"Nous évoluons vers le 'travail à la carte" | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Power to the People, c'est le défi de demain, selon Denis Pennel, Managing Director de l'International Federation of Private Employment Agencies. Il est venu présenter, en avant-première, ses idées et son livre "Travailler pour soi" en ouverture de The Great Escape, le congrès annuel de Peoplesphere, organisé à Bilbao ces 11, 12 et 13 septembre.

 

Power to the People: pour Denis Pennel, cela veut dire que, plus que jamais, ce sont les collaborateurs qui ont le 'pouvoir'. "Nous assistons à une révolution et évoluons vers une nouvelle réalité du travail, explique-t-il. Nous en sommes à la fin du travail tel que nous l'avons toujours connu. Le travail de demain est déjà là, même s'il apparaît encore assez vague aujourd'hui." Ce qui n'est pas sans impact important pour le management en entreprise. 

 

Denis Pennel évoque sept facteurs clés en la matière: la mondialisation, l'évolution démographique et la nécessité de travailler plus longtemps, de nouvelles attitudes en matière de travail, l'IT et l'infobésité qui l'accompagne, une forme de défiance à l'égard de l'entreprise, la multiplication des types de contrats de travail et un déplacement vers une économie de services. "Mais une des tendances les plus marquantes, poursuit-il, c'est l'individualisme généralisé, et en particulier dans le travail. Plus que jamais, les individus peuvent choisir."

 

Comment cela se traduit-il pour l'entreprise du vingt-et-unième siècle? Denis Pennel évoque plusieurs aspects. Ainsi, une évolution se marque vers plus de conglomérats mondiaux. Les organisations mettent sur pied des réseaux là où il y a une valeur ajoutée à travailler ensemble sur des projets. Les organisations deviennent des 'flexible firms' et les collaborateurs sont plus 'éclatés'. "Nous évoluons donc vers un 'travail à la carte' afin de pouvoir apporter réponse à cette individualisation croissante."