La nouvelle réali...
Follow
Find
5.3K views | +9 today
 
Rescooped by Denis Pennel from RH et Talents : recrutement, formation, management, diversité
onto La nouvelle réalité du travail
Scoop.it!

Que penser de l'externalisation RH?

Que penser de l'externalisation RH? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Réduire les coûts, se débarrasser des fonctions à faible valeur ajoutée, accéder à de nouvelles compétences… Les raisons de se lancer dans l’outsourcing RH peuvent être nombreuses. A l’occasion d’un colloque dédié à l’outsourcing RH, le club DéciDRH a donné la parole à des acteurs impliqués sur la question.

 

Président du club DéciDRH, Olivier Lajous avertit que « l’outsourcing est une action stratégique qui permet aux organisations de se concentrer sur leurs domaines de compétences. » Avec à la clé plusieurs bénéfices : des prestataires externes plus faciles à maîtriser que ses propres équipes et un meilleur contrôle des coûts. Mais en quoi réside précisément l’externalisation RH ?

 

Directrice commerciale chez Northgatearinso, Marine Routeau explique que ses clients externalisent surtout des « fonctions consommatrices de temps et à faible valeur ajoutée pour se recentrer sur des actions stratégiques comme la gestion et la détection des talents. » Le modèle le plus courant en France d’externalisation est le « payroll processing » qui consiste à externaliser la paye. « La paye est souvent contrôlée par peu de personnes au sein des organisations, ce qui fait courir un risque à l’entreprise en cas de départ ou d’indisponibilité́ du responsable paye. L’externalisation élimine ce risque. »


Via L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup
more...
Société Neovity's curator insight, May 7, 8:40 AM

Faire appel a un facilitateur de recrutement, un bon levier dans sa recherche d'emploi.

From around the web

La nouvelle réalité du travail
Il est urgent de moderniser l’organisation du travail afin de l’adapter au triomphe de l’individualité et à la société post-industrielle
Curated by Denis Pennel
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Contrat, temps, lieu, hiérarchie... comment le travail fait sa révolution

Contrat, temps, lieu, hiérarchie... comment le travail fait sa révolution | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L'industriel mexicain Carlos Slim et le cofondateur de Google, Larry Page,relancent le débat mondial sur la réduction du temps de travail. Une polémique dépassée pour Denis Pennel*. Directeur général de la CIETT (Confédération mondiale des services d'emploi privé), il souligne la porosité entre vie professionnelle et vie privée. Et imagine la fin du salariat.


"On croyait le débat sur la réduction du temps de travail enterré et voici qu'il resurgit là où on ne l'attendait pas avec la proposition choc d'un industriel, Carlos Slim. Cette semaine de trois jour, c'est quelque chose de surprenant ?"

 

- L'idée n'est pas vraiment nouvelle : en France, on avait la semaine de quatre jours avec Pierre Larrouturou qui se bât toujours pour ça. C'est une question dont on peut débattre dans nos économies développées mais qui n'est pas à l'ordre du jour dans la plus grande partie du monde. 60% de la population active mondiale travaille sans contrat écrit, de façon absolument informelle.

On peut aussi se poser la question de la rationalité économique de cette réduction du temps de travail. Dans nos sociétés, la population active décline : il y a de moins en moins de personnes qui vont se trouver sur le marché. Comment assurer un maintien de la production en faisant travailler de façon réduite des gens qui sont de moins en moins nombreux ?

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

L’intelligence collective : un nouveau leadership ?

L’intelligence collective : un nouveau leadership ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Dans un monde incertain, changeant, global et ultra connecté, les modes de leadership traditionnels qui intronisaient un chef clairvoyant, omniscient et omnipotent, une hiérarchie affirmée et un mode d’information descendant ne sont plus vraiment réalistes ni souhaitables. Cela signifie-t-il, pour autant la fin du besoin de "leaders", d’autorité, de cadre et de leadership ? L’intelligence collective peut-elle s’autoproclamer, être autogérée et se passer de leaders ?

La ligne est si facilement franchie dans les esprits et la confusion si commune entre "l’intelligence collective", la vraie, l’efficace, et un "participatif sans limites et sans cadre permettant tout et son contraire parce que nul ne devrait trancher pour ne pas risquer de remettre en question la responsabilité donnée à chacun de co-construire".

 

Pour que l’intelligence collective porte tous ses fruits et apporte les solutions innovantes et la fierté partagée d’une réussite commune et indiscutable, il lui faut, ainsi, des conditions sine qua non. Le respect d’un cadre et de règles établies, et l’existence d’une autorité reconnue par tous les acteurs comme garante du bon fonctionnement de cette intelligence partagée en font partie : un(e) leader.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Les trois nouveaux rôles critiques des RH

Les trois nouveaux rôles critiques des RH | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Quelles réponses les RH peuvent-elles apporter aux déficits de compétences observés par plus d'un tiers des employeurs dans le monde ? La pénurie continue. La mutation du rôle des ressources humaines aussi.  De nouveaux domaines d’expertises doivent être explorés alors que le monde du travail se transforme.

 

Dans ce white paper, nous avons identifié  les trois rôles critiques que les RH doivent remplir pour permettre aux organisations d’atteindre leurs objectifs stratégiques:
- La RH experte en offre et demande (de talents)
- La RH experte marketing
- La RH conceptrice

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from L'entreprise étendue
Scoop.it!

Quel statut légal pour les robots ?

Quel statut légal pour les robots ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

A mesure que les robots envahiront nos vies se posera la question de leur responsabilité juridique. Faudra-t-il les considérer comme de simples machines ou leur créer un statut à part ?

Adéfaut d’une âme, les robots pourraient bientôt avoir une éthique et même une responsabilité juridique. La question est relativement récente. Jadis, enfermés dans leurs usines, à l’abri dans des cages, les robots étaient des machines presque comme les autres. Ils débarquent désormais dans notre vie quotidienne. « L’émergence des robots de service change tout. Nous allons les croiser partout, que ce soit à la maison, dans l’entreprise ou au musée. C’est donc une source d’accident qui posera rapidement le problème de la responsabilité. Que se passe-t-il si un robot percute une personne âgée ? », s’interroge Jean-Pierre Merlet, chercheur à l’Inria impliqué dans des projets d’assistance aux personnes à mobilité réduite.


Via Jean-Pierre Blanger, Denis Pennel
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Teletravail et coworking
Scoop.it!

Un bon espace de travail favorise la productivité des salariés selon une étude Steelcase-Ipsos

Un bon espace de travail favorise la productivité des salariés selon une étude Steelcase-Ipsos | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Alors que les open space se multiplient dans les entreprises, Catherine Gall, directrice de recherche à Steelcase, affirme qu’un « bon espace de travail, choisi, favorise la productivité des salariés ». Focus sur l’enquête Steelcase-Ipsos sur le « bien-être au travail »


Via Xavier de Mazenod
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La fin du Contrat à Durée Indéterminée?

La fin du Contrat à Durée Indéterminée? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

La 3ème révolution du travail serait elle en marche ? C'est ce que soutient Denis Pennel, Directeur Général de la Confédération internationale des services privés pour l'emploi.

 

Une nouvelle organisation du temps de travail est en place. Ce phénomène de dématérialisation du travail a un impact sur le lieu, le temps de travail, l’organisation mais aussi les contrats de travail.

 

En France, 90% des embauches ne sont plus des CDI, annonçait le ministère du travail en juillet dernier. Il existe en effet 35 contrats différents alternatifs au traditionnel CDI. Denis Pennel, dans son ouvrage Travailler pour soi estime que le "CDI arrive à ses limites". Il illustre sa pensée par des données chiffrées mais aussi par la modification de la structure du travail.

 

Les horaires sont davantage flexibles et le modèle 9 à 5 tend à disparaître. Le nombre de travailleurs indépendants ne cesse de croître et représente 15% de la population active. En Belgique, les jeunes indépendants sont de plus en plus nombreux . En 2030, les estimations prévoient 40% d’indépendants aux Etats-Unis. Enfin, de nouvelles professions et statuts tels que le statut d’auto-entrepreneurs apparaissent. Denis Pennel qualifiait dernièrement ce nouveau mouvement de « 3ème révolution du travail » au journal La Libre.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Futur Is Good
Scoop.it!

"Les cafés et les domiciles sont les nouveaux bureaux"

"Les cafés et les domiciles sont les nouveaux bureaux" | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le cabinet d'analyse constate que la technologie, et notamment les smartphones, permettent désormais de travailler "n'importe où, n'importe quand'. Et cette tendance devrait prendre de l'ampleur.

 

La tendance du "travailler n'importe où, n'importe quand" ne fait que commencer, prévient Forrester dans sa dernière étude. Sur les 10 000 salariés IT interrogés dans le monde par le cabinet américain, 29% sont désormais des travailleurs presque "permanents", disposant de plus de trois terminaux, de type smartphones ou tablettes, travaillant depuis de multiples lieux et utilisant pour cela de nombreuses applications. Ils n'étaient que 23% un an auparavant.

 

La technologie a rendu plus floue la frontière entre vie privée et professionnelle. Lorsque Forrester demande aux sondés où ils utilisent leur smartphone, 64% répondent au travail. C'est à peine moins que ceux qui disent l'utiliser à la maison (69%), et exactement autant que ceux qui indiquent l'utiliser pendant leur trajet.

(...)


Via Galaxy MCN, futurisgood.org
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from La Transition sociétale inéluctable
Scoop.it!

« Le management participatif, c’est bon pour tous les salariés et les dirigeants ! »

« Le management participatif, c’est bon pour tous les salariés et les dirigeants ! » | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L’article* de Mark Smith, directeur de l’Ecole doctorale de Grenoble Ecole de Management et professeur associé au département Homme, Organisations et Société exploite les résultats d’une étude auprès de 29 000 salariés, dans 27 pays européens. Il considère comme « vulnérables » les personnes faiblement qualifiées et les femmes. Il montre en effet que ces deux catégories de salariés supportent des conditions de travail plus difficiles que les autres : environnement bruyant et/ou à risques, cadences élevées, changements d’horaires fréquents, faibles perspectives d’évolution...

Ces salariés vulnérables sont aussi moins consultés sur l’organisation du travail et l’amélioration des conditions de travail. Moins de 20 % d’entre eux (contre 31 % des salariés à haut niveau de qualification) ont accès à toutes les pratiques de management participatif : communication interne, groupes de travail, boîtes à idées, comités consultatifs, actionnariat d’entreprise etc.

Les salariés vulnérables sont eux aussi des bons « problem solvers »

Pourquoi cette situation ? Parce qu’il y a davantage de femmes et de salariés peu qualifiés dans les entreprises et les secteurs d’activité (hôtellerie, restauration, distribution) qui vivent sous la pression permanente du client et pratiquent peu le management participatif. Mais aussi parce que l’apport des salariés vulnérables à la résolution de problèmes et à l’amélioration de la performance est jugé moins riche, moins utile à l’entreprise.

Or, il n’en est rien. Dans les entreprises qui associent les salariés vulnérables au management participatif, ces derniers bénéficient de bien meilleures conditions de travail ; et ils en bénéficient tout autant que les autres salariés. « De meilleures conditions de travail, cela signifie moins de stress, moins d’accidents, moins d’absences maladie, moins de turnover, rappelle Mark Smith. Pour les employeurs, le retour sur investissement est significatif . »


En savoir plus sur http://business.lesechos.fr/directions-generales/0203601143430-le-management-participatif-c-est-bon-pour-tous-les-salaries-et-les-dirigeants-par-mark-smith-gem-101629.php?ThdrP26bsBdhZIbx.99#gauche_article


Via Madmagz Com'In, Frédéric Gasnier, Thierry Curty
more...
Claude Emond's curator insight, October 11, 8:07 AM

Pas une surprise pour moi. Ce qui me surprend, c'est de ne pas le faire

David Azria's curator insight, October 14, 12:54 AM

A lier à la notion de motivation intrinsèque, et dans ce cas, je contribue à la vie de mon entreprise, je suis reconnu, et j'existe, j'ai donc une envie supplémentaire de me lever le matin pour aller travailler par cet engagement

Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Emploi en 2025 : "Seuls les plus intelligents, créatifs et adaptables s’en sortiront"

Emploi en 2025 : "Seuls les plus intelligents, créatifs et adaptables s’en sortiront" | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
En quoi les progrès de la biotechnologie pourraient-ils bouleverser le recrutement dans les années à venir ?

Les technologies NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) serviront à mieux recruter. Les enregistrements du cerveau du candidat permettront d’étudier son comportement et on peut même imaginer que la séquence ADN sera utilisée dans certains pays pour déterminer si le profil du candidatcorrespond à celui recherché. Le Big Data permet également d’analyser quelqu’un à travers les traces laissées sur Internet. L’explosion de l’intelligence artificielle (IA) doit conduire à recruter les candidats les plus intelligents, dans un monde où l’IA prend de l’ampleur.

Peut-on vraiment prévoir l’ampleur des changements à venir ?

Les bouleversements dans les années qui viennent seront sans commune mesure avec ce que nous avons connu. La puissance des serveurs sera multipliée par un million d’ici à 2035. L’IA sera un milliard de fois plus puissante en 2045 qu’aujourd’hui.C’est exponentiel. Elle atteindra un palier mais on n’y est pas encore. Autant dire que la plupart des hommes vont être dépassés par les automates. Aucun cerveau biologique n’arrive déjà plus à la cheville de l’IA. Watson, un système expert d’IA, s’est vu soumettre un problème hypercompliqué sur une mutation particulière. Il a lu en une seconde ce qu’un cerveau humain aurait mis trente-huit ans à lire pour poser un diagnostic. Autre exemple, la Google Car est une voiture automatique qui traite des milliards d’informations à chaque instant et a un réflexe instantané. Aucun conducteur humain n’en est capable. Quant aux bouleversements liés à Internet dans la transformation des médias, ils ne sont qu’un amuse-bouche.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Comment réconcilier la société avec l'entreprise ?

Comment réconcilier la société avec l'entreprise ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Comment réconcilier la société avec l'entreprise? se demandent désormais en chœur le gouvernement et le patronat. Le bon sens invite à répondre que, pour assurer une telle réconciliation, il faut comprendre les raisons de la brouille. Et, en particulier chercher ce qui explique qu'aujourd'hui, dans l'expérience des gens, il ne va pas de soi que vivre en entreprise et vivre en société, c'est tout un.

 

Une raison de cette incompatibilité vient sans doute de l'oubli par les défenseurs de l'entreprise eux-mêmes, d'un principe élémentaire de l'économie: ce ne sont pas les entreprises qui créent la valeur des choses, c'est le travail humain. Que ce travail soit permis, stimulé et rationalisé dans des entreprises bien organisées, est une chose évidente. Mais croire que ce sont les entreprises elles-mêmes qui produisent la richesse et non les êtres humains qui y travaillent, c'est faire preuve d'une vision déficiente des réalités. Elle peut même prendre la forme d'une pathologie: le managérialisme aigu. Frappé de managérialisme aigu, les pilotes de l'entreprise sont persuadés que c'est leur action qui crée la valeur et que le travail doit se soumettre aux systèmes de gestion et de contrôle sophistiqués qu'ils mettent en place. Ils espèrent le diriger à partir de leurs écrans, grâce à des normes et des tableaux de chiffres. À tous les niveaux, ils ne voient que des ratios et des objectifs à atteindre. Le managérialisme aigu rend finalement aveugle à l'activité concrète des gens qui travaillent et qui produisent la valeur économique. La mécanique bureaucratique tourne à plein régime pour rendre le travail invisible.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

CDI : quel avenir ?

CDI : quel avenir ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

CDI : quel avenir pour ce contrat qui est la référence de la relation d’emploi en France ? (cf. droit du travail : le contrat à durée indéterminée est « la forme normale et générale du contrat de travail entre un employeur et un salarié »).

Le CDI a notamment été créé pour fidéliser les ouvriers, qui changeaient d’employeur en fonction des salaires ou des conditions de travail proposées.


Les révolutions économiques et technologiques sont passées par là. Elles ont redéfini l’objet de la guerre : de la guerre des bras à la guerre des talents, définis comme des profils stratégiques et pénuriques.


Le CDI sera-t-il réservé au premier cercle des talents confirmés, laissant les autres formes d’emploi aux profils moins qualifiés, moins expérimentés et/ou plus répandus ?

Nous partageons notre vision de l’avenir du CDI à une époque où beaucoup prédisent la fin de sa position dominante, voire sa disparition.

 
more...
dominique turcq's comment, October 8, 4:27 AM
Cet article ne parle pas des fonctionnaires. Sont ils inclus dans les CDI? probablement, donc pour être plus objectif il faudrait les en sortir, la proportion des CDI dans le travail non fonctionnaire serait plus importante. En outre que fait on des artisans commerçants, auto entrepreneurs, agriculteurs, intérimaires, etc. ? il faudrait comparer les CDI vrais (employés salariés à plein temps dans des entreprises privées) à l'ensemble de ceux qui travaillent ou voudraient travailler (ce qui veut dire que déjà 10%, les chômeurs, ont été oubliés dans ces statistiques...).
En ce sens cet article est tout aussi déroutant (au sens de misleading) que ceux qui prétendent que le CDI va disparaitre.
A quant une vraie analyse ?
Denis Pennel's comment, October 8, 5:28 AM
Merci Dominique, tout à fait d'accord avec toi! On pourrait aussi rajouter dans le calcul le travail non déclaré... Et au sein du CDI du secteur privé tous ceux qui ont des horaires atypiques, qui cumulent plusieurs emplois voire une activité salariale et un travail indépendant. Le marché du travail est beaucoup plus complexe et diversifié qu'on pourrait le croire de prime abord. Et il faudrait aussi distinguer la photo du film (cf. le pourcentage des embauches aujourd'hui qui se font sous la forme d'un CDD: plus de 80%!).
dominique turcq's comment, October 9, 9:46 AM
En effet Denis, indeed!, et rajouter enfin la notion de CDI dans une grande entreprise (bourré de privilèges et de comités d'entreprises) et dans une PME où le statut est d'autant plus précaire que la dite PME se trouve bas dans la chaîne alimentaire...
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Economie collaborative, le contrat de travail remplacé par les conditions générales d'usage ?

Economie collaborative, le contrat de travail remplacé par les conditions générales d'usage ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le développement durable hébergeait sous son ombrelle des concepts variés (voire antinomiques) depuis l'investissement socialement responsable jusqu'à la décroissance. De même, l'économie collaborative englobe ou reconnaît des relations avec l'économie circulaire, l'économie fonctionnelle, l'écologie opensource, l'économie de la contribution, l'économie des communs ou encore la "sharing economy".

 

L'économie collaborative elle aussi cultive ces contraires : on constate une apparente communauté de pensée entre d'un côté les parties prenantes qui plaident pour dépasser la société consumériste actuelle et de l'autre, les nouvelles pratiques capitalistes violentes comme celles d'Uber et Lyft. Finalement, ces acteurs se retrouvent autour d'un constat partagé : la fin du salariat comme équilibre des sociétés occidentales pour les générations nées après la chute du Mur. Evidemment, les uns célèbrent le retour des solidarités ou de l'autogestion, les autres le nirvana d'une entreprise enfin débarrassée des employés et disposant d'une main d'œuvre infiniment flexibilisée et taylorisée (Cf.Valérie Peugeot, la place de la Toile, ~minute 30).

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Bienvenue dans l'économie du partage, le pays où la vie est plus share

Bienvenue dans l'économie du partage, le pays où la vie est plus share | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le partage (share en anglais) est-il l'idée du siècle? Boostée par les réseaux sociaux, la consommation collaborative est partout: appartements, voitures, repas ou même boulots et services... les trois quarts des Français ont déjà participé à cette nouvelle économie 'parallèle'. Mais que cache-t-elle? A-t-elle modifié la façon de consommer? D'envisager la relation à l'autre? GQ a enquêté sur notre récente compulsion échangiste.
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from L'entreprise étendue
Scoop.it!

Huit scénarios extrêmes pour imaginer comment nous travaillerons demain

Huit scénarios extrêmes pour imaginer comment nous travaillerons demain | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Qu'est-ce que le numérique change au travail ? Et réciproquement... Comment aborder ces transformations ? L'expédition Fing Digiwork a fait le choix de partir des pratiques et des points de vue des individus : dans leur relation aux collectifs de travail, aux organisations. Un premier travail collaboratif de cartographie du sujet (avec la communauté Digiwork) a mis en lumière quatre grands axes de transformation : « l'individu au travail », « nouveaux collectifs, nouveaux managements », « nouveaux espaces, nouvelles temporalités, nouveaux contenus du travail » et « valeur du travail, mesure de l'activité et rétribution ».

 

En partant de ces axes, et en exploitant les tendances numériques observées dans la veille, ces fameux « signaux faibles », l'équipe Digiwork a fait émerger une vingtaine de scénarios extrêmes. Imaginez des entreprises qui octroient des congés illimités à leurs salariés ; des structures qui fonctionnent sans salariés, mais avec des contributeurs rémunérés selon leur participation dans le projet ; des big data qui révolutionnent le mode de recrutement et de rémunération des individus ; des travailleurs devenus tous intermittents ; des places Tahrir dans les entreprises... Des scénarios, certes, extrêmes, mais pas si hypothétiques que cela...

Suite à un vote en ligne, 8 scénarios ont été sélectionnés et retravaillés par les membres de la communauté le 24 avril 2013. Il s'agissait d'explorer ce que ces scénarios changeaient réellement pour les différentes parties prenantes. Un jeu de rôle a notamment permis de définir les tensions et interactions qui existeraient entre les différents acteurs qui gravitent dans et autour de l'entreprise (chef d'entreprise, manager, jeune travailleur, travailleur en reconversion, stagiaire, politique, chômeur, actionnaire), si le scénario devenait réalité.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Futur Is Good
Scoop.it!

Top 10 des nouveaux métiers les plus populaires au monde

Top 10 des nouveaux métiers les plus populaires au monde | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le réseau social professionnel LinkedIn, qui est coutumier des sondages et des enquêtes en tous genres, a cherché à savoir quels étaient les métiers populaires et qui n’avaient pas encore vu le jour il y a encore quelques années.
Certains métiers disparaissent, d'autres au contraire apparaissent chaque jour. Le réseau social professionnel LinkedIn vient ainsi de dévoiler les dix métiers les plus populaires qui n'existaient pas en 2008. Pas étonnant dans de telles conditions que des parents soient incapables d'expliquer les professions qu'occupent leurs enfants…

 

 


Via Pierre Antoine, futurisgood.org
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Le recrutement en 2025, entre science-fiction et utopie

Le recrutement en 2025, entre science-fiction et utopie | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

En 2025, l’homme interviendra toujours dans le processus d’embauche. Il aura plus d’éléments à sa disposition pour devenir un vrai découvreur de talents, voire un « brain hacker », capable de révéler le potentiel à un candidat ou l’inciter à postuler avant même qu’il en ait l’idée, simplement en agrégeant des données. Le recrutement prédictif et même pré-cognitif décrit par Jean-Baptiste Audrerie, psychologue organisationnel, ne sont pas les seules hypothèses plausibles pour 2025.


« Revenir à l’humain », le rappel sonne toujours comme un hymne consensuel pour les professionnels des RH. Ce n’est pas nouveau. Plus la débauche d’outils et de technologies est importante plus le besoin d’un retour à l’humain dans le recrutement se fait sentir. Lors de la RMS Conf’ 2014 un autre point de vue semblait être partagé par de nombreux intervenants : le lieu et le contrat de travail tels que nous les connaissons, vont disparaître. C’est déjà acté : le CDI est mort et l’entreprise ne sera plus ce lieu de sanctuarisation du travail. « Le contrat de travail appartient au passé » a affirmé Jean-Marc Mickeler, DRH de Deloitte. Un point de vue confirmé par les autres DRH présents lors du grand débat animé par David Abiker.« L’exclusivité de services va disparaître » a ajouté Emeline Bourgoin, DRH de Dailymotion, qui considère que la clause de non-concurrence est « un frein à la créativité des équipes ». 80% des salariés du site de partage de vidéos made in France bossent d’ailleurs sur des projets en parallèle de leur emploi salarié.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Teletravail et coworking
Scoop.it!

Quelles évolutions pour le temps et l’espace de travail avec la mobilité ?

Quelles évolutions pour le temps et l’espace de travail avec la mobilité ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Avec l’usage des terminaux mobiles, que pensent les salariés de la porosité entre vie privée et vie professionnelle ? Quels changements peuvent apporter la mobilité et la ‘’dématérialisation’’ des lieux de travail traditionnels pour les entreprises ?

 

C’est en substance une des questions qu’a posée à plus de 8 000 salariés de 8 pays européens, le dernier baromètre Ipsos/Edenred axé sur le bien-être perçu dans la sphère professionnelle. Il en ressort qu’en moyenne plus de 60 % des personnes interrogées avouent consacrer du temps privé à des tâches professionnelles. Et vice versa. Elles peuvent également prendre sur leur temps de travail pour régler des affaires personnelles grâce à leur connectivité permanente. Ce phénomène passe la barre des 90 %  lorsqu’il s’agit de cadres dirigeants.

 

Globalement, cette flexibilité est majoritairement vécue comme positive pour la qualité de vie au travail. Il y a un an, cette tendance soulignée également par Ipsos enthousiasmait principalement les cadres des pays émergents. Depuis, l’Europe semble donc avoir été conquise. Seul bémol en 2014 par rapport au ‘blurring’ (du verbe ‘to blur’ en anglais qui signifie flouter, effacer) qui estompe les frontières en sphère privée et professionnelle, le manque d’adaptation des entreprises à ces nouvelles méthodes de travail et d’organisation (Le temps de travail redevient la préoccupation majeure des salariés européens, Ipsos).


Via Xavier de Mazenod
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Glassdoor en France à l'assaut des moteurs d'offres d'emploi et de la marque employeur

Glassdoor en France à l'assaut des moteurs d'offres d'emploi et de la marque employeur | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Vous vous êtes déjà demandé ce que les salariés d’’Alcatel-Lucent Paris pensent de leur employeur ? Quelles sont les conditions de travail chez Ubisoft ? Ou simplement quelles offres d’’emploi sont à pourvoir à Marseille ?


Glassdoor, qui ouvre aujourd’hui son site français (et applis iPhone Android), apporte une réponse à toutes ses questions en proposant un mix entre plateforme d’avis sur les entreprises, moteur de recherche d’offres d’emploi (façon Indeed, Moovement…), jobboard, et positionnement des salaires. Glassdoor va secouer sérieusement le cocotier de la marque employeur à partir des avis anonymes des salariés (mais avec des modes de vérification) et non plus des baromètres plus ou moins crédibles.

 

Créé en 2007 par des vétérans de la Silicon Valley, Glassdoor connait un gros succès avec plus de 325000 entreprises à travers 190 pays présentes sur le site. Glassdoor arrive donc en France avec une grosse ambition et les moyens de sa dernière levée de fonds (50 millions de $) pour s’imposer à l’international. Nous avons rencontré hier Joe Wiggins, PR Manager Europe, et Pierre Moreau, Product Manager France basé à San Francisco, tout heureux malgré son jetlag d’être à Paris pour présenter son bébé qui a nécessité un véritable travail d’adaptation pour le marché français.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Data-diététicien, voisinetteur... et 18 autres métiers pour demain

Data-diététicien, voisinetteur... et 18 autres métiers pour demain | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Quels seront nos métiers demain ? Du Légisboteur (spécialiste du droit des robots) au Funébriste (réalisateur d'enterrements virtuels), les métiers d'avenir qui ont un pied dans le présent ne manquent pas. En voici quelques-uns.
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Actualités Innovation managériale et leadership - Intelligence économique
Scoop.it!

L'entreprise du futur: les nouveaux talents

L'entreprise du futur: les nouveaux talents | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

À l’avenir, l’entreprise va continuer d’être profondément bouleversée par la hausse des matières premières, la concurrence des pays émergents, l’obsession de la réduction des coûts et les innovations technologiques. Son défi : faire plus avec moins, dans tous les domaines. Le travail subira naturellement les contrecoups de ces bouleversements. Toutefois, il y a, pour les salariés ambitieux, une bonne nouvelle. Dans un contexte marqué par une grave pénurie de compétences de pointe, particulièrement visible ces dernières années dans les pays d’Asie en forte croissance mais aussi en Occident, l’entreprise va devenir pour l’essentiel un organe de gestion des talents, au sens que donne à ce mot Jeffrey Joerres, le président de Manpower : « le talent n’est pas seulement une personne, c’est la personne dont les compétences spécifiques, le comportement et la capacité à travailler dans un environnement chaotique, correspondent aux besoins d’une entreprise ». Ces aptitudes ont toujours été appréciées. Elles vont devenir indispensables, primordiales et recherchées parce qu’elles conditionneront non seulement la qualité de l’entreprise et sa performance, mais sa survie.


Via Stéphane NEREAU
more...
Stéphane NEREAU's curator insight, October 10, 5:38 PM

À l’avenir, l’entreprise va continuer d’être profondément bouleversée par la hausse des matières premières, la concurrence des pays émergents, l’obsession de la réduction des coûts et les innovations technologiques. Son défi : faire plus avec moins, dans tous les domaines. Le travail subira naturellement les contrecoups de ces bouleversements. Toutefois, il y a, pour les salariés ambitieux, une bonne nouvelle. Dans un contexte marqué par une grave pénurie de compétences de pointe, particulièrement visible ces dernières années dans les pays d’Asie en forte croissance mais aussi en Occident, l’entreprise va devenir pour l’essentiel un organe de gestion des talents, au sens que donne à ce mot Jeffrey Joerres, le président de Manpower : « le talent n’est pas seulement une personne, c’est la personne dont les compétences spécifiques, le comportement et la capacité à travailler dans un environnement chaotique, correspondent aux besoins d’une entreprise ». Ces aptitudes ont toujours été appréciées. Elles vont devenir indispensables, primordiales et recherchées parce qu’elles conditionneront non seulement la qualité de l’entreprise et sa performance, mais sa survie.

Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Emploi en 2025 : "vers une coopération de l'homme et du robot"

Emploi en 2025 : "vers une coopération de l'homme et du robot" | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le robot a déjà révolutionné le métier de chirurgien en lui permettant d'être moins invasif et en lui donnant plus de précision et de sûreté dans ses gestes. À l’image de ce médecin, le salarié de demain sera-t-il  un "humain augmenté" par le robot ?

Les évolutions de la robotique n'ont pas fini de transformer la médecine. Nos travaux actuels devraient permettre demain au chirurgien de ressentir le toucher du robot. Au-delà de ce secteur, un robot peut aujourd'hui servir de troisième main, pour atteindre avec plus de précision des endroits où l’homme ne peut aller, ou de troisième bras, pour porter des poids supérieurs à ceux que peut porter un être humain. Il a des capteurs, permettant de mesurer une distance et de percevoir son environnement. Il dispose d'un logiciel, pour traiter des données. Il se déplace, vole, manipule des objets.

 

Prenons l’exemple de l'exosquelette. Il s’agit d’une sorte de carapace, une structure motorisée, que l’on peut mettre le long des bras et des jambes. Pour le moment, les exosquelettes sont un peu commercialisés au Japon et aux États-Unis, essentiellement pour la rééducation des personnes handicapées. Des aspects liés à la sécurité doivent être résolus avant qu'ils ne soient utilisés dans le milieu professionnel, mais on va vers une coopération de l’homme et du robot.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Les pratiques managériales les plus innovantes du monde

Les pratiques managériales les plus innovantes du monde | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Audace, inventivité, souplesse, authenticité... Tout le monde s'accorde à dire que nos entreprises doivent se réinventer pour se différencier. Quand on parle d'innovation, on pense stratégie, offre, organisation et très rarement management, à savoir la manière dont on anime et les Hommes. Pourquoi ?
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Le futur du travail : 5 tendances à (re)surveiller

Le futur du travail : 5 tendances à (re)surveiller | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Avec les changements de comportements du citoyen connecté, le paysage du monde du travail est en pleine mutation. L’arrivée en force des Millennials, les nouvelles technologies et la mobilité fixent le cadre de demain.

 

 

Les Millennials champions du numérique ? Cela n’empêche pas les accrocs du digital de privilégier les rapports humains sur leurs lieux de travail ! Commandée par Linkedin et réalisée en avril 2014 par Censuswide auprès de 11 500 salariés dans 14 pays, l’étude publiée par le réseau social professionnel en ligne, met notamment en exergue l’importance et l’impact des amitiés au travail chez les génération Y. INfluencia a traité ses conclusions en juillet dernier. Les changements comportementaux dans le monde du travail font décidément réfléchir puisqu’ils inspirent un livre référence à Jacob Morgan, fondateur du Chess Media Group et expert reconnu du futur du travail et de la collaboration.

 

Dans ” The Future of Work: Attract New Talent, Build Better Leaders, and Create a Competitive Organization ”, Jacob Morgan analyse notamment les cinq tendances qui dessinent le monde du travail de demain. Invité à résumer ses conclusions sur le site de Brian Solis, le fondateur du Chess Media Group le clame: «S’il y a bien une chose sur laquelle nous pouvons tous être d’accord, c’est que le monde du travail change très vite. La façon dont nous travaillons depuis quelques années ne sera pas celle des prochaines années. Le facteur inductif le plus sous-jacent émane du sommet et de qui décide du travail des autres. Traditionnellement les dirigeants fixent les règles aux managers qui les redescendent aux employés, mais comme le dit si bien Dan Pink ce sont les gens talentueux qui ont moins besoin des organisations que l'inverse. » Les employés reprennent la main et induisent les décisions et les conversations sur ce qui doit être fait, comment, avec quelle technologie… Les prochaines années vont apporter un changement profond. Pourquoi maintenant ? Quelles sont les cinq tendances clefs qui vont construire ce futur ? 

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Petits boulots ? Non pas du tout…

Petits boulots ? Non pas du tout… | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

J’ai été très frappée (et indignée aussi) d’entendre récemment une élue locale qualifier les 600 emplois qu’apporterait un projet Center Parcs, d’ « emplois de soubrettes » !

 

Car la soubrette d’aujourd’hui, ce n’est pas la soubrette de Feydeau, loin s’en faut ! Et ce dont nous avons besoin, dans la quasi-totalité de l’industrie touristique française, c’est d’un personnel qui sache parler plusieurs langues pour s’adresser à nos clients internationaux, qui ait de l’initiative et de l’habileté pour faire face aux périodes de pointes des arrivées et des départs, et qui sache gérer des incivilités avec fermeté et courtoisie. Et si en plus, il a le goût et le talent de nous raconter un bout de sa vie et un bout de sa région, il est irremplaçable ! Ces services ne seront jamais rendus par de gentils robots et d’ailleurs est-ce ce monde-là dont nous voulons vraiment ? Un monde de chômeurs et de robots ?

 

Il y deux réalités qui se complètent et qu’il faut que l’on arrive collectivement à appréhender pour résoudre une partie de notre blocage français :

- tout d’abord, le contact avec des clients (qui génère la qualité de service ressenti – et donc l’attractivité et la fidélisation, dont nous avons tant besoin) ne requiert certainement pas un doctorat en physique nucléaire, mais pour autant il demande une vraie qualification et un « savoir-être » bien spécifique et exigeant – qui tous deux s’apprennent.

- ensuite, il faut sans cesse rappeler que le chômage en France touche d’abord des personnes non qualifiées. Des générations entières de populations peu ou pas qualifiées et nées depuis la fin des années soixante n’ont connu que le chômage de masse. Ces milieux populaires ne sont pas confrontés à une « crise » mais à un déséquilibre structurel, un nouveau régime, qui s’est installé sur le marché du travail – et qui porte en lui souffrance et révolte. Si nous voulons casser ce déséquilibre structurel, il faut créer des emplois qui sont accessibles à ces personnes-là, par le biais de formations courtes et adaptées. Un jeune qui sort sans diplôme du système éducatif (et je ne parle pas là des décrocheurs éloignés de l’emploi) peut aisément apprendre ces savoir-faire et les comportements nécessaires à ces services ; il peut ainsi s’insérer dans le marché du travail et y progresser…

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La coopération en entreprise, ou comment apprendre à mieux vivre et travailler ensemble !

La coopération en entreprise, ou comment apprendre à mieux vivre et travailler ensemble ! | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Alors que les fonctions des salariés au sein des entreprises deviennent de plus en plus transversales et que la révolution numérique modifie leurs relations interpersonnelles et leur façon de communiquer, la notion de coopération, ou « comment bien vivre les uns avec les autres », a plus que jamais sa place dans le monde du travail. Le manque de repères précis et les paradoxes rencontrés au quotidien peuvent en effet avoir des répercussions sur le ressenti personnel d’un individu. Un travail sur la connaissance de soi et la relation avec autrui est indispensable pour le bien-être collectif et peut être un réel levier de réussite pour l’entreprise. Stéphane Waller, fondateur de l’organisme de formation professionnelle Meltis, nous fait part de ses conseils pour favoriser la coopération.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Badges, diplômes d’expérience numérique : Une certification numérique pour attester des compétences acquises tout au long de la vie

Badges, diplômes d’expérience numérique : Une certification numérique pour attester des compétences acquises tout au long de la vie | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

«Open Badge» pourrait bien envoyer définitivement le traditionnel Curriculum Vitae au musée. Plus à même de rendre compte des compétences acquises tout au long de notre vie, les badges pourraient s’imposer dans notre quotidien professionnel. Une vision proposée par Christine Vaufrey, rédactrice en chef du site Thot Cursus et membre de l’équipe d’ItyPA (Internet : tout y est pour apprendre).

more...
No comment yet.