Emploi: les DRH attendent plus de flexibilité | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Plus de la moitié des directeurs des ressources humaines (DRH) estiment que la loi sur la sécurisation de l'emploi vise à flexibiliser l'emploi, et 44% qu'elle répond à l'objectif de sécuriser les parcours des salariés, indique une enquête publiée mardi.

 

Selon le baromètre "Défis RH" ANDRH-Inergie publié dans Entreprises & Carrières, 54% des DRH jugent qu'elle remplit son objectif de flexibiliser l'emploi contre 40% qui pensent le contraire (6% ne répondent pas).

Ils sont seulement 44% à considérer que la loi va dans le sens d'une sécurisation des parcours professionnels, 50% à penser l'inverse (6% de non réponses là encore).

Parmi les mesures votées, trois sont jugées pertinentes par une majorité de responsables: les accords de maintien de l'emploi (56%), les accords de mobilité pour faciliter les reclassements sous peine de licenciement (52%) et un accès facilité au logement des jeunes et salariés précaires (via l'Action logement).

En revanche, la taxation de certains contrats courts est jugée contreproductive par une majorité (52%). La fixation d'une durée minimale de 24 heures pour les temps partiels suscite elle aussi plus de scepticisme (35%) que d'adhésion (18%).


Via L'Atelier de l'Emploi - ManpowerGroup