La nouvelle réali...
Follow
Find
5.8K views | +3 today
 
Scooped by Denis Pennel
onto La nouvelle réalité du travail
Scoop.it!

Si l'émergence du Nouveau Travail vous intéresse, suivez ce blog!

Si l'émergence du Nouveau Travail vous intéresse, suivez ce blog! | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Nous vivons moins une c rise de l'emploi qu'une révolution du travail, liée à l’aspiration des individus à un travail épanouissant et adapté à leur projet de vie. Ceci contraint entrepreneurs, syndicats et gouvernants à repenser la relation d’emploi et le modèle social.


Diversification des contrats, personnalisation du temps de travail, porosité croissante entre vie privée et vie professionnelle, essor du travail indépendant : le modèle unique fondé sur le CDI et l’échange subordination du salarié contre salaire est devenu caduque. Demain l’emploi sera fragmenté, individualisé, à la carte. La relation de subordination sera remplacée par une relation de collaboration, dans laquelle la maîtrise et l’aménagement des tâches par les salariés eux-mêmes seront déterminants.

more...
No comment yet.

From around the web

La nouvelle réalité du travail
Il est urgent de moderniser l’organisation du travail afin de l’adapter au triomphe de l’individualité et à la société post-industrielle
Curated by Denis Pennel
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La 3ème révolution du travail est en marche!

La 3ème révolution du travail est en marche! | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Métro-boulot-dodo, bientôt une rengaine du passé?Pour une bonne moitié des salariés, ça pourrait être le cas. La norme de 9h-17h n’en serait plus une, mais simplement une possibilité parmi d’autres. "Le contrat à durée indéterminée arrive à ses limites, nous avons atteint le point culminant du salariat dans nos économies développées!"

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Pourquoi l'essayiste Jeremy Rifkin se trompe lorsqu'il prévoit la fin du capitalisme

Pourquoi l'essayiste Jeremy Rifkin se trompe lorsqu'il prévoit la fin du capitalisme | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

 

Jeremy Rifkin est connu pour avoir prédit la fin du travail et pour sa volonté de faire du Nord-Pas-de-Calais la région pionnière de la transition énergétique dans le monde (si si). Dans son dernier livre (The zero marginal cost society), il annonce, en toute simplicité, la fin du capitalisme.

 

Selon lui, l’économie du partage, les technologies de l’information et l’imprimante 3D annoncent la fin d’une société fondée sur l’échange commercial et surtout la disparition d’une économie reposant sur les coûts marginaux (selon laquelle c’est le coût de production d’une unité supplémentaire qui importe).

 

Evidemment, chacun ressent que le numérique est en train de bouleverser l’ensemble de nos habitudes de vie. L’information est accessible en quantité infinie en quelques secondes, les objets sont connectés, etc. Le constat ne fait pas vraiment débat ; les conclusions sont moins certaines.

Rien n’indique en effet que le fondement de l’économie capitaliste, le capital, devrait disparaître prochainement. Cette notion juridique et économique si particulière, qui permet de valoriser le potentiel d’un bien (comme l’expliquait Hernando de Soto dans Le mystère du capital), continuera a priori de définir la valeur matérielle ou immatérielle. Un logiciel comme une automobile connectée s’échangeront et s’apprécieront à l’aune de cette référence…

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from e-recrutement, e-réputation, réseaux sociaux
Scoop.it!

En 2015, 93% des embauches se feront après avoir stalké vos profils sur les réseaux sociaux

En 2015, 93% des embauches se feront après avoir stalké vos profils sur les réseaux sociaux | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Selon une étude, 93% des embauches aux USA en 2015 se feront après analyse de la présence du candidat sur les réseaux sociaux. C’est l’entreprise californienne Jovite qui est à l’origine de ce chiffre.

Via claudine pierron
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

3 millions d'emplois menacés, le côté obscur de la digitalisation

3 millions d'emplois menacés, le côté obscur de la digitalisation | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

« Le remplacement de l’homme par la machine est peu à peu devenu une réalité ». C’est ce qu’affirme le cabinet Roland Berger Strategy Consultants dans un rapport choc intitulé « Les classes moyennes face à la transformation digitale ». Dans ce document, le cabinet affirme que 42% des métiers seront automatisables d’ici 20 ans. Et ce ne sont pas uniquement des métiers manuels. Et d’ici 2025, 3 millions d’emplois risquent d’être détruits en France par la digitalisation de l’économie.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Les Français n'aiment pas partager leurs bureaux

Les Français n'aiment pas partager leurs bureaux | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Près d'un quart des Français sont mécontents de leur environnement de travail, selon le baromètre 2014 Actineo. Si les bureaux individuels résistent dans l'Hexagone, les espaces ouverts sont de plus en plus fréquents dans le reste de l'Europe.
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Contrat de travail unique : ce que changerait la disparition du CDI et du CDD

Contrat de travail unique : ce que changerait la disparition du CDI et du CDD | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Dans une interview accordée à l'Obs, Manuel Valls a rouvert le débat sur la création d'un seul et unique contrat de travail, inspiré notamment par les propositions du nouveau prix Nobel d'économie, Jean Tirole. Mais quelles seraient les conséquences pour les salariés ? Réponses avec des avocats spécialistes du droit du travail.
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Nouveaux rapports de travail et nomadisme coopératif

Nouveaux rapports de travail et nomadisme coopératif | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Universitaire reconnue et « branchée » sur les nouvelles questions du travail, Patricia Vendramin, directrice de recherche à la FTU et professeure à l'Université Catholique de Louvain en Belgique explique pour Metis ce qui caractérise selon elle les nouveaux comportements au travail en mode projets, à l'ère du numérique, des micro-travaux en ligne et des contrats courts.

 

Selon des travaux menés par Vili Lehdonvirta et Paul Mezier, avec le numérique se multiplient de toutes petites activités rémunérées, parfois quelques centimes, qui sont proposées par les plateformes de crowdsourcing et qui consistent à transcrire des textes, tagger des images, classer des images par catégories etc...On peut aussi les voir dans le test d'algorithmes et dans des tâches plus qualifiées qui font appel à des compétences plus sophistiquées. Ces plateformes ressemblent à des bourses du travail ! Pour certains, il y a là des activités accessoires parfois permanentes, parfois temporaires...

 

La question de la dimension collective se pose ici au travers de l'identité professionnelle et de la possible construction d'une image positive de soi dans ces formes d'activité professionnelle. Les auteurs identifient 3 scénarii qui vont d'une identité professionnelle totalement éludée - l'activité est un jeu, ce qui pose la question de son évaluation et de sa rémunération - à celle qui se définit au travers de nouvelles formes d'organisation : groupes de pairs, communautés en ligne au sein desquelles les individus vont échanger des trucs pour faciliter certaines tâches, pour échanger surévaluer leurs « employeurs », pour poser les limites de ce qui est acceptable ou pas en termes de rémunération.... Un troisième scénario s'organise autour de critères tels que la liberté, le choix, l'apprentissage qui font quetransforment ces micro activités apportent en quelque chose de positif.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Le management 2.0 sera-t-il socialement responsable ?

Le management 2.0 sera-t-il socialement responsable ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

La diffusion des outils numériques et du travail collaboratif transforme profondément le travail et les entreprises. Le management ne sortira pas indemne de l’entrée dans cette nouvelle ère. Les entreprises doivent s’y préparer. 

 

Denis Pennel parle très justement « d’entreprises sans travailleurs fixes et de travailleurs sans entreprise fixe »[12]. Il montre que lorsqu’ils existent, les supports juridiques du travail se diversifient, qu’il s’agisse des statuts (salarié, intérim, autoentrepreneur, portage salarial, franchise, groupements d’employeurs,…) ou des types de contrats de travail (il en dénombre plus de 30 en Belgique, 46 en Italie,…). Face à la persistance d’une croissance faible et d’un chômage élevé, la plupart des pays ont fini par (re-)prendre le chemin du partage du temps de travail. Si l’on souhaite travailler plus, mieux vaut d’abord puiser dans le réservoir des salariés en chômage ou en sous-emploi plutôt que d’encourager des heures supplémentaires pour ceux qui se débattent déjà avec l’intensification et l’extension du travail.

 

C’est ainsi que le temps de travail a été réaménagé, non pas selon une approche hebdomadaire mais « tout au long de la vie », en brisant la séquentialité linéaire héritée du taylorisme : Formation initiale → Entrée tardive et précarisée sur le marché du travail → Travail excessivement pénible et pénalisant les équilibres (personnels, familiaux, sociaux) entre 30 et 45 ans → Sortie prématurée et douloureuse du marché du travail → Activation des droits à la retraite

 

 A l’heure de la société de la connaissance, des nouveaux équilibres sociétaux et familiaux, il faut davantage accompagner les alternances et les chevauchements de ces temps d’apprentissage, de travail salarié, de travail en indépendant, de découverte de la parentalité, de repositionnement professionnel, de soin donné aux autres, de réalisation de projets personnels, de passage « en douceur » vers la retraite. Il faut permettre les transitions entre différents statuts (étudiant, salariat, création d’entreprise, formation, chômage, intermittence…) mais aussi permettre des cumuls d’évolution (reprise d’un travail à temps partiel tout en continuant à percevoir des allocations chômage) et les passerelles entre les différents mondes du travail (fonction publique, secteur privé, entrepreneuriat, bénévolat). Le « compte personnel d’activité » apporte la structure qui permet cette respiration des temps en alimentant des segments (compte personnel de formation, compte épargne temps, etc.).

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Robotique
Scoop.it!

Les robots supprimeraient 3 millions d'emplois d'ici 2025

Les robots supprimeraient 3 millions d'emplois d'ici 2025 | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Des chercheurs tentent de démontrer que l'emploi est menacé par l'avènement de la robotique et les technologies numériques.

Via Jean-Pierre Blanger
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Emploi: la norme devient multiple

Emploi: la norme devient multiple | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
La conjoncture économique actuelle et les évolutions du marché du travail ne facilitent pas l'accès des cadres seniors à l'emploi. Le CDI est voie de disparition à l'image de l'emploi permanent, nous faisons face à une nouvelle donne socio-économique. Quelles perspectives concernant l'emploi des seniors ?
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from reinventer le management
Scoop.it!

L'intelligence collective dans les entreprises: Repenser l’approche managériale

L'intelligence collective dans les entreprises: Repenser l’approche managériale | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L’intelligence collective reçoit désormais un écho favorable au sein d’un nombre de plus en plus important d’entreprises qui voit en elle la clef de voûte de leur compétitivité. Seulement voilà, si cette prise de conscience est positive en termes de dynamique humaine, force est de constater que peu d’entre elles ont réellement pris le temps de réfléchir et de repenser l’approche culturelle, organisationnelle, communicationnelle et managériales qu’il serait nécessaire d’ y associer. La bulle du 2.0, les ayant entrainé vers des axes du collaboratif abordés sous l’angle technologique, a malheureusement eu tendance à les enfermer dans une logique de copier/coller et de les éloigner de cette réflexion qui leur aurait permis de redonner du sens à leurs stratégies managériales! 


Via Stéphane NEREAU, Marie-pierre Lacazin
more...
Eric Janet's curator insight, October 27, 12:12 PM

La Performance de l'entreprise passe par l'engagement des salariés et l'acceptation du partage du pouvoir et des responsabilités par les managers.

Geemik's curator insight, October 28, 12:20 PM

L'intelligence collective permettrait-elle l'innovation, la créativité, la compétitivité ?

Rescooped by Denis Pennel from Actualités Innovation managériale et leadership - Intelligence économique
Scoop.it!

Ces innovations vous feront-elles perdre votre emploi ?

Ces innovations vous feront-elles perdre votre emploi ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Comme le souligne The Economist dans un article de Janvier 2014, 47% des emplois d’aujourd’hui pourraient être automatisés d’ici 10 à 20 ans selon une étude d’Oxford University. 

 

5 effets des innovations de ruptures à surveiller

a- Substitution des tâches répétitives en environnement constant.

b- Désintermédiation des chaines de valeur : Pour acheter vos billets d’avion, nous ne passons presque plus par l’agence de voyage du coin. Pour acheter un livre, nous n’allons plus beaucoup chez les libraires. Les places de marché rapprochent directement les offreurs des acheteurs. Fini les distributeurs et les revendeurs. La désintermédiation court-circuite les réseaux. Les producteurs agricoles pourraient en bénéficier pour écouler leur produit directement ! Les consommateurs seraient gagnants aussi. L’imprimante 3D annonce la rupture des chaines d’approvisionnement et de production. Il sera possible de produire directement chez soi avec des données ouvertes des objets et sous-ensembles en composants synthétiques.

c- Horizontalité des organisations : L’autonomie croissante des salariés et le besoin d’agilité des organisations les aplatissent. Les employés et de plus en plus les travailleurs autonomes, concours à la vie des organisations avec leur capacité d’analyse, prendre des décisions d’architecture et de conception et collabore sur des tâches non répétitives.

d- Transparence de l’information et décision en temps réel. Les entreprises et les institutions n’offrant pas de données ouvertes et fraîches seront dépassées car les clients et les citoyens exigent la transparence et l’instantanéité. Ils  apprécient la crédibilité des informations disponibles et doutent de la réputation si l’organisation cache sans sécuriser.

e- Création de contenus et de savoirs : Pour ne dépendre d’aucun système d’exploitation et d’aucune solution intelligente de substitution, il est vital de se situer en amont de l’usage des informations : sciences, créativité, innovation, socialisation. Cela aide à produire des systèmes puissants et disruptifs, à offrir des biens et services uniques, à créer du sens, à susciter de l’émotion et enfin, à nouer des relations.


Via Stéphane NEREAU
more...
Stéphane NEREAU's curator insight, October 27, 5:12 AM
5 effets des innovations de ruptures à surveiller

a- Substitution des tâches répétitives en environnement constant.

b- Désintermédiation des chaines de valeur : Pour acheter vos billets d’avion, nous ne passons presque plus par l’agence de voyage du coin. Pour acheter un livre, nous n’allons plus beaucoup chez les libraires. Les places de marché rapprochent directement les offreurs des acheteurs. Fini les distributeurs et les revendeurs. La désintermédiation court-circuite les réseaux. Les producteurs agricoles pourraient en bénéficier pour écouler leur produit directement ! Les consommateurs seraient gagnants aussi. L’imprimante 3D annonce la rupture des chaines d’approvisionnement et de production. Il sera possible de produire directement chez soi avec des données ouvertes des objets et sous-ensembles en composants synthétiques.

c- Horizontalité des organisations : L’autonomie croissante des salariés et le besoin d’agilité des organisations les aplatissent. Les employés et de plus en plus les travailleurs autonomes, concours à la vie des organisations avec leur capacité d’analyse, prendre des décisions d’architecture et de conception et collabore sur des tâches non répétitives.

d- Transparence de l’information et décision en temps réel. Les entreprises et les institutions n’offrant pas de données ouvertes et fraîches seront dépassées car les clients et les citoyens exigent la transparence et l’instantanéité. Ils  apprécient la crédibilité des informations disponibles et doutent de la réputation si l’organisation cache sans sécuriser.

e- Création de contenus et de savoirs : Pour ne dépendre d’aucun système d’exploitation et d’aucune solution intelligente de substitution, il est vital de se situer en amont de l’usage des informations : sciences, créativité, innovation, socialisation. Cela aide à produire des systèmes puissants et disruptifs, à offrir des biens et services uniques, à créer du sens, à susciter de l’émotion et enfin, à nouer des relations.

Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

À quoi ressemblera votre contrat de travail si CDD et CDI disparaissent?

À quoi ressemblera votre contrat de travail si CDD et CDI disparaissent? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Manuel Valls a surpris son monde en évoquant le contrat de travail unique. Quels seraient ses contours? Les salariés doivent-ils craindre une telle réforme? 

 

Au pays du contrat de travail unique, tous les salariés seront embauchés en CDI. Terminée, la succession de contrats courts, y compris ceux dits "d'usage", qui permettent d'enchaîner les CDD sans limite dans certains secteurs. Les contrats de travail ne comporteront plus de date de fin. De quoi aider les candidats à la recherche d'un logement qui, en CDD, faisaient fuir propriétaires et banquiers... 

Mais qui dit CDI ne dit pas emploi à vie. Les entreprises auront toujours besoin de missions courtes pour des besoins ponctuels ou remplacer les absents. Les économistes suggèrent donc de faciliter les licenciements. 


more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Is The Employment Relationship Keeping Up With Business?

Is The Employment Relationship Keeping Up With Business? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

I recently had a conversation on the nature of the employment relationship with Denis Pennel and how labor markets are changing in nature towards even greater short-term or contract work. If you read my earlier piece, an Oxford Economics – SAP SAP Successfactors study showed that 42% of companies are increasing their number of contingent workforce, seasonal employees or consultants. Yet there are still a number of factors that limit the freer flow of labor across the globalized economy.  We compared the states of employment relationships in Europe versus that in the USA, and still found both wanting.

 

Mr. Pennel is Managing Director of Ciett/EuroCiett, a global trade organization with members from the world’s largest staffing companies. Ciett works work with policy makers and influencers like the International Labour Organisation (ILO), the Organisation for Economic Co-operation and Development (OECD), the World Bank and others, focusing on what needs change to for the industry to grow. He is author of the French business book, Travailler pour soi: quel avenir pour le travail à l’heure de la révolution individualiste (Seuil, Sep 2013) – translated, “Work for yourself: The future of work in the hour of the individualist revolution”. He also writes a blog, La nouvelle réalité du travail(The new reality of work).

 

“In the past, we had one-size-fits-all, permanent [long-term employment] from 9 to 5. This does not exist any longer. In the future we will have people with not just one job but several. People will have several sources of income. This may be constrained in some way, but it will happen,” says Mr. Pennel.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

3 tendances qui bouleverse l'entreprise

3 tendances qui bouleverse l'entreprise | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

A l'occasion d'une conférence de l'institut d'études BVA début novembre, le scientifique Joël de Rosnay a présenté six grandes tendances du monde de demain. Nous en avons retenu trois, qui pourraient tout particulièrement impacter les entreprises tous secteurs d'activité confondus.

 

1. La fin des hiérarchies traditionnellesLe numérique change les relations structurelles, la hiérarchie des groupes humains en donnant à chacun la possibilité de s'exprimer et aussi d'évaluer son voisin. Une organisation beaucoup plus transversale succède ainsi à l'organisation pyramidale traditionnelle. La société se fonde désormais sur des rapports de flux, de partage, beaucoup plus que des rapports de force. Loin de la logique du système entrepreneurial. En revanche, la génération des 15-35 ans est habituée à cela, qui va de pair avec deux exigences : la désintermédiation (le refus de tout ce qui est pyramidal) et le temps réel. Et Joel de Rosnay de rappeler l'acronyme IKWIWAIWIN : « I know what I want and I want it now. Voilà ce que veulent les jeunes aujourd'hui..."2. La force du collectif et du collaboratif

Ce contexte de partage favorise l'émergence d'une forme d'intelligence collective et collaborative, dont témoigne notamment le succès du crowdfounding. Il s'agit désormais de trouver, ensemble, la réponse à des problèmes. Ce que Joël de Rosnay appelle « le système DCOL : D pour débrouillardise, et COL pour collective ». Dans ce cadre, de projet en projet, les acteurs de ce système ont tendance à se recommander les uns les autres : ce n'est plus l'ancienne logique de pouvoir qui prévaut. Ainsi, les systèmes politiques actuels, qui se raccrochent au plaisir de dominer, sont complètement hors-jeu. A l'inverse, les jeunes générations font éclater cette politique de l'intérieur en étant plus fluides, plus ouverts.

3. « Cybversion » et réseaux sociaux

Les jeunes veulent une forme de démocratie participative et non plus représentative. Trois éléments entrent en jeu : la rue (c'est là que ça se passe, les événements en Egypte en sont une preuve), la télévision (qui relaie les images), les réseaux sociaux (où s'échangent les contenus). Ces derniers sont des outils rêvés de « cybversion » selon le mot de Joël de Rosnay : ils peuvent tout à la fois détruire des réputations (en particulier lors d'appels au boycott) ou promouvoir des idées nouvelles. Il existe cependant un risque de récupération, notamment par ceux qu'on appelle les GAFAMA (Google, Facebook, Apple, Amazon et Ali Baba). Face à ces "gros" qui possèdent de plus en plus de données, il s'agit de créer de nouvelles formes de co-régulation citoyenne. Y compris dans l'entreprise ?

more...
Jean Pascal Mollet's curator insight, November 19, 9:10 AM

Le contexte de partage favorise l'émergence d'une forme d'intelligence collective et collaborative, dont témoigne notamment le succès du crowdfounding. Il s'agit désormais de trouver, ensemble, la réponse à des problèmes. Ce que Joël de Rosnay appelle « le système DCOL : D pour débrouillardise, et COL pour collective ». Dans ce cadre, de projet en projet, les acteurs de ce système ont tendance à se recommander les uns les autres : ce n'est plus l'ancienne logique de pouvoir qui prévaut

Claude Emond's curator insight, November 19, 9:15 AM

1. La fin des hiérarchies traditionnelles
2. La force du collectif et du collaboratif
3. « Cybversion » et réseaux sociaux

Claude Emond's curator insight, November 19, 9:16 AM

1. La fin des hiérarchies traditionnelles
2. La force du collectif et du collaboratif
3. « Cybversion » et réseaux sociaux

Rescooped by Denis Pennel from BeginWith
Scoop.it!

Portage salarial, l'entrepreneuriat progressif

Portage salarial, l'entrepreneuriat progressif | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Créer son entreprise comporte des risques, en particulier en période de morosité économique. Pour expérimenter la viabilité de son activité, le portage salarial est une solution plébiscitée, en particulier par les anciens salariés, qui continuent ainsi de bénéficier du régime général et des avantages qui y sont liés, notamment les droits au chômage. Relation triangulaire entre le consultant, la société de portage et le client, ce dispositif permet au porté de se créer un carnet d’adresses et laisse toute la liberté nécessaire pour développer son chiffre d’affaires et, le jour venu, créer sa propre structure.


Via BeginWith
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Intermittent, salarié, portage salarial, indépendant: pourquoi vous allez tout essayer

Intermittent, salarié, portage salarial, indépendant: pourquoi vous allez tout essayer | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Vous cherchez du travail comme salarié (CDI ou CDD) et vous vous posez la question des formes de travail alternatives : portage salarial, indépendant. Vous avez raison.

 

Le travail et ses modalités évoluent dans le temps et la période le l’emploi en CDI de 18 ans à l’age de la retraite est définitivement révolue. Selon votre age et/ou votre expérience les modalités de travail peuvent être différentes. C’est ce qu’explique très bien cette vidéo commentée par Jean Marc Vittori, éditorialiste aux Echos,

Il explique un graphe de Denis Pennel, Directeur Général de la CIETT (International Confederation of Private Employment Agencies) sur les fores d’emploi selon la période de la vie. Denis Pennel est  Directeur Général de la CIETT (International Confederation of Private Employment Agencie), auteur du blog la nouvelle réalité du travail et de Travailler pour soi : Quel avenir pour le travail à l’heure de la révolution individualiste ?

 

SI Jean Marc Vittori  ne parle pas du portage salarial explicitement, c’est probablement parce que c’est une modalité encore un peu méconnue, mais elle est une solution  qui donne un peu de stabilité dans les périodes qui sont moins stables et Denis Pennel la connait bien

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Teletravail et coworking
Scoop.it!

Le glossaire des termes relatifs au télétravail

Le glossaire des termes relatifs au télétravail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Télétravail, travail à domicile, nomadisme, télécentres, business lounge, espaces de coworking,... ces termes semblent être des synonymes alors qu'il ne faut au contraire pas les confondre. Petit tour d'horizon du vocabulaire du télétravail.


Via Xavier de Mazenod
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from BeginWith
Scoop.it!

Notre code du travail est-il obsolète ?

Notre code du travail est-il obsolète ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Notre code du travail est-il obsolète ?
#droit #emploi
http://t.co/PUW0Plvav2

Via BeginWith
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Digiwork : les métamorphoses du travail

Digiwork : les métamorphoses du travail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L’avenir du travail ? Vaste sujet qui a constitué le cœur des discussions de Lift 2014, qui s’est tenue du 21 au 22 octobre à Marseille. Pour Daniel Kaplan (@kaplandaniel), délégué général de la Fing, coorganisateur de cette conférence (et éditeur d’InternetActu.net, partenaire de l’organisation du programme de cette journée), certaines études estiment que 40 à 70% des métiers d’aujourd’hui sont candidats à l’automatisation. A terme, tous les secteurs sont appelés à être bouleversés par le numérique. Pour beaucoup d’observateurs, l’intermittence et l’auto-entrepreneuriat seraient les éclaireurs de ces nouvelles formes de travail. “Le numérique rend le monde et les organisations plates”, remarque Daniel Kaplan. Il nous libère des carcans hiérarchiques, temporels, géographiques… Mais d’un autre côté, il favorise la taylorisation d’un certain nombre de métiers qui ne l’étaient pas avant. Désormais, nous sommes gouvernés par des hiérarchies abstraites, incarnées dans des rituels, des règles et des processus informatiques. Autant d’exemples, de signes, qui marquent la tension du lien entre numérique et travail.

 

Repenser la place de l’individu au travail dans une société numérique, tel était l’enjeu du groupe de travail Digiwork lancé par la Fing en 2013. Comprendre en quoi le numérique est à la fois une cause et une solution à la crise du travail que l’on connaît en mesurant plus finement l’impact du numérique sur ces transformations. C’est l’exposé que nous ont proposé Amandine Brugière (@abrugiere) et Aurialie Jublin (@aurialie), responsables travaux de ce groupe de travail, qui a rassemblé pendant un an plus de 200 personnes pour cerner l’évolution du travail à l’heure du numérique. La synthèse de ces réflexions tourne autour de trois axes (voir la présentation) : l’individu au travail, l’apparition de nouveaux collectifs et le problème de la valorisation et de la mesure du travail.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Teletravail et coworking
Scoop.it!

Domicile, lieux publics, espaces de télétravail, entreprise… plus de 70% des cadres français multiplient les lieux de travail !

Domicile, lieux publics, espaces de télétravail, entreprise… plus de 70% des cadres français multiplient les lieux de travail ! | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Aujourd’hui, 65% des personnes interrogées aspirent à davantage de souplesse dans l’organisation de leur journée de travail.

 

Même si le domicile arrive en tête des lieux distants, près de trois quarts (74%) des personnes interrogées travaillent souvent ou parfois depuis plusieurs endroits.

 

43% des cadres du secteur privé déclarent en effet travailler depuis au moins 3 lieux différents, parmi lesquels :

Leur domicile (59%)Une entreprise autre que la leur (39%) (client, partenaire, fournisseur…)Un lieu public comme une salle d’attente, un restaurant, les transports etc. (27%)Des espaces dédiés au télétravail, comme les espaces de co-working ou les bureaux de passage (21%)
 

Une tendance qui touche la grande majorité des cadres, quel que soit leur sexe (74% des hommes et 74% des femmes interrogées) ou leur âge (73% des jeunes et 73% des 50 ans et plus), même si elle s’affirme davantage chez les cadres administratifs et les commerciaux d’entreprise.


Via Xavier de Mazenod
more...
Frédérique-Rose Maléfant's curator insight, October 29, 11:15 AM

Domicile, lieux publics, espaces de télétravail, entreprise… plus de 70% des cadres français multiplient les lieux de travail !

Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Entreprise et “quantified work” : au secours, Taylor revient (plus fort) ?

Entreprise et “quantified work” : au secours, Taylor revient (plus fort) ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Jamais l'entreprise n'a été autant en capacité de déterminer scientifiquement ce qui est le mieux pour elle-même, usqu’à dessiner, comme de nombreux observateurs le disent, un retour à l’organisation scientifique du travail chère aux entreprises tayloristes du début du XXème siècle, big data et analyse prédictive en plus ?


Dès 2001, le journaliste d’investigation Christian Parenti, imaginait ainsi, dans un article au titre éloquent, “Le cousin corporate de Big Brother” (pdf), ces “ordinateurs, bases de données et réseaux à grande vitesse [qui] poussent les relations sociales professionnelles vers un nouveau taylorisme numérique, où chaque geste est surveillé, étudié et contrôlé par et pour le patron”.


Piloter la productivité, en étudiant l’activité d’un employé derrière son ordinateur, ou même prendre soin de ses salariés et prévenir les risques, en les poussant à mesurer, via des bracelets connectés, leur activité physique : tout cela est désormais possible, au point que se dresse la figure de l’“employé quantifié”… dont on sait, prévoit et même joue sur la date à laquelle il aura un enfant ?

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Innov'sociale
Scoop.it!

Jeremy Rifkin : "La nouvelle mondialisation, c'est partager plutôt que posséder"

Jeremy Rifkin : "La nouvelle mondialisation, c'est partager plutôt que posséder" | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

ls partagent tout, produisent leur propre énergie à partir de ressources renouvelables, rejettent la mondialisation et les cadres du capitalisme. La jeune génération est en train de mettre en place un système économique nouveau basé sur les biens communs et les nouvelles technologies de communication. PourJeremy Rifkin, économiste et sociologue américain, nous assistons à une véritable révolution. 

 

François Lenglet, éditorialiste à France Télévisions, a rencontré l'auteur de La Nouvelle Société du coût marginal zéro, à l'occasion de son émission "L'Angle éco", diffusée lundi 27 octobre, sur France 2, à 23h05. Pour lui, l'Allemagne et la France sont particulièrement bien placées pour jouer un rôle important dans cet"événement historique remarquable".


Via So H
more...
Nelly Renard's curator insight, October 27, 3:27 AM

Jeremy Rifkin fait le pari de l'émergence d'un nouveau système économique, celui du partage, et revient à travers de nombreux exemples sur la notion de coût marginal zéro auquel le capitalisme va devoir s'adapter.

Rescooped by Denis Pennel from Futur Is Good
Scoop.it!

D'ici à 2025, les robots pourraient tuer trois millions d'emplois

D'ici à 2025, les robots pourraient tuer trois millions d'emplois | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L'ère des robots approche. Une étude exclusive du cabinet Roland Berger, relayée par Le Journal du dimanche, révèle que les automates pourraient supprimer trois millions d'emplois en Franced'ici les dix prochaines années. Près de 20 % des tâches seraient en effet automatisées d'ici à 2025. Si quelques secteurs seraient épargnés - l'éducation, la santé et la culture -, l'étude révèle que l'agriculture, le bâtiment, l'industrie, l'hôtellerie, l'administration publique, mais aussi l'armée, la police, ou encore l'hôtellerie, les services aux entreprises et aux particuliers seraient touchés par l'automatisation des tâches.

Alors que les chiffres des demandeurs d'emploi ont enregistré un nouveau record au mois de septembre, l'étude du cabinet Roland Berger a de quoi inquiéter. D'autant plus qu'elle précise qu'en pertes brutes, le taux de chômage s'élèverait à 18 %.

 

Si l'arrivée de robots à divers postes va supprimer de nombreux emplois, certains seront toutefois créés, notamment dans le domaine des nouvelles technologies ou encore de la relation clients. Problème : cela ne représenterait au total que 500 000 postes. Comme le précise le JDD, "les tâches restantes seraient très polarisées : d'une part de la maintenance de robots, à faible valeur ajoutée. D'autre part, des métiers très pointus, avec une forte compétition au niveau mondial."


Via Rushes Infos, futurisgood.org
more...
futurisgood.org's curator insight, October 27, 5:06 AM

Les robots? Oui, ils vont changer le monde du travail, autant savoir quoi en attendre:

Rescooped by Denis Pennel from Teletravail et coworking
Scoop.it!

Transformation du Travail donc des mobilités, vers plus de complexité

Transformation du Travail donc des mobilités, vers plus de complexité | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

La robotisation et le numérique amènent progressivement mais sûrement de plus en plus de personnes devant un écran, seuls et « connectés ». Bouleversant les silos établis au niveau des lieux, des modes de transports, des temporalités et finalement de la cité entière, ces évolutions renforcent des fractures existantes au niveau individuel et collectif.

 

Indépendants, auto-entrepreneurs, de nouveaux nomades émergent, décrits par plusieurs auteurs, ils surfent sur les flux. Ces nomades cultivent comme une richesse leurs multiples réseaux pour construire une extrême individuation. Maîtrisant les techniques numériques, ils se forgent des robots sur-mesure qui démultiplient leur présence et leur action.

 

D’un autre côté, des personnes isolées travaillent pour le compte de robots, à la tâche (comme le mechanical turk), sollicitant l’aide de micro-réseaux de quelques personnes au quotidien et manipulant quelques ressources numériques simples. Isolés, sans aide extérieure, les barrières les enfermant augmentent sans cesse.

 

En même temps, de nouvelles pratiques collectives se déploient. Elles modifient simultanément l'intelligence collective, les connaissances, les processus et donc notre façon de travailler ensemble. Les mobilités quotidiennes en seront profondément bouleversées, moins prévisibles, potentiellement plus locales, forcément plus complexes. Qui est prêt à augmenter la complexité ?


Via Xavier de Mazenod
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La robotique de service est au coin de la rue

La robotique de service est au coin de la rue | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le marché mondial de la robotique de services représentera 25 milliards d'euros en 2015. Il pourrait atteindre 100 milliards en 2018 et 200 milliards en 2023, selon la Fédération internationale de la robotique. Si l'ensemble de ce marché en forte croissance peut être qualifié d'émergent, il recouvre des réalités variées: certains robots sont proches de la maturité industrielle, d'autres sont encore au stade de l'expérimentation. Le mouvement est engagé. Il ne sera pas forcément spectaculaire, mais affectera en profondeur les sociétés et les économies développées.

more...
No comment yet.