La nouvelle réali...
Follow
Find
6.3K views | +18 today
 
Scooped by Denis Pennel
onto La nouvelle réalité du travail
Scoop.it!

Objets connectés : l'Internet des objets, big bang annoncé

Objets connectés : l'Internet des objets, big bang annoncé | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Demain les objets les plus quotidiens seront connectés à Internet, ce qui leur permettra de communiquer avec nous et entre eux.Cette évolution des objets a donné naissance des deux côtés de l'Atlantique à une kyrielle de start-up, jouant la carte de l'international.Les acteurs de l'industrie traditionnelle vont devoir se réinventer. Car, en plus de leur métier actuel, ils devront gérer les informations générées par l'objet, une fois vendu au client.

more...
No comment yet.
La nouvelle réalité du travail
Il est urgent de moderniser l’organisation du travail afin de l’adapter au triomphe de l’individualité et à la société post-industrielle
Curated by Denis Pennel
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Quel travail, demain ?

Quel travail, demain ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Quel avenir pour le travail à l’heure de la révolution individualiste ? C’est la question que pose Denis Pennel dans son ouvrage « Travailler pour soi » (Seuil). C’est une première pour ce directeur général de la Ciett, la fédération mondiale des services privés pour l’emploi. « Je cherchais un livre qui dressait un portrait des différentes évolutions du monde du travail. Mais je n’en ai pas trouvé. Je me suis dit que c’était peut-être à moi de l’écrire », raconte cet ancien responsable de Manpower. « Assez vite, un fil rouge est apparu : la volonté d’individualisme des travailleurs. Celle-ci induit une véritable révolution qui change complètement notre façon de travailler. Le futur du travail est déjà là, mais on ne le voit pas à cause de la crise. Certes, on observe des petites choses à gauche et à droite, mais sans avoir une vision d’ensemble. C’est ce tableau global que j’ai essayé de réaliser.« 

 

Quelle est donc cette révolution ? Elle a plusieurs facettes. « On assiste à la fin de l’unité de lieu, de temps et d’action du travail », note Denis Pennel. « Avec les nouvelles technologies, le travail ne se fait plus nécessairement à un endroit précis. On peut travailler de n’importe où. Les horaires aussi sont devenus plus variables. De plus, la porosité entre la vie privée et la vie professionnelle augmente. »

En outre, l’individu se réapproprie son mode de production : l’ordinateur portable. « Certains sont d’ailleurs mieux équipés que leur employeur. Aujourd’hui, les gens n’ont pas besoin de grand-chose pour travailler seuls dans leur coin.« 

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Robotisation et chômage de masse : à quoi ressemblera la société de demain ?

Robotisation et chômage de masse : à quoi ressemblera la société de demain ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
L'automatisation accélérée des tâches et des métiers va bouleverser notre quotidien. Pour avoir une idée de ce que nous réserve le futur, francetv info a rencontré Charles-Edouard Bouée, auteur de "Confucius et les automates".
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Quelles sont les grandes réformes du travail en Europe ?

Quelles sont les grandes réformes du travail en Europe ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

À l'heure où les syndicats italiens appellent à une grève générale, décryptage des modèles en vigueur en Italie, en Espagne et en Allemagne.

Italie: le «Jobs Act»

La mesure phare de la réforme de Matteo Renzi est la suppression de l'article 18 du Code du travail, qui prévoyait la réintégration du salarié en cas de licenciement abusif. Cette mesure très protectrice était en réalité un frein important aux embauches. Moins de 50 % des salariés italiens bénéficient d'un CDI. Afin de réduire l'écart entre emplois à durée indéterminée très protégés et contrats précaires, le projet prévoit la création d'une allocation chômage universelle. L'Italie était le dernier pays de l'OCDE à ne pas en avoir. Pour améliorer la recherche d'emploi, aujourd'hui très décentralisée, une agence nationale de l'emploi sera mise en place.

Espagne: la rupture de 2012

Décidée au cœur de la crise économique, face à un chômage au plus haut frisant les 25 %, la réforme de Mariano Rajoy visait à réduire la dualité entre emplois permanents et contrats courts. Elle réduit le coût du licenciement, revoit à la baisse le calcul des indemnités et crée un nouveau CDI pour les travailleurs indépendants et les PME, en accordant des déductions fiscales pour l'embauche d'un jeune ou d'un chômeur de longue durée. Les employeurs, en particulier dans les entreprises en difficulté, bénéficient d'allégements de charges sociales. Les causes de licenciement économique sont clarifiées afin de réduire les recours juridiques. La nouvelle loi encadre le renouvellement des CDD, renforce le droit à la formation et donne la priorité aux négociations en entreprise, qui deviennent prioritaires sur les accords de branche.

Allemagne: les lois Hartz de 2003-2005

Les réformes sur le marché du travail sont emblématiques de l'Agenda 2010 de l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder. Inspirées par Peter Hartz, qui leur a donné son nom, ancien directeur des ressources humaines de Volkswagen et salarié d'IG Metall, le plus grand syndicat allemand. De loin la plus importante, et la plus controversée aussi, Hartz IV, entrée en vigueur au 1er janvier 2005, prévoyait un durcissement des conditions d'indemnisation des chômeurs. L'objectif est de les inciter à retrouver un emploi au plus vite. La durée d'indemnisation a été réduite de 32 à 12 mois, 18 mois pour les plus de 55 ans. Et le versement est soumis à de strictes règles incitatives, qui obligent le demandeur d'emploi à accepter des offres d'emploi ou à s'engager au bout de six mois dans un programme de formation.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Oubliez Airbnb : l’économie du partage va s’étendre bien au-delà

Oubliez Airbnb : l’économie du partage va s’étendre bien au-delà | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Sécurité, santé, énergie : le phénomène de l'économie collaborative va encore grandir, selon un expert du secteur invité à la conférence Le Web.

 

Airbnb, qui a révolutionné l’hébergement, approche le million d'"hôtes" (640.000, au dernier décompte) louant leur appartement.

La bête noire des taxis, l’application Uber, qui permet à tout le monde de devenir chauffeur, est valorisée 40 milliards de dollars. Les plateformes de financement participatif ("crowdfunding"), comme KissKissBank, explosent. 

 

"Pourtant, vous n’avez encore rien vu", lance Jeremiah Owyang, à l'ouverture de la conférence sur l'innovation Le Web. "2015 sera l’année de la foule."

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from La Gestion du Temps
Scoop.it!

Ne rien faire au travail, un passe-temps ordinaire

Ne rien faire au travail, un passe-temps ordinaire | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Les salariés passent en moyenne près de trois heures de leurs journées de travail sans... travailler. Pour d'autres, c'est encore plus. Un chercheur s'est penché sur le phénomène. Paresse ou résistance? 

 

Certains salariés s'échappent sur Internet. Ils tchatent, répondent aux mails, réservent des billets d'avion, gèrent leur compte bancaire, commandent des livres ou des vêtements. D'autres ont plus d'imagination: ils écrivent un roman, terminent une thèse, étirent les pauses-café jusqu'aux confins du raisonnable ou prennent du temps pour rêvasser. Une heure et demie à trois heures par jour en moyenne, selon plusieurs études, les employés sont au travail mais ne font rien. En tout cas, rien de productif pour leur employeur. Et comme toute moyenne, ces chiffres cachent les excès: si beaucoup d'employés ne s'accordent pas une minute d'arrêt, d'autres "volent" à leur patron plus de la moitié des journées. 

Ces cas extrêmes ont inspiré à un sociologue de l'université suédoise de Lund, Roland Paulsen, une étude sur les causes et les symptômes du "travail inoccupé" ("empty work"), dans un livre publié aux presses universitaires de Cambridge. En France, des témoignages de salariés "glandeurs" - du best-seller Bonjour paresse de Corinne Maier, à Absolument dé-bor-dée de Zoé Shepard - avaient mis le phénomène en lumière. 

 


Via Denis DESVIGNES
more...
Denis DESVIGNES's curator insight, December 2, 3:26 AM

Le "bore out" est aussi dangereux que "le burn out" 

Rescooped by Denis Pennel from Futur Is Good
Scoop.it!

L'économie du partage vient d'être transposée au marché du travail: devez-vous vous inquiéter?

L'économie du partage vient d'être transposée au marché du travail: devez-vous vous inquiéter? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
L’économie du partage vient d’être transposée sur un nouveau domaine : le marché du travail. Noam Scheiber du site New Republic observe avec inquiétude les débuts d’une nouvelle app, « Wonolo &ra...

Via Koter Info, futurisgood.org
more...
futurisgood.org's curator insight, November 27, 5:01 AM

40% des travailleurs seront des indépendants en 2020 aux USA. Avec des solutions technologiques qui favorisent leur accès aux missions courtes qui sont principalement offertes par les entreprises clientes, on assiste à une révolution:

dominique turcq's curator insight, November 28, 4:54 AM

Le marché du travail devient de plus en plus un marché plus transparent, plus efficace. Chacun à sa manière y devient une commodité. Nous l'étions tous déjà mais nous pensions que aussi que nous étions uniques... La transparence c'est aussi cela.

Rescooped by Denis Pennel from La Transition sociétale inéluctable
Scoop.it!

Charles Sannat : La robotisation va priver la masse de travail

Charles Sannat : La robotisation va priver la masse de travail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Charles Sannat s'est penché sur le monde du travail et l'impact de la robotisation sur la population mondiale. Selon lui cela devrait provoquer une raréfaction du travail pour la majorité de la population. Le 25 novembre dans Les Experts présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.

Via Thierry Curty
more...
Thierry Curty's curator insight, November 26, 2:49 AM

La clairvoyance face à l'obscurantisme aveugle absurde gérontocratique. 

C'est très grave, parce que des gens comme les interlocuteurs d'Alain Sannat mettent tout simplement l'avenir en péril en refusant de voir l'évidence et donc en empêchant le système d'évoluer comme il le devrait. 

Cela dit, on notera que les mots de Charles Sannat sont très exactement les miens (disparition du travail des masses, baisse du travail humain, etc...)

Rescooped by Denis Pennel from Innov'sociale
Scoop.it!

Michel Serres : " A nous d’inventer un lien social nouveau ! "

Michel Serres : " A nous d’inventer un lien social nouveau ! " | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Philosophe, enseignant depuis un demi-siècle (Panthéon-Sorbonne, Stanford), auteur de nombreux ouvrages sur la philosophie et l’histoire des sciences, membre de l’Académie française, Michel Serres est aujourd’hui l’un des intellectuels français majeurs et aussi l’un des plus populaires. Docteur ès lettres, il propose une vision du monde qui associe les sciences et la culture. L’arrivée des nouvelles technologies se traduit, à ses yeux, par un bouleversement radical dans la vie de l’humanité. L’avènement de la « civilisation de l’accès » favorise la diffusion du savoir, provoque un nouvel équilibre entre les détenteurs « historiques » des connaissances et des pouvoirs, et les « autres ». Encore faut-il inventer de nouveaux liens entre générations pour faire émerger une société démocratique.

Via So H
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Pourquoi l'essayiste Jeremy Rifkin se trompe lorsqu'il prévoit la fin du capitalisme

Pourquoi l'essayiste Jeremy Rifkin se trompe lorsqu'il prévoit la fin du capitalisme | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

 

Jeremy Rifkin est connu pour avoir prédit la fin du travail et pour sa volonté de faire du Nord-Pas-de-Calais la région pionnière de la transition énergétique dans le monde (si si). Dans son dernier livre (The zero marginal cost society), il annonce, en toute simplicité, la fin du capitalisme.

 

Selon lui, l’économie du partage, les technologies de l’information et l’imprimante 3D annoncent la fin d’une société fondée sur l’échange commercial et surtout la disparition d’une économie reposant sur les coûts marginaux (selon laquelle c’est le coût de production d’une unité supplémentaire qui importe).

 

Evidemment, chacun ressent que le numérique est en train de bouleverser l’ensemble de nos habitudes de vie. L’information est accessible en quantité infinie en quelques secondes, les objets sont connectés, etc. Le constat ne fait pas vraiment débat ; les conclusions sont moins certaines.

Rien n’indique en effet que le fondement de l’économie capitaliste, le capital, devrait disparaître prochainement. Cette notion juridique et économique si particulière, qui permet de valoriser le potentiel d’un bien (comme l’expliquait Hernando de Soto dans Le mystère du capital), continuera a priori de définir la valeur matérielle ou immatérielle. Un logiciel comme une automobile connectée s’échangeront et s’apprécieront à l’aune de cette référence…

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from e-recrutement, e-réputation, réseaux sociaux
Scoop.it!

En 2015, 93% des embauches se feront après avoir stalké vos profils sur les réseaux sociaux

En 2015, 93% des embauches se feront après avoir stalké vos profils sur les réseaux sociaux | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Selon une étude, 93% des embauches aux USA en 2015 se feront après analyse de la présence du candidat sur les réseaux sociaux. C’est l’entreprise californienne Jovite qui est à l’origine de ce chiffre.

Via claudine pierron
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

3 millions d'emplois menacés, le côté obscur de la digitalisation

3 millions d'emplois menacés, le côté obscur de la digitalisation | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

« Le remplacement de l’homme par la machine est peu à peu devenu une réalité ». C’est ce qu’affirme le cabinet Roland Berger Strategy Consultants dans un rapport choc intitulé « Les classes moyennes face à la transformation digitale ». Dans ce document, le cabinet affirme que 42% des métiers seront automatisables d’ici 20 ans. Et ce ne sont pas uniquement des métiers manuels. Et d’ici 2025, 3 millions d’emplois risquent d’être détruits en France par la digitalisation de l’économie.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Les Français n'aiment pas partager leurs bureaux

Les Français n'aiment pas partager leurs bureaux | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Près d'un quart des Français sont mécontents de leur environnement de travail, selon le baromètre 2014 Actineo. Si les bureaux individuels résistent dans l'Hexagone, les espaces ouverts sont de plus en plus fréquents dans le reste de l'Europe.
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Contrat de travail unique : ce que changerait la disparition du CDI et du CDD

Contrat de travail unique : ce que changerait la disparition du CDI et du CDD | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Dans une interview accordée à l'Obs, Manuel Valls a rouvert le débat sur la création d'un seul et unique contrat de travail, inspiré notamment par les propositions du nouveau prix Nobel d'économie, Jean Tirole. Mais quelles seraient les conséquences pour les salariés ? Réponses avec des avocats spécialistes du droit du travail.
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Tiers-lieux et Télétravail : les premiers résultats de l'enquête "Quel bureau demain"

Tiers-lieux et Télétravail : les premiers résultats de l'enquête "Quel bureau demain" | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Faut-il parler de nouveaux espaces de travail ou de nouvelles façon de travailler ?
Aujourd'hui, le vocabulaire du télétravail et des tiers-lieux est en pleine évolution : des modèles et des définitions hybrides apparaissent, ce qui suscite parfois des polémiques. Pour prendre l'exemple des espaces Blue Office, de Nexity, ils illustrent bien les hybridations actuelles puisqu'ils sont à la fois des télécentres, des centres d'affaires, et des espaces dits de coworking. (À lire également, l'interview d'Arnaud Violette, directeur général de Blue Office chez Nexity).

Pour prendre seulement l'exemple de ce terme "coworking", il est sujet à des interprétations très différentes : soit une manière classique de travailler dans un espace partagé sans trop d'interactions (à la manière d'un open space dans une entreprise classique), soit une façon très collaborative de travailler en émulation avec les personnes présentes et la constitution primordiale d'une communauté d'utilisateurs. Si on retient cette deuxième définition, on ne sait pas encore aujourd'hui comment les salariés d'entreprises peuvent ou souhaitent participer à ces communautés en tant qu'utilisateurs ponctuels. Par exemple, l'expérimentation montre que si certains salariés ont trouvé dans certains espaces de "coworking" que l'interaction était un problème pour leur concentration et leur productivité, d'autres y ont apprécié la sociabilité et les opportunités d'interaction. Les modèles restent donc à inventer.

En pratique, le choix d'un espace de coworking se détermine donc plutôt sur sa "culture locale", parfois orientée métier (numérique, édition, startups, etc.). Il n'est donc pas étonnant de constater que certaines personnes alternent plusieurs lieux et adoptent plusieurs postures de travail, en fonction des tâches qu'elles ont à réaliser. En résumé, aujourd'hui, il vaut mieux parler des usages et des pratiques professionnelles que les lieux permettent, que d'essayer de labelliser les lieux par typologie.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La transformation numérique des grandes entreprises ou le changement permanent

La transformation numérique des grandes entreprises ou le changement permanent | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

La dématérialisation a induit des changements dans l'entreprise, mais souvent localisé au niveau des back-offices comptables ou clients. Perçue comme un progrès technique, elle n'a cependant pas transformé de manière révolutionnaire les entreprises. Elle les a aidés à réduire leurs coûts de manière très efficace cependant.

Le numérique et le digital ne sont que la poursuite de la volonté de dématérialiser. Mais pourquoi parle-t-on alors de digital ou du tout numérique et non pas de dématérialisation ? Pourquoi cette ampleur du phénomène ? Un facteur majeur est venu provoquer ce changement : le progrès spectaculaire des technologies informatiques.

 

En vingt ans, nous sommes passés de l'envoi de messages textes depuis un ordinateur de bureau au visionnage de vidéos depuis un Smartphone, quelle que soit votre localisation. Le réseau sans-fil, les capacités de calcul, la fiabilité globale de ces technologies permettent leur arrivée massive dans les entreprises.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Sept articles sur l'économie de demain

Sept articles sur l'économie de demain | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Sept articles sur les économies alternatives, celles qui renversent les modèles et déplacent les concepts.

 

1 – L’économie de la multitude, par Nicolas Colin & Henri Verdier

La révolution numérique n’est pas seulement affaire de technologies. Impulsée par des entrepreneurs qui sont aussi des innovateurs radicaux, elle touche d’abord aux échanges sociaux. L’économie marchande, qui est l’une des dimensions dans lesquelles se jouent ces échanges, est impactée en profondeur, et l’onde de choc tend aujourd’hui à sortir des écrans pour toucher le reste du tissu économique. La notion de multitude permet de saisir ce qui est en jeu dans ce bouleversement.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Travail nomade et contrats de projets: vers l'entreprise sans toit ni loi?

Travail nomade et contrats de projets: vers l'entreprise sans toit ni loi? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L'organisation du travail a connu depuis quarante ans des évolutions majeures, mais nous ne sommes qu'au début du chemin. Si elle veut perdurer sous sa forme actuelle et s'assurer de l'engagement de ses salariés, l'entreprise devra repartir de ce qu'ils sont réellement, c'est-à-dire des individus à la fois déliés et renouant sans cesse de nouveaux liens autour des projets successifs qu'elle leur proposera. C'est ce que rend possible l'arrivée massive du numérique : travailler à distance dans une sorte de nomadisme coopératif.

 

La généralisation du travail en mode projet pourrait avoir pour conséquence l'avènement de « contrats de projet ». Jusqu'à ces dernières décennies, l'entreprise disposait d'une unité de lieu. L'entreprise de demain sera marquée par une unité de temps, celui d'un projet, d'un contrat, d'un marché, mais sans unité de lieu puisque les salariés pourront se trouver à des milliers de kilomètres de distance, dans des bureaux disjoints, ou chez eux en télétravail. Travailler, alors, ce n'est plus se retrouver avec d'autres dans un lieu construit pour cela, mais se mettre en réseau et organiser une sociabilité commune. L'idée même de l'entreprise y survivra-t-elle?

Denis Pennel's insight:

Excellent article de Denis Maillard! A lire absolument.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Travailler autrement au 21 ème siècle
Scoop.it!

Quels collectifs de travail à l'heure de l'individualisation ?

Quels collectifs de travail à l'heure de l'individualisation ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L'environnement professionnel dans la plupart des activités est de plus en plus individualisé. La manière même dont les directions des ressources humaines gèrent l'évaluation des compétences des salariés ou l'embauche illustre très bien ce nouveau rapport au travail fondé sur l'évaluation individuelle, la construction de parcours de compétences ou le développement d'objectifs personnels… Le travail est devenu à la fois un ensemble d'opportunités pour l'individu, mais aussi un ensemble de contraintes qui pèsent sur chacun… Reste que la liberté, le choix et les valeurs entrepreneuriales qui sont au coeur de ce nouveau rapport au travail ne sont pas adaptés à tous. Nous ne sommes pas tous égaux face à cette injonction à devenir tous entrepreneur de soi,

 

Si les organisations syndicales doivent s'adapter à cette nouvelle donne économique, organisationnelle et technologique, elles ont surtout du mal à s'adapter à ces nouvelles figures du salarié, notamment parce que la solidarité est une valeur qui se construit plus qu'elle ne se définit. Les organisations syndicales, comme les fédérations d'employeurs, ont du mal à organiser les travailleurs autonomes. Elles ne sont pas préparées à la "dé-spatialisation" du travail. Cela nécessite de se penser dans une logique qui est moins une logique d'affiliation et de délégation de parole qu'une logique de projet, d'appui spontané ou momentané. Ce qui est non seulement un changement de posture, mais également un changement de nature. Pas si simple.


Via Cogitaroom, JP Fourcade
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

« Sharing economy » : un marché à 335 milliards de dollars d'ici à 2025 selon PwC

« Sharing economy » : un marché à 335 milliards de dollars d'ici à 2025 selon PwC | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
« La réalisation de ce potentiel nécessitera défis réglementaires et concurrentiels importants à surmonter » selon le cabinet.
more...
dominique turcq's curator insight, November 27, 9:09 AM

Un vrai grand marché commercial, quand le mot sharing perd son sens "généreux" et entre dans la vraie vie... 

Rescooped by Denis Pennel from La Nouvelle Économie 2.0
Scoop.it!

Pourquoi le capitalisme aura disparu dans... moins de 40 ans

Pourquoi le capitalisme aura disparu dans... moins de 40 ans | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Remettre au goût du jour la théorie de Marx pour prévoir un effondrement inéluctable du capitalisme. Les universitaires Immanuel Wallerstein, Randall Collins et dans une moindre mesure, Craig Calhoun, s'y sont attelés dans l'ouvrage "Le capitalisme a-t-il un avenir ?". En s'appuyant sur les sciences sociales et en analysant les ressorts de l'histoire économique du XXe siècle, ces trois Américains considèrent que les limites de ce "système-monde" seront atteintes dans quelques décennies. Un déclin qui serait "accéléré et multidimensionnel". Revue de détails des arguments de chacun.


Via Thierry Curty
more...
Thierry Curty's curator insight, November 24, 9:59 AM

Pas très visionnaire, mais indicateur d'une prise de conscience du changement qui nous arrive dessus, même s'il est encore mal compris. 

Thierry Curty's comment, November 25, 6:52 AM
En réalité, le capitalisme ne va pas disparaître, il va évoluer, se démocratiser. Il va atteindre son optimum théorique.

C'est toujours pareil, le problème relève d'une erreur d'interprétation du capitalisme qui ne consiste pas en la fonction d'accumuler de l'argent, mais simplement à ce que l'outil de production appartienne à des privés et donc, conséquemment, qu'il ne soit pas dépendant de la volonté du pouvoir.

A partir de là, forcément, si on considère que l'esprit du capitalisme est purement chrématistique, puisque cette fonction sociale va disparaître, on ne peut que considérer que le capitalisme va disparaître. Mais en réalité ce n'est qu'une fonction aberrée d'une économie encore peu distributive.

Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Is The Employment Relationship Keeping Up With Business?

Is The Employment Relationship Keeping Up With Business? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

I recently had a conversation on the nature of the employment relationship with Denis Pennel and how labor markets are changing in nature towards even greater short-term or contract work. If you read my earlier piece, an Oxford Economics – SAP SAP Successfactors study showed that 42% of companies are increasing their number of contingent workforce, seasonal employees or consultants. Yet there are still a number of factors that limit the freer flow of labor across the globalized economy.  We compared the states of employment relationships in Europe versus that in the USA, and still found both wanting.

 

Mr. Pennel is Managing Director of Ciett/EuroCiett, a global trade organization with members from the world’s largest staffing companies. Ciett works work with policy makers and influencers like the International Labour Organisation (ILO), the Organisation for Economic Co-operation and Development (OECD), the World Bank and others, focusing on what needs change to for the industry to grow. He is author of the French business book, Travailler pour soi: quel avenir pour le travail à l’heure de la révolution individualiste (Seuil, Sep 2013) – translated, “Work for yourself: The future of work in the hour of the individualist revolution”. He also writes a blog, La nouvelle réalité du travail(The new reality of work).

 

“In the past, we had one-size-fits-all, permanent [long-term employment] from 9 to 5. This does not exist any longer. In the future we will have people with not just one job but several. People will have several sources of income. This may be constrained in some way, but it will happen,” says Mr. Pennel.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

3 tendances qui bouleverse l'entreprise

3 tendances qui bouleverse l'entreprise | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

A l'occasion d'une conférence de l'institut d'études BVA début novembre, le scientifique Joël de Rosnay a présenté six grandes tendances du monde de demain. Nous en avons retenu trois, qui pourraient tout particulièrement impacter les entreprises tous secteurs d'activité confondus.

 

1. La fin des hiérarchies traditionnellesLe numérique change les relations structurelles, la hiérarchie des groupes humains en donnant à chacun la possibilité de s'exprimer et aussi d'évaluer son voisin. Une organisation beaucoup plus transversale succède ainsi à l'organisation pyramidale traditionnelle. La société se fonde désormais sur des rapports de flux, de partage, beaucoup plus que des rapports de force. Loin de la logique du système entrepreneurial. En revanche, la génération des 15-35 ans est habituée à cela, qui va de pair avec deux exigences : la désintermédiation (le refus de tout ce qui est pyramidal) et le temps réel. Et Joel de Rosnay de rappeler l'acronyme IKWIWAIWIN : « I know what I want and I want it now. Voilà ce que veulent les jeunes aujourd'hui..."2. La force du collectif et du collaboratif

Ce contexte de partage favorise l'émergence d'une forme d'intelligence collective et collaborative, dont témoigne notamment le succès du crowdfounding. Il s'agit désormais de trouver, ensemble, la réponse à des problèmes. Ce que Joël de Rosnay appelle « le système DCOL : D pour débrouillardise, et COL pour collective ». Dans ce cadre, de projet en projet, les acteurs de ce système ont tendance à se recommander les uns les autres : ce n'est plus l'ancienne logique de pouvoir qui prévaut. Ainsi, les systèmes politiques actuels, qui se raccrochent au plaisir de dominer, sont complètement hors-jeu. A l'inverse, les jeunes générations font éclater cette politique de l'intérieur en étant plus fluides, plus ouverts.

3. « Cybversion » et réseaux sociaux

Les jeunes veulent une forme de démocratie participative et non plus représentative. Trois éléments entrent en jeu : la rue (c'est là que ça se passe, les événements en Egypte en sont une preuve), la télévision (qui relaie les images), les réseaux sociaux (où s'échangent les contenus). Ces derniers sont des outils rêvés de « cybversion » selon le mot de Joël de Rosnay : ils peuvent tout à la fois détruire des réputations (en particulier lors d'appels au boycott) ou promouvoir des idées nouvelles. Il existe cependant un risque de récupération, notamment par ceux qu'on appelle les GAFAMA (Google, Facebook, Apple, Amazon et Ali Baba). Face à ces "gros" qui possèdent de plus en plus de données, il s'agit de créer de nouvelles formes de co-régulation citoyenne. Y compris dans l'entreprise ?

more...
Jean Pascal Mollet's curator insight, November 19, 9:10 AM

Le contexte de partage favorise l'émergence d'une forme d'intelligence collective et collaborative, dont témoigne notamment le succès du crowdfounding. Il s'agit désormais de trouver, ensemble, la réponse à des problèmes. Ce que Joël de Rosnay appelle « le système DCOL : D pour débrouillardise, et COL pour collective ». Dans ce cadre, de projet en projet, les acteurs de ce système ont tendance à se recommander les uns les autres : ce n'est plus l'ancienne logique de pouvoir qui prévaut

Claude Emond's curator insight, November 19, 9:15 AM

1. La fin des hiérarchies traditionnelles
2. La force du collectif et du collaboratif
3. « Cybversion » et réseaux sociaux

Claude Emond's curator insight, November 19, 9:16 AM

1. La fin des hiérarchies traditionnelles
2. La force du collectif et du collaboratif
3. « Cybversion » et réseaux sociaux

Rescooped by Denis Pennel from BeginWith
Scoop.it!

Portage salarial, l'entrepreneuriat progressif

Portage salarial, l'entrepreneuriat progressif | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Créer son entreprise comporte des risques, en particulier en période de morosité économique. Pour expérimenter la viabilité de son activité, le portage salarial est une solution plébiscitée, en particulier par les anciens salariés, qui continuent ainsi de bénéficier du régime général et des avantages qui y sont liés, notamment les droits au chômage. Relation triangulaire entre le consultant, la société de portage et le client, ce dispositif permet au porté de se créer un carnet d’adresses et laisse toute la liberté nécessaire pour développer son chiffre d’affaires et, le jour venu, créer sa propre structure.


Via BeginWith
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Intermittent, salarié, portage salarial, indépendant: pourquoi vous allez tout essayer

Intermittent, salarié, portage salarial, indépendant: pourquoi vous allez tout essayer | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Vous cherchez du travail comme salarié (CDI ou CDD) et vous vous posez la question des formes de travail alternatives : portage salarial, indépendant. Vous avez raison.

 

Le travail et ses modalités évoluent dans le temps et la période le l’emploi en CDI de 18 ans à l’age de la retraite est définitivement révolue. Selon votre age et/ou votre expérience les modalités de travail peuvent être différentes. C’est ce qu’explique très bien cette vidéo commentée par Jean Marc Vittori, éditorialiste aux Echos,

Il explique un graphe de Denis Pennel, Directeur Général de la CIETT (International Confederation of Private Employment Agencies) sur les fores d’emploi selon la période de la vie. Denis Pennel est  Directeur Général de la CIETT (International Confederation of Private Employment Agencie), auteur du blog la nouvelle réalité du travail et de Travailler pour soi : Quel avenir pour le travail à l’heure de la révolution individualiste ?

 

SI Jean Marc Vittori  ne parle pas du portage salarial explicitement, c’est probablement parce que c’est une modalité encore un peu méconnue, mais elle est une solution  qui donne un peu de stabilité dans les périodes qui sont moins stables et Denis Pennel la connait bien

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Teletravail et coworking
Scoop.it!

Le glossaire des termes relatifs au télétravail

Le glossaire des termes relatifs au télétravail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Télétravail, travail à domicile, nomadisme, télécentres, business lounge, espaces de coworking,... ces termes semblent être des synonymes alors qu'il ne faut au contraire pas les confondre. Petit tour d'horizon du vocabulaire du télétravail.


Via Xavier de Mazenod
more...
M2 IPC TC's curator insight, December 13, 4:36 PM

Cet article permet une vue d'ensemble des termes lié au télétravail.