

 

Entre 2003 et 2013, le nombre de déclarations d’embauche en CDD a augmenté de 80 %. Cette précarisation aux portes de l’emploi s’explique bien sûr en grande partie par un environnement économique dégradé, où la multiplication devenue structurelle des plans de départ volontaires et des licenciements ne laisse plus guère d’espérance de retour à l’emploi traditionnel. Mais elle acte également un basculement dans les ressorts de la sécurité professionnelle. « Si le CDI reste globalement l’étalon en matière de stabilité, c’est de moins en moins vrai en début et en fin de carrière. Sans formation tout au long de la vie, le CDI peut vite devenir un piège, notamment en fin de carrière, où l’on peut vite se retrouver à occuper des fonctions inadaptées à ses compétences, sans aucune chance de bénéficier des programmes de remise à niveau ou de reconversion professionnelle », développe Michael Hoffman Hervé, directeur général de Randstadt. « La meilleure sécurité reste bien sûr le plein-emploi. Mais le plein emploi appartient au passé. Il faut donc inventer de nouvelles formes de sécurité. Plutôt que de protéger les emplois, il convient d’accompagner les individus tout au long de carrières professionnelles qui ne seront pas nécessairement ascensionnelles du début à la fin, mais comporteront des ruptures et des transitions », souligne Denis Pennel, directeur général de la Confédération mondiale des services privés pour l’emploi (Ciett). La fragilisation du CDI est aujourd’hui largement intégrée par la population, même dans les tranches les plus “protégées”. 65% des cadres estiment ainsi que le CDI ne sera plus la norme d’emploi dans le futur, selon le Baromètre 2014 de la Fondation ITG. Ils sont même 87% à penser devoir expérimenter plusieurs statuts dans leur carrière : entrepreneur, salarié, chômeur.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Etes-vous plutôt micro ou auto ?

Etes-vous plutôt micro ou auto ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

N’en déplaise à l’Insee, nous ne sommes pas micros, nous sommes autos. Nous voulons créer notre propre activité, pas fonder une multinationale. Nous rêvons de devenir auto-suffisants.

 

Ce qui échappe à l’administration, c’est le passage à une société post-salariale, bien décrit par Denis Pennel dans son livre Travailler pour soi, et souligné par les études qui se suivent et se ressemblent sur la robotisation. Le free-lancing qui va devenir la norme de la société, bouleversant les cadres traditionnels du droit du travail. Demain, le travail en usine comme la vie de bureau ne seront plus que de lointains (et mauvais) souvenirs. Demain, à travers l’alliage de l’économie collaborative et du télétravail, chacun offrira ses services ou ses produits à une multitude de clients ou de partenaires. Demain, l’écrasante majorité des 15-20 ans qui, selon les sondages, rêvent de devenir « leur propre patron », se consacreront à des occupations diverses, brouillant la frontière entre emploi et activité, entre métier et hobby.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

L’ « Uberisation », nouvelle mythologie française

L’ « Uberisation », nouvelle mythologie française | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
C’est le nouveau concept à la mode : l’ « Uberisation » inquiète élites et patrons du CAC 40, qui pourraient être balayés par de nouveaux acteurs sans foi ni loi. Mais les vrais enjeux sont ailleurs : au-delà du cas Uber, il faut se demander ce que l’atomisation du travail va impliquer pour notre modèle social. Par Marc-Arthur Gauthey (OuiShare). 
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Objets connectés - Internet des objets - Mobilité
Scoop.it!

Demain, l'Internet des objets

Demain, l'Internet des objets | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Internet se transforme progressivement en un réseau étendu, appelé « Internet des objets », reliant tous les objets devenus connectables. Cette évolution soulève de nombreuses questions concernant la croissance économique et les mutations sociales, mais aussi les libertés individuelles et la souveraineté nationale, auxquelles les décideurs publics devront au plus tôt répondre.


Via Jean-Pierre Blanger
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Pourquoi l"économie du partage" va triompher

Pourquoi l"économie du partage" va triompher | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Après avoir émerveillé, l’économie du partage soulève de nombreuses questions : est-ce légal ? Peut-on en vivre ? Et pourtant cette mutation de l’économie semble incontournable. Comment expliquer son succès ? Notre hypothèse est qu’elle doit sa dynamique au besoin d’Esprit de service que l’on trouve aujourd’hui chez les consommateurs et les prestataires.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Travail : Ton Monde Cruel "AutreMent"
Scoop.it!

Emploi : moins de jeunes et plus de vieux sur le marché du travail

Emploi : moins de jeunes et plus de vieux sur le marché du travail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le marché du travail en France est un marché âgé. D'après des chiffres de l'Insee publiés la semaine dernière, la part de jeune dans le marché de l'emploi aurait reculé en 2014, alors que celle des plus de 50 ans atteint désormais 60 %.

Difficile de résorber le chômage des jeunes dans ces conditions.

La part des jeunes dans le marché de l'emploi en baisse

D'après des chiffres de l'Insee publiés la semaine dernière, et passés relativement inaperçus, le marché de l'emploi en France aurait vieilli l'an passé. Ainsi le nombre de jeunes de moins de 25 ans aurait reculé de 0,7 % en 2014, pour atteindre 27,8 %, un record ! A l’inverse, celui des seniors, soit les personnes âgées de plus de 50 ans, aurait progressé de 1,4 %, à 59,2 %. Là encore, record battu !

60 % d'actifs seniors en France

Un constat difficile à porter pour le gouvernement qui avait fait du chômage des jeunes son cheval de bataille, à défaut de pouvoir résorber le chômage, tout court. Dans les faits, la part de seniors sur le marché du travail, dans l'Hexagone atteint aujourd'hui près de 60 %, ce qui est énorme. Cela dit, c'est une bonne nouvelle pour les seniors, qui ont encore quelques années de travail dans leur entreprise, devant eux. Un coup dur en revanche pour les jeunes qui se heurtent à des entreprises préférant garder leurs employés plutôt que d'embaucher.

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Nouvelles formes d’emploi : vers une remise en cause du CDI ?

Nouvelles formes d’emploi : vers une remise en cause du CDI ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L’émergence d’expériences professionnelles hybrides, conjuguant salariat, travail indépendant et multiactivité, traduit un nouveau rapport de la jeunesse au travail et à l’employeur.

 

Auto-entrepreneurs, managers de transition, intérimaires, indépendants en portage salarial, salariés-entrepreneurs au sein de coopératives d’activité et d’emploi, “open contributeurs”, “home-shorers”, travailleurs à temps partagé, “slashers”... En l’espace de quelques années, le paysage de l’emploi a vu se multiplier de nouvelles formules professionnelles, tant dans les figures contractuelles ou les statuts que dans l’expérience de travail ou dans le rapport employé-employeur.

 

Si le salariat représente aujourd’hui près de 90% du marché de l’emploi, si CDI y fait figure de référence centrale, difficile de ne pas voir dans ce phénomène d’hybridation une mise en question de ces deux figures emblématiques de l’emploi en France.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Les compétences du XXIe siècle

Les compétences du XXIe siècle | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

La connaissance prend une place de plus importante dans nos économies et nos sociétés, à tel point qu'une nouvelle expression est venue baptiser cette phase de développement : l'économie de la connaissance. Caractérisée par le rôle croissant de la production, de la diffusion et de l'utilisation des savoirs (le capital dit intangible ou immatériel) dans la compétitivité des entreprises et des nations, cette économie de la connaissance requiert d'enseigner aux futurs citoyens et travailleurs un ensemble rénové de compétences, en partie différent de celui développé à l'ère industrielle.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

A quoi reconnaît-on l’industrie ?

A quoi reconnaît-on l’industrie ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Où commence l’industrie ? Alors que le numérique brouille les frontières entre biens et services, les économistes réfléchissent à revoir leur façon de classer les entreprises dans les statistiques nationales Apple est-il un industriel ou un simple commerçant de gros ? Le groupe de Cupertino emploie certes des bataillons d’ingénieurs dans son siège californien et contrôle toute la chaîne de conception puis de commercialisation de ses iPhone. Mais il n’en assure pas la production, sous-traitée en grande partie au taïwanais Foxconn. Pour les statisticiens américains, l’activité de la plus grosse capitalisation boursière est devenue un casse-tête.
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Management & RSE: Marché du travail : réforme impossible ?

Management & RSE: Marché du travail : réforme impossible ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Parmi les idées reçues qui abondent sur l’emploi et le travail, l’une des mieux installées veut nous faire croire que la France est incapable de réformer son marché du travail. La seconde, qui en découle logiquement et directement, affirme que les solutions pour régler le problème du chômage et du sous-emploi sont simples : il suffit de lever les contraintes. Ces deux idées sont fausses mais plus grave, elles font écran aux vraies solutions : le renforcement des acteurs sociaux sur le terrain, à la façon de la responsabilité sociétale (RSE).
more...
No comment yet.