La nouvelle réalité du travail
16.0K views | +0 today
Follow
La nouvelle réalité du travail
Il est urgent de moderniser l’organisation du travail afin de l’adapter au triomphe de l’individualité et à la société post-industrielle
Curated by Denis Pennel
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Denis Pennel from Travailler autrement au 21 ème siècle
Scoop.it!

Génération Z, qui sont-ils ?

Génération Z, qui sont-ils ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
l'infographie de Knoll, fabriquant du mobilier et matériel de bureau américain sur les futurs espaces de travail de la génération Z

Via Deborah Potelle, Corinne Chauffrut Werner , JP Fourcade
more...
Deborah Potelle's curator insight, September 3, 2014 8:26 AM

"Knoll, le fabriquant du mobilier et matériel de bureau américain ne sera pas en retard… il commence à les attendre pour mettre en place les espaces de travail qui leurs seront nécessaires N’est ce pas leur conclusion dans l’infographie : anticipé les besoins au travail de la génération Z et leur style !"

KCenter SKEMA's curator insight, September 10, 2014 4:41 AM

Une vision de nos étudiants

Rescooped by Denis Pennel from La Transition sociétale inéluctable
Scoop.it!

Patricia Vendramin (sociologue): "Le travail reste une valeur importante mais n'est plus la valeur dominante"

Patricia Vendramin (sociologue): "Le travail reste une valeur importante mais n'est plus la valeur dominante" | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Sociologue à l'université de Louvain en Belgique, Patricia Vendramin soutient que la jeune génération cherche avant tout à se réaliser dans le travail. Une analyse qui met en perspective les résultats d'une récente étude mondiale sur les attentes de la "génération Y". Le regard critique des jeunes vis-à-vis des entreprises ne doit pas faire oublier qu'ils sou­haitent travailler et que nombre d'entre eux ont du mal à trouver un contrat. Nous avons affaire à une génération très qualifiée, avec des attentes élevées vis-à-vis du travail, et ce dans plusieurs dimensions. La dimension instrumentale, car ils attendent un salaire juste et une sécurité de l'emploi. La dimension sociale, au sens où le travail doit apporter des relations sociales de qualité. La dimension expressive, enfin, puisque le travail doit être synonyme d'épanouissement de soi.
Via Michelle Laurissergues, CECI Jean-François, Thierry Curty
more...
Thierry Curty's curator insight, April 27, 2014 5:55 AM

C'est une étape de la disparition du travail.


Aujourd'hui, tout le monde ne jure que par ça. Les gouvernements dépensent des milliards par centaines empruntés sur les marchés et légifèrent pour créer des usines à gaz et des normes juste dans le but de créer de l'emploi...mais la société prend conscience que le travail, c'est le mal.


Désormais, la jeunesse ne veut plus juste "travailler", non, elle veut produire du sens. C'est crucial, ça signifie que dans la génération Y le travail n'est déjà plus au centre de la société. Dans la génération Z, il ne sera plus qu'une préoccupation secondaire, vu comme une nécessité dans une société pas encore évoluée et pour la génération Alpha, il ne sera plus qu'un signe du passé.

Michelle Laurissergues's comment, April 27, 2014 11:59 AM
Je ne crois pas à la disparition du travail mais à un équilibre vie privée/travail, gestion des temps différents...
Thierry Curty's comment, April 27, 2014 12:21 PM
Ca impliquerait un partage du travail, ce qui pourrait arriver de pire à notre société. Les mêmes déplacements, la même consommation d'énergie, une soumission encore plus grande au travail en raison de la rémunération plus faible et un système organisé autour nécessitant des moyens considérables donc une surproduction nécessaire de richesse tout en étant un gigantesque gaspillage de ressources cognitives avec une productivité ridicule.

Après, le mot "disparition" est un peu fort. D'ici 30 ans, un tiers de la population active ne travaillera plus du tout, un tiers ne travaillera que ponctuellement, au gré de ses besoins supérieurs (acquisition d'un véhicule, achat du logement ou agrandissement de la maison en vue de l'arrivée d'un enfant, etc...) et un tiers travaillera normalement, les patrons, quelques cadres, quelques techniciens.

Là, le nombre d'heures de travail humain diminue d'environ 2%/an, mais ça va s'accélérer brutalement dans les prochaines années.